Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Seat Leon e-Hybrid (2020) : l'ibère branchée

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Il aura fallu attendre que Seat souffle sa 70e bougie pour voir apparaître la première hybride dans sa gamme avec cette Leon e-Hybrid. Est-ce que l'attente en valait la peine ?

Essai - Seat Leon e-Hybrid (2020) : l'ibère branchée

En bref

Compacte hybride rechargeable

À partir de 34 950 €

204 ch et de 1,1 à 1,3 l/100 km WLTP

Vous avez sous les yeux un modèle historique pour la marque Seat puisqu'il s'agit du tout premier hybride, rechargeable qui plus est, du constructeur espagnol depuis sa création en 1950. Il faut dire que cette Leon de quatrième génération a été le dernier bébé de Luca De Meo avant son départ pour la tête de Renault et l'Italien n'a pas regardé à la dépense : plus d'un milliard d'euros auraient été investis dans son développement ! De quoi lui donner toutes ses chances pour s'attaquer à ses concurrentes sur le segment des compactes quitte à froisser quelques susceptibilités au sein du même groupe.

A part les logos et la trappe de rechargeable sur l'aile avant gauche, rien ne distingue la Leon e-Hybrid de ses congénères exclusivement thermiques.
A part les logos et la trappe de rechargeable sur l'aile avant gauche, rien ne distingue la Leon e-Hybrid de ses congénères exclusivement thermiques.

La même fiche technique

que la VW golf eHybrid

pour 6 000 € de moins

Car la Leon 4 est sortie cette année en même temps que la Volkswagen Golf 8 avec laquelle elle partage, entre autres, plateforme et mécanique. Et cette version hybride rechargeable, baptisée e-Hybrid, n'y fait pas exception, existant aussi dans la gamme de l'allemande, mais aussi chez Skoda, avec l'Octavia iV. Cependant, et même si la Tchèque trois volumes ne peut pas être considérée comme une rivale directe de l'ibère, c'est cette dernière qui propose aujourd'hui cette motorisation pour le moins cher, avec des tarifs démarrant à 34 950 €, soit 100 € de moins que sa cousine de l'Est et presque 6 000 € en dessous de ce que réclame Wolfsburg ! Mieux encore, la Leon e-Hybrid se permet de jouer des coudes avec sa sœur 2.0 TDI 150 DSG7 avec une différence de prix allant de 1 210 à 1 710 € à son désavantage mais totalement absorbée par le bonus de 2 000 € dont elle peut profiter jusqu'à l'été prochain.

La Seat Leon de quatrième génération n'offre pas une ligne d'une originalité folle mais l'ensemble est équilibré et dynamique.
La Seat Leon de quatrième génération n'offre pas une ligne d'une originalité folle mais l'ensemble est équilibré et dynamique.

Pour ce prix, vous avez pourtant droit exactement à la même partie thermique dans la Golf eHybrid, le 4 cylindres 1.4 turbo EA211 à injection directe délivrant 150 ch de 5 000 à 6 000 tr/min et 250 Nm de 1 500 à 3 500 Nm, associé une boîte double embrayage DSG6. Cependant, le bloc électrique HEM80evo délivre six petits chevaux de plus que dans la Golf, avec 116 ch au lieu de 110, alimenté par une batterie lithium-ion similaire de 12,8 kWh qui peut être rechargée à 100 % en 7 h 15 à 1,8 kW, 5 h 48 à 2,3 kW et 3 h 42 à 3,6 kW.

Le coffre perd 110 litres

à cause des batteries

La combinaison des moteurs donne toutefois le même résultat : 204 ch et 350 Nm, ce qui permet d'abattre le 0 à 100 km/h en 7,5 s. Et, puisque nous sommes dans les chiffres, la consommation annoncée selon le cycle WLTP est comprise entre 1,1 et 1,3 l/100 km selon le niveau de finition, pour des émissions de CO2 allant de 25 à 30 g/km. L'autonomie électrique, quant à elle, va de 56 à 63 km en cycle mixte. Enfin, l'implantation des batteries sous le plancher du coffre en réduit le volume de chargement et pas qu'un peu puisqu'il passe de 380 à 270 litres. Mais si cela est un véritable problème pour vous, cette version e-Hybrid est aussi disponible en version break Sportstourer avec ses 470 litres.

Essai - Seat Leon e-Hybrid (2020) : l'ibère branchée
Essai - Seat Leon e-Hybrid (2020) : l'ibère branchée

L'habitabilité arrière est préservée mais le coffre perd 110 litres et même plus si l'on considère l'encombrement du ou des sacs de câble de recharge.

L'habitacle de cette Leon en finition FR est dans le plus pur style « sportif épuré » avec les sièges enveloppants à surpiqûres rouges et le volant à méplat, ainsi qu'une planche de bord quasiment dépourvu de boutons. Il faudra donc commencer par explorer les menus de l'écran tactile du système multimédia, à la jolie présentation, si vous souhaitez choisir entre rouler en électrique ou en hybride, et y retourner si vous changez d'avis. Pas très pratique.

La planche de bord épurée est plaisante esthétiquement mais il est fastidieux de passer systématiquement par l'ordinateur de bord à des fonctions qui mériteraient un bouton physique accessible directement.
La planche de bord épurée est plaisante esthétiquement mais il est fastidieux de passer systématiquement par l'ordinateur de bord à des fonctions qui mériteraient un bouton physique accessible directement.

Efficiente et performante

Commençons par l'électrique, un mode parfait en circulation urbaine et périurbaine pour aller faire les courses ou pour faire la navette entre domicile et lieu de travail. Les 116 ch délivrés et le couple instantané sont alors plus que suffisants pour suivre le trafic et même le précéder. Suivant le mode de conduite choisi, de Eco à Sport, ou à moins que vous ayez trouvé le sous-sous-menu pour la régler, vous pouvez avoir une régénération si faible que de très longues phases de roue-libre sont possible ou si forte qu'une conduite à la seule pédale d'accélérateur est possible juste avec un peu d'anticipation, le tout en douceur et dans le plus grand des silences. Avec 70 % de la batterie pleine, nous avons parcouru un peu plus de 50 km en ville en appliquant quelques règles élémentaires d'éco-conduite, ce qui est parfaitement suffisant pour les déplacements quotidiens.

Et pour le week-end, toujours en partant avec une batterie pleine, le mode hybride prend le relais, jonglant de lui-même entre électrique et hybride pour un fonctionnement le plus efficient possible, et nous avons obtenu une consommation moyenne de 2,0 l/100 km sur une boucle mixte d'une centaine de kilomètres. Batterie vidée à son minimum, la Leon roule alors à la façon d'une hybride classique et nous avons alors relevé un 5,6 l/100 km plutôt satisfaisant.

Grosses jantes et inserts gris, la finition FR est ce que vous trouverez de plus sportif dans l'apparence si vous ne souhaitez pas aller jusqu'à la Cupra.
Grosses jantes et inserts gris, la finition FR est ce que vous trouverez de plus sportif dans l'apparence si vous ne souhaitez pas aller jusqu'à la Cupra.

Un châssis

au bon compromis

Question châssis, cette Leon est aujourd'hui la seule de la gamme hors Cupra à bénéficier d'un train arrière multibras en lieu et place de la barre de torsion et cela se ressent dans la sensation d'agilité qu'elle délivre en toutes circonstances malgré ses pas moins de 250 kg d'embonpoint par rapport à une version 1.5 TSI 150 DSG7. Cela se marie particulièrement avec un train avant précis, une direction agréable ainsi qu'une excellente position de conduite pour en faire une voiture tout à fait dynamique et réjouissante. Le confort n'est pas oublié pour autant avec une filtration sévère des imperfections de la route malgré les jantes de 18 pouces notre modèle d'essai. Un très bon compromis au final.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 (WLTP) :

NC

Début de commercialisation du modèle :

Septembre 2020

A titre d'exemple pour la version IV 1.4 EHYBRID 204 S&S FR DSG.

1,44 m1,80 m
4,36 m
  •  5 places
  •  315 l / NC

  •  Auto. à 6 rapports
  •  NC

Portfolio (31 photos)

SPONSORISE

Essais Moyenne Berline

Fiches fiabilité Moyenne Berline

Toute l'actualité

Commentaires (64)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Déjà disponible chez les mandataires...

Version Xcellence à 27.200 € bonus déduit

Version Française à 29.500 € bô us déduit

.

.

Moins cher que le 2.0 tdi 150 dsg7

Par

Le coffre digne d'une citadine sur une compacte, c'est rédhibitoire. Les problèmes d'ergonomie aussi (ceci dit, c'est le même problème pour les marques utilisant massivement du tactile).

:jap:

Par

J'ai pu essayer cette voiture,

204ch...la bonne blague. Sur 0-100 ça vaut 180ch mais en reprise ça vaut 150ch.

Conso réelle sur autoroute équivalente au 150ch

Le coffre amputé de 100l, 250kg en plus...ça donne envie !!

Résultat, j'ai choisi une Leon 3 TSI190 en occasion récente.

Par

Vous en avez pas marre avec vos jeux de mot sur "ibère" ? Parce que moi, si.

Par

En réponse à BigL

Vous en avez pas marre avec vos jeux de mot sur "ibère" ? Parce que moi, si.

''Ibère'' rien pour attendre.

:jap:

Par

En réponse à kaiservinz

J'ai pu essayer cette voiture,

204ch...la bonne blague. Sur 0-100 ça vaut 180ch mais en reprise ça vaut 150ch.

Conso réelle sur autoroute équivalente au 150ch

Le coffre amputé de 100l, 250kg en plus...ça donne envie !!

Résultat, j'ai choisi une Leon 3 TSI190 en occasion récente.

Ce n'est pas ce que disent les chronos...

En reprise sur un 80 à 180 l'hybride 204cv fait 17,3s là où un Léon 3 180cv met 19,1s...alors le 150cv...

.

.

Par contre qu'elle est ta moyenne en conso de ta Léon 190 ?

Moyenne pas uniquement autoroute hein...

Parce que là c'est le jour et la nuit vs la phev...

Par

En réponse à TrotinnetteElectrique

Ce n'est pas ce que disent les chronos...

En reprise sur un 80 à 180 l'hybride 204cv fait 17,3s là où un Léon 3 180cv met 19,1s...alors le 150cv...

.

.

Par contre qu'elle est ta moyenne en conso de ta Léon 190 ?

Moyenne pas uniquement autoroute hein...

Parce que là c'est le jour et la nuit vs la phev...

Oui tu as raison c’est tout l’inverse.

Autant sur le 0 à 100 ce n’est pas la folie (ça reste très correct), autant c’est sûr les reprises avec le couple électrique dispo instantanément qu’est une de ses forces.

Et on ne prend pas une PHEV pour ses performances sportives ...

Question conso, tu as raison également

Par

" Cependant, le bloc électrique HEM80evo délivre six petits chevaux de plus que dans la Golf, avec 116 ch au lieu de 110, alimenté par une batterie lithium-ion similaire de 12,8 kWh "

Ah tiens, je croyais que les twin-motor était exactement similaire à celui implanté sur le Golf.

Donc 6000 € moins coûteuse cette Leon, et 6 ch de plus que ce que propose l'Allemande.

Faudra être décidément motivé pour la choisir si l'on veut vraiment dans les deux cas de figure s'emmerder la vie avec une ergonomie déplorable et un coffre de capacité aussi médiocre.

Au moins celle ici présentée ici propose une ligne un peu plus sympathique.

Par

un coffre plus petit que celui de la derniere 208 ( dejà pas grand ! ) je dirai que .... c'est éliminatoire :beuh: ..... je veux bien faire des concessions... mais là c'est niet coté coffre.

au revoir . vous etes le maillon faible..... la note finale est pour moi largement surévaluée.....

Par

"50 km en ville en appliquant quelques règles élémentaires d'éco-conduite, ce qui est parfaitement suffisant pour les déplacements quotidien.." "..pas moins de 250 kg d'embonpoint" "nous avons alors relevé un 5,6 l/100 km plutôt satisfaisant." 27g/km CO2

Elle n'est pas belle la vie?

Et des véhicules comme ça, il y en aura plein demain en ville ....et sur les autoroutes....

Au bout du compte j'ai appris que si on rajoute 250 kg dans un véhicule on peut consommer 0,5l de moins par rapport au véhicule non " non hybride donc moins chargé de 250kg"....Pas mal les essayeurs....

Ceci dit je ne vais pas jeter le discrédit sur la SEAT, comme bien signalé ici....c'est 6000€ de moins qu'une Golf avec la même "tambouille"....ça fait quelques pleins....:voyons:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire