Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Essai vidéo - Seat Leon 4 (2020) : viva España

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Investissement record, technologies dernier cri et nouveau design. Seat a mis les petits plats dans les grands pour placer sa nouvelle Leon parmi l’élite. Peut-elle y parvenir ? Réponse au volant de la version 2.0 TDi 150.

Essai vidéo - Seat Leon 4 (2020) : viva España

En bref

Berline compacte
4 eme génération
A partir de 21 370 €

 Malgré 1 million de ventes réalisés avec la génération actuelle, la Seat Leon endosse le statut d’outsider sur le marché des berlines compactes. Mais la quatrième et nouvelle génération pourrait bien bouleverser l’ordre établi. Pourquoi ? Parce que jamais Seat n’aura investi autant d’argent dans la conception d’une voiture, plus d’un milliard d’euros ! Elle est la première, et d’ailleurs la dernière, voiture de la marque à avoir été pensée par Luca De Meo, l’ancien patron de Seat, désormais aux commandes de Renault.

L’italien, à l’origine du redressement spectaculaire de Seat, avait promis d’affirmer la marque au sein du groupe allemand dont les modèles étaient jusqu'ici perçus comme des copies de Volkswagen (Ateca, Arona, Ibiza). Pour cela, il a ouvert le robinet des finances et demandé à ses équipes de redonner à la Leon ses lettres de noblesse, quitte à faire du mal à certains membre de sa famille et notamment à la Volkswagen Golf.

La Seat Leon a beau être née à Martorell, en Catalogne, c’est toujours du sang allemand qui coule dans ses veines puisque de nombreuses pièces comme la plateforme, les motorisations et les technologies sont communes aux Audi A3 et Volkswagen Golf. Hasard du calendrier ou stratégie de groupe, les trois modèles sont pour la première fois lancés simultanément, malheureusement pas au meilleur moment, en pleine crise du coronavirus.

Cette quatrième génération gagne 10 cm. Longue de 4, 37 m elle fait partie des grandes de la catégorie.
Cette quatrième génération gagne 10 cm. Longue de 4, 37 m elle fait partie des grandes de la catégorie.
Essai vidéo - Seat Leon 4 (2020) : viva España
Essai vidéo - Seat Leon 4 (2020) : viva España

 La partie arrière évolue le plus. Les feux triangulaires sont joints par un bandeau lumineux et intègrent des clignotants à défilement.

La première étape de cette conquête, c’est bien sûr le design. L’ibère partage peut-être ses dessous mais sa garde-robe, elle, est bien distincte. Les designers ont retravaillé les proportions de l’auto pour lui donner des lignes élancées, arrondies et définitivement plus latines. A l’avant, cela se traduit par un capot allongé, un museau vertical et une calandre hexagonale en relief. Une fois n’est pas coutume, c’est l’arrière qui évolue le plus. Un bandeau lumineux horizontal intègre le troisième feu stop et relie des feux triangulaires inédits. De nuit, l’effet waouh est garanti. N’oublions pas l’arrivée de clignotants à défilement et le lettrage personnalisé sur le hayon. Cette finition haut de gamme « FR One » vendue à partir de 29 540 € met en avant la sportivité à travers des jantes alliage de 18’’ et de nombreuses pièces de carrosserie grises comme la calandre, les coques de rétroviseur ou encore le pare-chocs. La livrée « gris magnétique » facturée ici 650 € nous semble trop sage comparé au « rouge passion » proposé de série.

L'intérieur est sobre mais la qualité fait un bond en avant par rapport à l'ancienne génération.
L'intérieur est sobre mais la qualité fait un bond en avant par rapport à l'ancienne génération.

Ensuite, la Leon grandit de 10 cm en longueur (4,37m) et se rapproche des grandes de la catégorie. Sachez aussi que dorénavant elle sera vendue uniquement en 5 portes et en break (ST). La version 3 portes, (SC) passe à la trappe. L'intérieur, est par contre plus surprenant. La sobriété des lignes contraste avec la sensualité extérieure et donne une ambiance épurée voire minimaliste. L’objectif est de mettre en valeur les équipements high-tech et elle n’en manque pas.  Une instrumentation numérique grand format fait son arrivée de série. Elle se conjugue à un grand écran central allant jusqu'à 10’’ équipé des dernières technologies comme la connectivité Full Link avec Android Auto et Apple CarPlay sans fil ou encore la navigation 3D.

Essai vidéo - Seat Leon 4 (2020) : viva España
Essai vidéo - Seat Leon 4 (2020) : viva España

 Instrumentation numérique et système multimédia Full Link, la Leon fait le plein de technologies.

Ce passage vers le numérique entraîne la disparition de nombreux boutons parfois au détriment de l’ergonomie. Ainsi pour régler la soufflerie ou la température il faudra effectuer deux manipulations sur l’écran. Un raccourci (pour la température uniquement) sous forme de bandeau tactile existe sous l’écran mais son placement à coté de celui du volume n’est vraiment pas bien pensé.

Un assistant personnel à commande vocalement fait son apparition. En lançant un « Holà », le conducteur peut, en théorie, planifié des trajets, régler la température, etc. En pratique, ce système fonctionne une fois sur dix. La Leon intègre désormais une carte eSim qui lui permettra de mettre à jour et d’augmenter le nombre de services embarqués tout au long de la vie du véhicule. Il faut reconnaitre que Seat n’a pas mégoté sur les moyens. La Leon devient ainsi la première Seat totalement connecté.

Un bandeau à LED sur la planche de bord et les contre-portes donne du peps à cet intérieur.
Un bandeau à LED sur la planche de bord et les contre-portes donne du peps à cet intérieur.
La boîte DSG "shift-by-wire" fait son apparition.
La boîte DSG "shift-by-wire" fait son apparition.

En plus d’être sobre cet habitacle est bien fini. Que de progrès réalisés en la matière ! Les plastiques de la planche de bord sont souples et soulignés par un bandeau en aluminium brossé. Un matériau que l’on retrouve également sur les entourages d’aération. La précédente génération n’avait pas eu droit aux mêmes égards que la Golf dans son traitement, cette époque est révolue. Pour donner un peu de peps à cet intérieur, Seat a implanté un bandeau lumineux à LED au sommet de la planche de bord et sur les contre-portes. Plus pragmatiques, on apprécie aussi les nombreux et vastes rangements à portée de main. En revanche, il vous faudra mettre à jour votre smartphone car la Leon embarque exclusivement des ports USB-C (4 au total).  

Deux passagers ont de la place pour les jambes à l'arrière.
Deux passagers ont de la place pour les jambes à l'arrière.
Le volume de coffre stagne à 380 litres et ne propose pas de plancher modulable. Toutefois il abrite une roue de secours de taille réduite.
Le volume de coffre stagne à 380 litres et ne propose pas de plancher modulable. Toutefois il abrite une roue de secours de taille réduite.

Elle est plus longue cette nouvelle Leon mais son empattement aussi ce qui profite aux passagers. Deux adultes de grand gabarit voyageront avec un très bon niveau de confort. Pour le coffre, en revanche, c’est la déception puisqu’il stagne à 380 litres (avec une roue de secours de taille réduite). Il se place dans la moyenne basse de la catégorie. De plus, il ne dispose pas de plancher modulable, c’est dommage.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2
de la version la plus écologique de : Seat Leon

NC

Début de commercialisation du modèle :
Seat Leon 4

Mars 2020

A titre d'exemple pour la version IV 2.0 TDI 150 S&S FR ONE DSG.

1,44 m1,80 m
4,36 m
  •  5 places
  •  380 l / NC

  •  Auto. à 7 rapports
  •  NC

Portfolio (38 photos)

En savoir plus sur : Seat Leon 4

SPONSORISE

Essais Moyenne Berline

Fiches fiabilité Moyenne Berline

Toute l'actualité

Commentaires (96)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Comment ce fait il que la golf8 ait des problèmes de logiciel et pas la Léon qui est sur la même architecture ?

Par

Comme d'habitude la Seat Leon est un excellent rapport qualité / prix (à l'image de la Focus dont je préfère tout de même le design).

Le design de l'arrière de la Leon est un peu spéciale, c'est pas fondamentalement moche, mais ce n'est pas hyper fluide non plus.

Par

Autant la face avant me plait bien, autant l'arrière est quand même très spéciale... Au moins ils ont le mérite d'avoir tenté quelque chose! Mais une fois de plus on retrouve ces horribles (fausses) canules d'échappement à effet chromé du plus mauvais goût !

Par

Je sens que cette leon va grapiller quelques clients à la golf.

Les personnes qui ne voudront pas une française ni d'une asiatique mais qui veulent absolument la qualité allemande sans y mettre le prix exorbitant de la golf 8 iront sur cette leon, très bien équipée, qui a un meilleur rapport équipements/qualité-prix.

Par

En réponse à Laurent 78000

Comment ce fait il que la golf8 ait des problèmes de logiciel et pas la Léon qui est sur la même architecture ?

Elle est aussi impactée je crois.

Par

+10cm mais tj le même coffre, dommage.

Par

Que vaut il d'acheter une golf quand on a cette excellente seat...

Rien à part un logo

Par

Ils font de nouveau forts chez Seat...j'imagine que les journalistes ne savent pas que la mode actuellement c est justement le minimalisme...surtout dans le haut de gamme (je ne dis pas que c est bien). Avec les nombreuses qualités, qui achètera encore une 308 même nouvelle génération...ils ont tellement de retard à Sochaux qu'ils n'arriveront jamais à la hauteur! Vivement les versions Cupra histoire de s'amuser un peu!

Par

elle mérite d'être connue et reconnue , une belle progression de la part de Seat dans tout les domaines mais surtout un intérieur et une finition qui n a plus du tout à rougir des gros concurrents du marché.

Par

Avant on se demandait pourquoi acheter une golf

en voyant la Seat aussi sexy voir plus pour moisn chere....

.. Maintenant on peut meme se demander pourquoi achter une A3...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire