Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Toyota Yaris Cross 2WD : futur best-seller

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Fort du succès des différentes générations de sa citadine, la Yaris, Toyota revient en force sur le segment des SUV urbains avec sa Yaris Cross. Essai de la version qui devrait représenter la majorité des ventes à savoir la deux roues motrices.

Essai - Toyota Yaris Cross 2WD : futur best-seller

EN BREF

SUV urbain hybride

2 roues motrices

À partir de 25 500 €

 

La présence de Toyota dans le segment des SUV urbains n’est pas une nouveauté puisque le constructeur japonais avait fait son entrée en 2009 avec l'Urban Cruiser, mais le succès n'a pas été au rendez-vous et on peut affirmer qu’il se fut un échec. Fort de son expérience dans l’hybridation mais également de l’engouement autour de la Yaris, Toyota revient aujourd’hui à la charge avec un modèle, qui devrait rapidement trouver son public sur ce segment ultra-concurrentiel. 

Essai - Toyota Yaris Cross 2WD : futur best-seller

Comme son nom l’indique, cette Yaris Cross prend pour base la même plate-forme que la citadine Yaris dénommée GA-B. Long de 4,18 m, elle se démarque par son style très particulier qui lui donne des faux airs de mini Rav 4 et certains détails comme les passages de roues rappellent les productions de chez Lexus à l’image du UX. L’ensemble ne manque pas de personnalité, notamment la partie arrière, qui est la plus proche de la Yaris avec son bandeau lumineux. 

La présentation est agréable mais manque un peu de fantaisie.
La présentation est agréable mais manque un peu de fantaisie.

La filiation avec la Yaris est encore plus évidente dans l'habitacle puisque la planche de bord est strictement identique à la citadine. Agréable à regarder, celle-ci est très classique. Elle manque de fantaisie et même s’avère un peu sombre et triste. En revanche, rien à dire concernant l’ergonomie excellente et les rangements nombreux.

Ce bloc qui regroupe beaucoup de fonctions est original.
Ce bloc qui regroupe beaucoup de fonctions est original.

On remarquera notamment le design original de l'ouverture, des poignées de portes, commandes de vitres et rétroviseurs réunis dans un même bloc. La qualité des matériaux est aussi de très bon niveau. Petite déception toutefois, pas d’instrumentation numérique, même sur les finitions les plus hautes.

En deux roues motrices, le Yaris Cross possède un coffre de 397 litres, c'est 77 de plus que la version quatre roues motrices.
En deux roues motrices, le Yaris Cross possède un coffre de 397 litres, c'est 77 de plus que la version quatre roues motrices.
L'habitabilité arrière demeure restreinte.
L'habitabilité arrière demeure restreinte.

On regrettera aussi certains aspects pratiques et notamment l’habitabilité arrière vraiment très juste, qui s’explique par le fait que cette Yaris Cross dispose du même empattement que la Yaris (2,56 m). Pour le coffre, tout dépend de la version que vous choisissez. Celle de notre essai offre 397 litres, mais la version 4 roues motrices doit seulement se contenter de 320 litres (- 77 litres), ce qui est vraiment petit pour la catégorie. 

Essai - Toyota Yaris Cross 2WD : futur best-seller

Sous le capot, le Yaris Cross embarque le même moteur que la Yaris. Côté thermique, on retrouve donc un 3 cylindres 1,5 à cycle Atkinson, de 92 ch associé à une paire de moteurs électriques, un premier servant de générateur rechargeant la petite batterie lithium-ion de 0,8 kWh, et un second de 80 ch, synchrone et à aimant permanent, se chargeant de la vider pour participer à la traction. L'ensemble produit 116 ch transmis aux roues avant via une boîte eCVT dans la tradition de la marque. Le 0 à 100 km/h s'effectue alors en 11,2 s, un chiffre respectable pour une puissance qui peut paraître modeste, bien aidé par une masse raisonnable de 1 170 kg. Les consommations officielles sont flatteuses, allant de 4,4 à 5,0 l/100 km suivant le niveau de finition.

C’est d’ailleurs le principal point fort de cette Yaris Cross. Lors de notre essai, nous avons ainsi relevé une moyenne de 5 l/100 km. Un bilan très convaincant dû à l’expertise de Toyota dans le monde de l’hybride. Ici, comme c'était déjà le cas sur la Yaris, la transmission se révèle agréable. Les situations où le moteur se met à hurler sont très rares. Une bonne chose. Dommage que le mode B ne permette pas de récupération plus efficace car celui-ci ne freine pas suffisamment le véhicule à nos yeux. 

Même si son terrain de prédilection est la ville, la Yaris Cross est loin d'être ridicule quand on s'éloigne des agglomérations. Les transmissions thermiques/électriques sont quasi transparentes et l’agrément est réel avec une direction précise et plaisante à manier et des mouvements de caisse très bien contrôlés malgré une garde au sol plus importante. Alors certes, cela se fait légèrement au détriment du confort, notamment avec les jantes 18 pouces, mais rien de rédhibitoire pour autant.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,18 m
  • Largeur : 1,76 m
  • Hauteur : 1,56 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 397 l / NC
  • Boite de vitesse : Auto.
  • Carburant : Hybride essence électrique
  • Taux d'émission de CO2 : NC
  • Malus : NC
  • Date de commercialisation du modèle : --

* pour la version 1.5 HYBRID 116H TRAIL AUTO.

Photos (21)

En savoir plus sur : Toyota Yaris Cross

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire