Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Aiways U5 (2021) : le nouveau venu veut renverser la table des traditions de la distribution

C'est un pari osé : débarquer en France avec une nouvelle marque, un nouveau modèle et le vendre sans le moindre concessionnaire. Ce pari c'est celui du Chinois Aiways et de son SUV électrique U5. L'engin a-t-il les moyens de ses ambitions ? Réponse avec ce premier essai.

Essai vidéo - Aiways U5 (2021) : le nouveau venu veut renverser la table des traditions de la distribution

EN BREF

Nouvelle marque

100% électrique

À partir de 39 300 €

 L'auto est en train de muter et tout change : le produit lui-même, les marques qui le produisent et la manière de le vendre. Devant ce grand chamboulement qui va toucher tout le secteur, l'arrivée en France d'Aiways est scrutée de près, comme un symbole de cette nouvelle donne. Car voilà une marque chinoise qui n'existe que depuis 2017 et qui lance ces temps-ci son premier modèle, le SUV électrique U5, dans quelques pays européens, dont la France, avant de se déployer ailleurs sur la planète et de proposer un deuxième modèle cet automne (le SUV coupé 6) et une berline E7 l'année prochaine. Et non seulement la marque est aussi inconnue que sa voiture, mais en plus, Aiways compte bien se passer d'un réseau de distribution classique.

Essai vidéo - Aiways U5 (2021) : le nouveau venu veut renverser la table des traditions de la distribution

Essai vidéo - Aiways U5 (2021) : le nouveau venu veut renverser la table des traditions de la distribution

 

Pour essayer et éventuellement acheter un U5, il suffit de tapoter sur Internet. Un envoyé spécial de la marque (ou plutôt un sous-traitant) se présente au domicile ou au bureau de l'intéressé et après un tour du quartier, il peut passer commande. La livraison s'effectue de la même manière : celle d'un Amazon de la distribution automobile. Un souci d'après-vente, un entretien à réaliser ? le réseau Feu Vert, ainsi que quelques autres partenaires, qui disposent d'un stock de pièces Aiways, s'en occupent.

Un entretien minimaliste

Évidemment, ce tour de passe-passe, qui fait disparaître le bon vieux réseau de concessionnaires, est lié au type de voiture qu'Aiways produit : des électriques. Serge Cometti, le patron de la marque en France ne le nie pas. " L'entretien quasi inexistant, hormis les pneus, et le nombre de pièces drastiquement réduit, facilite les choses. D'ailleurs nous n'imposons aucune visite avant cinq ans ou 100 000 km et ça n'affecte pas la garantie". Encore faut-il vaincre la réticence des clients éventuels qui ne pourront plus se fier à leur garagiste du coin. Et encore faut-il que l'auto qu'ils sont susceptibles d'acheter soit à la hauteur. Ce premier modèle, baptisé U5 coche-t-il les cases esthétiques, qualitatives et mécaniques de la séduction ? Commençons par faire le tour de grand SUV (il mesure 3 cm de plus que le Peugeot 5008) de 4,68 m.

Essai vidéo - Aiways U5 (2021) : le nouveau venu veut renverser la table des traditions de la distribution

De profil, sa ligne en rappelle d'autres. Celles du Range Rover Velar, notamment, avec son toit flottant et ses poignées de portes qui s'escamotent. Le SUV anglais se posant en référence du genre, le choix chinois est judicieux. Le profil arrière intègre bien les feux et se rapproche plus d'un break que d'un SUV traditionnel. En revanche, la face avant ne ressemble à rien de connu, même si les électriques, de Tesla à Hyundai ou Kia adoptent de plus en plus souvent une calandre fermée. mais celle de l'U5 est du genre torturée, avec des feux effilés qui grignotent sur les ailes. 

Un intérieur moderne et simple

Si le dessin de la face avant est inutilement compliqué, l'intérieur de ce SUV respire la sobriété et la qualité d'assemblage. Même avec trois écrans, la planche de bord paraît épurée. Au bas de la console, le premier d'entre eux ne sert qu'à régler la clim. Au-dessus, une dalle de 12 pouces permet de gérer la radio et la navigation, du moins celle de son smartphone, car l'U5 fait l'impasse sur le GPS. Il faudra donc en passer par Google Maps ou Waze. À condition d'être équipé d'un IPhone, car seul l'interface Carplay est compatible pour le moment.

Une planche de bord tellement épurée que même la planche de bord a disparu.
Une planche de bord tellement épurée que même la planche de bord a disparu.

Ce détail qui oblige les possesseurs de la majorité des smartphones en France à en passer par le bon vieux support de téléphone à ventouse pour retrouver leur chemin n'est pas le seul défaut de l'habitacle de l'U5. Étonnamment, le SUV se passe de boîte à gant du côté passager. On a beau chercher : seuls deux boutons servant éventuellement de crochet pour un sac à main font face au siège passager. Pour déposer ses petites affaires, il faudra en passer par la bannette située sous la console centrale qui, si elle est suffisamment vaste, est assez peu pratique d'accès.

Un habitacle XXL

Essai vidéo - Aiways U5 (2021) : le nouveau venu veut renverser la table des traditions de la distribution

Cette absence de boîte à gant n'est pas le seul défaut de rangement. Le coffre est lui aussi décevant. Il est étonnant qu'une auto de cette taille ne dispose pas d'une malle de plus de 432 l. On en cherche la raison, et on la trouve aux places arrière. La place aux jambes y est tout simplement gigantesque. Le concepteur de la Skoda Superb, pourtant réputée comme la berline la plus vaste en deuxième rangée, en rougirait. On peut littéralement étendre ses jambes sans toucher le dossier du siège avant. Reste que l'empattement de 2,80 m aurait parfaitement permis de ménager la chèvre et le chou : une place suffisante pour les gambettes des passagers, et une malle plus grande pour leurs bagages.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus (norme NEDC)
de la version la plus écologique de : Aiways U5

0 g/km - Bonus : -7000 €

Début de commercialisation du modèle :
Aiways U5

Janvier 2021

A titre d'exemple pour la version ELECTRIQUE 63KWH 150KW PREMIUM.

1,70 m1,86 m
4,68 m
  •  5 places
  •  432 l / 1555 l

  •  Auto. à 1 rapport
  •  NC

Portfolio (19 photos)

En savoir plus sur : Aiways U5

Aiways U5
  • Comparatifs (0)

  • Avis (0)

  • Fiches techniques (0)

  • Sur le forum

  • En savoir plus

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires (100)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

acheter la camelote chinoise?

çà le fait si c'est moitié prix... exemple la dacia spring à 12 000 avec bonus contre 27 000 pour la zoé...

mais le mot dacia rassurre!! et pis c'est 12 000...

la avec bonus c'est 33 000!!!

la marque est inconnue... c'est 13 000 de trop...

ce qui se vendra en suv electrique, le skoda... à 28 000 avec le bonus!!!

pour les smartphone les chinois sont arrivés avec des martphones à 300 balles moitié prix que l'iphone 4 s de l'époque...

la c'est trop cher...

bide assurré!!!

le seul suv chinois qui va se vendre un peu c'est le MG... à 27 000 avec bonus...

le nom MG est connu... la c'est que 7000 de trop pour du chinois..

Par

MG propose un style plus européen pour son ZS, même si cela reste particulièrement insipide.

En revanche, ce modèle est d'une laideur sans nom, aucun caractère ni d'intérêt. D'autant plus que le prix n'a pas vraiment d'avantage par rapport à la concurrence.

Je pense que cette marque marchera moins bien que MG.

Par

Est-ce qu'on peut parler de suspensions chewing-gum pour cet Aiways ? :ml: :biggrin:

Par

Et bien ça calme quand voit le profil, juste immonde et puis son tableau de bord repris d'une veille Citroën, la ça fini définitivement l'envie d'acquérir cette monstruosité.

Bon elle va rejoindre le musée des horreurs à coup sûr, entre la Multipla et la dernière C4.

Par

Pour en avoir vu un paquet l'été dernier en Corse, je trouve qu'il est plus sympa en vrai qu'en photos, l'intérieur est lui très réussi.

Maintenant à ce prix, pour un produit d'une marque inconnue avec une valeur résiduelle incertaine, qui détruit notre Industrie déjà fragile je passe mon tour.

Par

Il vont d'abord continuer leur com de la même façon qu'en corse cet été.

Le coeur de cible n'est pas le particulier pour l'instant.:ange::areuh::areuh:

Par

Un article qui va relancer la guerre des pro thermiques contre les pro électriques... Dans quelques siècles on appellera cet épisode "la bataille des Thermo-piles"

Par

Une première version perfectible ... on verra si ce constructeur chinois écoute la clientèle européenne et si la clientèle européenne donne sa chance au nouveau venu pour que ca ne devienne pas un modèle unique d'une marque vite disparue.

Les 280 km d'autonomie pour ce type de tank, c'est rédhibitoire par contre.

Contrairement à d'autres, je trouve le design de la planche de bord plutot pas mal, plein de points à améliorer mais ce côté fluide et sobre est plus sympa que certaines propositions de constructeurs européens ... massives et inutilement torturées.

Par

Pas de GPS, pas de boite à gants, 400km wltp un peu limite, 140 max...

mais à partir de 32k€ bonus déduit (merci le bonus).

quoiqu'il en soit, avec 0 réseau de distribution et un constructeur qui peut disparaître du jour au lendemain, c'est une sacrée prise de risque je trouve... surtout si on imagine des clients... peu fortunés.

quant à rouler 5 ans sans aucun contrôle (hors le CT à 4 ans), ça me semble présomptueux.

Par

En réponse à gignac-31

acheter la camelote chinoise?

çà le fait si c'est moitié prix... exemple la dacia spring à 12 000 avec bonus contre 27 000 pour la zoé...

mais le mot dacia rassurre!! et pis c'est 12 000...

la avec bonus c'est 33 000!!!

la marque est inconnue... c'est 13 000 de trop...

ce qui se vendra en suv electrique, le skoda... à 28 000 avec le bonus!!!

pour les smartphone les chinois sont arrivés avec des martphones à 300 balles moitié prix que l'iphone 4 s de l'époque...

la c'est trop cher...

bide assurré!!!

le seul suv chinois qui va se vendre un peu c'est le MG... à 27 000 avec bonus...

le nom MG est connu... la c'est que 7000 de trop pour du chinois..

Moi, je me demande surtout comment ils vont se faire connaître de la clientèle potentielle...

A suivre, malgré tout, ça peut être riche d'enseignement.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire