Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Volkswagen Touran TDi 115 (2017) : contre vents et marées

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Face à l’explosion des SUV, certains monospaces traditionnels résistent contre vents et marée. C’est le cas du Volkswagen Touran. L’allemand avec ses 7 places, est-il toujours une offre cohérente dans un marché qui décline ?

Essai - Volkswagen Touran TDi 115 (2017) : contre vents et marées

En bref

A partir de 28 310 €

7 places

Si le marché des monospaces compacts décline face au succès des SUV, plusieurs constructeurs généralistes, dont Volkswagen, persistent. C’est le cas du Touran qui navigue avec brio sur le marché européen (112 000 exemplaires) malgré une nouvelle concurrence venue de l’extérieur mais aussi de l’intérieur. Exemple : si vous êtes l’heureux propriétaire d’une petite famille à la recherche de volumes, il n’y a qu’à feuilleter le catalogue Volkswagen pour s’y perdre entre le Touran, la Golf Sportsvan, deux Tiguan (5 et 7 places) et un Sharan. Cette guerre intestine n’est pas propre à Volkswagen. D’autres constructeurs comme Renault peinent à convaincre les clients d’acheter un Scénic plutôt qu’un Kadjar pour les mêmes raisons.

Si les monospaces compacts n’ont plus la cote, ils restent pourtant la solution la plus rationnelle pour charger et voyager en famille. Et dans ce domaine le Touran a son mot à dire.

Essai - Volkswagen Touran TDi 115 (2017) : contre vents et marées

S’il n’est pas le plus sexy de sa promotion, l’allemand peut compter sur ses 7 places (option : 670 €) et sa qualité de fabrication proche de la perfection pour se démarquer face aux séduisants grands Scénic et Picasso. Ce look de camionnette lui est bénéfique en matière d’habitabilité. Le Touran offre beaucoup d’espace à ses passagers arrière et un vrai confort grâce à 3 sièges indépendants, coulissants et inclinables. Malgré son gabarit plus compact, le Touran atomise (d’une centaine de litres !) les Grand Scénic et Grand C4 Picasso en matière de coffre. La contenance oscille entre 834 litres en configuration 5 places, 137 litres avec les deux sièges supplémentaires en place, et 1 857 litres tout rabattu. Voyager assis sur la dernière rangée n’a rien d’une punition pourvu que vous ne dépassiez 1, 75 m.

Essai - Volkswagen Touran TDi 115 (2017) : contre vents et marées

Cette série spéciale « Allstar », remplacée, à quelques équipements près, par le série « Sound » est commercialisée à partir de 31 440 €, en 5 places. Une finition de milieu de gamme en moyenne plus chère de 1 500 € par rapport à la concurrence, mais très bien équipée. Elle offre de série la détection de fatigue, l’allumage automatique des feux, le capteur de pluie avec essuie-glace automatique, la climatisation automatique, la caméra de recul, le régulateur de vitesse adaptatif, les jantes en alliage 16’’, la connectivité Car-Net, la navigation et le système multimédia avec écran tactile 8’’ et l’accès Wi-Fi. Le Tdi 115 est quant à lui disponible à partir de 28 310 € en finition d’entrée de gamme Trendline.

Essai - Volkswagen Touran TDi 115 (2017) : contre vents et marées

Sur le papier, le 1.6 TDI de 115 ch n’apparaît pas comme le plus apte à délivrer un agrément digne de ce nom, surtout si vous êtes amenez à charger (hommes et bagages). Et pourtant ! Le valeureux petit quatre cylindres profite de la plateforme légère (1508 kg) pour exprimer toutes ses qualités. Souple et discret à bas régime il est agréable à mener en ville et parfaitement compétent sur les réseaux secondaires. Le couple max (250 Nm) offre des accélérations et des reprises suffisamment décentes, même avec 5 passagers à bord, pour ne pas ne jamais se retrouver en difficulté. Son élasticité compense un étagement de boîte de vitesses trop long (pour les normes de CO2) et n’oblige pas à tomber un rapport systématiquement. Pour un agrément supérieur, il est possible de l’accoler à la performante boîte auto DSG7 (1 750 €). Enfin et surtout, c’est son appétit de moineau qui finira par vous séduire avec une consommation moyenne de 6,1 l/100 km relevée durant notre test.

A la conduite, le Touran reprend les qualités routières de la Golf avec un confort très soigné et un comportement garant de votre sécurité. L’amortissement est de haute volée surtout sur cette version dotée de pneus à flancs larges, et l’insonorisation au-dessus de la concurrence. Hormis une direction légère et artificielle, le Touran n’a que très peu de défauts. Une valeur sûre qui offre un bon compromis entre dynamisme et confort.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,52 m
  • Largeur : 1,82 m
  • Hauteur : 1,65 m
  • Nombre de places : 7 places
  • Volume du coffre : 137 l / 1857 l
  • Boite de vitesse : Auto. à 7 rapports
  • Carburant : Diesel
  • Taux d'émission de CO2 : 112 g/km
  • Malus : 100 €
  • Date de commercialisation du modèle : Janvier 2017

* pour la version III 1.6 TDI 115 BLUEMOTION TECHNOLOGY SOUND DSG7 7PL.

Photos (16)

En savoir plus sur : Volkswagen Touran 3

SPONSORISE

Essais Monospace

Fiches fiabilité Monospace

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire