Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

2. Ford Kuga 3 (2020) - Sur route : en douceur

Essai vidéo - Ford Kuga 3 (2020) : un second couteau affûté

Dès son lancement, le nouveau Kuga est proposé en six motorisations différentes. En essence, on trouve le bloc EcoBoost 1,5 l en 120 et 150 ch, et en diesel, le 1,5 l EcoBlue 120 ch et le 2,0 l EcobBlue 190 ch. Ce dernier est exclusivement proposé avec la boîte automatique à 8 rapports (en option sur le 120 ch) et la transmission intégrale, celle-ci étant indisponible sur les autres moteurs. Restent les hybrides. Pour l’instant, au tarif, on en a 2 : le 2.0 EcoBlue de notre essai et le 2,5 l Duratec essence rechargeable de 225 ch, capable de rouler 56 km en mode zéro émission. Plus tard cette année, un système hybride non rechargeable mais disponible en traction et transmission intégrale, complètera cette offre.

Retour au volant, où la position de conduite se révèle impeccable. Les compteurs digitaux, à dominante bleue, ne sont pas très funs mais leur lisibilité est excellente, et c’est ça qui compte. Et pour la première fois sur un Kuga, il y a un affichage tête haute, en supplément. Au démarrage, le moteur se révèle silencieux et exempt de vibrations, chose pas toujours évidente avec un diesel. Une fois en mouvement, il convainc par sa souplesse, mais attention à ne pas en abuser. En essayant de rouler à très bas régime au couple comme sur un vieux diesel, j’ai calé une fois ou deux, et j’ai pu noter que le moteur redémarre automatiquement, mais après un léger délai. Cela n’enlève rien à sa rondeur, ni même à sa bonne vigueur à mi-régime, ce qui le rend très agréable en ville.

Essai vidéo - Ford Kuga 3 (2020) : un second couteau affûté

Passé 3 500 tr/min, il commence à s’essouffler : logique puisque c’est son régime de puissance maxi. On passera donc le rapport supérieur plutôt entre 2 000 et 2 500 tr/min, au moyen d’une commande de boîte pas toujours plaisante à manier car elle accroche parfois. Autant adopter une conduite coulée, ce qui d’ailleurs s’impose vu le contexte routier très répressif. Et dans ce cadre, la consommation moyenne tombe aisément sous les 6 l/100 km, les 6,4 l que nous avons réalisés s’expliquant par les besoins de la vidéo, qui impose de nombreuses phases d’accélération/freinage. Pourquoi dès lors ne peut-on disposer de la boîte automatique à 8 rapports montée sur le diesel 190 ch ?

Dans ces conditions, on ne peut que louer les qualités du châssis. Le grip important rend la tenue de route extrêmement rassurante, ce qui n’exclut pas un certain dynamisme, l’engin virant en ne prenant presque pas de roulis et en manifestant très peu d’inertie. La direction se montre précise et même relativement informative, mais son manque de consistance et sa montée en effort peu marquée déçoivent. On dispose de modes de conduite, et si elle s’affermit en Sport, c’est de façon trop faible. Dommage, car là, le moteur se montre un poil plus réactif et change de nuance sonore, celle-ci se rapprochant alors de celle d’un bloc à essence.

Essai vidéo - Ford Kuga 3 (2020) : un second couteau affûté

Côté confort, la suspension assure globalement une bonne filtration, mais les jantes de 19 pouces de la ST-Line X engendrent de menues trépidations, alors que curieusement, en dépit de l’essieu multibras, on note quelques mouvements de caisse transversaux à l’arrière, en appui. Sans danger aucun, ils sont surtout désagréables. Gageons qu’avec les roues de 17 pouces de la version Titanium, le confort de roulement serait meilleur.

J’ai aussi testé la conduite autonome de niveau 2, en option. Le maintien de file n’agit qu’au dernier moment, lorsque la voiture frôle les bandes blanches, à droite comme à gauche. De sorte que si on roule en lâchant le volant, le Kuga évolue en zigzags. Certains trouveront que c’est un défaut. Moi pas. En effet, d’une part, cela évite au système d’intervenir en permanence sur le volant, chose parfaitement agaçante. D’autre part, cela rappelle qu’on est là pour conduire et rester attentif, et d’un point de vue sécuritaire, c’est encore ce qu’il y a de mieux !

Portfolio (39 photos)

En savoir plus sur : Ford Kuga 3

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (60)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Il est pas mal ce Kuga 3, quoique l’arrière est un peu lourd...

En espérant que le diesel 150ch soit proposé avec la BVA.

Par

Ca alors...;des jantes de 19 pouces....encore.

Mais ou sont ceux qui nous expliquaient à la sortie du Scénic que les jante de 19 pouces c'était une hérésie ?

Et que les pneus allaient coûter une blinde?

Bon, sinon le Kuga pour peu qu'on soit peu soucieux de l'esthétique, et de la tablette d'il y a 10 ans...c'est une bonne affaire.

Bon en tout, mauvais nul part.

Et comme chez Ford ils sont pas avare de remise XXl il y a de bonnes affaires à réaliser.

Il sera moins tape à l'oeil que d'autre mais fera un très bon job.

Par

Entièrement d'accord avec le journaliste la finition ST line n'a pas d intérêt sur ce kuga tout comme le dernier puma

Par

Pour ceux qu ils veulent du brut y a le branco qui arrivent

Par

En réponse à trinita84

Entièrement d'accord avec le journaliste la finition ST line n'a pas d intérêt sur ce kuga tout comme le dernier puma

Par contre il parle de la Trend, il n'y a plus la Titanium chez Ford ?

Par

Pas convaincu par le design, sinon le véhicule a pas l'air mauvais.

Par

Ça ne dépareillerait pas au rayon des véhicules asiatiques sans personnalité.

Quant à la disparition de la version E85... sans commentaire.

Par

J'ai vraiment de la peine avec le design du tableau de bord chez Ford... bien fini certes, et ils ont le méritent de ne pas être passés au "tout tactile", mais y a quelque chose que j'aime pas. Peut être l'intégration de l'écran.

Par

Comme toutes les voitures ford, rien qui donne le Coup de cœur, ah si.. La cobra:bien:

Par

Ford a fait un carton avec son Kuga FlexFuel et ne renouvèle pas cette motorisation ...

Par moment, il y a des décisions commerciales qui sont difficilement compréhensibles (surement notre bonne réglementation UE sur les rejets moyens du CO² des constructeurs ...).

Après Ford fait encore du Ford. Un intérieur au design pas sexy (même si moins laid que la génération précédente) et des options toujours en supplément non justifiables (tel du premium allemand).

Genre le Kuga en finition Vignale à plus de 45k€ qui demande encore 1.3k€ pour leur pack d'aides à la conduite / stationnement.

C'est pas spécifique au Kuga, cette pingrerie se retrouve sur toute leur gamme.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire