Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Ford Kuga 3 (2020) : un second couteau affûté

En douze ans et deux génération, le SUV Ford n’a pas réussi à se faire une place au soleil sur le marché français. Sa toute dernière mouture changera-t-elle la donne ? Eléments de réponse avec l’essai de la version à hybridation légère, combinant moteur diesel de 150 ch, alterno-démarreur et batterie de 48 volts.

Essai vidéo - Ford Kuga 3 (2020) : un second couteau affûté

EN BREF

3e génération

A partir de 26 600 €

Trois blocs électrifiés

 Commercialisé depuis 2019 aux USA sous l’appellation Escape, le Kuga de 3 génération débarque tout juste dans les concessions européennes, après avoir été révélé sur le vieux continent à Francfort. Esthétiquement, il tranche avec son prédécesseur. Si celui-ci était tout en angles, le petit nouveau préfère un style fluide, et arbore une calandre rappelant par sa silhouette celle de la Mustang-e. Affiné, il manque pourtant de personnalité face au ténor de la catégorie en France, le Peugeot 3008.

Essai vidéo - Ford Kuga 3 (2020) : un second couteau affûté

Essai vidéo - Ford Kuga 3 (2020) : un second couteau affûté

 

Cela dit, un design discret ne nuit en rien aux ventes des SUV en Europe, où le Kuga s’est jusqu’à présent bien débrouillé, s’écoulant depuis 2008 à plus d’un million d’exemplaires. Il talonne même à la quatrième place de la catégorie le sochalien en 2019 dans une catégorie dominée par les VW Tiguan et Nissan Qashqai. Pas vraiment des exemples d’audace…

Essai vidéo - Ford Kuga 3 (2020) : un second couteau affûté

Cockpit classique

Vous aimez les grandes dalles numériques ? Le nouveau Kuga n’est pas pour vous. En effet, s’il est entièrement nouveau et plus sobrement dessiné que celui de l’ancien modèle, son tableau de bord s’en passe, se cantonnant à un combiné d’instruments LCD de 12,4 pouces et un écran central tactile de 8 pouces, détaché visuellement de la console centrale et non plus intégré comme avant. L’ensemble ne dégage aucune audace mais s’avère bien réalisé, alors que l’ergonomie se montre assez simple. On ajuste la clim bizone via des molettes et non en agissant sur l’écran central, ce qui est toujours hasardeux quand on roule. Un bon point pour Ford. Il y a même des commandes vocales, mais leur fonctionnement était particulièrement capricieux sur notre modèle d’essai, dont la prise USB semblait par ailleurs inopérante. Impossible donc d’utiliser la fonction Mirror Link…

Essai vidéo - Ford Kuga 3 (2020) : un second couteau affûté

Notre Kuga est finition ST-Line X plutôt bien équipée, et nanti de sièges avant très confortables. A l’arrière, la banquette coulissante permet d’obtenir un espace aux jambes très appréciable, et ajoute un dossier inclinable pour l’agrément des passagers.

Essai vidéo - Ford Kuga 3 (2020) : un second couteau affûté
Essai vidéo - Ford Kuga 3 (2020) : un second couteau affûté

Le coffre est profond, même si on a reculé la banquette au maximum. Son volume varie entre 475 et 645 litres. En revanche, le Kuga ne peut accueillir que cinq passagers au maximum, et le plancher de l’espace de chargement ne cache aucun rangement supplémentaire à cause des batteries

Beaucoup de nouveautés, niveau mécanique

La nouvelle mouture du Kuga récupère la plate-forme C2 déjà utilisée par la Focus, ce qui lui permet de s’alléger de plus de 80 kg face à son prédécesseur. Il conserve des trains roulants assez évolués pour la catégorie, se dotant à l’avant de jambes McPherson et à l’arrière d’un essieu multibras. Sous le capot, outre des blocs essence et diesel, le SUV Ford se dote de trois motorisations électrifiées. Une hybride plug-in, une hybride classique et une hybride légère. C’est cette dernière que nous essayons. Elle présente la particularité d’associer un 2,0 l diesel de 150 ch à un alterno-démarreur d’une puissance de 11,5 kW. Celui-ci est alimenté par une batterie lithium-ion de 48 volts logée à l’arrière, celle-ci stockant de l’énergie récupérée au freinage ou fournie par le diesel. L’ensemble développe 150 ch à 3 500 tr/min, pour un couple de 370 Nm obtenu à 2 000 tr/min. Bien sûr, il est incapable d’une quelconque utilisation en mode 100 % électrique, ici l’hybridation servant surtout à abaisser la consommation, et donc les émissions. Ainsi, le Kuga Hybrid mHEV se contente en moyenne de 5,1 l/100 km, soit 135 g/km de CO2 en version ST-Line X. Cette motorisation s’associe exclusivement à une boîte manuelle à six rapports.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,62 m
  • Largeur : 1,83 m
  • Hauteur : 1,67 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 645 l / 1481 l
  • Boite de vitesse : Méca. à 6 rapports
  • Carburant : Hybride diesel électrique
  • Taux d'émission de CO2 (norme NEDC) : 26 g/km
  • Bonus : 0 €
  • Date de commercialisation du modèle : Décembre 2019

* A titre d'exemple pour la version III 2.0 ECOBLUE 150 MHEV ST LINE X.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Le bonus / malus affiché est celui en vigueur au moment de la publication de l'article.

Photos (39)

Mots clés :

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Achetez votre Ford Kuga

En neuf avec PromoNeuve

Votre Ford Kuga neuve moins chère avec Promoneuve : jusqu'à 19% de remise

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire