Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Ford Kuga 2.5 FHEV 190 ch (2021) : que vaut le Kuga hybride?

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Pour sa troisième génération de Kuga, Ford a conçu un SUV totalement différent de la précédente génération tant sur le plan esthétique que technique. L’une de ses principales particularités concerne les nombreuses carburations disponibles, dont plusieurs ont recours à de l'hybridation. Après l’essai de l’hybride rechargeable, place maintenant à l’hybride simple.

Essai - Ford Kuga 2.5 FHEV 190 ch (2021) : que vaut le Kuga hybride?   

EN BREF

3e génération

SUV compact

Version hybride

À partir de 37 000 €

La troisième génération de Ford Kuga apparue au printemps dernier s’est très rapidement démarquée par le panel de motorisations présentes dans la gamme. Jugez-en par vous-même. Ford en commercialisera pas moins de six dans quelques semaines : essence, diesel, diesel avec micro-hybridation, hybride rechargeable et prochainement E85 (bio-éthanol). Difficile de faire plus large comme choix.

Après des essais réalisés au volant des versions diesel, diesel micro-hybridée, hybride et hybride rechargeable, c’est maintenant au tour de l’hybride de passer entre nos mains. Dénommé FHEV pour (Full Hybride Electric Vehicle), ce Kuga utilise - comme tous les autres modèles hybrides de la marque - une technologie partagée avec Toyota qui se caractérise par une transmission par train épicycloïdal associé à une boîte de type CVT. Il est donc animé par un moteur électrique de 125 ch alimenté par une batterie de 1,1 kWh et couplé à un 2.5 atmosphérique de 152 ch. Comme les autres modèles du constructeur japonais, ce Kuga peut rouler en tout électrique mais seulement pendant 2 ou 3 km et à condition bien évidemment d’avoir le pied droit léger. Cette technologie se distingue aussi par sa capacité de recharge très rapide grâce au freinage régénératif, qui permet de bénéficier de ses bienfaits dans la majeure partie des situations. 

Le sélecteur de vitesses rond n'est pas le plus pratique.
Le sélecteur de vitesses rond n'est pas le plus pratique.

À l’usage, ce Kuga démarre automatiquement en 100% électrique, puis ensuite le thermique prend le relais. Son intervention se fait dans la plus grande discrétion et ses régimes de fonctionnement ne sont jamais trop élevés, ce qui garantit un confort phonique très plaisant. On a souvent reproché aux modèles signés Toyota le comportement de la transmission qui donne parfois l'impression de patinage excessif. Ici, cette désagréable sensation ne se ressent que lors des fortes sollicitations. Finalement, le principal reproche concerne l’ergonomie de la commande circulaire, qui se révèle peu intuitive.

Question performances, le Kuga se débrouille plutôt bien avec des accélérations toniques, comme en atteste un 0 à 100 km/h abattu en 9,1 s et des reprises énergiques, notamment quand les deux moteurs fonctionnent de concert. 

Ce système d'hybridation a également l’avantage d’être compatible avec la transmission intégrale intelligente dénommée « i-AWD », qui est capable de renvoyer 50% du couple sur l’essieu arrière. Un vrai atout sachant qu’il s’agit d’une authentique transmission intégrale, une technologie qui vous en coûtera 2 000 €. En utilisation normale, celle-ci favorise la traction pour réduire au maximum la consommation de carburant. Et justement, dans ce domaine, le Kuga impressionne par sa frugalité. Sur notre essai réalisé en ville, sur route et autoroute, nous avons enregistré une moyenne de seulement 6l/100 km. Un bilan très positif au vu de ses 1 700 kg.

Essai - Ford Kuga 2.5 FHEV 190 ch (2021) : que vaut le Kuga hybride?

L’introduction de cette version hybride ne change en rien le comportement. Comme avec les autres moteurs, le SUV compact de Ford fait preuve d’un compromis confort/dynamisme de premier plan. Les suspensions assurent globalement une bonne filtration, même si certains mouvements de caisse se font sentir en courbes. La direction se montre précise et même relativement informative, mais manque de consistance. Sans égaler les références du segment tant au niveau du dynamisme que du confort, le Kuga livre une copie particulièrement convaincante et rassurante, d’autant plus que les aides à la conduite sont nombreuses et très complètes. Dommage qu’elles soient un peu trop intrusives parfois.

Essai - Ford Kuga 2.5 FHEV 190 ch (2021) : que vaut le Kuga hybride?

Dans l’habitacle, pas de changement par rapport aux versions thermiques traditionnelles. Le dessin est moderne et classique. Cela passe par une planche de bord faisant appel aux dernières technologies comme par exemple l'instrumentation numérique de 12 pouces ou l’écran multimédia qui surplombe la console centrale. La planche de bord possède une bonne ergonomie et la qualité des matériaux est bonne. 

De la place dans le coffre, mais un peu moins qu'avec les versions thermiques.
De la place dans le coffre, mais un peu moins qu'avec les versions thermiques.
Essai - Ford Kuga 2.5 FHEV 190 ch (2021) : que vaut le Kuga hybride?
Essai - Ford Kuga 2.5 FHEV 190 ch (2021) : que vaut le Kuga hybride?

Les passagers arrière disposeront d'une bonne habitabilité et d'une banquette coulissante.

Les passagers disposeront d’une habitabilité arrière généreuse et modulable grâce à la banquette arrière coulissante sur 15 cm. Le volume de chargement oscille entre 581 et 1 481 litres, soit des capacités proches de celles de la version hybride rechargeable, mais qui restent toutefois inférieures aux thermiques (essence ou diesel) qui culminent entre 612 et 1 534 litres.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 (WLTP) :

g/km - Malus : €

Début de commercialisation du modèle :

Septembre 2020

A titre d'exemple pour la version III 2.5 DURATEC 190 FHEV I-AWD VIGNALE ECVT.

1,67 m1,85 m
4,62 m
  •  5 places
  •  581 l / 1481 l

  •  Auto.
  •  NC

Portfolio (19 photos)

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires (82)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

190 ch et 1700 kg, 37 000 € en tarif d'accès...

Le tout étant qualifié de SUV compact.

Il y a bien un jour où il faudra arrêter cette surenchère, ça en devient risible.

Par

Quant au terme "SUV", ça devient vraiment très fourre-tout, dès qu'un véhicule est légèrement rehaussé, on lui colle cette étiquette qui correspond bien à la mode, sans trop réfléchir.

Par

En réponse à -Nicolas-

Quant au terme "SUV", ça devient vraiment très fourre-tout, dès qu'un véhicule est légèrement rehaussé, on lui colle cette étiquette qui correspond bien à la mode, sans trop réfléchir.

pour le coup il est un poil plus haut que la Focus, donc le mettre dans la case SUV ne me choque pas perso. En revanche, c'est clair qu'il n'a rien de compact. Mais comme ça correspond également à cette case, c'est ce que répète le journaleux.

By the way : j'ai lu dans un comparo sur l'Argus (très bon site d'ailleurs, avec des articles bien rédigés et des comparos dans lesquels ne figurent pas nécessairement un véhicule français à faire gagner) que le moulin de la Ford était ... d'origine Mazda. J'en suis pas revenu (même si je connais les liens anciens entre les deux constructeurs) !

Par

En réponse à -Nicolas-

190 ch et 1700 kg, 37 000 € en tarif d'accès...

Le tout étant qualifié de SUV compact.

Il y a bien un jour où il faudra arrêter cette surenchère, ça en devient risible.

Dans 10 ans, le Hummer H1 sera classé comme citadine :ddr:

Par

M'a l'air fadasse de ligne le machin.:voyons: un gloubiboulga de coréenne des années 2000.

Par

Comme toujours avec Ford (sauf pour la Focus 4 et le Puma) : bonne voiture, mais qui manque de flamboyance, de ce petit plus.

Par

En réponse à Président Lincoln

pour le coup il est un poil plus haut que la Focus, donc le mettre dans la case SUV ne me choque pas perso. En revanche, c'est clair qu'il n'a rien de compact. Mais comme ça correspond également à cette case, c'est ce que répète le journaleux.

By the way : j'ai lu dans un comparo sur l'Argus (très bon site d'ailleurs, avec des articles bien rédigés et des comparos dans lesquels ne figurent pas nécessairement un véhicule français à faire gagner) que le moulin de la Ford était ... d'origine Mazda. J'en suis pas revenu (même si je connais les liens anciens entre les deux constructeurs) !

Le problème est que le terme SUV désigne à la base des "Sport utility vehicle".

Or, la plupart du temps, cela désigne des véhicules qui n'ont rien de sportifs ni d'utilitaire.

Ce sont juste des véhicules surélevés, qui n'ont strictement aucune capacité en tout terrain et n'ont aucun coté pratique "utilitaire". Même leurs grosses jantes sont devenus des standards dans le monde automobile actuel.

Quant à qualifier de "compact" un véhicule de 1700 kg, et mesurant plus de 4,65m de long et 1,85m de large...

Par

" On a souvent reproché aux modèles signés Toyota le comportement de la transmission qui donne parfois l'impression de patinage excessif. Ici, cette désagréable sensation...."

Allons allons Mr Pagès.... pure vue de l'esprit vous diront des tas de gens sur ce site... ou vous vous serez juste assis sur un chat... :mad:

Par

Un plus pour la banquette arrière coulissante. :bien:

Par

"Ford en commercialisera pas moins de six dans quelques semaines : essence, diesel, diesel avec micro-hybridation, hybride rechargeable et prochainement E85 (bio-éthanol)."

Donc en fait, dans les 6 vous comptez pas celle de l'essai, c'est ça ? :chut:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire