Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Ford Puma 2 : arme de conquête - Vidéo en direct du salon de Francort 2019

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

, mis à jour

Le Puma est de retour mais sous la forme d'un petit SUV. Il est présenté pour la première fois au public à Francfort. D'un format compact, il est développé sur une base Fiesta et revendique un design fort. Ce nouveau Ford Puma est une arme de conquête qui va enfin lancer Ford sur le marché des SUV urbains.

Ford Puma 2 : arme de conquête - Vidéo en direct du salon de Francort 2019

Ford renforce de manière significative sa présence sur le marché des SUV. L'Explorer, le Kuga et surtout le Puma seront les prochaines stars des consessions de la marque à l'ovale. "Le Ford Puma, n'est pas le remplaçant de l'Ecosport...". L'agonie de l'Ecosport, du moins sur le marché français, va continuer, et c'est un nouveau SUV qui vient donc "s'ajouter" à la gamme du constructeur américain.

 

Ford Puma 2 : arme de conquête - Vidéo en direct du salon de Francort 2019

Pour les plus anciens, ce nom évoque tout autre chose qu'un SUV. En effet, la Puma de 1997 n'en avait pas l'ombre d'un gène. Il s'agissait en fait d'un petit coupé sportif, basé sur une plateforme de Fiesta.

Le nouveau Puma est également bâti sur une plateforme de Fiesta, seule caractéristique qu'il partage avec son ancêtre, avec le patronyme. Pour le reste, rien à voir...

Le petit dernier de Ford s'insère donc, lui, dans la catégorie très encombrée des SUV urbains. Il va venir batailler avec les best-sellers Renault Captur, Citroën C3 Aircross et Peugeot 2008 côté français, ou encore Volkswagen T-Roc, Fiat 500X, Opel Crossland X et autre Kia Stonic et Hyundai Kona côté étranger...

Basé sur une plateforme de Fiesta de dernière génération, il est toutefois plus long de 11 cm que la citadine, pour culminer à 4,19 m. Il est donc aussi 9 cm plus long que l'Ecosport, mais beaucoup moins haut, puisqu'avec 1,54 m, il lui manque 9 cm, ce qui fait de lui un modèle à peine plus haut que la Fiesta (1,50 m).

 

Une esthétique affirmée et athlétique

La face avant est virile avec la grande calandre et le bouclier ajouré.
La face avant est virile avec la grande calandre et le bouclier ajouré.
Avec une longueur de 4,19 m et une ligne de toit plongeante, le profil est râblé.
Avec une longueur de 4,19 m et une ligne de toit plongeante, le profil est râblé.
La poupe affiche le nom du modèle en toutes lettres. Une nouvelle mode on dirait...
La poupe affiche le nom du modèle en toutes lettres. Une nouvelle mode on dirait...

Il est donc plutôt râblé, ce Puma, et ses lignes sont affirmées. C'est un subtil mélange de Fiesta, mais aussi de Focus. On dirait une Fiesta/Focus comme bodybuildée. La calandre est typique des derniers modèles de la marque, les boucliers largement ajourés en partie basse et sur la finition ST- Line de nos photos, on trouve des antibrouillards enchâssés dans des pièces noir laqué, et soulignés de "winglets", comme au bout des ailes d'avion. Un gimmick déjà vu sur la Focus, mais aussi chez... Jaguar par exemple. Les feux sont étirés vers le haut et adoptent une signature lumineuse en deux parties qui s'inspirent de la supercar de la marque, la GT.

La signature lumineuse des feux de jour fait très Ford... GT.
La signature lumineuse des feux de jour fait très Ford... GT.
Les feux arrière sont à LED. Les optiques en deux parties ménagent une grande ouverture de coffre.
Les feux arrière sont à LED. Les optiques en deux parties ménagent une grande ouverture de coffre.

 Le profil affiche une ligne de toit digne d'un coupé, très fuyante, qui se termine sur une poupe très ramassée et des hanches larges. Il semble prêt à bondir ce Puma ! Son dessin est en tout cas très dynamique, et il rend de plus mieux en vrai qu'en photos.

À l'arrière, on trouve des feux à LED, le nom du modèle étalé en grosses lettres au milieu du hayon, et un bouclier massif intégrant un faux diffuseur en partie basse, pour cette finition ST-Line. Au-dessus, un becquet de belle taille surplombe la lunette très inclinée. Il vient là encore avec la finition ST-Line.

Il dégage un petit quelque chose qui le distingue de la concurrence. Heureusement, car il aura fort  à faire avec les futurs Captur et 2008, dont les remplaçants arrivent dans quelques mois, et qui semblent plus affirmés niveau design.

La planche de bord est reprise de la Fiesta. Avec la même (bonne) qualité des matériaux et d'assemblage. L'insert en face du passager est selon les finitions en aspect carbone ou bois. L'écran 8 pouces du système multimédia Ford Sync3 trône pile poil à la bonne hauteur en haut de la consolle centrale.
La planche de bord est reprise de la Fiesta. Avec la même (bonne) qualité des matériaux et d'assemblage. L'insert en face du passager est selon les finitions en aspect carbone ou bois. L'écran 8 pouces du système multimédia Ford Sync3 trône pile poil à la bonne hauteur en haut de la consolle centrale.

Dans l'habitacle, moins d'originalité. Et pour cause, le Puma reprend la planche de bord de la Fiesta, trait pour trait, avec pour seules différences les parties basses, qui sont étirées puisqu'il est un peu plus haut que la citadine. Mais le dessin est identique. Toutefois, les inserts de planche de bord sont spécifiques, aspect carbone ou bois selon la finition choisie, les contre-portes adoptent un dessin revu et le Puma est le seul à pouvoir disposer d'un combiné d'instrumentation 100 % numérique, sur les finitions hautes. Ce dernier affiche au démarrage, comme par surprise, un beau... puma.

La qualité des matériaux, comme sur la Fiesta, est très correcte pour la catégorie, avec des matériaux en haut de planche de bord et des contre-portes moussés, tandis que les assemblages ne souffrent aucune critique.

 

Un coffre bien étudié et plein d'astuces

À l'arrière, et grâce à un empattement agrandi de 9 cm, l'habitabilité est correcte pour les jambes. Et malgré le pavillon incliné, la place pour la tête reste convenable. On fait toutefois mieux dans la catégorie (C3 Aircross, T-Roc). Mais c'est surtout sur le coffre que les ingénieurs ont porté tous leurs efforts. Ainsi, le hayon, qui peut être manœuvré électriquement (en option), s'ouvre sur un volume bien carré. Le cache bagages est solidaire de celui-ci, et ne gêne donc pas le chargement après ouverture. Il est également souple et épouse éventuellement la forme de bagages qui dépasseraient un peu. Le plancher de coffre peut e positionner sur deux niveaux et forme un plancher (presque) plat lorsque la banquette est rabattue. Relevé, et coincé au dos de la banquette (ce qui évite d'avoir à la stocker ailleurs, il découvre un compartiment de rangement supplémentaire de 80 litres. Celui-ci est lavable à grande eau car il possède un bouchon de vidange. Il permet aussi de porter la hauteur totale du coffre à 1,15m. Cette valeur énorme permet de caser 2 sacs de golf debout dans le Puma, une démonstration que les représentants de la marque n'ont pas manqué de nous faire. Anecdotique ? Peut-être, mais pas pour les joueurs de golf.

Grâce à un empattement allongé de 9 cm par rapport à la Fiesta, l'habitabilité arrière est très correcte. Même l'espace à la tête reste suffisant malgré le pavillon fuyant.
Grâce à un empattement allongé de 9 cm par rapport à la Fiesta, l'habitabilité arrière est très correcte. Même l'espace à la tête reste suffisant malgré le pavillon fuyant.
Le voume de coffre de 456 litres est très honnête, surtout que la banquette n'est pas coulissante. Ce qui n'est pas un avantage cependant.
Le voume de coffre de 456 litres est très honnête, surtout que la banquette n'est pas coulissante. Ce qui n'est pas un avantage cependant.

En tout cas le volume total est de 456 litres, ce qui est une bonne valeur pour la catégorie, sachant que le Puma ne dispose pas de banquette coulissante. Un choix assumé par Ford, qui nous a indiqué ne pas vouloir faire de compromis entre la place pour les passagers, et celle pour les bagages. N'empêche qu'avoir la possibilité, parfois, de faire ce compromis est selon nous un plus. Ainsi, en avançant la banquette sur un C3 Aircross par exemple, on monte à 520 litres (410 litres en la reculant).

 

Apparition d'une hybridation légère 48V

Sous le capot maintenant, et au lancement, uniquement des motorisations essence. Le bien connu 3 cylindres 1.0 EcoBoost est toujours de la partie. Il sera proposé en version 125 ch, mais aussi 125 ch avec hybridation légère 48 Volts. Dans ce dernier cas, l'apport d'un alterno-démarreur de 11,5 kW apportera jusqu'à 50 Nm de couple supplémentaire pour des relances plus énergique et un gain en consommation. Ce même EcoBoost existera aussi en déclinaison 155 ch, uniquement hybride, un moteur presque sportif. Les valeurs de consommation et d'émissions de CO2 en cycle WLTP ont respectivement de 5,4 l/100 et 123 g pour le 125 ch, et 5,4 l/100 et 124 g pour le 155 ch (en hybride). Plus tard en 2020 arrivera un 1.0 EcoBoost de 95 ch.

Du côté du diesel, arrivera en 2020 également un 1.5 EcoBlue 120 ch. Il n'y aura pas moins puissant avec ce type de carburant.

Du côté de la transmission c'est boîte mécanique 6 vitesses pour tout le monde. Seul le 125 ch essence pourra disposer en mai 2020 d'une boîte automatique (en fait une mécanique pilotée à double embrayage 7 rapports, mais qui fonctionne comme une automatique).

Un équipement très techno

En haut de gamme, bienvenue le combiné numérique de 12,3 pouces.
En haut de gamme, bienvenue le combiné numérique de 12,3 pouces.

Terminons avec l'équipement. Le nouveau Puma reprend tout ce qui fait l'ordinaire de la Fiesta, mais ajoute quelques spécificités. Ainsi, nous avons déjà parlé du combiné 100 % numérique. Mais il peut aussi disposer de sièges avant massants, une exclusivité sur le segment des SUV urbains à ce jour. Les sièges peuvent également être déhoussables, pour un entretien et un lavage aisé en machine. Également, le Puma pourra se doter d'une conduite semi-autonome dans les embouteillages. Enfin, il se dotera potentiellement, grâce à la carte SIM et au modem présents dans la voiture, d'un système de connectivité baptisé Car2X (Car to everything). Il s'agit de pouvoir communiquer avec les autres véhicules dotés de la même technologie. Cela permet du partage d’information, sur l’état du trafic, les obstacles sur la chaussée ou la présence d’accident par exemple, et ça, c’est tout à fait nouveau. Cela reste en option toutefois.

On pourra, grâce au même modem, contrôler sa voiture à distance via son smartphone. En effet le Ford Carpass Connect permet de verrouiller, déverrouiller, chauffer ou refroidir l'habitacle à distance, et même démarrer le moteur si l'on dispose de la transmission à double embrayage.

Pour le reste, les fonctions de confort sont toutes là, dont la recharge de smartphone par induction, tandis que côté aides à la conduite, on est servi. Le pack "Co-Pilot360", grâce à 12 capteurs ultrasons, 3 radars and 2 cameras permet de mettre en action ces aides, parmi lesquelles :

  • Le régulateur adaptatif intelligent avec fonction Stop & Go et technologie de maintien au centre de la voie.
  • Le freinage automatique d’urgence, couplé au système de surveillance des angles morts; Il intervient désormais dans un nombre plus important de situations à risque, lorsqu'’il détecte une collision potentielle avec d’autres véhicules, piétons ou même cyclistes, que ce soit en marche avant ou en reculant.
  • Active Park Assist.
  • Caméra de recul grand-angle pour une vision à 180°.
  • Feux de route intelligents : gestion automatisée des pleins phares.
  • L’aide au maintien dans la voie peut désormais reconnaître les bords de routes, même lorsqu’ils ne sont pas matérialisés par une ligne blanche.
  • Le freinage automatique Post-collisions : freine automatiquement la voiture après un choc afin d’éviter un second impact.
  • Aide à l'évitement d'urgence : aide le conducteur à éviter un obstacle sur la route, s’il décide de le contourner.

 

On arrive au final à un ensemble très complet, qui fait de ce Puma, aujourd'hui, le SUV urbain le plus technologique avec le Volkswagen T-Roc. Mais la concurrence renouvelée arrive, nous verrons bien si match il y a à l'avenir.  Les tarifs de ce nouveau Puma ne sont pas encore dévoilés, mais l'on estime sous les 23 000 € son ticket d'entrée.

 

J'aime

Le logement supplémentaire de 80 litres positionné sous le plancher de coffre.
Le logement supplémentaire de 80 litres positionné sous le plancher de coffre.

Je n'aime pas

Le placement de la boîte de vitesses trop haute à mon goût.
Le placement de la boîte de vitesses trop haute à mon goût.

 

 L'instant Caradisiac : une marque branchée

Cette année, Ford met le paquet sur l'électrification de sa gamme. La majorité des modèles présents sont électrifiés. Du mild hybrid, à l'hybride rechargeable en passant par le full hybride. Il ne manque plus qu'une voiture 100% électrique.

Quelques semaines avant ce salon de Francfort, Caradisiac vous présentait déjà le nouveau Ford Puma, dans un reportage tourné en studio.  A voir aussi pour en savoir plus encore sur ce modèle.

 

Portfolio (37 photos)

En savoir plus sur : Ford Puma 2

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (170)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

quand j'ai lu Puma, j'ai cru à la réédition d'un petit coupé sympathique et puis non, ce n'est qu'une énième poubelle de bisounours allez next

Par

adieu la "vraie" Puma

sinon il a une bonne bouille

enfin Ford sort un compteur numérique en espérant que ca se démocratise sur la gamme

Par

un de plus. En photo très sympa, à voir en vrai pour les proportions

Par

Sympa le design, dommage qu'il n'y ai pas de version électrique

Par

Le DS 3 Crossback est équipé ipe en option du siège conducteur électrique et massant.

Par

Je suis le seul à voir un air de ressemblance assez important avec une clio à l'arrière ?

Par

En réponse à 3.0 TDi

Commentaire supprimé.

Le 2008 est raté à l'arrière, et pas très réjouissant à regarder de profil, ce Puma... est dans la même lignée... Très bof.

Par

En réponse à 3.0 TDi

Commentaire supprimé.

PSA aussi mets des francais au chomage... réflexion assez puérile.

Par

En réponse à Pikarrso

Le DS 3 Crossback est équipé ipe en option du siège conducteur électrique et massant.

mais quel immondice ce DS3 Crossback, c'est l'horreur absolue, après il peut bien présenter n'importe quelle option ridicule..

Par

c'est pas si mal ...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire