Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Peugeot 206 CC (2000 - 2007) : vrai collector dès 2 000 € !

Dans Rétro / Autres actu rétro

Stéphane Schlesinger

La 206 est la Peugeot la plus produite de l’Histoire, avec plus de 8 millions d’exemplaires. Ce record, elle le doit aussi à sa version CC, au dessin magnifique et sans concurrence directe dans sa catégorie.

La version 2.0 16s se signale par ses jantes de 16 pouces, empruntées à la 406.
La version 2.0 16s se signale par ses jantes de 16 pouces, empruntées à la 406.

Effervescence inhabituelle au Mondial de Paris 2000. Peugeot vient de créer l’événement avec sa 206 CC, pour Coupé Cabriolet, dotée d’un élément inédit dans sa catégorie : un toit dur rétractable. Une première signée du Lion… en 1936, année de commercialisation de la 402 Eclipse, qui en industrialisait le principe, inventé par Georges Paulin. Avant que la Mercedes SLK ne le remette à la mode en 1996, le carrossier français Heuliez avait dès 1992 développé le sien, dénommé Retractop. Il l’a proposé à Peugeot qui a tâté le terrain avec le concept 20coeur en 1998, au salon de Genève. Le public l’ayant plébiscité, il engendre la 206 CC deux ans et demi plus tard. Diablement belle, celle-ci fait chavirer les cœurs : c’est à la fois la citadine la plus craquante et le cabriolet le moins cher. Car son prix est très bien placé, dès 108 000 F, soit 21 250 € actuels.

Comment résister ? A ce tarif, on a droit au moteur 1.6 de 110 ch, déjà performant (185 km/h au maxi), ainsi qu’à un équipement intéressant, comprenant un double airbag et une radio-CD. Pour 15 000 F supplémentaires, on s’offre la sportive 2.0 16S (138 ch), pointant à 204 km/h et dotée de série de la climatisation automatique. Conséquence, Peugeot se voit rapidement débordé par la demande, ce qui se traduit par des délais de livraison de plus de 6 mois ! On assiste même à un phénomène rare : des petits malins revendaient leur bon de commande, en moyenne 10 000 F (1 500 euros env.). Par la suite, la 206 CC se répand et adopte les évolutions de la berline : système multiplexé en 2001, léger restylage en 2003, voire version HDi 110 ch en 2005. Déclinée en quelques séries spéciales, dont la Roland Garros dès 2002, la 206 CC prolonge sa carrière jusqu’en 2007, où elle est remplacée par la 207 CC, après avoir été produite à 369 000 unités. Un score très impressionnant.

Le concept 20coeur de 1998, quasi-identique à la version de série.
Le concept 20coeur de 1998, quasi-identique à la version de série.

Combien ça coûte ?

Très répandue, la 206 CC se trouve à des prix canon. Un exemplaire en bon état et parfaitement fonctionnel réclame 2 000 €, en 1,6 l ou en 2,0 l. C’est cadeau ! A moins de 100 000 km, il faut compter 3 000 € minimum, alors que les exemplaires les plus récents sont à 7 000 €. Des prix très inférieurs à ceux des 205 Cabriolet : on dirait bien que c’est le moment de collectionner les plus belles CC qui, phénomène newtimer aidant, pourraient voir leur cote remonter bientôt. 

Le dessin de l’habitacle n’a pas tellement vieilli, au contraire de sa finition.
Le dessin de l’habitacle n’a pas tellement vieilli, au contraire de sa finition.

Quelle version choisir ?

Si vous voulez collectionner, vu la profusion des autos à vendre, nous vous conseillons d’abord de chercher la rareté et la désirabilité, à savoir un exemplaire en parfait état, doté de son historique, de faible kilométrage et en série limitée. Par exemple, une très agréable 2.0 Roland Garros de moins de 100 000 km, à environ 5 500 €. Pour un usage quotidien, une 1.6 reste intéressante malgré ses moindres performances. 

La Roland Garros profite d’une sellerie spécifique en cuir bi-ton. Elle était disponible en plusieurs couleurs.
La Roland Garros profite d’une sellerie spécifique en cuir bi-ton. Elle était disponible en plusieurs couleurs.

Que surveiller ?

Mécaniquement, la plus robuste est la 2.0 : moteur, boîte et cardans sont très costauds ! Attention tout de même au collecteur d’échappement. La 1.6 a connu des soucis de joints de culasse et de bobines. Et sur les premiers millésimes, l’électronique peut faire des siennes : témoin d’airbag allumé, commodo COM2000 défaillant, boîtier BSI à reprogrammer… Enfin, le toit a lui aussi connu quelques dysfonctionnements, surtout jusqu’en 2002. Rien de grave car tout semble résolu.

La CC se montre moins joueuse que la berline, mais aussi plus stable à l’approche de ses limites.
La CC se montre moins joueuse que la berline, mais aussi plus stable à l’approche de ses limites.

Sur la route

Esthétiquement, la 206 CC n’a guère vieilli, au contraire de sa finition. Si les places arrière sont presque inutilisables, on est très bien installé au volant, encore que l’inclinaison du pare-brise, plus marquée que sur la berline, surprenne. Dynamiquement, on est séduit par la direction, précise et informative grâce à son assistance hydraulique, alors que les trains roulants, rigoureux, garantissent un comportement routier sûr, malgré une coque moyennement rigide. Le moteur 2.0 ? Plein plus que brillant, il assure de belles performances, et se voit secondé par une bonne commande de boîte, faisant de la 206 une sportive honnête. Pour le cruising, on déverrouille le toit depuis le haut du pare-brise, on appuie sur la commande, et il se replie automatiquement en moins de 20 s. On peut alors flâner à bord d’un très joli cabriolet, doux et assez confortable en dépit d’une suspension ferme. Enfin, la consommation moyenne se cantonne à 8,5 l/100 km. En somme, une auto idéale pour deux, été comme hiver !

Toit fermé, la 206 CC demeure très agréable à l’œil. Ici une phase 2 avec ses feux façon 307.
Toit fermé, la 206 CC demeure très agréable à l’œil. Ici une phase 2 avec ses feux façon 307.

L’alternative youngtimer*

Peugeot 205 Cabriolet. Dès 8 000 € en très bon état.

Peugeot 206 CC (2000 - 2007) : vrai collector dès 2 000 € !

* Les newtimers sont des véhicules iconiques ou sportifs plus récents que les youngtimers, mais dont la valeur monte. Plus fiables et faciles à utiliser au quotidien, ils doivent leur essor à des caractéristiques techniques souvent disparues, comme de gros moteurs atmosphériques. Les BMW Z3 à 6 cylindres, Porsche Boxster 986 et autre Renault Clio V6 représentent bien cette nouvelle tendance.

 

Pour trouver des annonces de Peugeot 206 CC, rendez-vous sur le site de Lacentrale.fr.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Peugeot

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire