Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Renault Mégane Estate E-Tech hybride rechargeable : l'avenir ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Dans Salons / Salon de l'auto Caradisiac

Comme les autres, Renault doit sortir à marche forcée des modèles moins émetteurs de CO2, pour remplir les exigences européennes. Le résultat ? Des modèles hybrides, mais aussi hybrides rechargeables, comme cette Mégane Estate E-Tech, que nous retrouvons sous le chapiteau du village du cirque Micheletty, dans le 92.

Renault Mégane Estate E-Tech hybride rechargeable : l'avenir ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

 

En bref

Break compact hybride rechargeable

50 km d'autonomie en 100 % électrique

28 g de CO2 par km, 1,3 l/100 km

160 ch, 280 Nm, 0 à 100 km/h en 9,8 s.

Prix à partir de 37 800 €

Profitant de son restylage de mi-carrière, que nous avons pu découvrir à l'automne 2020 en concession, la Mégane 4 a décidé de "verdir" son offre de motorisation, en adoptant, après le SUV urbain Captur 2, une motorisation hybride rechargeable.

Elle est aussi présente sous le capot de la berline, mais c'est d'abord le break Estate qui en avait profité au lancement, et c'est lui que nous vous présentons au deuxième salon Caradisiac, organisé sous les très festifs chapiteaux du village du cirque Micheletty, sis à Villeneuve-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine.

 

La Renault Mégane Estate E-Tech au salon Caradisiac

Renault Mégane Estate E-Tech hybride rechargeable : l'avenir ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Renault Mégane Estate E-Tech hybride rechargeable : l'avenir ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

 

Cette vidéo a été tournée le 18/05/2021 au salon Caradisiac.

 

La Mégane Estate utilise le même groupe motopropulseur que le Captur, à savoir une association entre un 1.6 91 ch essence d'origine Nissan, et deux moteurs électriques. Le premier fait 66 ch et est situé sur l'essieu avant, le second apporte 34 ch, et est situé au niveau de la boîte de vitesses. Il sert presque exclusivement de générateur, sauf en mode sport, où il peut apporter sa puissance pour bénéficier de la totalité des chevaux, soit 160. Le couple cumulé est de 280 Nm.

La transmission, elle, est originale. Car cet ensemble se passe d'embrayage et utilise une boîte à crabots à 4 rapports pour le moteur thermique plus 2 rapports séparés pour le moteur électrique. Il en résulte un démarrage obligatoire en mode électrique (vu l'absence d'embrayage). Et on peut ensuite choisir ses modes de conduite entre électrique forcé (on a alors théoriquement 50 km d'autonomie grâce à la batterie de 10,4 kWh), mode hybride (la voiture choisit seule entre électrique et thermique ou un mix des deux) ou mode sport (les 3 moteurs de concert) pour un maximum de performance. 

La motorisation est composée d'un 1.6 essence de 91 ch secondée par deux moteurs électriques de 66 et 34 ch, pour une puissance cumulée de 160 ch. La batterie de 9,8 kWh (bientôt 10,4) permet 50 km en tout électrique.
La motorisation est composée d'un 1.6 essence de 91 ch secondée par deux moteurs électriques de 66 et 34 ch, pour une puissance cumulée de 160 ch. La batterie de 9,8 kWh (bientôt 10,4) permet 50 km en tout électrique.
La boîte de vitesses est originale. C'est une boîte à crabots multimodes sans embrayage.
La boîte de vitesses est originale. C'est une boîte à crabots multimodes sans embrayage.

 

On peut rouler jusqu'à 135 km/h en 100 % électrique, et la vitesse de pointe atteint 183 km/h, le 0 à 100 est effectué en 9,8 secondes, ce qui est assez placide pour 160 ch.

Enfin les rejets de CO2 annoncés sont de 28 grammes par km pour une consommation normalisée de 1,3 litre/100 km.

Le bilan de notre essai réalisé par Olivier Pagès était cependant positif au niveau de l'agrément de conduite.

 

La planche de bord de la Mégane commence à dater, mais la qualité de réalisation est très correcte, et le restylage a amené une instrumentation numérique, tandis que le système multimédia adopte le système Easy Link, plus performant que le R-Link 2 précédent.
La planche de bord de la Mégane commence à dater, mais la qualité de réalisation est très correcte, et le restylage a amené une instrumentation numérique, tandis que le système multimédia adopte le système Easy Link, plus performant que le R-Link 2 précédent.

Enfin terminons avec quelques mots sur l'esthétique de cette Mégane restylée. Pratiquement rien n'a changé par rapport à la précédente, si ce n'est au niveau de la calandre, plus chromée, du dessin du bas du bouclier, et à l'arrière des feux à LED et des clignotants à défilement. Dans l'habitacle, l'écran central, quand il est vertical, passe à 9,3 pouces contre 8,7 auparavant, et l'équipement peut s'enrichir de la conduite autonome de niveau 2.

Le restylage a apporté les feux à LED et un bouclier redessiné. La finition R.S. Line propose même une lame "façon F1".
Le restylage a apporté les feux à LED et un bouclier redessiné. La finition R.S. Line propose même une lame "façon F1".
Depuis ce même restylage, l'instrumentation est numérique.
Depuis ce même restylage, l'instrumentation est numérique.

 

L'habitabilité est inchangée, mais le coffre perd son double fond, dans lequel on ne pourra ranger que les câbles de recharge. Il affiche désormais seulement 389 litres. Une Kia Ceed SW Plug-in hybrid affiche par exemple 437 litres.

Attention aux prix de cette nouveauté, qui sont assez salés, soit entre 37 800 € et 41 500 €, hors bonus de 2 000 €.

J'aime

La sellerie de cette version R.S. Line, de type baquet, très enveloppante, est vraiment top en termes de maintien du corps en conduite dynamique. C'est appréciable.
La sellerie de cette version R.S. Line, de type baquet, très enveloppante, est vraiment top en termes de maintien du corps en conduite dynamique. C'est appréciable.

Je n'aime pas

Le surcôut de cette version hybride rechargeable, par rapport à une thermique aussi performante, est élevé. Au bas mot 7 000 €. C'est énorme.
Le surcôut de cette version hybride rechargeable, par rapport à une thermique aussi performante, est élevé. Au bas mot 7 000 €. C'est énorme.

 

Tous nos articles sur la Renault Mégane Estate E-Tech

Renault Mégane Estate restylée (2020) : voilà l’hybride rechargeable

Renault Mégane Estate E-Tech hybride rechargeable : l'avenir ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Quatre ans et demi après son lancement, la Mégane de 4e génération a droit à son restyling de mi-carrière. Style extérieur plus élégant, présentation intérieure revue et surtout arrivée de nouveaux moteurs dont un inédit hybride rechargeable : voici les changements de cette Mégane cuvée 2020. Premier test au volant de cette version. > Lire l'essai

 

Comparatif vidéo - Kia Ceed SW hybride rechargeable VS Renault Megane Estate E-Tech hybride rechargeable : breaks tendance

Renault Mégane Estate E-Tech hybride rechargeable : l'avenir ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

De plus en plus présentes sur le marché, les motorisations hybrides rechargeables figurent désormais aux catalogues de plusieurs marques quelle que soit la catégorie. Les breaks n’échappent pas à cette évolution. Illustration de cette tendance avec notre match du jour mettant aux prises la Renault Mégane Estate et la Kia Ceed SW. > Lire le comparatif

 

Renault : l'hybride rechargeable débarque sur la Mégane

Renault Mégane Estate E-Tech hybride rechargeable : l'avenir ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Le break d'abord, la berline ensuite : Renault annonce l'arrivée de l'hybridation rechargeable sur la Mégane restylée cinq portes. Le choix de privilégier le break était logique compte tenu du pouvoir de séduction de cette carrosserie auprès des flottes, qui vont voir d'un bon œil l'hybride. > Lire la news

 

Renault Mégane Estate restylée: très prisée - Salon de l'auto Caradisiac

Renault Mégane Estate E-Tech hybride rechargeable : l'avenir ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Parmi les importantes nouveautés présentes au salon Caradisiac figure la Renault Mégane tout juste restylée. Elle reçoit à cette occasion le renfort d'un moteur hybride rechargeable. > Lire la news

 

 

Renault Mégane E-Tech hybride rechargeable : prix dès 38 500 €

Renault Mégane Estate E-Tech hybride rechargeable : l'avenir ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Grande nouveauté technique pour la Mégane : l'arrivée d'une version hybride rechargeable. Cette déclinaison E-Tech est d'abord proposée avec le break. Elle profite du nouveau bonus écologique. > Lire la news

 

 

Renault Mégane 4 (2020) : des nouveautés à tous les étages (Présentation vidéo)

Renault Mégane Estate E-Tech hybride rechargeable : l'avenir ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Quatre ans et demi après son lancement, la Mégane 4 a droit à son restyling de mi-carrière. Style extérieur plus élégant, planche de bord modernisée avec de nouveaux écrans, conduite semi-autonome et de nouveaux moteurs dont l'arrivée d'une inédite version hybride rechargeable, voici les principales nouveautés de la Mégane cuvée 2020. > Lire la présentation

 

PROSPECTIVE FIABILITE

Si la Mégane 4 est bien connue du grand public, et qu'elle a même été déjà restylée, ce n'est pas la même histoire pour sa déclinaison E-Tech hybride rechargeable. On en pourra donc parler que de sa fiabilité hors motorisation. Pour cette dernière, nous ne pouvons que conjecturer, et reprendre ce que nous avons dit pour la Clio, dotée du même moteur (simplement moins puissant), à savoir qu'il faudra surveiller la boîte de vitesses à crabots. Une nouveauté technique qui a posé problème en début de carrière sur la Clio, avec des mises à niveau avant livraison. La Mégane ne devrait pas avoir de souci mais vigilance tout de même.

Pour le reste, cette 4e génération est meilleure que sa devancière. Elle A pu connaître des soucis de boîte EDC, de fuite de liquide de refroidissement, ou de bugs du R-Link. Mais la récente E-Tech n'est pas concernée. On gardera en tête qu'elle usera certainement ses pneus assez vite, comme toutes les Mégane 4.

 

 

 Remerciements

 

Renault Mégane Estate E-Tech hybride rechargeable : l'avenir ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Mille fois merci à toute la famille Micheletty qui nous a accueillis dans son cirque situé à Villeneuve-la-Garenne, tout près de Paris. Leur professionnalisme et leur disponibilité ont rendu possible l’organisation pour la première fois d’un salon de l’auto dans un cirque ! Coup de chapeau aux artistes !

 

Renault Mégane Estate E-Tech hybride rechargeable : l'avenir ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Partenaire du 1er salon Caradisiac, l’année dernière, le Groupe Prévost est de nouveau à nos côtés en 2021 pour gérer la logistique d’acheminement des 120 voitures exposées pendant le Salon Caradisiac Electrique/Hybride 2021. Un accompagnement déterminant pour la réussite de l’événement.

 

Portfolio (20 photos)

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires (14)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

En utilisant la base de l'hybride non rechargeable e-tech, cette Megane plug-in est moins mauvaise que les autres plug-in bricolés par les autres constructeurs. :jap:

Comme le Rav4 plug-in, elle devrait conserver la sobriété de la version HEV, et ne pas tomber dans les travers de la concurrence.

Mais au contraire du Rav4 plug-in, la version rechargeable de la Megane n'apporte pas un gros surcroît de puissance, et semble aussi perdre en coffre, pour un tarif bien salé.

Au final, l'avenir de la Megane sera probablement plutôt la Megane e-tech non-rechargeable, sobre, logeable, peu chère à l'achat, peu coûteuse à l'usage, et, espérons-le, aussi fiable que ce que cette techno laisse présager grâce à l'absence de pièces sensibles. :bien:

Par

Par contre s'il vous plaît les "journalistes", quand donnerez-vous enfin les consos "litres+kwh aux cents km" pour une hybride rechargeable ? :pfff:

Ne donner que le litrage du carburant est totalement stupide pour une voiture qui consomme plus d'électrons que de SP avec les consos officielles, et dont chaque électron consommé vient entamer le capital durabilité de la (petite) batterie. :bah:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Par contre s'il vous plaît les "journalistes", quand donnerez-vous enfin les consos "litres+kwh aux cents km" pour une hybride rechargeable ? :pfff:

Ne donner que le litrage du carburant est totalement stupide pour une voiture qui consomme plus d'électrons que de SP avec les consos officielles, et dont chaque électron consommé vient entamer le capital durabilité de la (petite) batterie. :bah:

Toujours la même légende urbaine :violon:

Certains modèles de PHEV existent depuis

6/7 ans, certains exemplaires ont plusieurs centaines de milliers de kms et toujours pas

d’hécatombe de batterie :peur:

Par

En réponse à Michel.it

Toujours la même légende urbaine :violon:

Certains modèles de PHEV existent depuis

6/7 ans, certains exemplaires ont plusieurs centaines de milliers de kms et toujours pas

d’hécatombe de batterie :peur:

Même sans prendre en compte l'usure de la batterie, vu que c'est effectivement un peu moins pressant si tu as un vrai système hybride autonome derrière, le coût de l'électricité n'est pas négligeable quand on roule beaucoup à l'électricité. :bah:

C'est une légende urbaine, que l'électricité n'est pas gratuite et que son coût correspond à plusieurs litres de SP ? :bah:

C'est une légende urbaine, que les milliers d'euros supplémentaires demandés par un PHEV ne seront jamais rentabilisés avec le différentiel de consommation avec un bon HEV ? :bah:

Sur le Rav4 PHEV tu as au moins la consolation d'avoir des perfs en nettes hausses par rapport au HEV, et de conserver un vrai coffre en PHEV, et même avec la batterie usée il reste un HEV performant et efficace, donc le manque d'intérêt financier du PHEV n'est pas gênant.

Par contre je ne vois pas l'intérêt de cette Megane qui a des perfs très moyennes et voit son coffre réduit : s'enquiquiner avec des recharges pour un intérêt néant je ne vois pas l'intérêt... :dodo:

Par

Ah, et tu m'expliqueras comment avec une batterie qui plafonne à 40 bornes d'autonomie, tu peux coller "des centaines de milliers de kilomètres" à la batterie en quelques années... :chut:

200.000 bornes électriques en 6 ans, ça fait 33.000 par an et 140 par jour, soit au moins 4 recharges ! Faut être sacrément motivé ! :lol:

Non, la réalité c'est que l'hécatombe viendra plus tard, mais toujours bien trop tôt par rapport à des voitures très chères dont les gens attendent d'arriver au moins à l'âge moyen du parc automobile français (11 ans) : tu penses vraiment qu'au bout de 11 ans d'usage électrique quotidien un PHEV pourra encore faire la même durée ?

Tu penses qu'il se passera quoi quand les thermiques inefficaces sans batterie pour les béquiller seront sur le marché de l'occasion...?

:violon:

Par

Toujours pareil, une auto intéressante à plus d'un titre mais un tarif complètement dissuasif. Les véhicules de flottes en entreprise peut-être.

Par

En réponse à PLexus sol-air

Ah, et tu m'expliqueras comment avec une batterie qui plafonne à 40 bornes d'autonomie, tu peux coller "des centaines de milliers de kilomètres" à la batterie en quelques années... :chut:

200.000 bornes électriques en 6 ans, ça fait 33.000 par an et 140 par jour, soit au moins 4 recharges ! Faut être sacrément motivé ! :lol:

Non, la réalité c'est que l'hécatombe viendra plus tard, mais toujours bien trop tôt par rapport à des voitures très chères dont les gens attendent d'arriver au moins à l'âge moyen du parc automobile français (11 ans) : tu penses vraiment qu'au bout de 11 ans d'usage électrique quotidien un PHEV pourra encore faire la même durée ?

Tu penses qu'il se passera quoi quand les thermiques inefficaces sans batterie pour les béquiller seront sur le marché de l'occasion...?

:violon:

Les concepts de durabilité et de fiabilité ont complement disparu dans le secteur automobile. Faut de la LED partout, des ecrans partout, du 20 ou 22 pouces pour les pneumatiques, de la LOA, faut cracher de la thune pour la gadgetisation. Electrique qui est un non sens mais qui politiquement permet de tout verdir. C'est electrique donc automatiquement c'est ecologique. Les floppées de neuneus en trottinettes electriques, trop flemards pour monter sur un velo ...

Par

Près de 40k€ pour une Renault Mégane aux performances passables, faut vraiment le vouloir.

Mais à la décharge de Renault, la concurrence n'est pas forcément mieux.

En tout cas, ça confirme que l'automobile devient peu à peu un produit de luxe. :bah:

Par

En réponse à Tsun Ami

Les concepts de durabilité et de fiabilité ont complement disparu dans le secteur automobile. Faut de la LED partout, des ecrans partout, du 20 ou 22 pouces pour les pneumatiques, de la LOA, faut cracher de la thune pour la gadgetisation. Electrique qui est un non sens mais qui politiquement permet de tout verdir. C'est electrique donc automatiquement c'est ecologique. Les floppées de neuneus en trottinettes electriques, trop flemards pour monter sur un velo ...

Je ne suis pas dans le monde automobile, mais est-ce utopique de penser que des "packs batteries " pourraient être disponibles dans des 1/2 douzaines d'années pour que le véhicule suive à un moment donné les progrets des batteries?

Car ces dernières évoluent plus vite que les thermiques dans les époques respectives, limite!?

Par

En réponse à Bytheway

Je ne suis pas dans le monde automobile, mais est-ce utopique de penser que des "packs batteries " pourraient être disponibles dans des 1/2 douzaines d'années pour que le véhicule suive à un moment donné les progrets des batteries?

Car ces dernières évoluent plus vite que les thermiques dans les époques respectives, limite!?

Sincèrement, c'est un espoir, mais c'est un "bricolage" qui a peu de chances d'obtenir l'aval des constructeurs, qui souhaitent bien sûr vendre des caisses neuves avec la technologie, pas risquer de voir des gens acheter directement des packs (moins cher...) chez les fabricants de batterie et les faire monter par des spécialistes (ah oui, les batteries de +50Ah en 300V, ça ne rigole pas côté sécurité électrique, moi perso, je n'y toucherais pas).

Mais certains ont déjà transformé des prius 3 (hev donc) en PHEV. Comme quoi... Il faut bien sûr ne pas être bloqué par l'électronique de bord qui pourrait ne pas apprécier. Il n'y a donc pas que la question "physique" (électrique/refroidissement/encombrement) de la chose. Reste à espérer qu'un pana ou LG propose demain des "upgrade" directement aux ateliers. C'est un nouveau domaine aussi pour nos garages, et ils ne sont pas du tout à la page dans l'ensemble... :ohill:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire