Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Interview de Steven De Ploey, directeur général de Jaguar-Land-Rover France : « On se bat pour un soft Brexit » - Les boss de l’auto au Mondial 2018

Dans Nouveautés / Autres actu nouveautés

Michel Holtz

Outre leurs avancées en matière d’électriques et d’hybrides rechargeables, Jaguar et Land Rover suivent de près les péripéties politiques anglaises. Leurs usines, et les profits qu’ils réalisent Outre-Manche, en dépendent.

Interview de Steven De Ploey, directeur général de Jaguar-Land-Rover France : « On se bat pour un soft Brexit » - Les boss de l’auto au Mondial 2018

L’homme est magnanime. Alors que le Jaguar I-Pace réussit l’exploit d’être aussi performant, mieux fabriqué et moins cher que le Tesla model X, le patron de Jaguar – Land Rover France rend hommage au constructeur américain. « Tesla a eu le courage d’être le premier sur le marché et de responsabiliser le monde entier ». Et d’ouvrir la voie à sa marque qui, non contente de tacler le patron de Tesla Elon Musk, a grillé la priorité du lancement à un autre concurrent : l’Audi E-Tron. Et Steven De Ploey (qu’il convient de prononcer « De Pleuille » ainsi qu’en ont décidé ses ancêtres flamands) est plutôt content des scores de son nouveau bébé électrique qui s’approche du cap des 1 000 unités produites et dispose d’un carnet de commandes plein jusqu’en 2019.

Interview de Steven De Ploey, directeur général de Jaguar-Land-Rover France : « On se bat pour un soft Brexit » - Les boss de l’auto au Mondial 2018

Interview de Steven De Ploey, directeur général de Jaguar-Land-Rover France : « On se bat pour un soft Brexit » - Les boss de l’auto au Mondial 2018

 

 

Mais les autos à émissions zéro ne sont qu’une part de l’activité du groupe anglais aujourd’hui détenu par l’indien Tata. Du côté de Land Rover, ce n’est pas une nouveauté qui fait l’actualité, mais une arlésienne. Le bon vieux Defender, le cheval de trait, l’absolu baroudeur, est attendu au coin des ornières. Quand verra-t-il le jour, le patron refuse de donner une date de sortie, se contentant de signaler « qu’on y travaille ». Comme il travaille sur d’autres modèles de la gamme, totalement électrifiés, ou en version hybride. « En 2020, tous nos modèles présents et à venir disposeront d’une version plus ou moins électrifiée ».

L'E-Pace restera le plus petit modèle Jaguar.
L'E-Pace restera le plus petit modèle Jaguar.

En revanche, Steven De Ploey est plus catégorique en ce qui concerne la démocratisation et la miniaturisation chez Jaguar. Ce n’est pas parce que tous ses concurrents allemands produisent des compactes (Mercedes et la Classe A, Audi et son A3, BMW et sa Série 1) que l’Anglais va en faire autant. « Le volume n’est pas la priorité. Nous voulons offrir au client quelque chose de différenciant, en matière de design et de technologie. » Ceux qui veulent une Jaguar plus petite que l’E-Pace ou un Land plus court que l’Evoque devront donc passer leur chemin.

 

L'indestructible Lad Rover Defender attend toujours son successeur.
L'indestructible Lad Rover Defender attend toujours son successeur.

Jaguar – Land Rover souhaite aussi que certains Anglais passent leur chemin. En l’occurrence, les défenseurs d’un Brexit dur qui veulent que leur pays rompe tout contact commercial avec l’Union Européenne. « On se bat pour un soft Brexit et pas seulement pour nous, mais pour toute l’économie anglaise ». La cause du constructeur semble avoir été entendue et les récents soubresauts de la crise d’Outre-Manche penchent plutôt vers une solution qui va dans ce sens.

SPONSORISE

Actualité Jaguar

Toute l'actualité

Forum Jaguar

Commentaires ()

Déposer un commentaire