Publi info

2. Sur route : une réussite

Essai vidéo - Toyota C-HR 2017 : arme de conquête

Avec le Kia Niro, le Toyota C-HR est le seul SUV compact hybride du marché. Il fait confiance à une technologie full-hybride (qui ne nécessite pas de recharge), la même que celle de la Prius. Cette dernière associe un moteur thermique (au rendement amélioré via la combustion et le refroidissement), en l’occurrence un 4 cylindres essence, à un moteur électrique. L’ensemble délivre une puissance cumulée de 122 ch, ce qui suffit largement pour répondre aux besoins d’un bon père de famille. Car c’est ainsi qu’il faut concevoir la conduite du C-HR, qui n’a de dynamique que le style. En effet, les accélérations et les reprises ne sont pas ébouriffantes (le 0 à 100 km/h est effectué en 11 secondes et la V-Max plafonne à 170 ch) mais suffisent largement à se sortir des situations délicates. La boîte e-CVT qui l’accompagne nous a plutôt convaincus. Les passages sont fluides et les rapports correctement étagés. En ville, on retrouve le silence et la douceur de fonctionnement qui ont contribué au succès de la Prius. C’est souple, fluide à tel point qu’on a la sensation d’évoluer sur un coussin d’air.

En phase d’accélération, le moteur thermique est aidé plus longtemps par les deux moteurs électriques. L’objectif est d’abaisser au maximum le niveau de consommation et d'apporter un agrément supérieur. Le résultat est convaincant puisque durant notre essai, nous avons relevé une moyenne de 4,5 l/100 km. Toyota est passé maître dans l’art de l’hybridation car à l’usage, le passage du tout-électrique au thermique est devenu quasi imperceptible pour le conducteur. Un mode « EV » autorise à rouler en tout électrique sur 2 ou 3 kilomètres.

Pour répondre aux attentes d’une clientèle européenne exigeante, Toyota a mis au point son C-HR en conséquence. Le choix a été fait de le doter d’un centre de gravité plutôt bas - fait assez rare pour un SUV - qui renforce la bonne enue de route. Pour le confort, les ingénieurs se sont orientés vers un train arrière à double triangle très efficace. La filtration et l’amortissement se sont révélés de grande qualité et ce, malgré les grosses jantes de 18’’ qui équipaient notre version d'essai. Solide sur ses appuis, le C-HR dispose aussi d’une direction revisitée au profit de la réactivité qui permet d’enchaîner les virages promptement. De manière globale, la synthèse proposée par Toyota tient la route et ce C-HR mériterait même une motorisation plus puissante pour exprimer tout son potentiel. Le C-HR hybride est exclusivement commercialisé en traction, la transmission intégrale est réservée à la version thermique : 1.2 T 116 ch.

Portfolio (19 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (142)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Un centre de gravité a baissé par rapport à la Prius? Donc un SUV avec un centre de gravité plus bas que la berline...

Contarste entre conduite calme et apaisée avec les ligne dinamique voire agressive.

Le cul de Civic c'est osé, quand même entre japonnais Toyota aurait du éviter.

Par

Sympathique engin qui a sa personnalité, et n'a pas l'air d'avoir de véritable défaut !

Par

Dommage pour la poignée postérieure au ras du toit, pour la tablette vraiment mal intégrée, sinon pourquoi pas !

Par

sympas le style.....

Par Profil supprimé

comme disent le djeuns : point de vue style il claque sa mère ce SUV :oui:

Par Profil supprimé

les motorisations vont sembler super miskine à Captain :tourne:

dans le réel ce sera bien plus que suffisant à la plupart d'entre nous

Par

Il est pas moche mais pas beau non plus juste pas à mon gout.

Par

A l'essai visiblement plein de qualités, mais esthétiquement carrosserie ou habitacle en évitant le subjectif ou les jugements de valeur c'est, disons, carrément déroutant............

Par

Modèle idiot qui pèse 50Kg de plus, consomme plus et émet au minimum 11g de plus de CO2 au km que la Prius sans amener aucun avantage (à part un look légèrement moins atroce...). La démonstration qu'en thermique comme en hybride les SUV sont une aberration.

Par Anonyme

J'arrive même plus à faire la difference entre un SUV et autre berline compacte à quoi ressemble cette voiture ? autant prendre une compacte , si elle serait comme une compact classic elle serait plus belle plus équilibré consommerait moins et beaucoup plus dynamique !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire