Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Toyota Yaris, l'intégrale : la plus française des japonaises

Jusqu'à la Yaris, on ne peut pas vraiment dire que Toyota faisait partie des valeurs sûres dans la catégorie des polyvalentes après cinq générations de Starlet qui sont passées quasiment inaperçues en France. Mais en 1999, tout change avec l'arrivée de la Yaris. Quatre générations plus tard, nous faisons un retour sur celle qui a su renverser la vapeur et de venir un succès.

Toyota Yaris, l'intégrale : la plus française des japonaises

La Toyota Yaris a toujours eu une place particulière en France : spécialement développée pour le marché européen, c'est de plus dans l'usine d'Onnaing, près de Valenciennes, que les modèles destinés au Vieux Continent sont assemblés depuis la toute première génération sortie en 1999. Et sur le total de sa production, près de 20 % est directement absorbé par l'Hexagone, ce qui en fait son premier marché malgré un environnement ultra-concurrentiel dans lequel évoluent des stars comme la Renault Clio et la Peugeot 208. En ajoutant les autres usines, c'est au total plus de 3,6 millions de Yaris qui ont été produites en 21 ans et quatre générations.

Ce qui faisait la force des deux premières générations, c'était un excellent rapport habitabilité/encombrement dopé par une banquette arrière coulissante permettant de jongler entre confort des passagers arrière et volume de coffre. Cependant, la troisième génération arrivée en 2011 abandonne cet équipement mais a toutes les bonnes raisons pour le faire : c'est incompatible avec la batterie de… la toute nouvelle version hybride !

D'accord, la Honda Jazz lui a grillé la politesse de quelques mois en étant la première polyvalente hybride en 2010 mais abandonnera la motorisation essence/électrique pour l'Europe dès la génération suivante. La Yaris transforme ainsi l'essai en étant la seule proposition hybride du segment pendant de nombreuses années, jusqu'à aujourd'hui, où la Jazz fait son retour et Renault s'y met enfin avec la Clio E-Tech.

Est-ce qu'avec une telle concurrence, la Toyota Yaris maintenant dans sa cinquième génération continuera de faire autant partie du paysage automobile français ? Il faudra attendre pour le savoir et, pour patienter, nous avons fait la genèse du modèle.

Toyota Yaris, l'intégrale : la plus française des japonaises

Toyota Yaris 1 (XP10, 1999-2005) 

  • Remplaçante de la Starlet
  • Banquette arrière coulissante
  • Version familiale Yaris Verso
  • 1.0 VVT-i 68 ch, 1.3 VVT-i 86 ch, 1.4 D-4D de 75 ch
  • Version sportive TS 1.5 VVT-i 105 ch

 

 

Toyota Yaris, l'intégrale : la plus française des japonaises

Toyota Yaris 2 (XP90, 2005-2011)

  • Nouveau 3 cylindres 1.0 VVT-i de 69 ch
  • 1.3 VVT-i  de 86 ch et 1.4 D-4D de 90 ch
  • Version sportive TS 1.8 VVT-i de 132 ch

 

 

 

 

Toyota Yaris, l'intégrale : la plus française des japonaises

Toyota Yaris 3 (XP130, 2011-2020)

  • Moteur hybride de 100 ch
  • Nouveaux 1.3 VVT-i de 100 ch et 1.5 VVT-i de 110 ch
  • Deux restylages (2014 et 2017)
  • 1.0 VVT-i de 69 ch et 1.4 D-4D de 90 ch
  • Version GRMN 1.8 à compresseur de 212 ch

 

 

Toyota Yaris, l'intégrale : la plus française des japonaises

Toyota Yaris 4 (XP210, à partir de 2020)

  • Nouvelle plateforme
  • Moteur hybride de 116 ch
  • Nouveau 3 cylindres 1.5 de 120 ch
  • Version GR de 272 ch

 

 

En savoir plus sur : Toyota Yaris 4

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (22)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je vois qu'elle garde une certaine cote sur le marché de l'occasion toutes générations confondues et me concernant la seule génération que j'arrive réellement à apprécier est la nouvelle génération pour les autres générations je préfère aller voir ailleurs

Par

J'ai eu conduit une TS de la deuxième génération. Ça avançait vraiment pas mal! Je n'ai pas regardé la cote en occasion, mais c'est sûrement un très bon compromis encore aujourd'hui pour qui veut une petite polyvalente, suffisamment sportive mais raisonnable niveau tarif. Surtout que la catégorie est actuellement délaissée de plus en plus par les constructeurs... ou alors ils proposent encore quelque chose mais à des prix délirants !

Par

Cette yaris est tout simplement une référence ! Qui plus est elle est produite en France...

Mais bon apparemment d'après certains ce serai du low cost.. :dodo:

Dans ce cas je suis un fervent du low cost :lol:

Par

En réponse à Nadir94 Q5

Je vois qu'elle garde une certaine cote sur le marché de l'occasion toutes générations confondues et me concernant la seule génération que j'arrive réellement à apprécier est la nouvelle génération pour les autres générations je préfère aller voir ailleurs

Personnellement je ne suis pas fan du design des anciennes.. après c'est une histoire de goûts :bah:

Mais honnêtement la yaris 1 est une excellente première voiture :bien:

Par

En réponse à Nadir94 Q5

Je vois qu'elle garde une certaine cote sur le marché de l'occasion toutes générations confondues et me concernant la seule génération que j'arrive réellement à apprécier est la nouvelle génération pour les autres générations je préfère aller voir ailleurs

Au final à l'époque des yaris 2, Peugeot 207 polo 4.. elles étaient toutes peu désirables...

Frnanchement même la c3 1 avec son avant d'éléphant préhistorique était assez déplaisante mais ça s'expliquait car peugeot l'avais mis en retrait pour sa 207 qui était purement horrible.. :violon:

Par

Peu importe ce que diront les ingénieurs, loueurs et tout le tintouin de ce site, cela reste une bonne alternative à la concurrence. Pour la nouvelle génération, son moteur hybride a l'air vraiment top. Tout électrique jusqu'à 130 km/h c'est prometteur.

Par

En 2004, à la lecture des tests sur la Yaris, j'avais conseillé à ma belle-mère (que j'apprécie beaucoup, je précise à l'égard des taquins) qui vit seule, d'acheter une Yaris en remplacement de son Opel Astra qui était un nid à emm....

Au début, elle ne voulait pas entendre parler de voiture japonaise, finalement, elle m'a écouté, bien lui en a pris, elle l'a gardée jusqu'en 2015 et 175000 km (c'était une D4D) et la plus grosse intervention mécanique à faire dessus ça a du être le changement des balais d'essuie-glace.... Finalement, elle l'a remplacée en 2015 par.... une autre Yaris (1.3 VVTI, elle est retraitée à présent et roule beaucoup moins)...

Par

Je me rappelle de la Verso 105 ch (itoo TS) les 2 sièges arrières se glissaient sous les sièges avant et ça donnait un volume énorme avec un plancher plat et seuil très bas

Volume 390 L à 2160 L ! imbattable

Par

J'ai conseillé à ma mère l'achat d'une Yaris hybride de 2012, ce qu'elle a fait en 2014, en remplacement d'une voiture devenue trop grande pour ses besoins. Elle en est satisfaite. Ma femme en a également acheté une hybride de 2012 il y a 5 ans et elle en est aussi satisfaite. Dans les deux cas, aucune panne mécanique notable, un budget d'entretien raisonnable et une consommation de l'ordre de 5 litres.

Par

En réponse à Ensilence

En 2004, à la lecture des tests sur la Yaris, j'avais conseillé à ma belle-mère (que j'apprécie beaucoup, je précise à l'égard des taquins) qui vit seule, d'acheter une Yaris en remplacement de son Opel Astra qui était un nid à emm....

Au début, elle ne voulait pas entendre parler de voiture japonaise, finalement, elle m'a écouté, bien lui en a pris, elle l'a gardée jusqu'en 2015 et 175000 km (c'était une D4D) et la plus grosse intervention mécanique à faire dessus ça a du être le changement des balais d'essuie-glace.... Finalement, elle l'a remplacée en 2015 par.... une autre Yaris (1.3 VVTI, elle est retraitée à présent et roule beaucoup moins)...

175 000 km, dommage, elle était à peine rodée !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire