Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Volkswagen Taigo : lequel choisir ?

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Paul Pellerin

SUV citadin, le Volkswagen Taigo vient lutter contre les Peugeot 2008 et Renault Captur qui sont en tête de la catégorie en France. Par rapport aux modèles français, le SUV allemand affiche sa propre personnalité en dévoilant un profil de SUV citadin coupé. Pas besoin de chercher, c’est le seul de ce type dans la catégorie des petits SUV. Si vous aimez les SUV au look dynamique, le Volkswagen Taigo est fait pour vous. Afin de tout savoir sur lui, un petit guide d’achat s’impose.

Volkswagen Taigo : lequel choisir ?

Apparu sur le marché en fin d’année dernière, le Volkswagen Taigo est le cousin européen du Volkswagen Nivus vendu en Amérique du Sud. D’une longueur de 4,27 m, il vient se positionner dans la gamme des SUV VW entre les Volkswagen T-Cross (4,11 m) et T-Roc (4,23 m) et le T-Roc Cabriolet (4,27 m). En en ce qui concerne son tarif, c’est entre le T-Cross et le T-Roc qu’il se situe. Quoi de plus normal puisqu’il reprend la plateforme MQB-A0 du T-Cross ainsi que bon nombre d’autres éléments : mobilier intérieur, motorisations…

Volkswagen Taigo : lequel choisir ?

Malgré le profil coupé, l’habitabilité est correcte

Par rapport aux Volkswagen T-Cross et T-Roc, le Volkswagen Taigo affiche un profil spécifique : une hauteur réduite de quelques centimètres et une chute de pavillon prononcée. Malgré cette carrosserie "coupé", l’habitabilité est bonne à l’arrière et seul l’imposant tunnel de transmission perturbe l’occupant de la place centrale. Du côté du coffre, le volume est très correct avec 438 litres, tandis qu'un astucieux plancher à deux étages permet de ranger des effets personnels dessous lorsque le plancher est placé en position haute.

Volkswagen Taigo : lequel choisir ?

Ambiance Polo dans l’habitacle

À bord, on retrouve le mobilier de la Volkswagen Polo restylée, c’est-à-dire une instrumentation numérique de 8 pouces, jusqu’à 10,25 pouces sur les versions les plus huppées, quant à l’écran multimédia il mesure 8 pouces (9,2 pouces en option). On découvre de très beaux assemblages, des plastiques moussés en haut et en bas de la planche de bord, mais il reste trop de plastiques durs. L’ergonomie serait parfaite sans les commandes de climatisation tactiles qui nécessitent un petit temps d’adaptation pour s’y retrouver.

Volkswagen Taigo : lequel choisir ?

Le plein de technologie

En ce qui concerne l’équipement, le Volkswagen Taigo est à la page en proposant de nombreuses aides à la conduite (freinage d'urgence automatique avec détection piéton et cycliste, aide au stationnement avant et arrière, assistant de trafic sur autoroute, allumage auto des feux de route, régulateur limiteur de vitesse, aide au maintien dans la voie). Selon la finition choisie ou en puisant dans le catalogue d’options, on peut disposer de la climatisation automatique bizone, de l'accès et démarrage sans clé, d’un chargeur à induction pour smartphone, de projecteurs à technologie Matrix, d’un avertisseur d’angle mort, etc.

De l’essence sinon rien

Sous le capot du Volksagen Taigo, on ne trouve que des motorisations essence. Les deux premières proviennent du T-Cross, ce sont des trois cylindres 1.0 TSI de 95 et 110 ch. En haut de gamme, le Taigo propose également un bloc quatre cylindres 1.5 TSI de 150 ch associé à une boîte DSG7. Une boîte DSG7 disponible avec le bloc de 110 ch qui peut être associé aussi à une boîte manuelle à six rapports, tandis que le bloc de 95 ch se contente d’une boîte manuelle à cinq vitesses. Il n’y a pas d’hybridation, même légère, pour tous ces moteurs.

Comportement routier sain et agréable

Au volant, le Volkswagen Taigo basé sur une plateforme MQB-A0 affiche un bel agrément de conduite avec un peu de dynamisme. On apprécie la direction bien calibrée mais un peu légère, les mouvements de caisse bien contrôlée et le bon confort des suspensions, à condition de rester raisonnable en taille de jantes. Avec les 17 pouces, l’amortissement est assez ferme et trop ferme avec les 18 pouces en option.

Volkswagen Taigo : lequel choisir ?

De bons débuts commerciaux

Face à une offre pléthorique de SUV citadins, le Volkswagen Taigo propose une alternative typée sportive. Jusqu’à présent la carrosserie SUV coupé était réservée à des modèles compacts ou familiaux (type Renault Arkana) et plus haut de gamme (Audi Q5 Sportback, Mercedes GLC Coupé…), Volkswagen s’est dit qu’il y avait une clientèle pour des modèles plus petits. Les ventes de ce modèle pour ses débuts de commercialisation sur les premiers mois de l’année 2022 prouvent que le constructeur allemand avait raison. En effet, malgré un tarif assez élevé et des délais d'attente souvent importants, le Taigo est passé de la 83e place en janvier 2022, à la 54e place en mai avec 2 638 unités vendues et cette progression dans le classement devrait se poursuivre dans les prochains mois.

Le SUV Volkswagen Taigo en dix points

  • SUV citadin, cinq portes, cinq places
  • Dimensions (L x l x h en mètres) : 4,27 x 1,76 x 1,52
  • Volume de coffre mini : 438 litres
  • Volume de coffre maxi : 1 222 litres
  • Moteurs essence : 1.0 TSI 95 ch, 1.0 TSI 110 ch, 1.5 TSI 150 ch
  • Pas de moteur diesel
  • Boîte manuelle 5 avec le 95 ch, BVM6 avec le 110 ch
  • Boîte automatique DSG7 disponible avec le 110 ch. Unique possibilité avec le 150 ch
  • Trois finitions : Life, R-Line et Style
  • Tarif : à partir de 23 850 €

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Volkswagen

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire