Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Mercedes Classe C SW (2021) : l'héritière d'une longue lignée de breaks à l'étoile

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Un break Mercedes, ce n'est pas une voiture comme les autres, c'est l'exemple même de la voiture indestructible, l'incarnation de la résilience automobile, l'antithèse de l'obsolescence programmée. Ou en tout cas, ça l'était au 20e siècle. Depuis, les familiales à l'étoile avancent d'autres arguments comme confort, performances ou équipements de pointe et vous avez sous les yeux leur dernière évolution, la toute nouvelle Classe C SW, dont nous avons pris le volant dans sa version 220d.

Essai - Mercedes Classe C SW (2021) : l'héritière d'une longue lignée de breaks à l'étoile

En bref

Catégorie des breaks

A partir de 51 050 €

Deux moteurs, essence ou diesel, pour l'instant

C'est peut-être effectivement la dernière évolution certes, mais ça ne saute pas aux yeux au niveau de la ligne de cette Mercedes Classe C SW, sans doute pour ne pas choquer une clientèle plutôt conservatrice. Les feux avant s'étirent, la calandre devient hexagonale, la ligne de caisse est plus haute et les feux arrière horizontaux débordent sur le hayon. Pas une révolution donc, mais l'ensemble est dynamique voire même élégant si l'on choisit une autre teinte que ce gris mate.

Essai - Mercedes Classe C SW (2021) : l'héritière d'une longue lignée de breaks à l'étoile

Essai - Mercedes Classe C SW (2021) : l'héritière d'une longue lignée de breaks à l'étoile

 

A l'intérieur, la nouvelle Classe C, que ce soit en berline ou en break, s'inspire pour la planche de bord de la dernière Classe S, avouez qu'il y a pire comme référence. On retrouve donc une disposition similaire avec un grand écran multimédia très incliné de 11,9 pouces, une instrumentation sans casquette de 12,3 pouces et une console centrale toute aussi enveloppante. Elle se distingue cependant par ses aérateurs ronds au design très travaillé comme Mercedes en a le secret depuis maintenant quelques années. Rassurez-vous sinon, la combinaison de cuir rouge et de carbone n'est pas ce qu'on fait de plus subtil sur notre modèle d'essai mais plusieurs configurations sont évidemment possibles et toutes partagent la même finition d'excellente facture et un soin particulier apporté au choix des matériaux.

Le dessin de la planche de bord et l'implantation des écrans rappellent la Classe S.
Le dessin de la planche de bord et l'implantation des écrans rappellent la Classe S.

Côté équipements de série ou en option, la Classe C est un véritable concentré de technologie, que ce soit au niveau du véritable bouquet d'assistances électroniques, de la conduite semi-autonome de niveau 2 au parking automatique, et du confort, de la climatisation à quatre zones au système audio Burmester à 15 haut-parleurs. Et comment ne pas évoquer la dernière évolution du système MBUX avec son très efficace assistant vocal. « Hey Mercedes ! ». Si efficace qu'on ne peut pas prononcer le nom de la marque dans l'habitacle sans le déclencher.

Essai - Mercedes Classe C SW (2021) : l'héritière d'une longue lignée de breaks à l'étoile
Essai - Mercedes Classe C SW (2021) : l'héritière d'une longue lignée de breaks à l'étoile

La place à l'arrière est royale mais se fait visiblement aux dépens du volume de coffre.

Dans un break, l'habitabilité et le volume de coffre sont des critères primordiaux. Si l'empattement est le même que sur la berline, la Classe C SW accueille royalement ses passagers arrière, avec de la place à revendre que ce soit au niveau des genoux et de la tête. Par contre, au niveau du coffre, ce n'est pas extraordinaire avec 490 litres. Certes, c'est 30 litres de mieux que sur la précédente génération mais c'est 15 de moins qu'une CLA Shooting Brake et dans la moyenne basse de la catégorie. Cela monte toutefois jusqu'à 1 510 litres en configuration deux places.

Essai - Mercedes Classe C SW (2021) : l'héritière d'une longue lignée de breaks à l'étoile

La ligne de la Classe C SW ne manque pas de charme.

Du côté des mécaniques, en attendant dans un futur proche une hybride rechargeable, l'offre se limitait à son lancement à deux moteurs : la C200 équipée d'un 4 cylindres 1,5 essence turbo de 204 ch et la C220d, notre modèle d'essai, avec son 4 cylindres 2.0 turbo diesel de 200 ch, les deux bénéficiant d'une boîte de vitesses automatique à 9 rapports et d'une microhybridation 48V ajoutant jusqu'à 20 ch et 180 Nm. Une troisième motorisation est venue s'ajouter récemment, la C200d, qui adopte une version de 163 ch du bloc de la C220d et cette dernière reçoit de plus le renfort d'une déclinaison 4MATIC à quatre roues motrices.

Chiffres clés *

  • Longueur : NaN m
  • Largeur : NC
  • Hauteur : NaN m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 490 l / 1 510 l
  • Boite de vitesse : NC
  • Carburant : NC
  • Taux d'émission de CO2 : NC
  • Malus : NC
  • Date de commercialisation du modèle : Avril 2021

* A titre d'exemple pour la version V SW 220 D MHEV AMG LINE 9G-TRONIC.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Photos (35)

En savoir plus sur : Mercedes Classe C 5 Sw

SPONSORISE

Essais Break

Fiches fiabilité Break

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire