Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Essai - Renault Captur Blue dCi 115 (2020): le roi Captur?

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Ringard, le diesel ? Il est vrai qu'un moteur essence ou hybride est aujourd’hui plus valorisant. Le bloc dCi 115 qui fait l’objet de notre essai va pourtant comme un gant au SUV-star de chez Renault, et mérite encore toute votre attention à l'heure du choix.

Essai - Renault Captur Blue dCi 115 (2020): le roi Captur?

En bref

SUV urbain

A partir de 24 200 € avec le moteur dCi 115

Rival des Peugeot 2008, Citroën C3 Aircross…

Les SUV citadins représentent l’une des catégories les plus dynamiques sur le marché européen, et la concurrence y est très affûtée. Chez les seuls constructeurs généralistes, le client a le choix entre Renault Captur, Ford Puma, Peugeot 2008, VW T-Roc, Citroën C3 Aircross, Nissan Juke et autres Seat Arona (liste non exhaustive).

Pour Renault, qui a fortement contribué à populariser le segment avec le Captur de première génération (1,2 million d’exemplaires vendus entre 2013 et 2019), la réussite du modèle qui fait l’objet de notre essai est absolument fondamentale.

A cette fin, le Losange a entièrement revu sa copie. En matière de style, le Captur 2 s’inspire évidemment de son prédécesseur, mais s’étire de 11 cm (désormais 4,23 m.) au bénéfice de l’habitabilité et du volume de chargement.

Le design s’affine, et l’on serait même tenté de d’écrire qu’il se « virilise » avec des feux aux découpes acérées et des arêtes de carrosseries mieux soulignées, à quoi s’ajoutent plusieurs éléments chromés. Le Captur 2 apparaît plus valorisant que son prédécesseur, à plus forte raison quand il se chausse de roues de 18 pouces comme notre modèle d’essai, lequel se pare d’une robe combinant les coloris « Rouge flamme » /  « noir étoile » des plus seyantes. Une belle auto, donc, mais c’est bien le moins quand il s’agit de « ferrailler » avec une Peugeot 2008 au style des plus réussis.

Le sens de l’accueil

Les efforts de présentations concernent aussi l’habitacle, avec une planche de bord aux matériaux à l’aspect qualitatif amélioré. Au centre de celle-ci trône un écran multimédia vertical (7 à 9,3 pouces selon la version), que complète, à partir du niveau de finition Intens, une instrumentation numérique s’étirant de 7 à 10 pouces (là encore selon la version).

Présentation intérieure sans fausse note, et ergonomie satisfaisante permettant de prendre rapidement ses marques à bord du Captur. Quelques heures sont toutefois nécessaires pour saisir comment accéder aux différents menus et sous-menus de l’ordinateur de bord, que compliquent inutilement certaines indications telles que les valeurs de couple. On retrouve la boîte à gants à ouverture « tiroir » inaugurée par le premier modèle.
Présentation intérieure sans fausse note, et ergonomie satisfaisante permettant de prendre rapidement ses marques à bord du Captur. Quelques heures sont toutefois nécessaires pour saisir comment accéder aux différents menus et sous-menus de l’ordinateur de bord, que compliquent inutilement certaines indications telles que les valeurs de couple. On retrouve la boîte à gants à ouverture « tiroir » inaugurée par le premier modèle.

Renault a aussi fait des efforts sur le style des boutons, de même que sur le commodo déporté commandant la radio, dont on constate avec plaisir qu’il n’est plus celui emprunté à la Clio de première génération (lequel se montrait toutefois plus pratique à l’usage). Côté multimédia, l’arsenal comprend notamment connexion Bluetooth, ports USB avant et arrière et même recharge du téléphone par induction (en option).

 

Les portes arrière s'ouvrent à presque 90°, ce qui est pratique pour installer des enfants dans des nacelles et autres réhausseurs. La banquette arrière coulisse sur 16 cm, et il en résulte une belle aisance aux jambes pour les passagers de grande taille.
Les portes arrière s'ouvrent à presque 90°, ce qui est pratique pour installer des enfants dans des nacelles et autres réhausseurs. La banquette arrière coulisse sur 16 cm, et il en résulte une belle aisance aux jambes pour les passagers de grande taille.
Le volume de coffre varie de 395 à 536 litres (soit 80 litres de plus qu’à bord du Captur de première génération) selon la position de la banquette arrière. A titre de comparaison, celui d’une Peugeot 2008 s’établit à 434 litres banquette arrière - non coulissante - en place.
Le volume de coffre varie de 395 à 536 litres (soit 80 litres de plus qu’à bord du Captur de première génération) selon la position de la banquette arrière. A titre de comparaison, celui d’une Peugeot 2008 s’établit à 434 litres banquette arrière - non coulissante - en place.

 dCi sans déCibels

Outre ses motorisations essence et hybride, le Captur propose deux blocs diesel 1.5 dCi de 95 et 115 ch qui intéresseront davantage les gros rouleurs. C’est le dernier cité qui fait l’objet de notre essai, accouplé à une boîte manuelle à 6 rapports (une boîte robotisée EDC 7 rapports figure aussi au catalogue, avec un surcoût de 1 800 €).

Même si le diesel est moins à la mode, force est de saluer la réussite globale que constitue ce petit bloc. Silencieux et peu sujet aux vibrations à bas régime, il ne donne de la voix que sur les rapports intermédiaires et a le bon goût de la faire dans un bourdonnement qui évoque davantage un bloc 3 cylindres essence qu’un 4 cylindres fonctionnant au gazole.

Si elles n’ont rien de décoiffant, les accélérations sont solides et les reprises permettent d’opérer des dépassements sereinement. On regrette en revanche une certaine paresse à bas régime, sous la barre des 2 000 tr/mn : rétrogradage obligatoire en cas de besoin urgent de puissance. Ce manque de rondeur est le seul défaut marquant de ce moteur.

Ainsi gréé, le Captur est taillé pour les longs trajets, où l’on apprécie sa bonne tenue de cap et sa bonne maîtrise des bruits aérodynamiques, le tout s’accompagnant d’un appétit très modéré. Sans aucunement nous préoccuper d’éco-conduite, nous sommes descendus à 5,8 l/100 km de consommation moyenne. En usage plus périurbain, on remonte assez facilement autour de 6,1 l/100 km. Rien d’extraordinaire, donc, mais il convient de rappeler que l’on a affaire à un véhicule haut perché, reposant qui plus est sur des pneumatiques de grand format qui augmentent (un peu) l'appétit.

Agréable à vivre, pratique, performant et confortable, le Captur est un engin séduisant et abouti dans son concept même. Toutefois, il nous aura agacé par des difficultés récurrentes de démarrage par temps froid (un démarreur qui tourne sans résultat sur une voiture flambant neuve, ça agace !) et par les pertes de connexion trop fréquentes du système multimédia.

"Le Captur 2 apparaît plus valorisant que son prédécesseur, à plus forte raison quand il se chausse de roues de 18 pouces comme notre modèle d’essai."

 

Essai - Renault Captur Blue dCi 115 (2020): le roi Captur?Les possibilités de personnalisation sont nombreuses, puisque 11 couleurs de carrosserie, quatre couleurs de toit et de rétroviseurs et six types de jantes sont proposés, pour un total de 90 combinaisons possibles !

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 (NEDC) :

111 g/km - malus : 75 €

Début de commercialisation du modèle :

Novembre 2019

A titre d'exemple pour la version II 1.5 BLUE DCI 115 INTENS.

1,57 m1,79 m
4,22 m
  •  5 places
  •  406 l / 1275 l

  •  Méca. à 6 rapports
  •  NC

Portfolio (27 photos)

En savoir plus sur : Renault Captur 2

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires (54)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

En réponse à vroum971

Commentaire supprimé.

Encore mieux! Ils devraient coller le très fiable et surpuissant 1.6 dci biturbo 160ch avec la boîte tout aussi fiable EDC6. Pour un cocktail fiabilité à en faire jalouser plus d'une marque japonaise.

Par

bonjour pour amortir le surcoût du Captur hybride à côté.:blague:

la stratégie Renault m'échappe quelque peu.

Par

Le diesel, ça va revenir en force. Ils l'ont dit à la télé. Même que oui.

Par

En réponse à vroum971

Commentaire supprimé.

J'avoue que le modèle est sympa. Après pourquoi dénigrer le 2008?

Le 2008 est bien plus imposant et moderne que le captur et fait beaucoup plus haut de gamme. J'aime bien les deux marques et roule en captur en ce moment mais force est de constater que les modèles peugeot sont tendances, modernes, font premium acces.

Ceci dit on se réjoui surtout d'avoir deux super modèles

Par

notre modèle d’essai était affligé de « bugs » (démarrage difficile, connectivité imparfaite…) qui ont de quoi agacer sur un engin neuf. Mais on mettra ces défaillances sur le compte de la « jeunesse » du modèle..

ouai ou du constructeur :lol::lol::lol:

Par

En réponse à Abit

notre modèle d’essai était affligé de « bugs » (démarrage difficile, connectivité imparfaite…) qui ont de quoi agacer sur un engin neuf. Mais on mettra ces défaillances sur le compte de la « jeunesse » du modèle..

ouai ou du constructeur :lol::lol::lol:

Sachant que c'est la première fois qu'on en parle dans Caradisiac, c'est probablement une exception plutôt que propre au constructeur même si Renault a déjà fait montre de lacunes à ce sujet sur ses voitures plus haut de gamme :wink:

Par

Modèle neuf avec déjà des pépins électroniques :bien:... Les RENAULT, c'est beau et bien fini... en surface ! J'en ai fais 3 fois l'amère expérience. On en reparle dans quelques années de la prétendue fiabilité des Renault !

Par

En réponse à vroum971

Commentaire supprimé.

Indispensable la vmax de 220 km/h.

Comment ferait-on avec moins ?

Par

24000 boules pour une Clio juste un peu surélevée, chichement motorisée et équipée, et présentant déjà des bugs lors des essais presse qui promettent pour la suite au niveau fiabilité ! :blague:

Et après on s'étonne que "les Français" se plaignent : mais ce sont eux qui signent le bon de commande ! S'ils acceptent de se faire tondre aussi ras, faut pas venir pleurer... :hum:

Par

En réponse à Gone69290

J'avoue que le modèle est sympa. Après pourquoi dénigrer le 2008?

Le 2008 est bien plus imposant et moderne que le captur et fait beaucoup plus haut de gamme. J'aime bien les deux marques et roule en captur en ce moment mais force est de constater que les modèles peugeot sont tendances, modernes, font premium acces.

Ceci dit on se réjoui surtout d'avoir deux super modèles

Est-ce que tu es allé voir le nouveau 2008 en vrai ?

Moi oui. Franchement je rejoins le premier comm : les plastiques font vraiment cheap à côté du Captur. Ce qui n'enlève rien à ses autres qualités, et ne m'empêcherait pas éventuellement de l'acheter (quoique pour le moment le Puma tient la corde). Mais je serai quand même deçu par cette finition plus proche de Dacia. Et la 208 II c'est pareil.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire