Publi info
 

Essai vidéo - Renault Kadjar 2019 : pour revenir dans la course

Dans Nouveautés / Restyling

, mis à jour

Dévoilé au dernier Mondial de Paris en octobre, le Renault Kadjar restylé change plus qu’il n’y paraît. Sous sa robe subtilement remaniée, il propose un intérieur modernisé et de nouveaux blocs essence enfin à la hauteur. Premier essai avec le TCE 140 ch.

Essai vidéo - Renault Kadjar 2019 : pour revenir dans la course

 EN BREF

- A partir de 26 200 €

- Version restylée

- Nouveau moteur essence

 Avec 450 000 exemplaires vendus dans le monde depuis son lancement en 2015, le Renault Kadjar ne peut être qualifié d’échec commercial. En revanche, en Europe, il souffre face à une concurrence à la fois plus audacieuse comme le Peugeot 3008 ou plus valorisante comme le Volkswagen Tiguan. Il faut dire que le Renault Kadjar, que les médisants qualifieront de « simple » Nissan Qashqai rebadgé n’a pas révolutionné le genre. Résultat, des rivaux plus onéreux que lui – ceux précités – se vendent encore mieux sur le Vieux Continent.

 

 

Pour espérer refaire son retard, le SUV au losange s’est refait une beauté. Un restylage pour le moins discret (en tout cas en apparence) que l’on a découvert lors du dernier mondial de Paris en octobre dernier. Quelques retouches esthétiques sont venues moderniser la face avant, avec une calandre à lamelle chromée, des boucliers redessinés et une signature lumineuse plus moderne. Ces mêmes modifications ont été apportées à l’arrière avec des feux inférieurs désormais à LED et un pare-chocs revu intégrant un ski de protection plus costaud. Des jantes au dessin inédit et de nouvelles teintes de carrosserie complète cette mise à jour esthétique.

Essai vidéo - Renault Kadjar 2019 : pour revenir dans la course
Essai vidéo - Renault Kadjar 2019 : pour revenir dans la course

 

Ce n’est pas la révolution, mais c’est suffisant pour redonner un bon coup de fraîcheur à une ligne toute en courbe qui vieillit plutôt bien. À bord, les différences sont plus notables, notamment sur la planche de bord. L’ancienne, un rien datée et en décalage par rapport à celle des autres modèles de la gamme est remplacée pour un aménagement nettement plus moderne. Le Kadjar n’a pas encore le droit à la tablette tactile au format portrait de ses sœurs, mais il fait illusion en intégrant son écran tactile, désormais capacitif et plus réactif, sous une dalle plus large.

Essai vidéo - Renault Kadjar 2019 : pour revenir dans la course

Cette dernière possède désormais des commandes tactiles, de quoi faire disparaître un bon nombre de boutons. Les commandes de climatisation sont également nouvelles à bord de ce SUV. Reprises au Dacia Duster (oui, oui !), ces molettes façon chrome et disposant d’un écran central rehaussent le standing à bord. Comme quoi… Le tout est plus aérien, plus moderne, un rien plus qualitatif. Sans atteindre l’originalité d’un 3008 ou la finition d’un Volkswagen Tiguan, le Kadjar tient mieux la comparaison.

Essai vidéo - Renault Kadjar 2019 : pour revenir dans la course
Essai vidéo - Renault Kadjar 2019 : pour revenir dans la course

 

D’autres détails dans l’habitacle apparaissent dans ce Kadjar restylé comme une assise réglable des sièges avant et deux prises USB à l’arrière. Un deuxième rang plutôt accueillant même pour de grands adultes, avec des côtes moyennes pour la catégorie. Le grand toit vitré de notre modèle d’essai (finition Intens) qui inonde l’habitacle de lumière rogne quelques centimètres en garde au toit mais l’espace reste correct. En revanche, côté espace aux jambes, un Volkswagen Tiguan ou un Skoda Karoq font mieux. La modularité reste basique et le Kadjar ne propose toujours pas de banquette coulissante et son dossier se scinde toujours en deux parties. La nouveauté provient du coffre, où deux tirettes font leur apparition pour le rabattre plus facilement.

Essai vidéo - Renault Kadjar 2019 : pour revenir dans la course

Une soute qui bénéficie d’un plancher de coffre ajustable en hauteur pour rendre la surface de chargement plane. Son volume de 530 litres est équivalent à celui du Peugeot 3008. Mais le nouveau meilleur élève du segment, le Citroën C5 Aircross propose au minimum 580 litres et même plus lorsque les sièges individuels du deuxième rang sont avant au maximum.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Renault Kadjar

115 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Renault Kadjar

Juin 2015

A titre d'exemple pour la version (2) 1.3 TCE 140 FAP INTENS.

1,60 m1,83 m
4,48 m
  •  5 places
  •  472 l / 1478 l

  •  Méca. à 6 rapports
  •  Essence

Portfolio (96 photos)

Mots clés :

Commentaires (100)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C’est quoi ces essais avec des photos trouvés sur internet ?

Par

Quel infâme étron...

Par

Revenir dans la course de quoi ? Renault plonge dans le rouge de jour en jour ! A moins que ce soit le véhicule idéal pour aller délivrer Carlos de sa geôle ? :buzz:

Par

Ce katjar avait encore une fois des atouts pour réussir sur le si tendance segment du SUV, mais fut victime de son logo Renault.

Victime d'un constructeur qui cherche sans arrêt à faire dans le low cost, la chasse au cout. Ainsi malgré un look convenable, bien que dénué de tout charisme, ce katjar hérite d'une qualité de fabrication déplorable, d'assemblages extérieurs d'une médiocrité rarement égalée. Même combat dans l'habitacle qui, à l'occasion de ce restylage, se permet même d'utiliser les botons de clim du...Dacia DUSTER!!.. ainsi que, comme d'habitude chez cette marque GAG, des plastiques tout droit venus de chez Dacia. Pareil pour les assemblages: tous mauvais, sans exception.

Mais le pire est sous le capot. Des moteurs essence tCe de piètre qualité. Agrément peu convaincant, polluants, gourmands, et bien mallussés.

Rien de bien meilleur coté diesel. Renault incapable de sortir un bon diesel moderne et fiable à l'instar de l'excellent 2.0L HDi..de150ch de chez PSA; et se contente d'un misérable 1.7L dCi gonflé à 150ch, et ose même proposer le modeste 1.5 dCi de la Clio. Rien de bon à espérer coté fiabilité

(http://www.leparisien.fr/economie/classement-fiabilite-de-l-argus-peugeot-bien-note-renault-a-la-traine-07-11-2018-7937511.php)

Véhicule à acheter bradé d'occasion, on fortement remisée chez un mandataire. Mais dans le meilleur des cas il faut éviter cette marque gag à tout prix.

Bon nombre de propriétaires de katjar regrettent amèrement l'achat de cette catastrophe ambulante.

Par

C'est trop tard pour ce pseudo SUV raté. La mauvaise qualité a fait de lui un véhicule mort né. Une voiture choisie par les entreprises ou des particuliers qui n'achètent pas une voiture, mais un déplacoir, une remise dont ils vont se débarrasser 2/3 ans après quand le ciel de toit aura commencé à se décoller et que le turbo ou le moteur aura explosé comme bien souvent chez cette marque bidon.

Les renault sont vraiment de mauvaise qualité!

Par

En réponse à Sens interdit

Revenir dans la course de quoi ? Renault plonge dans le rouge de jour en jour ! A moins que ce soit le véhicule idéal pour aller délivrer Carlos de sa geôle ? :buzz:

Regarde le chiffres du cricquien du mois de novembre! Nissan s'écroule, Rino disparait, Captur fait..flop..! Quand VW retrouve sa bonne santé et que Peugeot ravage tout sur son passage..

Énorme ..!!

Par

En réponse à Zoulman

Quel infâme étron...

Et c'est peu de le dire..:oui:

Par

450 000 ventes....

Certains pauvres types qui n'ont que de la merde dans la bouche vont, non, sont venu verser leur flot habituelle de connerie.

C'est bon les Trolls ?

Ca enrage toujours aussi sec au fond de vos concessions ?

Voilà vous pouvez continuer à vous persuader que c'est mort pour Renault. Pas grave.

Demain c'est la faillite, l'entreprise coule etc etc etc....

On a compris. Allez donc faire mumuse au parc maintenant..

Par

En réponse à steven85

C’est quoi ces essais avec des photos trouvés sur internet ?

Ils n'ont toujours pas trouvé une photo d'illustration d'accompagnement du nom de notre nouvel essayeur....

Est il vraiment allé essayer ce machin ?

Comme tu dis, quand on illustre un essai par la reproduction des clichés du dossier presse, on peut en douter très fort....

Par

" Côtés aides à la conduite, le SUV est toujours dépourvu de régulateur de vitesse adaptatif, d'aide au maintien de voie actif ou encore de freinage automatique d'urgence. Etrange, quand on sait que Nissan nous a récemment invités à conduire un Qashqai semi-autonome… "

En fait, ils ont dû essayer une Dacia....

Avec ces rebadgeages des modèles chers au cric, on s'y perd vite.... :tourne:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire