Publi info
 

Essai vidéo - Audi A6 Avant 2018 : wagon de tête

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Audi renouvelle aujourd’hui la version la plus sollicitée de sa gamme A6 : le break. L’A6 Avant reconduit les points forts de la berline. A savoir la technologie embarquée et les qualités routières. Mais en améliore-t-elle les aspects pratiques plébiscités sur ce type de voiture  ? Réponse au volant de la version 50 TDi.

Essai vidéo - Audi A6 Avant 2018 : wagon de tête

En bref

Déclinaison break

A partir de 52 900 € + 2600 € par rapport à la berline

Volume de coffre : 565 litres 

Si le marché des berlines est au plus mal, celui des breaks se tient encore. Chez Audi, cette silhouette représente 70 % des ventes d'A6. D'où l'importance de ne pas se rater, qui plus est sur ce genre de modèles à forte marge. L’attrait du break, c’est avant tout son coffre plus logeable que celui de la berline dont il découle. La marque aux anneaux est malheureusement restée conservatrice en proposant strictement les mêmes valeurs de chargement que l’ancienne génération. Il faudra compter avec un minimum de 565 litres en configuration cinq places. Le volumepasse à 1 680 litres une fois le dossier de la banquette rabattue. Des valeurs respectables qui restent dans la moyenne de la catégorie. Ni plus, ni moins. On est très loin de la déménageuse Mercedes Classe E SW qui affiche en moyenne 100 litres de plus (de 640 à 1 800 litres). Le coffre est équipé de rails et de tendeurs pour arrimer le chargement et est accessible à partir d'un hayon motorisé. Du classique.

 L’arrivée de la nouvelle plateforme (MLB Evo) n’aurait donc aucune incidence sur la soute de l’allemande ? Le constructeur a choisi d’améliorer l’espace à bord plutôt que le compartiment à bagages avec objectif principal de conserver la même longueur. Ainsi, le gabarit est identique à celui de la précédente génération (4,92 m de long, soit 2 cm de moins que la berline) avec un empattement qui progresse et des porte-à faux qui raccourcissent. Du coup, les passagers arrière bénéficient de quelques centimètres de plus aux jambes et d’une garde au toit vraiment correcte pour accueillir de grands gabarits. Néanmoins, le troisième passager sera gêné par l'imposant tunnel central conçu pour les versions Quattro (transmission intégrale).

Essai vidéo - Audi A6 Avant 2018 : wagon de tête

L’autre atout du break, c’est son design. Cette silhouette dégage un standing différent de la berline. Un petit supplément chic et élégant qui se traduit par un profil élancé et de proportions parfois plus équilibrées. L’A6 de 8 génération perpétue donc la tradition du break chic avec une ligne de toit plongeante, des rails de toit en alu et des chromes. La face avant évolue dans le sens des dernières productions avec un calandre « Single Frame » plus large et moins haute ainsi qu’un bouclier plus ajouré.

Essai vidéo - Audi A6 Avant 2018 : wagon de tête

Le cockpit est en tout point similaire à celui de la berline avec une planche de bord au dessin horizontal et des matériaux de très bonne qualité. Il est désormais possible de personnaliser totalement l’habitacle (400 combinaisons annoncées) et de l’éclairer selon votre goût. Tout comme l’A8, l’A6 Avant se convertit au nouveau système tactile MMI composé de deux écrans superposés dont la taille varie de 8,6’’ à 10,1’’, selon la finition. La molette disparaît et la navigation dans les menus s'effectue désormais de la même manière qu’avec un smartphone, d'un simple glisser-déplacer du doigt. Enfantin !

Essai vidéo - Audi A6 Avant 2018 : wagon de tête
Essai vidéo - Audi A6 Avant 2018 : wagon de tête

 

Le conducteur retrouvera face à lui le gigantesque cockpit virtuel qui se généralise sur tous les nouveaux modèles Audi, ce qui symbolise aux côtés des autres écrans multimédia un changement d’ère. Ce sentiment s’accentue au regard de la liste d’équipements qui s’enrichit d’une quarantaine d’aides à la conduite souvent pointues comme un système de conduite semi-autonome de niveau 3 qui accélère, freine et maintien automatiquement la voiture dans la voie (opérationnel mais non autorisé par la législation) ainsi qu’un système de stationnement entièrement automatisé pouvant être commandé par le téléphone.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Audi A6

126 g/km - malus : 140 €

Début de commercialisation du modèle :
Audi A6 (5e Generation) Avant

Août 2018

A titre d'exemple pour la version V AVANT 40 TDI 204 AVUS EXTENDED S TRONIC.

1,45 m1,88 m
4,93 m
  • 5 places
  • 530 l / NC

  • Auto. à 7 rapports
  • Diesel

Portfolio (30 photos)

En savoir plus sur : Audi A6 (5e Generation) Avant

Commentaires (60)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quelqu'un peut me répondre je suis sérieux.

En quoi le tunnel central pourrait gêné la personne assise à l'arrière central ? Perso je ne suis jamais assis avec les pieds joints.

Par

En réponse à Teill

Quelqu'un peut me répondre je suis sérieux.

En quoi le tunnel central pourrait gêné la personne assise à l'arrière central ? Perso je ne suis jamais assis avec les pieds joints.

Même avis, ça reste un défaut complètement anecdotique.

Sinon l'A6 reste toujours (avec l'A7) les audi les plus désirables, design qui se démarque du reste de la marque, vraies presatations.

+1 pour l'intérieur qui change, espérons que le tout tactile soit facilement utilisable et surtout fiable et robuste (le point faibles des allemandes par rapport à Lexus)

Espérons d'ailleurs que cette A6 soit plus fiable que la précédente qui avait une fiabilité moyenne.

Sinon rien à dire, c'est surtout le design interieur / extérieur qui est plaisant. L'A6 un peu plus de caractère que le reste de la gamme Audi (avec l'A7 et peut-être la future A1)

Bon choix de jantes (diamètre) pour le modèle présenter.

Enfin un volant rond !

Et quel bordel avec leur appellations en tranche par KW ! c'est incompréhensible !

Par

En réponse à Teill

Quelqu'un peut me répondre je suis sérieux.

En quoi le tunnel central pourrait gêné la personne assise à l'arrière central ? Perso je ne suis jamais assis avec les pieds joints.

Dans la plupart des voitures dans lesquelles je suis monté en qualité de passager arrière, le tunnel de servitude faisait grosso modo la même largeur que ladite place centrale. Du coup, le passager central doit avoir les jambes écartés à un point peu naturel et empiéter sur l'espace aux jambes de ses voisins de siège (dans la mesure où un passager arrière ne choisit que très rarement la place centrale quand il est tout seul à l'arrière)

Par

En réponse à Teill

Quelqu'un peut me répondre je suis sérieux.

En quoi le tunnel central pourrait gêné la personne assise à l'arrière central ? Perso je ne suis jamais assis avec les pieds joints.

Ben oui, c'est comme voyager avec un sac de courses un cartable ou une caisse à chat entre les jambes ? Ou est le problème puisqu'on est pas pieds joints ???!!! :ange:

Plus sérieusement tu ne dois jamais utiliser cette place là … Position "imposée" et pas forcemment naturelle ou agréable, impossibilité de mouvement des jambes, le tunnel de servitude est une punition et non un truc anodin pour le passager du milieu.

Par contre, si on roule rarement (ou jamais) avec 3 passagers à l'arrière, effectivement cela n'a pas d'importance. Tout dépend donc de la composition de la famille et de l'attention que l'on porte chacun de ses passagers !

Pour le reste, cette A6 est une belle auto qui marque une évolution intérieure intéressante et vitale. Il était impossible de continuer à proposer des postes de conduites très conventionnels et ressemblant à ceux des Skoda ou Seat alors que des généralistes comme Peugeot ont fait d'énormes en terme de créativité et qualité perçue. Audi propose donc sur ce modèle un élan créatif et qualitatif salutaire qui redonne ses lettres de noblesse au terme "premium" et cela fait plaisir à voir.

Reste à voir si la fiabilité sera au rendez-vous car cela reste le point faible des précédentes générations...

Par

En réponse à Teill

Quelqu'un peut me répondre je suis sérieux.

En quoi le tunnel central pourrait gêné la personne assise à l'arrière central ? Perso je ne suis jamais assis avec les pieds joints.

L accessibilité :bah:

C'est apparemment le gros défaut de ce break. Le volume de coffre et l aménagement intérieur.

Par

En réponse à smartboy

Ben oui, c'est comme voyager avec un sac de courses un cartable ou une caisse à chat entre les jambes ? Ou est le problème puisqu'on est pas pieds joints ???!!! :ange:

Plus sérieusement tu ne dois jamais utiliser cette place là … Position "imposée" et pas forcemment naturelle ou agréable, impossibilité de mouvement des jambes, le tunnel de servitude est une punition et non un truc anodin pour le passager du milieu.

Par contre, si on roule rarement (ou jamais) avec 3 passagers à l'arrière, effectivement cela n'a pas d'importance. Tout dépend donc de la composition de la famille et de l'attention que l'on porte chacun de ses passagers !

Pour le reste, cette A6 est une belle auto qui marque une évolution intérieure intéressante et vitale. Il était impossible de continuer à proposer des postes de conduites très conventionnels et ressemblant à ceux des Skoda ou Seat alors que des généralistes comme Peugeot ont fait d'énormes en terme de créativité et qualité perçue. Audi propose donc sur ce modèle un élan créatif et qualitatif salutaire qui redonne ses lettres de noblesse au terme "premium" et cela fait plaisir à voir.

Reste à voir si la fiabilité sera au rendez-vous car cela reste le point faible des précédentes générations...

En terme de qualité perçu, Peugeot n'est pas mieux qu'avant.

Par Profil supprimé

Un octavia TDI est tout aussi bien et surtout moins cher !

Cela dit cette Audi est idéal pour stationner devant les portails des lotissements..

Par

Comme souvent, il ne reste vraiment plus grand chose à la berline face à ce break plus court, plus pratique et plus élégant.

D'autant que, ajoutés à ce joli bleu électrique, le profil et la vue 3/4 arrière font quand même sacrément leur petit effet.

On n'en dira pas autant de la face avant, toujours plus inutilement agressive et dénuée d'imagination.

Autrement, çà reste très cher, mal équipée (caméra de recul en option !), et toujours autant aux abonnés absents pour ce qui est de la practicité.

Bref, quitte à vouloir mettre un "pognon de dingue" dans une production aux anneaux, autant opter pour la spectaculaire A7 que cette fade A6.

Par

Superbe cette a6 vraiment. Bizarre que la garantie n est que de 2 ans, en Belgique chez audi c est 3 maintenant...

Par

Esthétiquement parlant, je trouve cette Audi A6 Avant tout aussi belle que la précédente génération et il n'y a donc pas de régression. Cette A6 Avant (à mon sens) +réussie que ses compatriotes BMW Série 5 Touring et Mercedes-Benz Classe E Break. Sa face avant est plutôt racée et son profil est vraiment dynamique et agréable à l'oeil. La seule fausse note provient de la calandre, +précisément des aménagements rectangulaires pour les caméras AV. Desolé, Audi, mais ça saute vraiment trop aux yeux. À part ça, bien beau break, avec, en+, un charme sportif que l'Audi A6 berline n'a pas. Mais je lui préfère toutefois ses rivales "exotiques" Jaguar XF Sportbrake et Volvo V90, magnifiques...:fleur:

De l'intérieur, la présentation est vraiment top! (même si la chaleur de l'habitacle de la V90 a toujours ma préférence) Le dessin est moderne, épuré, flatte l'oeil, :bien: et renvoie à des années lumières la planche de bord de la précédente Audi A6 et son petit écran à molette escamotable.

Par contre, les gangsters des temps modernes moins, cet amas d'écrans tactiles lié à la finition "piano black" étant un sacré piège à empreintes digitales. :biggrin:J'ai pu le constater sur l'Audi A7 Sportback, à Genève 2018.

Sur route...une Volkswagen en +luxueuse avec un confort royal mais l'ensemble châssis-moteur-boîte étant avare en sensations.

Par contre, je peine à comprendre que le ratio encombrement/espace à bord soit si mauvais. Des breaks généralistes un schouillon moins corpulents et de pareillement proportionnés enregistrent de meilleurs scores, surtout pour le coffre, ça empiète tant que ça, les plastiques moussés ?

Un excellent break mais qui ne me provoque pas le déclic. Ma Laguna Estate est +réjouissante sur route (essayer, vous verrez).

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire