Publi info
 

Essai vidéo - Hyundai Nexo : demain commence aujourd'hui

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Envie de dire adieu aux voitures essence ou diesel, mais l’électricité vous fait peur. Voici une troisième voie plus exotique : le véhicule hydrogène. Essai du Hyundai Nexo.

Essai vidéo - Hyundai Nexo : demain commence aujourd'hui

 EN BREF

Véhicule à hydrogène

2e modèle après le ix35 Fuel Cell

72 000 €

 Avant tout, il est bon de préciser que le Nexo, aussi original qu’il soit, n’est pas le seul modèle hydrogène commercialisé en France actuellement. Toyota propose déjà depuis plusieurs mois sa berline Mirai. Toutefois, c’est bien Hyundai qui est pionnier dans ce domaine, car la marque coréenne disposait dans sa gamme depuis mars 2015 d’une version à pile à combustible de son SUV compact le ix35. Alors certes, les ventes ont toujours été confidentielles (une centaine dont une grande majorité à des collectivités locales ou entreprises), mais cela permet d’engranger de l’expérience. Chose dont ne manque pas Hyundai. Le Nexo est en effet le 6e véhicule à hydrogène produit par la marque mais seulement le second disponible à la vente. De quoi bénéficier d’une vraie légitimité.

 

Essai vidéo - Hyundai Nexo : demain commence aujourd'hui
Essai vidéo - Hyundai Nexo : demain commence aujourd'hui
Essai vidéo - Hyundai Nexo : demain commence aujourd'hui

Quelques détails esthétiques du Hyundai Nexo.

Même si l’hydrogène reste une énergie encore peu courante, Hyundai n’a pas choisi un look atypique pour son Nexo, contrairement à Toyota. Le Nexo, présente une forme classique de SUV. D’une longueur de 4,67 m – soit celle approximative d’un Audi Q5 -, il se démarque par son bandeau lumineux qui rejoint les projecteurs avant, ses poignées de portes escamotables comme celles d’un Jaguar i-Pace ou des Tesla, et des feux arrière « cristal » qui font penser à ceux des Lexus des années 90.

La planche de bord est moderne mais il y a beaucoup de boutons sur la console et la qualité est décevante.
La planche de bord est moderne mais il y a beaucoup de boutons sur la console et la qualité est décevante.

À l’intérieur, la planche de bord est très proche des dernières Mercedes avec une large casquette qui englobe deux écrans : un tactile dédié au multimédia mesurant 12,3 pouces et un autre de 7 pouces consacré à l’instrumentation.

Essai vidéo - Hyundai Nexo : demain commence aujourd'hui

Mais le plus marquant est surtout la taille de la console centrale. Particulièrement imposante, celle-ci accueille une multitude de boutons, un peu à la manière de certaines Porsche avec le principe bien connu : « un bouton, une fonction ». Toujours désarmant au début mais l’ergonomie se révèle finalement plutôt bonne par la suite. Le seul bémol porte sur la qualité des matériaux avec beaucoup de plastiques durs peu valorisants et surtout décevants pour un véhicule vendu plus de 70 000 €. Alors certes, Hyundai a essayé de compenser en utilisant des cuirs végétaux et une ambiance claire très agréable, mais cela ne suffit pas.

Peu de place dans le coffre.
Peu de place dans le coffre.
Heureusement le Nexo se rattrape par une belle habitabilité arrière.
Heureusement le Nexo se rattrape par une belle habitabilité arrière.

 

À l’arrière, l’habitabilité est très intéressante que ce soit pour deux ou trois personnes. Dommage qu’il n’en soit pas de même du volume de chargement. Le coffre offre une contenance de seulement 460 litres pénalisée en plus par un seuil de chargement relativement haut.

L’hydrogène, où, quand, comment ?

Essai vidéo - Hyundai Nexo : demain commence aujourd'hui

La principale particularité de ce Nexo réside bien évidemment dans son carburant. Ici, pas d’essence, de diesel, d’électricité mais de l’hydrogène. Un carburant encore très rare. Si le Nexo ne nécessite pas de prise de courant pour se recharger et se dispense ainsi de tous les désagréments qui vont avec (recherche de prise, problème de tension du réseau à domicile, installation et temps de recharge), il a besoin de faire le plein comme n’importe quel véhicule et c’est là que les choses se compliquent. Si, 150 stations sont d’ores et déjà implantées en Allemagne, on en est encore loin en France où seulement 10 stations sont ouvertes au public. Un chiffre ridicule. Dommage car faire son plein d’hydrogène est aussi simple qu’avec de l’essence. 5 minutes et le tour est joué.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Hyundai Nexo

0 g/km - bonus : 6000 €*

* + 4 000 € si reprise d'un véhicule diesel datant d'avant le 1er janvier 2006.

Début de commercialisation du modèle :
Hyundai Nexo

Juillet 2018

A titre d'exemple pour la version HYDROGENE 163 EXECUTIVE.

1,63 m1,86 m
4,67 m
  •  5 places
  •  461 l / NC

  •  Auto. à 1 rapport
  •  Electrique

Portfolio (28 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Hyundai Nexo

Hyundai Nexo
Commentaires (41)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est clair que ça à plus de gueule qu'une Mirai, mais pour moi, ça reste juste un démonstrateur technologique pour Hyundai.

La voiture à hydrogène aura toujours le gros problème de l'efficience par rapport à une voiture à batteries.

Par

" le meilleur de l’électrique avec le silence de fonctionnement et le meilleur du thermique avec l’absence de la peur de la panne sèche. "

Oh ben oui, avec 10 stations en France, on doit partir vachement serein.... :hum:

Par

Belle preuve de savoir faire par hyundai, et pas trop moche.

Par contre 72k, soit tu penses au futur soit tu fais l'égoïste..

Par

Beaucoup seront tentés de dire que j'ai des goûts dont même un rapeur adepte du biodesign en vomirait

Mais le Hyundai Nexo est à mon humble goût l'une des plus belles réussites esthétiques d'un généraliste parmi les sky-scrappers sur roues. C'est super bien dosé entre les valeurs de pureté et sobriété et le désir de personnalité, et la douceur de ses lignes le rend particulièrement agréable à contempler à mes yeux. Il est aussi plus sympathique qu'agressif.

J'aime. :good:

Idem pour l'intérieur. Je n'aime pas les tablettes en guise de compteur et je ne peux me prononcer sur la qualité des composants n'ayant jamais posé mon derrière dodu dedans, mais pour le reste. Check.

Hélas, pour le moment, comme les électriques à batterie, les Toyota Mirai, Honda Clarity Fuel Cell et Hyundai Nexo ne sont propres que sur elles. Là où on produit de l'hydrogène, les émissions polluantes coulent à flot.

La première variante qui saura abaisser son taux d'émission jusqu'au presque neutre l'emportera.

Je suis pour l'hydrogène car même si il faut bien répertorier tous les spots où ils en servent, les joies de la conduite électrique ne sont pas altérés par l'anxiété procuré par ce petit morceau du bloc compteur avec une icône batterie et un pourcentage......

Par

Beaucoup mieux que l'électrique qui nécessite des mines désastreuses pour l'environnement et les enfants mineurs pour trouver les matériaux.

Par

En réponse à roc et gravillon

" le meilleur de l’électrique avec le silence de fonctionnement et le meilleur du thermique avec l’absence de la peur de la panne sèche. "

Oh ben oui, avec 10 stations en France, on doit partir vachement serein.... :hum:

Et on peut pas recharger à la maison :bah: donc on est quand même tributaires des stations ("pétroliers"?) Le gros gros problème des véhicules a hydrogène selon moi. C'est pour les entreprises qui ont leurs propres pompes de H2. :bah:

Par

hé, les journalistes, va falloir en finir avec ces histoires de plastique moussé. L'avenement des électriques/hydrogène sera l'occasion parfaite pour se debarasser des ce faux cuir ringard. J'espère que VW sautera sur l'occasion avec sa gamme ID pour annoncer au monde que c'est terminé!

Par

"Le couple ne vient pas aussi vite que sur une électrique, c'est normal? " A bon normal qu'un moteur électrique n'est pas le couple au même instant qu'un autre moteur électrique? Surtout quand tous les deux sont alimenté par une batterie!

Bien vu pour le descriptif de toutes les loupiotes exterieur comme si c'était de l'Audi. Dommage de ne pas s'être attardait sur les éléments aérodynamique.

"On ne risque pas de tomber en panne d'essence" : normal pour un véhicule à hydrogène. On tombera juste en panne d'hydrogène comme on tombe en panne d'essence. Sauf que le cout du jerrican à la prochaine station c'est mort. Au moins avec l'électrique on peut jouer au mendiant pour qui à une prise électrique : soit partout.

Bien joué Hyundai pour tout leurs véhicules techno !

Par

150 stations en Allemagne, 10 en France… Il y a les pays qui veulent sortir du nucléaire (comme le Japon également) et puis il y a les autres...

Par

En réponse à pxidr

C'est clair que ça à plus de gueule qu'une Mirai, mais pour moi, ça reste juste un démonstrateur technologique pour Hyundai.

La voiture à hydrogène aura toujours le gros problème de l'efficience par rapport à une voiture à batteries.

Une voiture à hydrogène qui ressemble à toutes les autres est un non sens.

La ligne de la Mirai a toutes ses justifications techniques et, avec celle de son tableau de bord, elles rappellent la première Prius...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire