Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Mazda MX-30 (2020) : on aimerait tant l'aimer

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Mazda fait son entrée dans le monde de l’électrique avec un SUV compact. Le MX-30 peut miser sur ses tarifs attractifs et son look original pour faire passer une pilule qui sera difficile à avaler : son autonomie réduite de 200 km (WLTP). A-t-elle une chance de convaincre ?

Mazda MX-30 (2020) : on aimerait tant l'aimer

En bref

SUV compact électrique

Autonomie : 200 km (WLTP)

A partir de 33 900 €

Bonus : 7 000 €

Mazda, c’est l’inventeur du moteur rotatif, une victoire aux 24 Heures du Mans et le papa des mythiques MX5 et RX7. Une marque à part qui fabrique des modèles à part, depuis 100 ans. Alors naturellement, quand Mazda lance la première voiture électrique de son histoire, la marque ne fait pas comme tout le monde. Le nouveau MX-30 se présente sous la forme d’un SUV compact au design fort qui offre une autonomie de… 200 km (cycle WLTP).

Mazda MX-30 (2020) : on aimerait tant l'aimer

Mazda MX-30 (2020) : on aimerait tant l'aimer

 

Proposer aujourd’hui une voiture électrique avec seulement 200 km d’autonomie, c’est un pari risqué. Surtout quand la concurrence directe ou indirecte comme le Kia e-Niro, la Renault Zoe et le Peugeot e 2008 offre pratiquement le double. Il y a plusieurs raisons à cela. Proposer une plus petite batterie comme celle du MX-30 (35,5 kWh) « réduit l’empreinte écologique » selon le constructeur, les temps de charge et surtout le prix. Car ce MX-30 est bien positionné. Il débute à 33 900 €, ce qui signifie, une fois le bonus déduit, un prix final de 26 900 €.

Equipé d'une batterie de 35,5 kWh, le Mazda MX-30 revendique une autonomie de 200 km, selon le cycle WLTP.
Equipé d'une batterie de 35,5 kWh, le Mazda MX-30 revendique une autonomie de 200 km, selon le cycle WLTP.

Le MX-30 se positionne comme la seconde voiture du foyer qui cible en priorité les trajets domicile- travail. Une stratégie partagée par d’autres constructeurs comme les groupes Hyundai/Kia ou Volkswagen qui proposent aussi des capacités de batteries plus petites pour leurs modèles. Mais est-ce que ces arguments peuvent convaincre alors que l’autonomie figure comme le critère numéro de ce type de voitures ? Une chose est sûre en revanche. La réglementation européenne en matière d’émissions de CO2. Les constructeurs sont désormais soumis à de gigantesques amendes si la moyenne de CO2 du total de leurs ventes dépasse les 95 g de CO2/km. Mauvais élève, Mazda fait ainsi descendre cette moyenne grâce à l’introduction d’une voiture électrique.

Mazda MX-30 (2020) : on aimerait tant l'aimer
Mazda MX-30 (2020) : on aimerait tant l'aimer

Le design de ce SUV est très travaillé avec une face avant aggressive et une chute de pavillon façon coupé.

Comme le constructeur d’Hiroshima démarre une nouvelle ère, celle de l’électrique, il se devait d’offrir à son modèle un design spécifique. D’un format compact (4,39 m), le MX-30 interpelle par son look. SUV sur le fond, coupé sur la forme, le japonais ne passe pas inaperçu avec ses portes arrière antagonistes, ses passages de roues carrés et ses formes arrondies.

A bord, l'ambiance est plaisante. Mazda innove avec une console centrale flottante et un 3eme écran qui regroupe toutes les commandes de confort.
A bord, l'ambiance est plaisante. Mazda innove avec une console centrale flottante et un 3eme écran qui regroupe toutes les commandes de confort.

À bord, l’environnement est fidèle aux productions de Mazda. Ergonomique, bien fini avec enfin de nouvelles technologies. L’instrumentation devient partiellement numérique. Elle est relayée par un affichage tête haute et complétée par un écran multimédia pilotable depuis une molette. Un troisième écran fait son apparition au pied d’une console centrale flottante inédite. Il permet de gérer les commandes de confort (climatisation, ventilation, etc.). Mazda joue la carte écologique jusqu’au bout, puisque cet intérieur utilise des matériaux respectueux de l’environnement comme le liège, du plastique réalisé à partir de bouteilles recyclées ou encore du cuir d’origine végétale.

Le MX-30 est doté de portes arrière antagonistes.
Le MX-30 est doté de portes arrière antagonistes.
L'accès aux places arrière est délicat et l'espace aux jambes très réduit.
L'accès aux places arrière est délicat et l'espace aux jambes très réduit.
Avec 366 litres, le volume de coffre affiche un volume correct.
Avec 366 litres, le volume de coffre affiche un volume correct.

La présence de portes arrière antagonistes, comme sur la RX8, épure le design par l’absence de poignées et permet de se passer de montant central. En revanche, il faut ouvrir celle de l’avant en premier, puis l’arrière pour pouvoir entrer. Elles s’ouvrent à 90° et sont censées faciliter l’accès à bord. Dans la pratique il faut se « faxer », surtout si vous êtes un grand gabarit. Et aux places arrière, c’est le minimum syndical. Si vous mesurez plus de 1,80 m, les voyages seront longs, très longs. Le placement des batteries sous les sièges arrière permet de conserver un volume de coffre correct de 366 litres.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,39 m
  • Largeur : 1,79 m
  • Hauteur : 1,57 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 366 l / 1171 l
  • Boite de vitesse : Auto. à 1 rapport
  • Carburant : Electrique
  • Taux d'émission de CO2 : 0 g/km
  • Bonus : 7000 €
  • Date de commercialisation du modèle : Mars 2020

* A titre d'exemple pour la version E-SKYACTIV 143 MODERN CONFIDENCE.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Photos (40)

En savoir plus sur : Mazda Mx-30

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire