Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Peugeot Rifter : ne l'appelez plus Partner

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Casser l’image d’utilitaire véhiculée par le ludospace, voici ce qu’a voulu faire Peugeot avec son Rifter. Nouveau modèle, appellation inédite, équipement enrichi. L’opération reconquête est en marche. Premier essai avec le moteur diesel le plus puissant à savoir le BlueHDI 130 ch.

Essai vidéo - Peugeot Rifter : ne l'appelez plus Partner

 EN BREF

Remplaçant du Partner

i-cockpit de série

à partir de 23 150

 Pour ceux qui recherchent un véhicule très pratique mais n’ont pas forcément les moyens d’acquérir un monospace ou un SUV, les ludospaces représentent la solution idéale. Pourtant, cette catégorie souffre auprès de certains automobilistes d’une image assez négative en raison de leur trop grande proximité avec le monde des utilitaires dont ils dérivent. Pour plusieurs constructeurs dont notamment Peugeot, il est grand temps de changer cette réputation. La firme au lion aurait pu se contenter, comme à l’accoutumée, d’une seconde génération mais il fallait marquer les esprits. Exit donc le nom Partner et bonjour Rifter. Même s’il partage de très nombreuses pièces avec ses cousins les Opel Combo Life et Citroën Berlingo, le Rifter présente un look unique, qui reprend beaucoup d’éléments qui font le succès des modèles au lion actuellement.

Essai vidéo - Peugeot Rifter : ne l'appelez plus Partner

Essai vidéo - Peugeot Rifter : ne l'appelez plus Partner

 

 

Essai vidéo - Peugeot Rifter : ne l'appelez plus Partner
Essai vidéo - Peugeot Rifter : ne l'appelez plus Partner
Essai vidéo - Peugeot Rifter : ne l'appelez plus Partner

 

 

 

 

Du Citroën Berlingo et de l'Opel Combo Life, le Peugeot Rifter est celui qui possède la personnalité la plus affirmée.

Ainsi, la calandre est très verticale avec en son centre le logo et les projecteurs héritent d’un décrochement dans le bouclier comme le 2008 et des feux de jour avec une signature lumineuse spécifique. À noter également que le Rifter prend des faux airs de SUV avec des protections de carrosserie. Le reste demeure plus classique pour la catégorie avec un profil cubique et une partie arrière très proche de l’actuel Partner.

Le i-cockpit fait ses débuts sur un ludospace, une grande première!
Le i-cockpit fait ses débuts sur un ludospace, une grande première!

Les évolutions extérieures ne sont rien face aux transformations intérieures. Peugeot a osé installer son i-cockpit dans un ludospace et le résultat est probant. On retrouve donc avec plaisir le petit volant à double méplat, l’écran multimédia (pouvant aller jusqu’à 8 pouces) légèrement tourné vers le conducteur mais aussi l’instrumentation haute. Seul changement, ici pas de dalle numérique mais des compteurs analogiques. La planche de bord est tout simplement transfigurée avec un design moderne et une excellente ergonomie. Finalement, le seul regret porte sur la qualité des matériaux qui reste basique -mais normale – pour la catégorie.

Essai vidéo - Peugeot Rifter : ne l'appelez plus Partner
Essai vidéo - Peugeot Rifter : ne l'appelez plus Partner
Essai vidéo - Peugeot Rifter : ne l'appelez plus Partner

 

 

 

 

Il y a vraiment des rangements répartis dans tout l'habitacle!

Comme dans tout ludospace qui se respecte, les aspects pratiques jouent un rôle essentiel. Ils n’ont pas été négligés et ont même été optimisés. Les rangements sont omniprésents dans l’habitacle avec une double boîte à gants – l’airbag est désormais implanté dans le pavillon -, un vaste rangement dans la console centrale ou au-dessus de des passagers avant. Il est même possible d’avoir en option le « toit zénith » qui se compose d’un toit vitré et de rangements supplémentaires.

Essai vidéo - Peugeot Rifter : ne l'appelez plus Partner
Essai vidéo - Peugeot Rifter : ne l'appelez plus Partner

 

 

 

 

 

 

Avec une contenance de 775 à 3 500 litres, le Rifter possède un coffre géant!

Le coffre n’est pas en reste bien au contraire avec une capacité allant de 775 litres sous la tablette à 3 000 litres (sièges arrière individuels escamotés (plus besoin de les démonter) voire même 3 500 litres lorsque le dossier du siège passager est rabattu. Dommage que le plancher ne soit pas plat mais le Rifter se rattrape avec une lunette arrière s’ouvrant indépendamment du hayon.

Essai vidéo - Peugeot Rifter : ne l'appelez plus Partner

Des portes coulissantes et de la place pour les passagers arrière, de quoi voyager sereinement.

Les passagers ne sont pas oubliés avec deux portes coulissantes qui permettent d’accéder aisément aux places arrière bénéficiant d’un espace aux genoux généreux et d’une garde au toit colossale. Remarquons que ces portes intègrent pour la première fois des vitres ouvrantes.

Et pour ceux qui en veulent toujours plus, Peugeot propose aussi une version rallongée de 35 cm (longueur de 4,75 m) qui se caractérise par sept places et un volume de chargement pouvant atteindre 4 000 litres.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,44 m
  • Largeur : NC
  • Hauteur : NC
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 775 l / NC
  • Boite de vitesse : Auto. à 6 rapports
  • Carburant : Diesel
  • Taux d'émission de CO2 : 104 g/km
  • Bonus : 0 €
  • Date de commercialisation du modèle : Juillet 2018

* A titre d'exemple pour la version 1.5 BLUEHDI 130 S&S GT LINE BV6.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Photos (29)

SPONSORISE

Essais Monospace

Fiches fiabilité Monospace

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire