Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Les ambulants du confinement – Un livreur à l'hôpital : "Café, jus d'orange, croissants (...) pour les soignants"

Dans Economie / Politique / Social

Les ambulants du confinement – Un livreur à l'hôpital : "Café, jus d'orange, croissants (...) pour les soignants"

À l'hôpital, les dons en tous genres affluent ces dernières semaines, notamment via des livreurs à triporteur. En cette période exceptionnelle, Caradisiac va à la rencontre des personnes qui travaillent dans le milieu automobile ou qui circulent encore. En auto bien sûr, mais aussi à vélo, en métro, en bus, en camion… Que font-ils ? Comment vivent-ils cette crise ? Les ambulants du confinement, c'est une galerie de portraits en vidéo à suivre sur Caradisiac.

Les ambulants du confinement – Un livreur à l'hôpital : "Café, jus d'orange, croissants (...) pour les soignants"

Les ambulants du confinement – Un livreur à l'hôpital : "Café, jus d'orange, croissants (...) pour les soignants"

 

De bons repas, du café, de l'argent, mais aussi des bras… Les dons affluent pour les soignants et le monde hospitalier en général, en cette période de crise sanitaire. Toutes les actions ne sont pas forcément entièrement désintéressées.

En l'occurrence, le livreur à triporteur que nous avons interviewé apporte des petits-déjeuners, de 7h à 10h, chaque matin, à l'hôpital Cochin de Paris, depuis le 28 mars, en fonction de dons collectés par son entreprise qui s'est adaptée à cette crise. "Trip Bike Café est à l’arrêt depuis le début du confinement (...). En voyant que tous les Français remerciaient tous les jours à 20h00 les soignants, je me suis dit que j’avais quelque chose à apporter avec mon entreprise. J’ai donc proposé (...) de réconforter tout le personnel chaque matin avec deux triporteurs achalandés de petits-déjeuners", explique le patron de la société dans un communiqué. Reste qu'une partie des dons sert donc bien aussi à la rémunération de cette activité, et notamment des livreurs comme celui rencontré.

Des actions pour épauler les hôpitaux, en particulier parisiens, il y en a à la pelle. Très vite, les grandes entreprises ont mis la main à la poche : LVMH a fait livrer des tonnes de gel hydroalcoolique à l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), a acheté des masques, comme Kering, Bouygues, Airbus entre autres. PSA et Renault ont fait don de leurs stocks. Hermès a signé un chèque de 20 millions d'euros à l'AP-HP, Dassault a donné 1 million d’­euros pour finir la construction d’un bâtiment de l’hôpital Henri-Mondor, à Créteil, Décathlon a offert 30 000 masques de plongée susceptibles de protéger les soignants ou de s'adapter à des masques de transmission d'oxygène pour les patients dans le besoin… De fait, les exemples sont si nombreux qu'il est difficile d'être exhaustif.

Les appels aux dons, via des fondations, des cagnottes solidaires, à destination des soignants pullulent également. À voir si la transparence sur l'usage de l'argent ainsi récolté sera de mise…

Nos précédents portraits Les ambulants du confinement

Une dame de ménage en RER : "J'ai très peur !"

Une étudiante rapatriée : "Tous les trains sont complets"

Un chauffeur de bus : "Y a plus de stress"

Un taxi parisien : "On peut aller crever !"

Un garage/station-service : "On est obligé" de rester ouvert

Deux ambulanciers franciliens : "On n'est pas du tout à l'abri"

Un immunologiste à vélo : "Les transports en commun, c’est pas une bonne idée"

Sur le sujet

Coronavirus : des automobilistes ont-ils tenté de sortir de Paris pour partir en vacances ?

Coronavirus - Peut-on être plusieurs en voiture ? Quels sont les déplacements autorisés ?

Confinement non respecté : attention à la suspension du permis de conduire

Coronavirus : rentrer/sortir de Paris, comment ça se passe ? (Reportage vidéo)

Coronavirus : qui prend encore la route ? Reportage (vidéo) sur l'aire de Nemours

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (0)