Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Les constructeurs étrangers en force sur le marché des flottes

Comment se sont positionnées les marques étrangères dans les flottes d’entreprises de janvier à fin novembre, et plus en détail, quels sont les modèles qui ont su tirer leur épingle du jeu dans les parcs ? De Toyota à Mercedes, en passant par Hyundai, Tesla et Volkswagen, voici un tour d’horizon des nominés.

Les constructeurs étrangers en force sur le marché des flottes

2021 touche à sa fin… Une année qui fut, on le sait, très compliquée pour l’industrie automobile, pour les constructeurs et la clientèle, notamment celle des flottes. Comme si l’impact de la pandémie n’avait pas suffi, la crise des semi-conducteurs a en effet déstabilisé les carnets de commandes et fait plonger le nombre de mises à la route.

En dépit de ce contexte morose, la baisse des immatriculations n’a manifestement pas eu, du moins à ce jour, de conséquences sur le leadership du marché B2B, trusté cette année encore par les marques françaises (lire tableau en fin d’article). Elle n’a pas eu non plus de conséquences sur le dynamisme des firmes étrangères, sur leur volonté de s’implanter en force.

Dans le classement que nous vous dévoilons, établi librement à partir de statistiques fournies par le Cabinet AAA Data, expert de la donnée automobile, nous vous présentons les 30 VP étrangères les plus réceptionnées par les professionnels entre le 1er janvier et le 30 novembre.

  • Classement des 30 voitures neuves étrangères livrées aux flottes depuis janvier
Les constructeurs étrangers en force sur le marché des flottes

Toyota et Volkswagen animent le paddock étranger

C’est Toyota qui orchestre cette parade, avec la Yaris (1re des voitures étrangères avec 6 398 ventes), suivie de près par la Corolla (5e avec 4 995 unités). Les SUV et crossovers RAV 4 et C-HR se classent quant à eux respectivement 13e et 24e.

L’allemand Volkswagen brille aussi. Le constructeur de Wolfsburg se distingue avec le Tiguan (4e), la Golf VIII (6e) et le SUV compact T-Roc, 19e avec 2 522 exemplaires. Il s’illustre par ailleurs, depuis janvier, avec sa citadine Polo VI (23e) et sa berline Passat de huitième génération.

Pendant ce temps, Hyundai réalise un tour de force avec son Tucson (2e avec 5 921 exemplaires) et l’américain Tesla parvient à hisser sa Model 3 sur la troisième marche des voitures étrangères en vue. BMW performe tout autant. La manufacture à l’hélice compte quatre modèles parmi les 20 premiers, (notamment le SUV X1 (9e) et la compacte Série 1 (10e), et en aligne deux autres, le X5 et le X2, aux 33e et 37e places.

Mercedes n’est pas en reste et occupe le 8e rang avec la Classe A. L’étoile de Stuttgart est présente plus loin avec son GLA (21e), avec son GLC (27e), mais aussi à la 42e place avec son CLA. Mini, Volvo, Audi, Skoda, Seat, Ford et Kia restent également très visibles tandis que certaines écuries ont dû se contenter cette saison d’un seul placement de produit au top 50. C’est le cas de Nissan avec son Juke (40e) et de Land Rover, avec le Ranger Rover Evoque, qui ferme le classement avec 1 100 ventes.

Millésime 2021 VS 2020 : quid de la présence étrangère dans le Top 30 global ?

Si l’on se concentre cette fois sur le top 30 général des immatriculations recensées entre le 1er janvier et le 30 novembre, et si l’on compare les chiffres avec le millésime 2020, on découvre que le nombre de modèles étrangers (11, contre 19 modèles français) est exactement le même. Parmi les éléments différenciants, toutefois, il apparaît que les versions hybrides et 100 % électriques sont davantage au premier plan que l’an passé. En outre, les positions des leaders de 2020 ont souvent évolué en l’espace de douze mois.

Commençons par les mauvaises nouvelles… Il faut souligner entre autres le petit coup de frein de la Mercedes Classe A. La compacte allemande, qui avait dominé tous ses rivaux en 2020, a dû faire le dos rond et composer avec davantage de concurrence. Elle est descendue de la 13e à la 24e place, avec 4 450 exemplaires, soit 1 278 de moins sur un an.

On note en revanche, là encore provisoirement, les belles progressions de la Toyota Yaris (passée de la 20e à la 11e place), du Volkswagen Tiguan (+ 8 places avec 5 288 immatriculations) et de la Fiat 500, qui quant à elle fait un saut de la 27e à la 23e position avec à ce jour 4 537 suffrages sur l’exercice 2021.

Il faut retenir enfin de ce top 30 les entrées en lice spectaculaires de la Tesla Model 3 (13e) et du Hyundai Tucson. La troisième génération du SUV sud-coréen (avec notamment sa récente variante hybride rechargeable) se classe 12e du général avec 5 921 « prises ».

  • Top 30 des VP neuves françaises et étrangères immatriculées dans les flottes du 1er janvier au 30 novembre 2021
Les constructeurs étrangers en force sur le marché des flottes

Source statistiques : AAA Data

SPONSORISE

Actualité Toyota

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire