Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

3. Les principales caractéristiques techniques

Essai - Mini Countryman S E : courant alternatif

Les chiffres clés

Mini Countryman 2 II COOPER SE ALL4 EXQUISITE 136+88 BVA6
Général  
Date de début de commercialisation 01/03/2017
Garantie pièce et main d'œuvre : en km Kilométrage illimité
Garantie pièces et main d'œuvre : en mois 24 mois
Moteur  
Cylindrée 1499 cm3
Nombre de cylindres 3
Nombre de soupapes par cylindre 4
Puissance fiscale 6 CV
Couple 385 Nm
Carburant Hybride essence électrique
Boîte de vitesses Automatique
Nombre de vitesses 6
Puissance Din 224 Ch
Dimensions  
Longueur 4299 mm
Largeur 1822 mm
Hauteur 1559 mm
Volume de coffre mini 450 L
Volume de coffre maxi 1390 L
Nombre de places assises 5
Poids à vide 1735 Kg
Performances / consommation  
Emissions de CO2 49 g/km
Accélération de 0 à 100 km/h 6.8 s
Vitesse maximum 198 km/h

 

Portfolio (22 photos)

En savoir plus sur : Mini Countryman 2

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires (26)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Encore loupé, dommage. Les hybrides ont surement un grand avenir dès qu'elles permettront une autonomie réelle en 100% électrique de 50 km et +. Je veux dire en conditions réalistes de circulation, avec chauffage ou clim en fonctionnement. 50 km ça couvre pour une bonne partie des utilisateurs le trajet quotidien pour aller au taf, emmener les enfants à l'école faire quelques courses. Et dans ce cas il est réaliste de dépenser par rapport au même modèle thermique quelques milliers d'euros supplémentaires à l'achat, ou 1 à 2 dizaines en location mensuelle puisque c'est le mode de financement de + en + prisé des actifs. Rouler toute la semaine pour un coût négligeable (env 3€ une recharge complète) et pouvoir tout de même disposer d'une voiture thermique normale avec une autonomie classique et la possibilité de refaire le plein de SP facilement en cas d'imprévu ou pour les trajets plus longs du week end, c'est surement une des solutions pour l'avenir

Il restera toujours l'encombrement et le poids des batteries + moteur mais ça me semble une contrainte acceptable.

Par contre avec seulement "25 à 30 km d'autonomie réelle" l'intérêt est quasi nul.

Bref, encore un effort Mr BMW.

Par

Pour moi une hybride c'est batterie de 250 Km et petite turbine multi carburation en générateur ou le système Toyota, le reste comme ce qui est proposé ici ou le pick-up Mercedes hybride de 2,5T c'est du pipeau.

Par

Réservoir d'essence de 36 L et 30 km d'autonomie en électrique : c'est la nouvelle définition de la torture automobile ??

Par

La Mini est sympathique et amusante à conduire, mais cette version minimise le plaisir de conduire.

Par

a moins de faire quotidiennement de la ville et moins de 50 km par jour, ça n'intéressera pas grand monde : trop pénalisant une fois les 30km passés .

Par

En réponse à mynameisfedo

a moins de faire quotidiennement de la ville et moins de 50 km par jour, ça n'intéressera pas grand monde : trop pénalisant une fois les 30km passés .

C ce que fait la grande majorité des gens, je pense qu au contraire c une bonne solution.

Le problème de BMW c qu ils sont chez samsung pour les batteries, pas les meilleurs pour l'instant...

Mais en patientant qqs années les hybrides rechargeables vont se transfigurer et se démocratiser...pour l'instant les constructeurs temporisent, mais la concurrence se met en place et à partir de 2019 la guerre va faire rage...

Par

"Pas de concurrence directe"

Et le Lexus NX alors ? Ou même un Rav4 hybride, qui au vu des fiches techniques respectives ne démériterait pas...? Car en général l'hybride sert à prendre les bénéfices des deux technologies mariées, là pour le coup il me semble qu'on a une voiture pleine d'inconvénients : moteur trois cylindres moisi une fois consommée la batterie, peu endurante visiblement en usage normal, châssis inconfortable, habitabilité médiocre, consommation importante et autonomie à la ramasse hors usage électrique, prix indécent compte tenu d'un retour sur investissement impossible de la techno hybride...

On est très loin de la polyvalence et de l'aboutissement des hybrides Toyota/Lexus, c'est là qu'on se rend compte de l'énorme avance technologique du groupe, que peine à masquer même un gros et bon motoriste comme BMW...

Par

C'est aussi je pense le constat que les hybrides rechargeables sont peu pertinents pour le moment et tous voués à l'échec hors subventions forcées ou usage très particulier.

Par

8,5 l/100, en conduisant comme un journaleux... en faisant le plein tous les 30l ça donne 350 kms d autonomie, en quoi ca pose problème ? Au pire ca fai un arrêt Pipo-café toutes les 3h d'autoroute, à moins d'être Jacky Pic et de vouloir enqulller 800 bornes d affilée pour gagner 1/4 d'heure et etre le premier devant le pastis, je ne vois pas l'intérêt.

Pour une voiture circulant majoritairement en ville (ca vocation n est pas celle d'une routière bouffeuse d autoroute) 30 bornes d'autonomie en électrique, c est largement suffisant. Au pire si le parcours fait 50-60 kms, 50% seront fait en électrique, ce qui fait une consommation de 4-4,5 l, soit aussi bien qu un gazole qui pue, qui vibre et qui fait du bruit.

Par

En réponse à mdb92

C ce que fait la grande majorité des gens, je pense qu au contraire c une bonne solution.

Le problème de BMW c qu ils sont chez samsung pour les batteries, pas les meilleurs pour l'instant...

Mais en patientant qqs années les hybrides rechargeables vont se transfigurer et se démocratiser...pour l'instant les constructeurs temporisent, mais la concurrence se met en place et à partir de 2019 la guerre va faire rage...

exact .

2019, dans deux ans, sera le vrai début de l'hybride. Et la question d'un achat hybride ou 100% elec sera vraiment posée. Je crois que le temps de mettre en place un réseau de recharge rapide cohérent par rapport à l'utilisation des autos sera le critère de choix qui déterminera l’intérêt oui ou non de sauter l’étape hybride. Plus , et c'est un critère primordial, la capacité de l'acheteur moyen à comprendre qu'il n'a quasiment jamais besoin d'avoir 600km d'autonomie. Si l'acheteur est réaliste, connaissant vraiment son kilométrage quotidien, et qu'il recharge la nuit (ce qui sera obligatoire et bénéfique pour les contraintes d’équilibre du réseau d'elec et la prod ) , il aura tôt fait de comprendre qu'il a intérêt à acheter une elec. Et la finalité première des voitures elec, qui est de réduire à zero l’épandage massif de polluants mortels pour l'homme, donc les oxydes d'azote (NOx pour les nuls) et les particules sera atteint. Vivement la qualité de l'air de 2022-2025. En espérant que les politiques imposent le calendrier aux pleureuses de constructeurs. Et matraquent le gasoil et l'essence dans les 5 prochaines années.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire