Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Peugeot 308 SW (2021) - Découverte et première prise en mains : Peugeot change tout

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

C’est devenu une habitude chez Peugeot et ce depuis de nombreuses années, chaque berline compacte a droit à son break et la dernière génération de 308 ne déroge pas à cette règle. Près de six mois avant sa commercialisation, nous avons pu la découvrir mais aussi conduire les premiers prototypes.

Peugeot 308 SW (2021) - Découverte et première prise en mains : Peugeot change tout

Même si les berlines compactes se vendent plus que les breaks, ne croyez pas qu’il s'agit d’une simple lubie de la part de Peugeot puisque cette carrosserie représente plus d’un tiers des ventes de l'actuelle 308. Ce type de carrosserie suscite par conséquent un vrai engouement comme en atteste la sixième place au niveau européen occupée par la 308 dans une catégorie dominée par la Skoda Octavia Combi.

Peugeot 308 SW (2021) - Découverte et première prise en mains : Peugeot change tout

Peugeot 308 SW (2021) - Découverte et première prise en mains : Peugeot change tout

 

 

La partie arrière de la nouvelle 308 SW est particulièrement travaillée avec des lignes de caisse très marquées et une poupe bien différente de l'actuelle.
La partie arrière de la nouvelle 308 SW est particulièrement travaillée avec des lignes de caisse très marquées et une poupe bien différente de l'actuelle.

Logiquement, c’est la partie arrière qui évolue le plus avec toutefois et bien évidemment des points de ressemblance avec la berline comme par exemple des épaulements très marqués et des ailes arrière sculptées. Le travail le plus visible porte sur la poupe qui ne manque pas de caractère. On retrouve les feux effilés de la berline mais ceux-ci ne sont plus joints par un bandeau lumineux mais par une sorte d’aileron qui rappelle par certains côtés la Ferrari FF. Il fait écho à celui implanté à l’étage supérieur afin de rendre ce break encore plus efficient.

Le profil fait preuve de dynamisme et d'élégance.
Le profil fait preuve de dynamisme et d'élégance.

Le profil est la partie la plus réussie. Avec l’allongement du capot, l’inclinaison plus importante du pare-brise et la diminution de la hauteur, la nouvelle 308 SW mêle dynamisme et élégance.

Pour ce qui est des dimensions, cette nouvelle 308 SW mesure 4,64 m soit une augmentation de 6 cm par rapport à l’actuelle et surtout 27 cm de plus que la berline. Cet accroissement est dû à l'augmentation de l’empattement (2,73 m soit 5,5 cm de plus) qui reste toutefois similaire à celui d’aujourd’hui et à l’allongement du porte à faux arrière de 21 cm. En répartissant les centimètres supplémentaires, Peugeot évite ainsi le traditionnel « effet sac à dos » de nombreux breaks qui a tendance à enlaidir la partie arrière.

La version SW reprend logiquement la face avant de la nouvelle 308. Au programme : un nouveau logo, une large calandre, des projecteurs très fins et des feux de jour verticaux.
La version SW reprend logiquement la face avant de la nouvelle 308. Au programme : un nouveau logo, une large calandre, des projecteurs très fins et des feux de jour verticaux.

Sans surprise, l’avant est le même que la berline. Tous les regards convergent vers le nouveau logo de Peugeot sous la forme d’un blason qui fait sa première sortie officielle sur cette 308. La face se caractérise aussi par une large calandre entourée par des projecteurs très fins qui côtoient des feux de jour verticaux comme sur les dernières 508 ou 208. Peugeot a voulu affirmer le style de sa compacte et c’est réussi.

Des aspects pratiques toujours dans la bonne moyenne et légèrement améliorés

Peugeot 308 SW (2021) - Découverte et première prise en mains : Peugeot change tout
Peugeot 308 SW (2021) - Découverte et première prise en mains : Peugeot change tout

Le volume de chargement est proche de la 308 SW actuelle mais la nouvelle se révèle plus pratique à vivre avec un hayon motorisé et une banquette arrière rabattable selon le schéma 40/20/40.

En matière d’aspects pratiques, cette nouvelle 308 SW se classe parmi les meilleurs élèves du segment. Ainsi, l’habitabilité arrière demeure similaire à la SW actuelle, c’est-à-dire tout à fait convenable. Le volume de coffre oscille entre 608 et 1 634 litres, ce qui est globalement identique à l’actuelle. Il faut toutefois noter que les versions hybrides rechargeables devront se contenter d’une capacité variant de 548 à 1 574 litres. La perte liée à l’hybridation est de seulement 60 litres, ce qui est nettement moindre que la concurrence qui doit se satisfaire d’une diminution proche ou supérieure à 100 litres généralement. Parallèlement à cela, Peugeot a amélioré l’utilisation quotidienne avec le recours à une banquette arrière rabattable qui abandonne le classique 2/3-1/3 pour hériter du schéma 40/20/40. Le hayon est désormais électrique avec une fonction main-libres.

La planche de bord est reprise intégralement de la berline. Le dessin est assez complexe et fait la part belle au numérique avec une instrumentation numérique 3D, un écran multimédia 10 pouces et des touches de raccourcis numériques.
La planche de bord est reprise intégralement de la berline. Le dessin est assez complexe et fait la part belle au numérique avec une instrumentation numérique 3D, un écran multimédia 10 pouces et des touches de raccourcis numériques.

À l’avant, la planche de bord est reprise de la berline. Celle-ci se traduit par un vrai gap en matière de modernité avec une nouvelle génération de i-cockpit composée d’une instrumentation 100% numérique 3D semblable à celle des 208 et 2008, d’un petit volant et d’un écran multimédia 10 pouces.

Peugeot 308 SW (2021) - Découverte et première prise en mains : Peugeot change tout

Ce dernier propose un fonctionnement nettement plus fluide et naturel que précédemment et il surplombe des raccourcis numériques directs vers certaines fonctions (température de climatisation, station radio, etc..). Le dessin de la planche de bord est plus élaboré avec un mélange de surfaces planes et courbées avec notamment des aérateurs discrètement intégrés. Le seul regret porte sur la disparition du toit panoramique, qui était la spécificité des versions SW depuis de nombreuses années. Il est remplacé par un toit panoramique de taille plus réduite mais ouvrant.

Sous le capot figurent les moteurs de la berline à savoir deux essence (Puretech 110 et 130 ch), un diesel (BlueHDi 130 ch) mais également deux motorisations hybrides rechargeables de 180 et 225 ch.

Un premier galop d’essai édifiant

Nos premiers tours de roues au volant de la nouvelle 308 SW se sont effectués au volant de prototypes.
Nos premiers tours de roues au volant de la nouvelle 308 SW se sont effectués au volant de prototypes.

Quelques heures après avoir découvert pour la première fois cette 308 SW, nous avons eu l’opportunité de prendre le volant de prototypes encore camouflés animés par le Puretech 130 ch ou la version hybride rechargeable 225 ch. Après un parcours effectué au volant de l’actuelle 308 afin de se remémorer son comportement, place à la petite nouvelle. Dès les premiers kilomètres, les différences sautent aux yeux. Comme cela avait été déjà le cas sur la 208, Peugeot a modifié le curseur lors de la conception de sa compacte : plus de confort et moins de dynamisme. Cette impression se traduit tout d’abord par une direction toujours plaisante à mener mais moins directe, ce qui rend l’inscription en virage moins intuitive. Clairement le calibrage de la direction a été revu et les remontées d’informations sont inférieures à l’actuelle.

Peugeot 308 SW (2021) - Découverte et première prise en mains : Peugeot change tout

La nouvelle  308 SW se revele moins

dynamique

mais plus confortable

 Mais ce n’est pas tout, ce nouveau typage a aussi des conséquences sur le comportement plus global de la voiture. Jusqu’à maintenant, on pouvait affirmer que la 308 était l’une des berlines compactes les plus dynamiques du segment mais également du marché. Aujourd’hui, elle perd un peu de sa superbe en rentrant dans le rang. Ainsi, sur les routes très vallonnées et sinueuses de la région de Mulhouse, la 308 fait toujours preuve d’une belle aisance mais les mouvements de caisse sont un peu plus marqués qu’auparavant. Coté positif, le confort progresse avec notamment une amélioration de l’insonorisation que ce soit des bruits d’air ou de roulement. Des observations qui ont été confirmées par les ingénieurs présents sur place qui nous ont indiqué que l’objectif était d'accroître le confort afin de séduire une clientèle toujours plus large, pas forcément à la recherche du dynamisme.

Peugeot 308 SW (2021) - Découverte et première prise en mains : Peugeot change tout

Concernant les moteurs, le Puretech 130 ch, bien connu se révèle toujours aussi punchy mais sa sonorité peut s’avérer lassante lors des phases d’accélération. La version hybride rechargeable 225 ch nous a paru nettement plus homogène avec un mode 100% électrique séduisant et une association avec le moteur thermique très fluide. Reste à connaître maintenant les consommations mais il faudra attendre la mi-septembre pour des essais plus révélateurs. De quoi permettre aux équipes de Peugeot de corriger le ressenti de la pédale de frein de la version hybride rechargeable particulièrement désagréable avec la sensation de n’avoir aucune puissance de frein au début de la course puis tout d’un coup. Un défaut déjà relevé sur d’autres hybrides rechargeables.

Peugeot 308 SW (2021) - Découverte et première prise en mains : Peugeot change tout

Avec cette nouvelle génération de 308 SW, Peugeot nous livre une copie au style affirmée, très technologique qui conserve les aspects pratiques que l’on recherche dans un break. Moins dynamique qu’actuellement, la 308 SW cuvée 2021 nous a permis de réaliser des premiers tours de roues probants, même si des choses sont encore à améliorer. Les premières 308 SW sortent actuellement des chaînes de montage de l’usine de Mulhouse. La commercialisation interviendra au novembre prochain. Les tarifs ne sont pas connus pour l’instant.

Portfolio (25 photos)

En savoir plus sur : Peugeot 308 (3e Generation)

SPONSORISE

Essais Moyenne Berline

Fiches fiabilité Moyenne Berline

Toute l'actualité

Commentaires (119)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Sans le bandeau noir c'est tellement mieux. J'aime beaucoup. Par contre si sur route on perd le dynamisme de la précédente, on va se rapproche d'une Golf, ce qui ne va pas l'aider à grapiller des places. Est-ce pour laisser Opel prendre le coté dynamique ?

Par

limite.... mieux que la 508 SW ! :bien:

Par

"C’est devenu une habitude chez Peugeot et ce depuis de nombreuses années, chaque berline compacte a droit à son break"

Tu parles Charles: depuis la 203!

On peut donc dire (et écrire): depuis de nombreuses décennies.

Le summum du rapport encombrement-volume utile me semble avoir été atteint par le break 305 avec ses ressorts-amortisseurs couchés: 115 cm entre passage de roue!

Par

Le profit est très bien. Pas trop d'effet sac a dos. par contre dans le noir du studio, le logo Peugeot devient presque invisible. je pense que ça sera mieux a la lumière du jour.

Par

J'accroche assez peu sur ce design surchargé, alourdi par des effets de style que je trouve inutilement racoleurs,(cf le pli de carrosserie sur le bas des portes) . J'ai trouvé très marqué le parti pris de Caradisiac (quasiment extatique sur le design !) en faveur de Peugeot.

Les motorisations sont décevantes notamment en thermique (choix limité). Quant aux hybrides rechargeables, hormis un usage urbain ou peri urbain, et à condition de recharger tous les jours, l'automobiliste avisé sait que c'est cher et non rentable.

Par

A voir en vrai, mais pas séduit a première vue. Cela me semble surdessiné, le hayon me semble complexe. A voir dans la rue pour se faire un avis définitif.

Par

Les proportions sont un peu mieux avec cette version, et l'absence du bandeau à l'arrière est 7ne excellente chose.

Mais globalement, on retrouve les mêmes trucs degueulasses que la berline (c'est logique): style surchargé, avant 3/4 définitivement atroce, tableau de bord moche, etc.

Pour le dire autrement: la berline est à vomir, le break genere plutôt des maux d'estomacs costauds.

À la décharge de Peugeot, pratiquement tous les constructeurs font ça. Faut croire que le bon goût s'est perdu y a quelques années.

Par

Je me souviens que Tavares avait regardé avec beaucoup d’intérêt la Proceed. Du coup je me demande si Peugeot ne va pas faire la même chose avec la 308, en réservant à la version shooting breack un comportement plus incisif, ce qui expliquerait pourquoi cette peugeot est moins dynamiques.

Par

Franchement jolie :bien:

Limite je la préfère à la 508 sw pourtant déjà vraiment pas mal.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire