Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Pourquoi l’électrique Peugeot e-208 est une thermique comme les autres ?

Rien ne distingue la nouvelle Peugeot électrique de ses sœurs thermiques. Un choix de la marque qui entend faire de son nouveau modèle une Peugeot comme les autres. Une manière de reconsidérer le marché de la voiture électrique.

Pourquoi l’électrique Peugeot e-208 est une thermique comme les autres ?

Une Nissan Leaf ? Une Renault Zoe ? Une Volkswagen e-Golf ? Une BMW I3 ? Difficile d’ignorer que ces voitures électriques sont électriques. Car les codes stylistiques, et les couleurs de ces autos zéro émissions sont différents des pétrolettes. Du bleu ici et là pour la pureté, un soupçon de vert pour l’environnement, et un dessin clivant pour faire différent. Pas chez Peugeot. Même en y regardant à deux fois, il est difficile de reconnaître la nouvelle e-208 au milieu de ses copines diesel ou essence. La ligne ? C’est exactement la même que celle d’une BlueHDI diesel ou d’une Puretech essence. Évidemment, les puristes remarqueront qu’un petit « e » vert est venu s’incruster dans le montant arrière. Bien sûr, les taquins rétorqueront qu’il n’y a point de pot d’échappement, forcément inutile. Pour achever de convaincre les incrédules de ce choix du lion, il suffit de leur ouvrir la portière. L’habitacle est strictement identique à celui d’une autre 208 à finition égale. Peugeot a poussé le sens du détail jusqu’à conserver le petit levier de la boîte auto EAT8 dans la version électrique de sa citadine, comme l’a noté Pierre Desjardins dans son essai.

Un choix assumé

On peut supposer que cette volonté de ne rien changer n’est qu’une pingrerie du constructeur. Une plateforme commune a toutes les 208 électriques ou thermiques, et des pièces similaires, font évidemment l’affaire de la direction financière. Mais ce choix est aussi éminemment marketing. Pour Peugeot, l’électrique semble atteindre l’âge de raison.

L'habitacle de la version électrique est similaire à celui des versions thermiques.
L'habitacle de la version électrique est similaire à celui des versions thermiques.

C’en serait donc fini des clients militants ? Des conducteurs qui font le choix de l’environnement par conviction ? Une conviction qu’ils souhaitent afficher au travers d’une auto différente des autres ? Ce club est peut-être un peu limité en nombre d’adhérents et pour développer ses ventes, et lancer sa nouvelle électrique, la marque sochalienne entend bien élargir sa clientèle, ce qui est d’une logique imparable.

Un choix pour rassurer

Élargir le nombre de fans de l’électrique, c’est les convaincre, et les rassurer, que la e-208 est une 208 comme les autres. Ce que Jean-Philippe Imparato a expliqué à nos confrères de BFM. « Nous vivons une époque très anxiogène, c’est StarWars tous les matins, on a l’impression que le monde est fini. Si nous n’injectons pas de la sérénité, de la simplicité, je ne vois pas pourquoi les clients basculeraient vers l’électrique. » Alors le patron de la marque veut les chouchouter, leur rappeler le bon temps d’avant ou une auto ressemblait à une voiture, pas à un vaisseau spatial, et qu’ils vont pouvoir recharger leur e-208 ou bon leur semble grâce à tout le dispositif de câbles, prises et accès à la maison, au bureau et dans la rue pour se brancher.

Mais un choix prudent

Si l’on a tout bien assimilé la nouvelle politique de Peugeot en matière de voiture électrique, on aboutit à un constat simple : le Lion veut élargir sa cible et fracasser les ventes. Et la marque de livrer un chiffre, du moins une estimation : la e-208 doit réaliser 10 % des ventes totales de la citadine polyvalente. Un pourcentage à priori ambitieux. Sauf que. Lorsque l’on examine les ventes totales en France de feu la 208 première formule, on constate qu’il s’en est écoulé 102 395 l’an passé.

Un pot d'échappement absent : la seule distinction de la version électrique.
Un pot d'échappement absent : la seule distinction de la version électrique.

En partant de ce chiffre, il devrait donc se vendre un peu plus de 10 000 €-208. Un joli score. Sauf que la Renault Zoe, toujours l’année dernière, a été vendue à 17 000 exemplaires. Il faudrait donc que la nouvelle Peugeot, toutes motorisations confondues et armée de toutes ses qualités, augmente ses ventes de 70 %, pour prétendre rattraper sa rivale, sans même prétendre l’écraser. Jouable, mais pas gagné.

 

En savoir plus sur : Citadine

Citadine

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (99)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ils ont raison. Puis ils savent que la nouvelle 208 est déjà assez farfelue comme ça...

Par

Petit avantage aussi à faire une 208e plutôt qu'un modèle électrique dédié: une campagne de pub coûte cher. Alors quand on peut faire profiter 2 produits d'une seule et même pub, pourquoi se priver? L'image "écolo" de la 208e pourrait même rejaillir positivement en terme de ventes sur la 208 thermique...

Par

Sauf que la 208 électrique aura une cousine l'Opel Corsa électrique complètement dérivée de la 208 mais complétement différente, tant en style extérieur, qu'intérieur. Sans parler du C3 Crossback électrique issu de la même plateforme technique...

je ne suis pas fan de l'électrique, ni de PSA, mais c'est bien joué, surtout que très rapidement le 2008 et surtout la C4 électrique, qui rentrera en concurrence directe avec la VW ID3 sortiront avec plus d'autonomie et des moteurs électriques plus évolué fabriqués en interne pour la C4.

Par

La plateforme de la 208 a été conçue pour etre un véhicule électrique avant tout, ce qui engendre un petit coffre et une marche latérale importante à l'arrière sur les versions thermiques.

Par

Départ sur les chapeaux de roues pour cette e208.

C'est très bien, ça permet de clouer le bec a certains capitaines d'industries ou spécialistes de Cara qui insinuent que l'electrique n'intéresse personne ou qu'il ne correspond à aucun besoin.

Par

Pour le coup, la e-golf, c'est quand même fort une golf, contrairement en effet à une i3 qui est un robot sur roues :areuh:

Smart l'avait compris avant beaucoup d'autres, la toute première en 2012 était identique aux modèles essence et diesel :bien:

Par

En réponse à pxidr

Départ sur les chapeaux de roues pour cette e208.

C'est très bien, ça permet de clouer le bec a certains capitaines d'industries ou spécialistes de Cara qui insinuent que l'electrique n'intéresse personne ou qu'il ne correspond à aucun besoin.

Il ne correspond effectivement à aucun besoin !!!!

Il suffit que la moitié de la planète se mettent à la voiture électrique, pour que son empreinte carbone soit 2 fois moins bon que les voitures thermiques actu :buzz:

Mais bon , heureux les simples d esprit , vous connaissez la suite :bah:

Par

En réponse à pxidr

Départ sur les chapeaux de roues pour cette e208.

C'est très bien, ça permet de clouer le bec a certains capitaines d'industries ou spécialistes de Cara qui insinuent que l'electrique n'intéresse personne ou qu'il ne correspond à aucun besoin.

Le Lapin Crétin n'a donc toujours pas pigé qu'en période d'implantation dans les réseaux, ces chiffres ne veulent absolument rien dire....

A part ça : " il devrait donc se vendre un peu plus de 10 000 €-208. Un joli score. ".... auquel il conviendra d'ajouter les scores de la E-Corsa.

Plus élégante et moins chère.....

Par

En réponse à DorianLo

Pour le coup, la e-golf, c'est quand même fort une golf, contrairement en effet à une i3 qui est un robot sur roues :areuh:

Smart l'avait compris avant beaucoup d'autres, la toute première en 2012 était identique aux modèles essence et diesel :bien:

Je pense que c'est PSA avec l'ax et la 106 électrique en 1995.

Par

A part ça, un commentaire petit Lapinou ?

https://www.boursier.com/actualites/economie/comment-la-france-a-evite-une-coupure-d-electricite-geante-lundi-dernier-42393.html

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire