Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Reportage - Les 5 électriques à ne pas rater au Mondial de l'Auto 2018

Dans Salons / Salon de Paris

Pierre Desjardins

Ce Mondial de l'Auto 2018 est l'édition de la concrétisation en matière de voitures électriques : on trouve évidemment des concepts par wagons mais aussi beaucoup de modèles sur le point d'être commercialisés. Tour d'horizon des nouveautés que vous verrez très bientôt branchées en bas de chez vous.

Reportage - Les 5 électriques à ne pas rater au Mondial de l'Auto 2018

Elle avait tout de l'arlésienne mais elle fait enfin son entrée sur le Vieux Continent, cette Tesla Model 3. Certes, le modèle exposé sur le stand du constructeur est encore une version américaine, mais c'est la première fois que l'on peut la voir officiellement sur le sol du continent européen et les premiers clients de ce côté-ci de l'Atlantique devraient la recevoir au premier semestre 2019. De la taille d'une BMW Série 3, à 4,70 m, elle est dans un premier temps uniquement proposée avec une grosse batterie de 75 kWh offrant 500 km d'autonomie selon la norme WLTP et on peut récupérer jusqu'à 270 km d'autonomie par heure en charge rapide sur une des fameuses bornes Superchargeurs. Une plus petite batterie de 50 kWh sera proposée par la suite. Cependant, trois versions sont déjà proposées : propulsion (~270 ch), 4 roues motrices (~346 ch) et 4 roues motrices Performance (~450 ch), avec des 0 à 100 km/h compris entre 3,6 et 5,2 s.

Reportage - Les 5 électriques à ne pas rater au Mondial de l'Auto 2018

Reportage - Les 5 électriques à ne pas rater au Mondial de l'Auto 2018

 

Reportage - Les 5 électriques à ne pas rater au Mondial de l'Auto 2018

Autre nouveauté électrique et électrisante, l'Audi e-tron, le fer de lance de la réplique européenne contre le petit constructeur de Palo Alto. Long de 4,91 m, ce qui le place entre un Q5 et un Q7, il conserve un style tout à fait classique (à part au niveau de ses rétroviseurs caméra) qui ne laisse pas soupçonner que c'est un électrique. Et pourtant, son moteur gavé d'électrons par la batterie de 95 kWh délivre 355 ch, et même 408 ch en mode boost, et il peut parcourir 400 km WLTP en une seule charge. Une fois à sec, il peut récupérer 80 % de sa charge en 30 minutes sur une borne rapide de 150 kW. Oui mais où ? Sur le réseau Ionity, développé en partenariat avec BMW et Mercedes. On pourra compter sur 200 stations d'ici la fin de l'année, le double l'année prochaine avec comme objectif d'avoir une distance maxi de 120 km entre deux stations. Les tarifs démarrent à 80 000 € et les premières livraisons auront lieu avant la fin de l'année.

Reportage - Les 5 électriques à ne pas rater au Mondial de l'Auto 2018

La DS3 Crossback e-Tense est la nouveauté électrique française la plus convaincante de ce Mondial de l'Auto. Basée sur la nouvelle plateforme PSA baptisée eCMP, elle embarque un moteur de 136 ch et 260 Nm ainsi qu'une batterie à la capacité tout ce qu'il y a de plus respectable de 50 kWh, ce qui lui autorise une autonomie WLTP de 320 km. Elle peut être rechargée jusqu'à 80 % en 30 minutes sur une borne 100 kW et elle sera lancée au second semestre 2019.

Reportage - Les 5 électriques à ne pas rater au Mondial de l'Auto 2018

Le groupe Kia/Hyundai s'est rapidement imposé comme un pilier de la voiture électrique et continue son offensive avec le Kia eNiro qui reprend la plateforme technique du Hyundai Kona EV. À l’instar de son cousin, deux moteurs seront proposés, 136 et 204 ch, associés à deux batteries, 39,2 et 64 kWh, autorisant des autonomies WLTP respectives impressionnantes de 312 et 485 km. Une recharge à 80 % est possible en moins d'une heure sur une borne 100 kW, la commercialisation est prévue en fin d'année à des tarifs démarrant à 38 500 € pour la petite batterie, à 42 500 € pour la grosse.

Reportage - Les 5 électriques à ne pas rater au Mondial de l'Auto 2018

Attention, fusée ! Dans l'espace Limited réservé aux voitures extrêmes se trouve l'Aspark Owl, une supercar japonaise accueillant dans sa structure et sous sa carrosserie majoritairement en fibre de carbone une paire de moteurs électriques envoyant 436 ch et 760 Nm aux quatre roues. Ah non pardon, ça, c'était les spécificités annoncées avant le Mondial, on peut maintenant désormais compter par un coup de baguette magique sur 1 150 ch et 885 Nm. Mis en rapport avec un poids très réduit de 860 kg, cela donne des performances surnaturelles : un prototype certes en pneus slick a ainsi réalisé le 0 à 100 km/h en 1,9 S. Une production de 50 exemplaires est prévue à plus de 3 millions d'euros l'unité.

SPONSORISE

Actualité Ds

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire