Le style extérieur qui change de l’ordinaire d’Audi, l’habitacle agréable et le coffre à hayon fonctionnel gage d’un début de polyvalence, peuvent inciter à signer le chèque pour l’A7 Sportback.

Ses belles qualités dynamiques –en quattro- qui procurent un réel plaisir de conduite à l’instar d’une CLS, associées à une génération de V6 plus sobres plaident également en sa faveur. C’est vraiment mieux que l’A6 actuelle (2010) en comportement et sur de nombreux autres points, mais en définitive on se demande bien à qui s’adresse ce mélange de coupé et de berline, d’autant que son brin de personnalité se dilue entre les emprunts à l’A5 Sportback, à la future génération de l’A6, ou à la récente A8.

Bref, on aime bien, mais l’A7 Sportback qui veut ménager la chèvre et le chou manque sans doute de parti-pris, de choix esthétiques plus radicaux par exemple, qui ferait de cette berline à hayon un grand coupé 5 portes, lui apportant une typicité qui déclencherait un vrai coup de foudre…

 

Quant aux tarifs, à peine moins salés que ceux d’une CLS à équipement comparable, ils restent certes élevés, mais presque moitié moindre que ceux d’une Porsche Panamera dont les prestations ne sont pas deux fois plus affolantes…


Les prix

Version Co2 (en g/km) Prix Bonus / Malus
3.0 V6 TDI 245 AVUS QUATTRO 158 (NEDC) 72 700 €

NC

3.0 V6 TFSI 300 AVUS QUATTRO 190 (NEDC) 74 100 €

NC

3.0 V6 TDI 245 AMBITION LUXE QUATTRO 158 (NEDC) 65 800 €

NC

3.0 V6 TFSI 300 AMBITION LUXE QUATTRO 190 (NEDC) 67 200 €

NC

3.0 V6 TDI 245 QUATTRO 158 (NEDC) 61 500 €

NC

3.0 V6 TFSI 300 QUATTRO 190 (NEDC) 62 900 €

NC