Avec un tarif de départ à 43 500 € si l'on compte d'office la boîte automatique 7G-Tronic Plus (41 100 € avec la boîte manuelle), le Mercedes SLK 250 CDI se place en bonne position dans la gamme SLK (le 250 BlueEfficiency débute à 45 000 €) et ne demande pas un effort très important par rapport à un TT Roadster moins puissant et se contentant d'une capote en toile. Reste qu'un tel tarif est prohibitif dans l'absolu et pourra pousser les passionnés à se tourner vers des occasions répondant à des besoins similaires.

Un gros rouleur souhaitant un coupé-cabriolet Diesel pourra par exemple se tourner vers une Volvo C70 équipée du petit 2.0D ou même de l'excellent D5 pour un tarif divisé par 2. Si le budget n'est pas un problème, une BMW 635d cabriolet d'occasion offrira un prestige et une expérience de conduite plus luxueuse pour une somme à peine plus élevée qu'un SLK correctement équipé.

Et pour ceux qui préfèrent se concentrer sur le sport, on ne peut que conseiller l'achat d'un modèle essence en occasion récente (un SLK 350 de la génération précédente en très bon état se négocie sous les 30 000 € et un 55 AMG aux environs de 35 000 €) et de conserver les quelques milliers d'euros ainsi économisés afin de financer les futurs pleins de carburant.

Les prix

Version Co2 (en g/km) Prix Bonus / Malus
III 250 CDI BLUEEFFICIENCY BA7 7G-TRONIC PLUS 132 -- 43 500 €