Publi info

BMW Série 3 Touring G21 : balle de break (Présentation vidéo)

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

En se déclinant en version break, la nouvelle BMW Série 3 ne se transforme pas pour autant en véritable déménageur. Mais cette nouvelle génération de Touring fait tout de même l'effort de rendre sa soute plus pratique. Mais pas à n'importe quel prix. 

BMW Série 3 Touring G21 : balle de break (Présentation vidéo)

 Quelques mois après la berline, BMW est sur le point de lancer le sixième opus du break Série 3. Une version Touring qui existe depuis 32 ans au sein du catalogue de la marque et qui s’est écoulé à 1,7 millions s’exemplaires au travers des différentes générations (500 000 rien que pour la génération sortante). Quelques semaines avant sa présentation officielle, nous avons pu la rencontrer le temps d’un shooting en studio. Cette déclinaison revêt un intérêt de taille pour le bavarois, notamment en Europe, qui écoule près de la moitié de ses Série 3 en version break.

 

BMW Série 3 Touring G21 : balle de break (Présentation vidéo)

Pour cette nouvelle venue, les proportions ont été revues à la hausse avec près de 8 cm de plus en longueur (4,71 m), 16 mm de plus en largeur (1,83 m) et 8 mm de plus en hauteur (1,47 m). Quant à l’empattement, il a été rallongé de 41 mm, pour afficher le même que la berline (pour rappel une version rallongée de la Série 3 existe en Chine). Des dimensions en hausse mais qui n’en feront pas un champion de l’habitabilité, comme on a pu le découvrir sur la berline déjà, et lors de cette présentation en avant-première.

BMW Série 3 Touring G21 : balle de break (Présentation vidéo)
BMW Série 3 Touring G21 : balle de break (Présentation vidéo)

 

Le coffre n’a pas exemple pas beaucoup profité de cette croissance puisque le volume total n’a gagné que cinq litres, pour afficher 500 dm3 de chargement. Mais c’est peu ou prou ce que proposent ses concurrents allemands Mercedes Classe C et Audi A4. En revanche, il fait l’effort de proposer davantage d’aspects pratiques avec notamment un cache bagage en deux parties qui permet de totalement séparer la soute de l’habitacle. Deux parties qui s’installent très facilement et qui trouvent place sous le plancher de coffre en cas de besoin.

BMW Série 3 Touring G21 : balle de break (Présentation vidéo)
BMW Série 3 Touring G21 : balle de break (Présentation vidéo)

 

Les dossiers de la banquette arrière peuvent désormais être directement rabattus depuis le coffre via des boutons, de quoi disposer d’un volume total de 1510 dm3.  Enfin, et c’est une exclusivité sur le marché (seul le grand X5 en dispose), un innovant système permet d’immobiliser les bagages une fois le coffre fermé. En effet, les rails en métal permettant de facilement faire glisser les valises possèdent en leur centre une bande en caoutchouc qui « gonflent » lorsque le hayon se referme, empêchant ainsi le chargement de glisser au premier virage. Malin. Un hayon automatisé « offert » de série avec une fonction mains-libres et doublé d’une lunette arrière à ouverture indépendante. Cette dernière, avec des charnières replacées offre désormais une ouverture beaucoup plus large. Au final, si la nouvelle BMW Série 3 Touring ne devient pas une référence chez les déménageurs (que l’on doit essentiellement aux constructeurs généralistes), elle fait l’effort de proposer un coffre plus pratique et mieux pensé.

BMW Série 3 Touring G21 : balle de break (Présentation vidéo)
BMW Série 3 Touring G21 : balle de break (Présentation vidéo)

 

 

 

 

 

 

 Commercialisation à la rentrée

BMW Série 3 Touring G21 : balle de break (Présentation vidéo)

A bord, sans surprise, tout est repris de la berline. L’ambiance mêlant habilement classicisme et sportivité profite d’un très bon niveau de qualité. Une atmosphère que l’on peut amplement personnaliser via les différents niveaux de finitions proposés. Côté techno, tout l’attirail que l’on est en droit d’attendre d’une voiture de ce standing est au catalogue, moyennant – la plus part du temps – rallonge (conduite autonome dans les embouteillages, affichage tête haute taille XXL, alerte de collision capable d’actionner les freins jusque l’arrêt dans tous les sens de circulation, etc.). L’innovant système de stationnement automatisé permettant à la voiture de « recréer » seule les derniers 50 m en marche arrière est également disponible. 

BMW Série 3 Touring G21 : balle de break (Présentation vidéo)
BMW Série 3 Touring G21 : balle de break (Présentation vidéo)

 Cette nouvelle Série 3 Touring sera présentée au public au salon de Francfort à la rentrée et sera commercialisée dès le 26 septembre. La large gamme de motorisation (diesel 318d/150 ch, 320d/190 ch et 330d/265 ch, essence 320i/184 ch, 330i/258 ch et M340i xDrive/374 ch) profite de cinq niveaux de finitions (Lounge, Business Design, Edition Sport, Luxury et M Sport). Les tarifs démarrent à 43 450 € et culminent à 64 100 € avec le plus puissant diesel. D’ici là, nous aurons eu le temps d’en prendre le volant pour un essai complet.

BMW Série 3 Touring G21 : balle de break (Présentation vidéo)

 

 

Portfolio (38 photos)

En savoir plus sur : Bmw Serie 3 G20

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (45)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Superbe voiture propulsion ou 4 roues motrices

Par

Toujours aussi beau et toujours aussi cher....inaccessible BMW ...

Par

En réponse à Pasvraimentdaccord

Commentaire supprimé.

Rêve encore très longtemps mon petit sucre d'orge, jamais ces sous marque française en carton mousse ne pourront jamais atteindre la perfection allemande..

Par

Deja appeler la version touring G20 comme la berline prouve que vous êtes des merdeux de journalistes amateurs :) les noms de code sont differents depuis la e91 donc 2006..

Par

Salut,

Je trouve que BMW se plante en ce moment niveau design. Je ne sais pas vraiment l’expliquer mais on perd en élégance. Peut-être au niveau de la troisième vitre latérale. Ça fait Peugeot. C’est dommage. Je n’ai rien contre Peugeot mais c’est une BMW dont on parle ici. J’en ai eu plusieurs, mais celle ci, je ne l’aurai pas !

Par

En réponse à Pasvraimentdaccord

Commentaire supprimé.

a partir de 258cv y a quoi chez Peugeot a part le 300 hybride ... rien..

Par

Je trouve toujours que les breaks sont des voitures de commerciaux pour transporter des photocopieuses, mais celle-ci est plutôt jolie.

Par

En réponse à jeremvv

Commentaire supprimé.

LA 508 est plus abordable avec plus d'équipements. La 3 optionnée de façon équivalente fait mal en tarifs. D'ailleurs bien souvent il vaut carrément mieux basculer sur une 5 car les tarifs sont finalement assez proches entre une 3 bien équipée et une 5 équipée sans extra. Mais dans la 5 on a plus de place et de confort.

Par

C’est marrant, de profil on dirait l’ancienne Série 1 en rallongée

Par

En réponse à jeremvv

Commentaire supprimé.

Mais pour quoi faire des gros moteurs ??? La plupart des ventes se feront sur des modèles de moins de 200 ch d'autant qu'en France 32% des ventes de BMW ce sont chez les flottes entreprises ...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire