Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

DS tente de relever l'impossible pari du haut de gamme à la française

Dans Nouveautés / Haut de gamme

Réussir à s’imposer dans le haut de gamme, segment dans lequel toutes les marques françaises ont échoué, voici le défi que s’est lancé DS depuis sa création, mais la filiale de PSA accélère dans cette démarche avec sa nouvelle berline dévoilée hier.

DS tente de relever l'impossible pari du haut de gamme à la française

Ce n’est pas faute d’avoir essayé mais tous les modèles lancés par les constructeurs français pour essayer de faire de l’ombre aux Allemands ont été des flops commerciaux ou sont passés complètement à côté de leurs objectifs. On peut citer ainsi les Renault Safrane, Vel Satis ou Talisman, les Peugeot 607 ou Citroën C6. Finalement, il faut remonter à la mythique DS pour trouver un haut de gamme tricolore digne de ce nom. Après moult échecs, c’est donc à DS de tenter sa chance. Une suite logique pour la filiale de PSA qui se considère comme une marque Premium.

La DS9, qui vient juste révélée doit donc permettre de s’imposer sur un segment d’image qui est généralement la chasse gardée de la plupart des constructeurs allemands à l’image de Mercedes, Audi ou BMW. Même s’il est loin d’être majoritaire – environ 10% des ventes mondiales, ce marché est surtout intéressant économiquement puisqu'il représente un tiers des profits, selon certains spécialistes.

Comme sur la majorité des catégories, la concurrence est particulièrement forte mais c’est surtout l’image qui joue. Et c’est le point faible des marques généralistes dont les françaises à propos desquelles beaucoup de clients estiment qu’elles ne sont pas légitimes et crédibles. La stratégie de PSA de créer une marque dédiée à savoir DS est donc intéressante, mais il faut avoir dans son catalogue des produits capables d’attirer une clientèle exigeante. DS l’a compris en proposant un style affirmé (un peu trop d’ailleurs), une présentation originale avec des matériaux de qualité comme en atteste le travail sur le cuir ou certains détails comme le point perle, le guillochage ou le partenariat avec certaines marques de luxe.

La recette commence à prendre comme en attestent les très bons chiffres de vente de la DS7 Crossback, en tête de son segment devant le Mercedes GLC par exemple. Pour continuer à surfer sur cette vague, DS mise donc sur une grande berline, conçue et fabriquée en Chine. Élaborée sur la même plateforme que la Peugeot 508 mais rallongée, celle-ci proposera une habitabilité généreuse et surtout un équipement digne des attentes de la clientèle avec des sièges arrière chauffants, massants et ventilés, une suspension pilotée qui reçoit des informations d'une caméra qui analyse et détecte les défauts de la chaussée, une conduite semi-autonome de niveau 2, la vision de nuit, l’accès par smartphone, etc. Reste à savoir si cela sera concluant car la berline n’est pas la carrosserie qui a le vent en poupe actuellement.

Quoi qu’il en soit, il faut être patient car on ne s'impose pas dans le haut de gamme en cinq minutes. Audi a ainsi mis une quinzaine d’années pour s’imposer. Un laps de temps évoqué également en 2017 par Yves Bonnefont, l'ancien patron de DS, qui se donnait 15 à 20 ans pour s'installer dans l'univers du luxe. Au vu de la complexité du marché actuellement, des nombreuses alliances des constructeurs et de la nécessité immédiate de profits, pas sûr que DS ait beaucoup de temps, surtout vues les exigences de Carlos Tavarès.

    Mots clés :

  • Ds

SPONSORISE

Actualité Ds

Toute l'actualité

Forum Ds

Commentaires (190)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C est plutôt une belle auto, avec tout ce qui va avec... Même au niveau puissance apparemment, espérons que les mentalités vont évoluer et que les ventes vont suivre, je l espère pour eux:bien:

Par

Lâcher de trolls et francophobes dans 3, 2, 1...

Par

Si c'est un "impossible pari à relever"...tout est dit ! La réponse est contenue dans la question, ou l'"hypothèse" de départ...

Par

L'absence de moteur Diesel va lui faire mal en Europe.

Ses origines chinoises aussi, il suffit pas de mettre une tour Eiffel sur le figuratif et prendre les gens pour des cons.

Par

Tant que les ingénieurs n arriveront pas à réduire ce porte -à -faux avant grotesque, les grandes berlines PSA auront un profil mal proportionné. ..c est rédhibitoire. Plus ces chromes grotesques (celui du capot c est la faute de goût absolue ),ils partent droit dans le mur malheureusement. ...Il y a pas un mec un peu avisé chez PSA pour leur expliquer ça ?

Par

Ce qui est bien, c'est qu'on va pouvoir comparer deux marques naissantes dans le domaine : DS et Genesis (qui débarquerait cette année en Europe).

D'un côté, des voitures étriquées, en traction (lorsque 100% thermique ou hybride simple), motorisées uniquement par des petits moteurs 3 et 4 cylindres.

De l'autre, que des véhicules imposants (pour le moment), propulsion ou 4 roues motrices, motorisés au minimum par un 4 cylindres turbo de 250ch (G70) et des V6 et V8 au-dessus.

Quelle marque s'en sortira le mieux ?

Pour ma part, je trouve que Genesis a plus de légitimité, et la marque y met vraiment le paquet.

PSA manque peut-être de moyens pour atteindre l'ambitieux objectif d'incarner le luxe à la française dans le domaine automobile.

Si la fusion avec FCA se fait, espérons qu'ils réfléchirons à prendre ce qu'il y a à prendre côté italien (les gros moteurs et les châssis propulsion et 4x4) pour vraiment proposer un produit en adéquation avec le standing clamé mais loin d'être atteint.

:jap:

Par

Tant que les ingénieurs n arriveront pas à réduire ce porte -à -faux avant grotesque, les grandes berlines PSA auront un profil mal proportionné. ..c est rédhibitoire. Plus ces chromes grotesques (celui du capot c est la faute de goût absolue ),ils partent droit dans le mur malheureusement. ...Il y a pas un mec un peu avisé chez PSA pour leur expliquer ça ?

Par

En réponse à TMTC

Lâcher de trolls et francophobes dans 3, 2, 1...

Pourquoi dire ça, moi je suis Ford et je l'a trouve pas mal cette DS9, après les ventes le diront, le seul hic c'est le moteur il manque un 6 cylindres qui pour moi est indispensable même si le choix se portera le plus sur un 4 cylindres.

Les acheteurs de ce type de véhicules aime avoir le choix et la il n'y en a pas.

Par

Je ne vois pas par quel moyen cette DS9 pourrait fonctionner si son objectif est de concurrencer les berlines les plus luxueuses du marché. Alors je veux bien que certains d'entre vous soit très marques françaises cependant ne vous voilez pas la face, ils n'ont pas le niveau

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire