Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Citroën C3 (2020) : simple coup de rimmel

Dans Nouveautés / Restyling

Olivier Pagès

Après le renouvellement des Renaut Clio et Peugeot 208 l’an passé, c’est maintenant au tour de Citroën d’apporter un coup de jeune à sa citadine. La C3 désormais restylée est-elle suffisamment armée pour faire de l’ombre à ses deux rivales tricolores. Éléments de réponse avec ce premier essai de la version Puretech 110 ch.

Essai vidéo - Citroën C3 (2020) : simple coup de rimmel

EN BREF

Restyling de la 3e génération

Citadine

À partir de 15 200 €

Quand on parle de citadine polyvalente, on pense immédiatement aux Renault Clio et Peugeot 208, qui sont les stars de la catégorie. Et on a tendance à oublier que la C3 est un acteur incontournable puisqu’elle est la troisième citadine la plus vendue en France. Mais ce n’est pas tout, elle est aussi la troisième voiture le plus écoulée dans l’Hexagone toute catégorie confondue, et la plus diffusée par le constructeur tricolore. Une jolie performance pour un modèle apparu fin 2016!

Essai vidéo - Citroën C3 (2020) : simple coup de rimmel

Essai vidéo - Citroën C3 (2020) : simple coup de rimmel

 

Quatre ans après ses débuts et profitant d’une belle carrière commerciale, la C3 passe aujourd’hui par la case restyling. Il ne faut pas s’attendre toutefois à une révolution car les changements se concentrent majoritairement sur la face avant.

La face avant concentre les nouveautés.
La face avant concentre les nouveautés.

La citadine de Citroën inaugure en effet la nouvelle calandre de la marque, qui sera déclinée sur tous les futurs modèles. La nouveauté ? Les joncs chromés, qui auparavant faisaient le tour des feux de jour, en restant quasi parallèles, se séparent désormais. La baguette inférieure plonge dans le bouclier, et rejoint presque les optiques – désormais à LED - , qui perdent leur côté arrondi pour adopter un contour plus géométrique. Le chrome relie ainsi les blocs optiques principaux, toujours en partie basse. En revanche, on se demande pourquoi il ne descend pas jusqu'à la base des phares, car une large partie en plastique demeure, ce qui laisse une impression d’inachevé. Enfin, on retiendra que la bouche centrale a été redessinée, ce qui n’est pas le cas du bas du bouclier. L’ensemble est tout de même réussi et renouvelle de façon certaine le faciès de la C3. 

De profil, seuls la forme et le nombre d'airbumps varient.
De profil, seuls la forme et le nombre d'airbumps varient.

Modifications plus discrètes de profil où on note le nouveau design des airbumps composés désormais de 3 cellules en lieu et place des 7. À l’arrière, zéro évolution.

Essai vidéo - Citroën C3 (2020) : simple coup de rimmel
Essai vidéo - Citroën C3 (2020) : simple coup de rimmel

La personnalisation fonctionne bien auprès de clients. Citroën multiplie les combinaisons.

Citroën profite du restyling pour renforcer la personnalisation, qui suscite un bel engouement. Ainsi, avant le restyling, 65% des C3 vendues disposaient d’une peinture bi-ton et 55% d’entre elles possédaient des airbumps. Partant de ce constat, Citroën a décidé de passer le nombre de combinaisons de 36 à 97. Il y a d'abord sept teintes de caisse, dont deux nouvelles : Rouge Elixir et Sping Blue. Ensuite, le nombre de "packs color" (enjoliveurs d'antibrouillards et d'airbumps) et de couleurs de toit atteint quatre au lieu de trois, avec le Bleu Emeraude qui s'ajoute aux noir, blanc et rouge. Il y a de plus trois décors de pavillon.

La planche de bord demeure inchangée. Dommage que la qualité n'ait pas progressé avec ce restyling.
La planche de bord demeure inchangée. Dommage que la qualité n'ait pas progressé avec ce restyling.

Dans l’habitacle, les possesseurs des actuelles C3 ne seront pas dépaysés car la planche de bord est strictement identique avec en son centre l'écran multimédia 7 pouces. Toujours très horizontale, elle arbore un dessin simple mais agréable. De nouveaux inserts comme l’imitation bois dénommée Techwood font leur apparition. Dommage que Citroën n’ait pas saisi l’occasion d’améliorer la qualité des matériaux, qui est désormais nettement en deçà d’une Clio par exemple.

Essai vidéo - Citroën C3 (2020) : simple coup de rimmel
Essai vidéo - Citroën C3 (2020) : simple coup de rimmel

Zéro changement pour l'habitabilité arrière ou le volume de chargement.

Statu quo également pour les aspects pratiques : le coffre est dans la moyenne basse de la catégorie avec une capacité comprise entre 300 et 922 litres, ce qui est éloigné des références du segment, à l’image d’une Seat Ibiza et ses 350 litres par exemple. Bilan moyen aussi pour l’habitabilité arrière.

Chiffres clés *

  • Longueur : 3,99 m
  • Largeur : 1,74 m
  • Hauteur : 1,47 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 300 l / 922 l
  • Boite de vitesse : Auto. à 6 rapports
  • Carburant : Essence
  • Taux d'émission de CO2 : 138 g/km
  • Malus : 50 €
  • Date de commercialisation du modèle : Octobre 2016

* A titre d'exemple pour la version III (2) 1.2 PURETECH 110 S&S SHINE PACK EAT6.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Photos (14)

En savoir plus sur : Citroen C3 (3e Generation)

SPONSORISE

Essais Citadine

Fiches fiabilité Citadine

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire