Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Essai - Hyundai Tucson CRDi 115 hybrid (2020) : belle maturité

Dans Nouveautés / Restyling

Le Hyundai Tucson vit une carrière brillante en France mais surtout en Europe. Le récent changement des normes d’homologation a entrainé un remaniement du catalogue des motorisations. Désormais ils sont tous diesels et tous micro-hybridés. Essai de la version 1.6 CRDi 115 hybrid.

Essai - Hyundai Tucson CRDi 115 hybrid (2020) : belle maturité

 En bref

SUV compact
Troisième génération
Moteur diesel micro-hybridé

 Renouvelé au bon moment, lorsque la déferlante SUV a débuté (en 2015), le Tucson de troisième génération est l’un des nombreux succès de Hyundai sur le Vieux Continent. En moyenne, le coréen s’écoule à 140 000 exemplaires chaque année en Europe. En France, où la marque connait une croissance continue depuis 5 ans, le Tucson s’écoule aux alentours des 10 000 exemplaires. Afin de poursuivre sa brillante carrière tout en restant conforme aux nouvelles normes de pollution, la firme a fait le ménage dans son offre. Trop pénalisés par le malus écologique, durci en raison de la mise en place de la nouvelle norme d’homologation WLTP, le 2.0 diesel et le 1.6 essence ont été écartés. Désormais l’offre se concentre sur une unique motorisation diesel déclinée en deux niveaux de puissance (115 et 136 ch) et micro-hybridée.

Essai - Hyundai Tucson CRDi 115 hybrid (2020) : belle maturité
Essai - Hyundai Tucson CRDi 115 hybrid (2020) : belle maturité

 Pour survrivre en Europe, le Tucson propose exclusivement des moteurs diesels micro-hybridés (115 et 136 ch). Il sont équipés d'un système SCR qui nécessite un ajout périodique d'Adblue.

Comme beaucoup de constructeurs à l’heure actuelle, Hyundai dote son SUV d’un alterno-démarreur renforcé alimenté par une batterie additionnelle qui se recharge à la décélération et au freinage. L’objectif est de soulager le moteur thermique dans les phases énergivores comme le démarrage par exemple, afin d’abaisser les niveaux de consommation mais aussi et surtout les taux de CO2. En aucun cas vous ne roulerez en mode électrique. Cette technologie permet ainsi à notre version d’essai équipée du 1.6 CRD de 115 ch d’échapper au malus (137 g de CO2/km au maximum selon le cycle WLTP). Cette motorisation est exclusivement disponible avec une boîte mécanique à 6 rapports et en deux roues motrices.

Essai - Hyundai Tucson CRDi 115 hybrid (2020) : belle maturité
Essai - Hyundai Tucson CRDi 115 hybrid (2020) : belle maturité

 Cette finition haute "N Line" se démarque par la présence de jantes noires, ici en 18'', et de nombreux éléments sportifs.

Sur le papier, cet appareillage paraît frêle compte tenu du gabarit et du poids important de la voiture (1 600 kg). Pourtant il n’a rien de ridicule, loin de là. Le 4 cylindres diesel se montre disponible et plein de bonne volonté pour assurer dans toutes les situations : en ville à basse vitesse, sur réseau secondaire ou bien charger en hommes et bagages sur l’autoroute. La boîte manuelle qui l’accompagne est particulièrement plaisante à manier. Les débattements sont courts, les verrouillages sont fermes et l’étagement exploite au mieux le couple du moteur. Toutefois nous avons été surpris par le point de patinage relativement haut de la pédale d’embrayage. Une habitude à prendre. Si vous souhaitez profiter du confort d’une boîte automatique il faudra investir dans la version 136 ch DCT7. Le bilan consommation est tout aussi satisfaisant avec une moyenne de 6,1 l/100 km relevée durant notre essai, réalisé sur un parcours mixte.

Essai - Hyundai Tucson CRDi 115 hybrid (2020) : belle maturité
Essai - Hyundai Tucson CRDi 115 hybrid (2020) : belle maturité
Essai - Hyundai Tucson CRDi 115 hybrid (2020) : belle maturité

 Le Tucson présente un intérieur soigné, au niveau des meilleures productions européennes. Cette qualité est suivie d'un contenu technologique toujours dans le coup.

Le Tucson n’est pas le plus confortable de sa catégorie ni le plus dynamique. Il jouit d’un comportement routier très neutre qui s’avère rassurant et satisfaisant au moment de signer le chèque. Le coréen prend peu de roulis en courbe et fait preuve d’une agilité correcte à l’approche d’un virage. Nous avions quelques appréhensions pour ce qui est du niveau de confort de cette version équipée de jantes de 18’’. Nos craintes ses sont dissipées rapidement. Le Tucson est un SUV confortable qui peut par ailleurs faire grimper sa polyvalence avec l’apport d’une transmission intégrale sur la version 136 ch.

Les places arrières sont accueillantes avec pas mal d'espace aux jambes.
Les places arrières sont accueillantes avec pas mal d'espace aux jambes.
L'arrivée d'une batterie sous le plancher de coffre (dédiée à l'hybridation) fait tomber le volume à 459 litres.
L'arrivée d'une batterie sous le plancher de coffre (dédiée à l'hybridation) fait tomber le volume à 459 litres.

Né en 2015 et restylé en 2018, le Tucson a depuis enrichi son offre d’une nouvelle finition appelée N Line, en l’occurrence celle de notre essai. Cette finition, vendue à partir de 33 400 € intègre des attributs inspirés du label sportif de la marque. Les boucliers, la calandre foncée, les jantes noires et les projecteurs à fond noir font partie du lot. A bord, on est agréablement surpris par la présentation. Les plastiques moussés, la sellerie de qualité, etc. Hyundai n’a plus rien à envier aux constructeurs européens. Les places arrière sont spacieuses, la garde au toit confortable mais malheureusement le volume de coffre chute d’une cinquantaine de litres à 459 litres avec l’arrivée de la batterie additionnelle placée sous le plancher et dédiée à la micro-hybridation.

Cette version CRDi 115 N Line BVM est facturée 33 400 €.
Cette version CRDi 115 N Line BVM est facturée 33 400 €.
Le Tucson dispose d'une aide à la sortie de stationnement qui détecte un piéton ou un véhicule en approche.
Le Tucson dispose d'une aide à la sortie de stationnement qui détecte un piéton ou un véhicule en approche.

Le Hyundai Tucson 1.6 CRDi 115 ch est disponible à partir de 29 850 € avec la finition Intuitive. Au total 4 niveaux sont proposés, dont un dédié aux professionnels. Notre version d’essai, un haut de gamme appelé « N Line Edition » s’avère particulièrement bien équipée puisqu’elle dispose de série du kit carrosserie détaillé ci-avant, de la sellerie cuir/alcantara avec surpiqûres rouges, de l’aide au stationnement avant et arrière, de la climatisation automatique bi-zone, de l’aide au maintien dans la voie, du chargeur sans fil pour téléphone, des feux de route intelligents, du régulateur/limiteur de vitesse,  du système multimédia avec écran tactile 7'' avec compatibilité Android et Carplay, des sièges avant chauffants, de l’accès mains-libres et démarrage sans clé et de la navigation, etc. Sans oublier la garantie 5 ans kilométrage illimité. Une offre très complète face à la concurrence.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 (NEDC) :

110 g/km - malus : 50 €

Début de commercialisation du modèle :

Janvier 2020

A titre d'exemple pour la version III (2) 1.6 CRDI 115 HYBRID 48V N LINE EDITION.

1,65 m1,85 m
4,48 m
  •  5 places
  •  459 l / 1449 l

  •  Méca. à 6 rapports
  •  NC

Portfolio (34 photos)

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires (42)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Excellent véhicule avec la fiabilité coréenne.

Par

Belle gueule avec la N-Line mais avec 115ch c'est un peu ridicule. Enfin, c'est le reflet de notre société, gonflette à la salle de sport mais incapable de courir 5km.

Par

En réponse à Tortel

Belle gueule avec la N-Line mais avec 115ch c'est un peu ridicule. Enfin, c'est le reflet de notre société, gonflette à la salle de sport mais incapable de courir 5km.

:fresh::fresh::fresh::fresh::fresh:

Par

ils ont du changer l amortissement parce que a l essai je le trouvais ( en 29 pouces) beaucoup plus confortable que le 3008 mais plus mou en conduite dynamique moins vif a conduire peperre quoi !!

Par

Hyundai propose des véhicules d'une qualité semblable (parfois meilleure) que nos constructeurs européens, à la différence que les modèles du groupe sont robustes et extrêmement fiables. Après des années décevantes avec VW et Peugeot je suis allé chez Hyundai et je suis enchanté depuis. Ma dernière, une i30 N-line 1.4 tgdi dct me conforte dans cette direction tant le produit est bien réalisé et agréable à utiliser.

Par

Si on le parle que du design et seulement du design, je suis le seul à le trouver assez fade et sans vraiment sa propre personnalité ?

C'est drole dans ce groupe autant certaines voitures peuvent être magnifiques autant d'autres :bah:

Par

En réponse à corbionax74

ils ont du changer l amortissement parce que a l essai je le trouvais ( en 29 pouces) beaucoup plus confortable que le 3008 mais plus mou en conduite dynamique moins vif a conduire peperre quoi !!

C'est vrai que le Concombre Masqué en 30'' devient un poil tapecul... :biggrin:

Par

c'est fou , maintenant ils mettent du 225 en 18 pouces pour une voiture de 115 chevaux.

bientôt des pneus de Chiron sur une Golf.

quand on repense aux pneus des anciennes sportives c'est hallucinant

Par

En réponse à corbionax74

ils ont du changer l amortissement parce que a l essai je le trouvais ( en 29 pouces) beaucoup plus confortable que le 3008 mais plus mou en conduite dynamique moins vif a conduire peperre quoi !!

bof 29 pouces c'est bientot la taille standard d'une I10 :fresh:

Par

je suis quand même étonné de constater qu'au soin apporté a l'habitacle Hyundai ajoute une negligence assez evidente pour le coffre: pas de parois moquettés, pas de tirettes pour la banquette, pas de crochets, et l'horrible store a la place de la planche a chapeaux...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire