Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Essai - Peugeot 2008 BlueHdi 100 (2020) : le diesel n'est pas mort

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Le nouveau Peugeot 2008 marche dans les pas de son grand frère, le 3008. Pour accompagner cette carrière prometteuse dans un contexte fiscal de plus en plus difficile, le diesel reste, malgré ses détracteurs, un sérieux atout. Que vaut l’entrée de gamme diesel ? Réponse au volant du 1.5 BlueHdi 100.

Essai - Peugeot 2008 BlueHdi 100 (2020) : le diesel n'est pas mort

En bref

A partir de 23 100 €

SUV urbain

Boîte mécanique exclusivement

Neutre au malus

Le 2008 seconde génération est le nouveau best-seller de Peugeot. Pour preuve son démarrage commercial est encore meilleur que celui de son grand frère, le 3008, dont il reprend les fondamentaux, à savoir un design de vrai SUV, une qualité de fabrication soignée et des prestations routières convaincantes. Après un gros mois de commercialisation, le SUV du Lion a fait son entrée dans le top 10 des voitures les plus vendues en France, devant son ennemi juré, le Renault Captur. Il s’est immatriculé 3 856 exemplaires du 2008 en janvier 2020 contre 3 055 unités du Captur sur la même période.

Le diesel n’est pas mort

Le moteur est équipé d'un système de dépollution SCR qui nécessite un additif, l'Adblue.
Le moteur est équipé d'un système de dépollution SCR qui nécessite un additif, l'Adblue.

Si l’essence remporte la majorité des suffrages, le diesel pourtant diabolisé ces dernières années a encore de beaux jours devant lui. Pourquoi ? Premièrement, en raison du durcissement du malus écologique. Ce dernier est toujours indexé sur les taux de CO2, dans la majorité des cas et peu importe le protocole d’homologation (NEDC ou WLTP), un moteur diesel est favorisé. Ensuite, une nouvelle taxe européenne à destination des constructeurs pourrait même redresser les ventes de diesel. Il s’agit des « 95 g ». Depuis le 1er janvier 2020, la moyenne des émissions de la gamme vendue en Europe par une marque ne doit pas dépasser 95 g de C02/km. Si les constructeurs ne la respectent pas, ils s’exposent à des amendes pouvant atteindre plusieurs millions d’euros, à payer en 2021, sur les résultats de 2020. Encore une fois, ce système favorise le diesel. "Pour atteindre leurs objectifs CO2, les constructeurs n'ont pas d'autre choix que de pousser les ventes de voitures à moteur diesel", expliquait récemment Rémi Cornubert, du cabinet Advancy en charge du secteur automobile, à nos confrères de l’Auto Journal.

5,4 l/100 km : notre consommation

Chez Peugeot, on maîtrise le diesel depuis qu’il existe, alors pas question de se priver de ce savoir-faire. Le nouveau champion de la marque débute son offre diesel avec une version « dégonflée » du 1.5 BlueHdi. Ce moteur affiche 100 ch et débute à 23 100 € en finition Active. Il est exclusivement associé à une boîte mécanique à 6 rapports et dispose d’un système de dépollution SCR qui nécessite un additif, l’Adblue (à recharger tous les 15 000 km en moyenne). Les rejets de CO2 atteignent 119 g/km selon la norme stricte WLTP, ce qui signifie que malgré le changement de protocole prévu au 1er mars, ce 2008 BlueHdi 100 sera exempté du malus écologique.

Essai - Peugeot 2008 BlueHdi 100 (2020) : le diesel n'est pas mort

Un premier bon point pour le porte-monnaie qui se poursuit par une consommation moyenne relevée parmi les plus basses du marché. Durant notre essai de près de 1 000 km, réalisé sur un parcours mixte, nous avons relevé une moyenne de 5,4 l/100 km. Un excellent score. A l’usage, le maître mot est douceur. Silencieux, peu vibrant, le quatre cylindres répond présent si besoin sans se montrer trop exubérant, à tel point qu’on se questionne sur la valeur ajoutée de la version 130 ch. La réponse est vite trouvée : la boîte automatique EAT8. En dehors de cet atout, l’agrément de cette version d’entrée de gamme suffit amplement. Les accélérations et les reprises sont correctes et la boîte de vitesses à 6 rapports est très plaisante à manier.

L'intérieur est soigné, moderne mais l'ergonomie est loin d'être satisfaisante, à l'image du volant qui masque l'instrumentation.
L'intérieur est soigné, moderne mais l'ergonomie est loin d'être satisfaisante, à l'image du volant qui masque l'instrumentation.

Confortablement assis et bien maintenu dans les sièges de cette finition Allure, le conducteur profite d’un univers soigné et haut de gamme. Il faudra toutefois adapter sa position de conduite, parfois contre nature, pour obtenir une vue dégagée sur le i-Cockpit 3D. Le châssis lui est au diapason. Le roulis est inexistant et le SUV reste scotché à l’asphalte lorsque la route sillonne. En ville, on apprécie l’agilité naturellement renforcée par le volant de petite taille mais attention toutefois, le 2008 est pénalisé par un pare-brise à la surface réduite et la piètre qualité de la caméra de recul invite à tourner la tête durant les manœuvres. Le plus important à signaler, c’est l’excellent niveau de confort servi par un amortissement de très grande qualité. Les voyages sur autoroutes sont une formalité. Les aides à la conduite sont nombreuses et souvent intrusives, à l’image de l’avertisseur de franchissement de ligne ou du détecteur de collision.

Le français progresse en matière d'accueil aux places arrière.
Le français progresse en matière d'accueil aux places arrière.
Le volume offre 405 litres avec une roue de secours.
Le volume offre 405 litres avec une roue de secours.

A vivre, le 2008 soigne davantage les passagers qu’auparavant. Deux adultes voyageront dans de bonnes conditions. Le coffre propose 405 litres (avec roue de secours galette), un volume dans la bonne moyenne du marché, et dispose d’un pratique plancher à deux étages. La modularité est toutefois moins bonne que dans sa devancière puisque vous n’aurez pas de plancher plat ni la banquette escamotable.

On aime ce porte smartphone très pratique et adapté à tous les formats.
On aime ce porte smartphone très pratique et adapté à tous les formats.
L'instrumentation numérique 3D est ici de série sur la finition Allure.
L'instrumentation numérique 3D est ici de série sur la finition Allure.

Cette version cœur de gamme Allure, vendue 25 200 €, est bien fournie en matière d’équipement. Elle bénéficie de la climatisation automatique, de la lecture des panneaux, de l’alerte de franchissement de ligne, du régulateur/limiteur de vitesse, des vitres électriques, du i-cockpit 3D, du radar de recul, des jantes alliage 17’’ et d'une sellerie mixte.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

97 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Octobre 2019

A titre d'exemple pour la version II 1.5 BLUEHDI 100 ALLURE BV6.

1,53 m1,77 m
4,30 m
  •  5 places
  •  405 l / 1467 l

  •  Méca. à 6 rapports
  •  NC

Portfolio (30 photos)

En savoir plus sur : Peugeot 2008 (2e Generation)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (136)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le diesel n'est pas mort mais sera interdit dans de nombreuse ville d'ici 10 ans.

A moins d'être gilet jaune en France périphérique, ou changer de voiture régulièrement,

qui va se ruiner sur une voiture à la décote abyssal annoncée d'avance ???

Par

Niveau design j'adhère complètement aux produits PSA : ce n'est pas neutre, c'est créatif et personnellement je trouve cela esthétique. Après je comprends que ça ne plaise pas à ceux que la moindre originalité dérange.

J'en profite pour rappeler que je ne suis pas pro PSA (je ne suis pas client du groupe) mais en amateur d'automobile et de design je trouve qu'ils proposent au grand public des produits très soignés en terme de présentation.

Je n'ai aucun doute non plus sur les qualités routières et l'efficience des motorisations proposées, par contre il me semble que PSA a encore tout à démontrer en terme de fiabilité : sur ce point ses produits ne sont pas au dessus de ceux de VAG.

J'espère pour eux - et l'industrie Française - que leur prochain cheval de bataille sera de rendre les Peugeot, Citroen, Ds, Opel ... aussi fiables et recommandables que les Honda ! Cela me semble être le challenge à relever pour légitimer la montée en gamme des produits du groupe.

Par

En réponse à Gastor

Le diesel n'est pas mort mais sera interdit dans de nombreuse ville d'ici 10 ans.

A moins d'être gilet jaune en France périphérique, ou changer de voiture régulièrement,

qui va se ruiner sur une voiture à la décote abyssal annoncée d'avance ???

rab des citadins

Par

"Ilfaudra toutefois adapter sa position de conduite, parfois contre nature, pour obtenir une vue dégagée sur le i-Cockpit 3D"

il veut pas arrêter de tester des peugeot le mr Bataille ? car si c'est pour ressortir cette annerie a chaque essais...

Par

C'est certain que sur ce genre de véhicules le diesel s'impose.

Par

En réponse à chat_chant_le_sapin

"Ilfaudra toutefois adapter sa position de conduite, parfois contre nature, pour obtenir une vue dégagée sur le i-Cockpit 3D"

il veut pas arrêter de tester des peugeot le mr Bataille ? car si c'est pour ressortir cette annerie a chaque essais...

Ce n'est pas une ânerie, c'est le problème des dernières Peugeot.

Par

En réponse à Gastor

Le diesel n'est pas mort mais sera interdit dans de nombreuse ville d'ici 10 ans.

A moins d'être gilet jaune en France périphérique, ou changer de voiture régulièrement,

qui va se ruiner sur une voiture à la décote abyssal annoncée d'avance ???

Cette question se posera également à l Aube de 2030 avec les thermiques essences face aux VE :buzz:

Par

Aie le Captur risque de ne pas faire le poids même si Renault propose de grosses ristournes.

Bilan 2008 vs Captur et 208 vs Clio à faire en fin d'année mais ça laisse rien augurer de bon pour Renault

Par

Cette version diesel est celle que je prendrais car je pense que c'est elle la plus fiable, j'ai vraiment peur des puretech..:bah:

Par

"dispose d’un système de dépollution SCR qui nécessite un additif, l’Adblue (à changer tous les 15 000 km en moyenne)."

Ça ne se change pas l'adblue par contre le réservoir se rempli quand il n'y en a plus ou avant.

Quand on n'est pas confronté à la maladie de réservoir d'adblue que connaît psa sur pas mal de modèles...

Sinon c'est du Peugeot donc à fuir:tourne:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire