Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Kia Sorento (2021) : l'américain made in Corée

4,80 m, plus de 2 tonnes et 7 places : la quatrième génération du grand SUV de la marque coréenne est plutôt taillée pour les grandes plaines que pour les petites routes françaises. Mais sa finition exemplaire, son unique moteur hybride rechargeable et sa modularité peuvent séduire des grandes familles qui ne trouveront pas beaucoup d'équivalents sur ce marché.

Essai vidéo - Kia Sorento (2021) : l'américain made in Corée

EN BREF

SUV familial 7 places

Moteur hybride rechargeable de 265 ch

À partir de 48 990 euros

Les grands SUV, ce n'est pas notre truc à nous. En France, on roule petit. Rois des segments B et C, en berlines et en crossovers, on passe notre chemin et un bestiau de 4,80 m de 2,1 tonnes et de 7 places trouvera plus facilement sa place dans le Midwest que sur nos départementales. Mais dans ce cas, pourquoi Kia persiste-t-il à importer sa quatrième génération de Sorento en France ? Même si ses objectifs sont modestes (2 000 autos par an) tout comme l'étendue de sa gamme (un seul moteur hybride rechargeable) le Coréen entend bien imposer son gros vaisseau familial dans nos contrées. Peut-être que le succès du Peugeot 5008 dont 26 000 exemplaires se sont arrachés en 2019 a donné des idées à la Corée ? Car le Sochalien dispose lui aussi de 7 places. Reste qu'il mesure 25 cm de moins et pèse 400 kg de moins aussi que le nouveau Sorento et n'a pas droit à une version mixte thermique et électrique.

Essai vidéo - Kia Sorento (2021) : l'américain made in Corée

Essai vidéo - Kia Sorento (2021) : l'américain made in Corée

 

Le grand Coréen est il prêt à affronter la réticence française pour les grands SUV ? À l'observer de près,  il s'en donne en tout cas les moyens.

Quelques touches de chromes qui adoucissent la ligne.
Quelques touches de chromes qui adoucissent la ligne.

S'il est massif, il n'en impose pas trop, grâce à une ligne moins dessinée au marteau que certains autres crossovers. Évidemment, le dessin reste plutôt carré et agressif, mais il s'adoucit sur les flancs, avec ses petits inserts en chrome sur le profil avant, et ces boomerangs à l'arrière pour souligner les vitres de custode. Le traditionnel haricot, calandre traditionnelle de Kia a tendance ici à disparaître, car très élargit jusqu'aux feux en amande.

Un empattement en hausse

L'ensemble, même s'il est mastoc, est parfaitement homogène. Par la seule grâce des designers ? Pas vraiment. Ce qui sauve visuellement ce Sorento, c'est son empattement de 2,81 m, augmenté de 35 mm par rapport à la précédente génération et qui permet d'éviter tout porte-à-faux disgracieux en rejetant les roues aux quatre coins de la carrosserie.

Essai vidéo - Kia Sorento (2021) : l'américain made in Corée

Quand on pénètre à bord, on se souvient des deux premiers Sorento, puisque ce SUV existe depuis 2002. On se rappelle aussi des assemblages approximatifs et de matériaux pas terribles. Du coup, on mesure le chemin parcouru par la troisième génération d'abord, puis par cette quatrième qui déboule ces jours-ci. Ce n'est pas du premium, certes, mais on s'en approche bigrement. D'autant que l'intégration des nombreux équipements est parfaitement maîtrisée et ergonomique.

Un coffre grand comme une cathédrale

Essai vidéo - Kia Sorento (2021) : l'américain made in Corée
Essai vidéo - Kia Sorento (2021) : l'américain made in Corée
Essai vidéo - Kia Sorento (2021) : l'américain made in Corée

À bord, ce n'est pas seulement le conducteur qui est comblé grâce à une position de conduite, et d'accessibilité des commandes parfaitement au point, mais ses passagers aussi, même s'ils sont 6. La banquette arrière coulisse et se rabat en mode 60/40 et les strapontins de la troisième rangée ne font pas de la figuration.Malgré une assise un peu courte, ils permettent de voyager dans de bonnes conditions.

Essai vidéo - Kia Sorento (2021) : l'américain made in Corée

Quant à leurs locataires d'une heure ou d'un plus long voyage, ils bénéficient même d'une prise USB et d'un réglage de la climatisation, à défaut de pouvoir profiter d'un coffre digne de ce nom puisque, lorsqu'ils sont en place, il ne dépasse pas 137 l. En revanche, en version 5 places, ce dernier est digne d'un séjour cathédrale, puisqu'il explose tous les records du genre avec 898 l.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,81 m
  • Largeur : 1,90 m
  • Hauteur : 1,70 m
  • Nombre de places : 7 places
  • Volume du coffre : 693 l / 2077 l
  • Boite de vitesse : Auto. à 6 rapports
  • Carburant : Hybride essence électrique
  • Taux d'émission de CO2 : 39 g/km
  • Bonus : 0 €
  • Date de commercialisation du modèle : Novembre 2020

* A titre d'exemple pour la version IV 1.6 T-GDI PHEV 265 4X4 PREMIUM 7PL.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Le bonus / malus affiché est celui en vigueur au moment de la publication de l'article.

Photos (32)

Mots clés :

En savoir plus sur : Kia Sorento 4

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Achetez votre Kia Sorento

En neuf avec PromoNeuve

Votre Kia Sorento neuve moins chère avec Promoneuve : jusqu'à 5% de remise

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire