Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Mercedes Classe C break 2018 : l'étoile qui flambe

Dans Nouveautés / Restyling

Alexandre Bataille

Mercedes met à jour sa berline sans toucher à ce qui fait son succès : le design. La Classe C profite surtout de ce restylage pour mettre à jour son contenu technologique, ses motorisations et ses tarifs qui flambent. Suffisant pour conforter sa place de leader ? Réponse au volant d’une version break 220d.

Essai vidéo - Mercedes Classe C break 2018 : l'étoile qui flambe

En bref

A partir de 40 000 €

Conduite semi-autonome

Nouveaux moteurs

La Classe C est LA Mercedes la plus vendue dans le monde. L’an dernier, il s’en est écoulé plus de 400 000 exemplaires dont près du quart en Chine, son plus gros marché. Sa diffusion est si importante qu’elle est l’une des principales concernées par le gigantesque rappel de 700 000 voitures récemment émis par Mercedes sur le Vieux Continent. Pour rappel, un logiciel capable de fausser les niveaux d'émissions a été détecté par le ministère allemand des Transports. Déclinée en coupé, en break et en cabriolet, cette quatrième génération arrive aujourd’hui à la moitié de sa carrière, ce qui sonne l’heure du restylage.

Essai vidéo - Mercedes Classe C break 2018 : l'étoile qui flambe

Essai vidéo - Mercedes Classe C break 2018 : l'étoile qui flambe

 

Ce dernier tombe d’ailleurs plutôt bien, pile entre celui de ses deux principales concurrentes, l’Audi A4 et la BMW Série 3. Lorsque l’on manipule un best-seller comme celui-ci, on procède donc avec extrême précaution. Du coup, plutot que de tout bouleverser, Mercedes est resté très discret sur les évolutions apportées au design.

Discret, c’est le mot tant il faut jouer au jeu des différences pour trouver les évolutions. Il faut dire que le coup de crayon originel réussi n’a pas subi les affres du temps. Seuls les pare-chocs, la grille de calandre et les optiques ont été revus. Désormais, l’allemande peut recevoir un éclairage HD portant à plus de 650 mètres. Mercedes profite d’ailleurs de ce restylage pour simplifier la gamme en France avec toujours deux positionnements, élégant et sportif, ce qui engendre une grosse inflation du ticket d’entrée (34 400 € contre 31 000 €) à motorisation équivalente. Désormais, l’entrée de gamme est le niveau AvantgardeLine, ce qui implique un design traditionnel composé d’une calandre à lamelles, de jantes de 17’’ et d'un pare-chocs élégant. Le niveau AMG-Line reçoit quant à lui une grille de calandre diamant, un pare-chocs plus musclé et des jantes 18’’.

Essai vidéo - Mercedes Classe C break 2018 : l'étoile qui flambe
Essai vidéo - Mercedes Classe C break 2018 : l'étoile qui flambe

 A gauche, la face avant spécifique AMG Line, à droite AvantgardeLine.

L’habitacle toujours cossu et bien fini s’agrémente d’un nouveau volant multifonction, de garnitures inédites et comble surtout son retard technologique. Une instrumentation 100% numérique composée d’une dalle de 12 pouces et d’un écran 16/9e non tactile fait son apparition. L’allemande revient dans la course face à ses concurrentes, même si l’intégration n’est pas aussi réussie qu’à bord de la nouvelle Classe A, il faut dire que ce n’était pas prévu à la conception.

Essai vidéo - Mercedes Classe C break 2018 : l'étoile qui flambe
Essai vidéo - Mercedes Classe C break 2018 : l'étoile qui flambe
Essai vidéo - Mercedes Classe C break 2018 : l'étoile qui flambe

L'habitacle reçoit en option, une instrumentation 100% numérique et un nouvel écran multimédia 16/9e.

D’ailleurs, il ne s’agit pas du très performant système multimédia MBUX présent sur la Classe A, ce qui s’en ressent sur le fonctionnement et surtout l’ergonomie. Ici le pilotage de l’écran central s’effectue via le touchpad placé sur le volant ou le pad situé sur la console centrale, toujours aussi détestable à utiliser. Statu quo pour le volume de coffre, moyen pour la catégorie en ce qui concerne la berline (455 litres) et mieux placé pour le break (490 litres). L’espace à bord autorise un bon confort pour deux passagers. La troisième place est amputée aux jambes par le tunnel de transmission.

Un nouveau volant avec touchpad fait son apparition.
Un nouveau volant avec touchpad fait son apparition.
La Classe C conserve le médiocre pad central pour piloter l'écran centrale.
La Classe C conserve le médiocre pad central pour piloter l'écran centrale.

 

 

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,68 m
  • Largeur : 1,81 m
  • Hauteur : 1,44 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 455 l / NC
  • Boite de vitesse : Auto. à 9 rapports
  • Carburant : Diesel
  • Taux d'émission de CO2 (norme NEDC) : 35 g/km
  • Bonus : 0 €
  • Date de commercialisation du modèle : Mai 2018

* A titre d'exemple pour la version IV (2) 220 D AVANTGARDE LINE.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Le bonus / malus affiché est celui en vigueur au moment de la publication de l'article.

Photos (29)

En savoir plus sur : Mercedes Classe C 4 Sw

SPONSORISE

Essais Break

Fiches fiabilité Break

Achetez votre Mercedes Classe C

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire