Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La question qui tue - Citroën était-il obligé de ressortir la CX du placard ?

Dans Rétro / Autres actu rétro

Florent Ferrière

Le nouveau concept-car CXPERIENCE fait un clin d'œil appuyé à la CX. Ce n'est pas la première fois que les chevrons s'inspirent de cette ancienne gloire pour dessiner une berline moderne. Ne pouvant plus utiliser l'image de la DS, Citroën semble obligé de se rabattre sur la CX pour rendre légitime son retour dans le haut de gamme.

Née en 1974, la CX avait une mission difficile : succéder à la DS.
Née en 1974, la CX avait une mission difficile : succéder à la DS.

En pleine relance, Citroën se dit tourné vers l'avenir. La commercialisation de la nouvelle C3 marque le début d'une offensive. La citadine sera suivie en 2017 par le remplaçant du C3 Picasso, plus typé crossover, et par un SUV compact.

La marque travaille aussi au lancement d'une nouvelle routière, comme l'a confirmé la présentation du concept CXPERIENCE. Les ventes de ces véhicules sont devenues quasiment marginales par rapport aux immatriculations des crossovers mais le goût des conducteurs chinois pour les berlines peut rentabiliser l'investissement. Les chevrons indiquent d'ailleurs que la silhouette du CXPERIENCE est "internationale".

Dans son communiqué de presse, Citroën ne fait pas de lien direct avec l'ancienne CX. Mais les lettres en gras dans le nom du concept sont explicites.
Dans son communiqué de presse, Citroën ne fait pas de lien direct avec l'ancienne CX. Mais les lettres en gras dans le nom du concept sont explicites.
Silhouette deux volumes, malle arrière symbolique, porte-à-faux échancrés, custode étirée… Les clins d'œil au passé sont nombreux.
Silhouette deux volumes, malle arrière symbolique, porte-à-faux échancrés, custode étirée… Les clins d'œil au passé sont nombreux.

 

Citroën ne le dit pas clairement, mais le sous-entend fortement en écrivant en gras CX dans le nom de l'auto : cette étude de style fait un clin d'œil à son ancien fleuron. Il ne s'agit pas de néo-rétro, façon Fiat 500, mais on trouve des similitudes dans la forme du profil, avec une silhouette deux volumes et une surface vitrée importante.

Les réinterprétations d'anciennes gloires se multiplient

Une question nous vient alors à l'esprit : à un moment où Citroën cherche un nouveau souffle, est-il bienvenu de faire référence à une vieille gloire, certes écoulée à plus d'un million d'exemplaires entre 1974 et 1991, mais dont le nom suscite de nos jours quelques sourires voire moqueries, avec par exemple dans nos mémoires Jacques Chirac ?

Il est évident que Citroën a une très riche histoire et ne peut faire sans elle. Ce qu'on attend des prochaines Citroën dépendra toujours de ce que l'on a apprécié chez les anciennes : l'innovation de la Traction, la simplicité et la jovialité de la 2CV, le prestige de la DS… Ces différentes valeurs font parties de l'ADN de la firme bientôt centenaire et il serait idiot de les renier.

En 2009, Citroën osait imaginer une descendante (très chic) à la 2CV. Un simple exercice de style, sans suite en série.
En 2009, Citroën osait imaginer une descendante (très chic) à la 2CV. Un simple exercice de style, sans suite en série.
La forme et le nom du concept sont clairs : en 2011, Citroën rendait hommage au Tube avec le concept Tubik.
La forme et le nom du concept sont clairs : en 2011, Citroën rendait hommage au Tube avec le concept Tubik.

 

Citroën qui oublie son passé, c'est impensable. Mais depuis quelques années, les chevrons multiplient un peu trop les références appuyées aux autos qui ont fait leur légende. En 2009, le concept Revolte réinterprétait la silhouette de la 2CV. En 2011 le Tubik rendait hommage au Tube et en 2015 le Cactus M imaginait une version moderne de la Méhari… avant le lancement de l'e-Mehari.

La référence historique semble incontournable dans le haut de gamme

Aujourd'hui, c'est donc au tour de la CX d'être revisitée façon 21e siècle. Voilà une suite logique… mais ce n'est pas une première. L'idée a un arrière-goût de déjà-vu. Le concept C6 Lignage, qui a donné naissance à la C6, avait déjà des airs de CX, avec surface vitrée étirée et malle raccourcie. La CXPERIENCE a aussi de petites ressemblances avec le concept C-Métisse sorti en 2006, au profil encore similaire. Le fantôme de la CX semble souvent se balader dans les bureaux de design de Citroën !

Présenté en 1999, le concept C6 Lignage avait déjà des ressemblances avec la CX.
Présenté en 1999, le concept C6 Lignage avait déjà des ressemblances avec la CX.
La C6 de série, commercialisée en 2005, n'a pas connu un grand succès. Attention à ne pas répéter les mêmes erreurs.
La C6 de série, commercialisée en 2005, n'a pas connu un grand succès. Attention à ne pas répéter les mêmes erreurs.

 

La marque a prouvé avec la nouvelle C3 qu'elle peut lancer un nouveau modèle sans évoquer le passé. Mais à l’opposé de la gamme, le clin d'œil historique est incontournable, surtout pour rappeler que la firme est légitime chez les routières.

La CX s'impose car les chevrons ont malgré eux perdu leur porte-drapeau historique, la DS, dont l'héritage est désormais exploité par la marque « DS Automobiles », née de la ligne de produits premium de Citroën et vivant désormais sa propre vie au sein du groupe PSA.

Citroën cherche donc une nouvelle icône historique pour son haut de gamme. Privé de la mythique DS, il se rabat sur la CX… qui avait remplacé la DS. Mais cela peut ressembler à un choix par défaut, la marque n'allant pas faire référence à la plus récente XM et n'osant invoquer l'esprit de la Traction !

On peut nous rétorquer que Citroën n'a pas honte de ressortir du placard la CX, puisqu'il l'a déjà fait il y a 15 ans. Reste que, quitte à faire bondir les Citroënistes, la CX n'est pas une référence aussi prestigieuse que la DS… et son aura n'a pas vraiment porté chance à la C6.

SPONSORISE

Actualité Citroen

Toute l'actualité

Forum Citroen

Commentaires ()

Déposer un commentaire