Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Le grand retour d'Opel !

Dans Futurs modèles / Scoops

Quel changement. En quelques mois le groupe PSA a réussi à transformer la marque allemande Opel, la faisant passer du statut de déficitaire à bénéficiaire. Et cela devrait continuer, car avec l’aide du groupe français la marque au blitz a de nombreux projets à développer.

Le grand retour d'Opel !

Alors que General Motors avait depuis le début du XXIe siècle beaucoup de mal avec ses filiales européennes Opel et Vauxhall, le rachat de ces marques par le groupe français PSA a changé la donne et a permis à Opel de renouer avec les bénéfices en quelques mois seulement. Pourtant peu de spécialistes auraient parié pour un tel retournement de situation lorsque le groupe français a pris le contrôle en 2017 de la marque allemande centenaire.

Réduction drastique des coûts

Le patron de PSA, Carlos Tavares en intégrant les marques Opel et Vauxhall au sein du groupe français a utilisé la même méthode qui avait fait ses preuves pour redresser PSA. Réduire les coûts fixes, réduire les coûts variables et améliorer les prix de vente, voilà la recette de Carlos Tavares. Début 2019, le groupe a annoncé que 2018 avait été la cinquième année de croissance et Opel n’est pas étranger à ce résultat, puisque le constructeur allemand apporte dans la corbeille des ventes du groupe, un million de véhicules. Le groupe PSA dans son ensemble est proche des 4 millions de véhicules vendus dans le monde (PSA vise toujours les cinq millions en 2022). Ces bons résultats ne peuvent cacher qu’Opel est toujours en convalescence et devra prouver dans le futur qu’elle est une marque sur laquelle le groupe peut s’appuyer pour augmenter ses ventes et faire progresser ses bénéfices. Pour cela l’Éclair a quelques idées pour teinter son avenir de rose.

Le grand retour d'Opel !

Utilisation de la banque d’organes PSA

L’arrivée dans le groupe PSA permet de développer de nombreux projets en commun. Plus de raison de travailler seul dans son coin. Opel, malgré une relative liberté doit se servir de la banque d’organes de PSA afin de réduire le plus possible les coûts de développement et de production. Ainsi la sixième génération d’Opel Corsa qui vient d’être dévoilée a connu une période de pré-production animée. Carlos Tavares a demandé que le projet soit arrêté en 2018, alors que la voiture était presque prête. Tout cela parce que General Motors, qui avait lancé le projet bien en amont ne l’avait pas fait en synergie avec PSA. Le bureau d’études d’Opel a été contraint de revoir sa copie et de se servir de la plateforme CMP, inaugurée par la DS3 Crossback et la nouvelle Peugeot 208. Maintenant que tout est rentré dans l’ordre, les prochaines automobiles Opel et Vauxhall se serviront exclusivement chez PSA. Dans le but de respecter les nouvelles normes de CO2 et de se concentrer sur les SUV, le constructeur s’est également décidé à abandonner la production des petites Opel Adam et Opel Karl et du cabriolet Cascada (ce modèle n’est plus en vente depuis le début de l’année en France). Ces trois modèles seront supprimés sur tous les marchés du catalogue du constructeur à la fin de 2019.

Le grand retour d'Opel !

Nouveaux modèles en préparation

Heureusement pour PSA, il y avait déjà des accords de coopération entre le groupe français et General Motors. Ainsi certains projets lancés à l’époque par General Motors, comme l’Opel Crossland X, l’Opel Grandland X et l’Opel Combo Life étaient étudiés en commun et bénéficiaient de l’expertise de PSA et de nombreux composants provenant du groupe français. Désormais, la future Opel Astra (prévue pour 2021), la future Opel Insignia (2022), deux modèles importants pour Opel se serviront de la base EMP2 et des mécaniques essence PureTech et diesels BlueHDi. Ces deux autos pourraient d’ailleurs bénéficier plus rapidement des mécaniques PSA, puisque leur restylage de mi-carrière est imminent. Il a même été avancé pour l’Insignia dont la future génération arrivera seulement cinq ans après le lancement de l’actuel opus. Pour ce qui concerne l’Opel Mokka X, le renouvellement s’approche à grands pas et la prochaine génération sera dévoilée en 2020. À cette occasion, ce modèle utilisera la plateforme CMP (la même que la Corsa) et il existera en version électrique de 136 ch avec plus de 350 km d’autonomie.

Le grand retour d'Opel !

Hybrides et électriques Opel

Afin de satisfaire aux normes européennes de rejets de CO2, Opel va d’ailleurs privilégier les versions hybrides et électriques de ses modèles. La petite Opel Corsa a été déjà présentée en version électrique e-Corsa, l’utilitaire Opel Vivaro, qui reprend une base de Citroën Jumpy et Peugeot Expert, existera en 2020 lui aussi en modèle électrique. Sa déclinaison “van“ Opel Zafira Life y aura aussi droit mais en 2021. Tandis que l’Opel Grandland X Hybrid4 vient d’être dévoilé en version hybride rechargeable de 300 ch. L’Opel Movano qui est quant à lui issu des accords passés avec la marque au losange (c’est un Renault Master), devrait être rapidement renouvelé pour qu’il utilise une base PSA et pourquoi pas une motorisation hybride et/ou électrique.

Le grand retour d'Opel !

Un grand SUV pour 2023

Au rayon projets secrets, on parle également de la possible production d’un grand SUV qui serait un projet commun Opel, Peugeot et DS. Ce modèle qui reprendra une base de Peugeot Traveller, pourrait exister en version sept places et aussi en SUV coupé. Il serait développé en priorité pour le marché russe (pour Opel) et pourrait exister en version 100 % électrique. La commercialisation de ce modèle pourrait être effective en 2023. Enfin, si la petite Opel Adam avec des ventes plutôt limitées n'a pas convaincu, elle pourrait revenir sous la forme d’un petit SUV électrique et haut de gamme.

Retour sur le marché russe

Opel veut également se développer à l’international et prépare activement son retour sur le marché russe. Un marché que la marque a quitté il y a quatre ans mais qui s’avère stratégique et à fort potentiel. Opel se prépare à réintégrer la Russie et pour cela va proposer au quatrième trimestre 2019, trois modèles pour animer les concessions. Il s’agit des Opel Grandland X, de l’Opel Zafira Life (en photo ci-dessous) et de l’utilitaire Opel Vivaro. À part le Granland X, les deux autres modèles seront assemblés sur place dans l’usine russe de Kalouga qui appartient à PSA. Le marché russe n’est pas le seul visé par la marque allemande qui veut en 2025 réaliser plus de 10 % de ses ventes hors d’Europe.  

Le grand retour d'Opel !

Opel en charge des moteurs essence

Si PSA fournit et fournira un bon nombre de composants aux actuels et futurs modèles de la marque allemande, le groupe pourra aussi compter sur l’apport de celle-ci pour ses futurs modèles. C’est en effet Opel qui va être chargé de la future famille de moteurs essence du groupe PSA. Les ingénieurs du centre allemand de Rüsselsheim vont être mis à contribution pour concevoir ces moteurs essence qui devront être électrifiés pour répondre aux normes environnementales. Pour y arriver, les ingénieurs vont se servir de la base des actuels quatre cylindres 1.6 PureTech de PSA. Ces blocs auront droit aux toutes dernières technologies comme l’injection directe, la suralimentation et le calage variable des soupapes. Ils seront de plus associés à des moteurs électriques et des batteries de bonne contenance de manière à devenir des dispositifs hybrides rechargeables affichant une consommation d’essence limitée et de faibles rejets de CO2. Opel a indiqué dans un communiqué que ces moteurs qui arriveront en 2022, étaient destinés aux marchés européen et chinois mais aussi à celui des États-Unis. Cela confirme que PSA souhaite toujours s’installer en Amérique et peut-être qu’à cette occasion, Opel sera du voyage. Opel va également être sollicité pour des travaux concernant la pile à combustible (la marque allemande ayant une certaine expérience dans le domaine), mais elle va également s‘occuper du développement des futurs utilitaires légers du groupe (comme le Movano, dont l’accord avec Renault se termine).

Considérée comme presque moribonde avec General Motors, la marque Opel (et sa filiale Vauxhall) retrouve des couleurs en passant sous la coupe de PSA. Avec de nouveaux projets, de nouveaux marchés à conquérir, une belle vitalité, la marque au blitz peut espérer enfin un avenir radieux.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (97)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Là, où c'est dommage, c'est qu'il perde tout leurs moteurs essence GPL, bi carburation d'origine.

Alors que c'était un vrai plus... Surtout en ce moment, c'est un carburant propre et pas chère.

Par

"Ces blocs auront droit aux toutes dernières technologies comme l’injection directe, la suralimentation et le calage variable des soupapes."

Oh mon dieu, que de nouveautés pour un bloc essence 4 cylindres...le VVT, ça fait juste 40 ans, l'injection directe une vingtaine d'années, et le turbal...

Par

Un exemple qui montre combien il est vital que Fiat, Alfa et Lancia soient reprises par des investisseurs motivés.

Bonne continuation à Opel en tout cas.

Par

Dans la corbeille de la mariée il y a aussi la disparition des toits ouvrants (normalement toujours proposés sur les marques allemandes). Ca a téé le cas sur les Crossland et Grandland, apparemment ce sera le cas aussi sur la Corsa...

C'est dommage.

Mon Mokka et mon Adam seront remplacés par une autre marque qui propose toujours cette option.

Par

Quant à nous sortir un moteur flexfuel en E85, que ce soit Opel ou Peugeot, vous pouvez passer votre chemin, pas un pour rattraper l'autre, seul Ford semble avoir compris la pertinence de ce carburant (actuellement le Kuga, prochainement fiesta et focus....)

Par

PSA va aller de mieux en mieux, en France en tout cas, où ses véhicules ne seront plus systématiquement descendus par la presse française. Au contraire, elles vont commencer à gagner des comparo : toujours pas contre les françaises, mais par contre, face aux Ford, Skoda et autres, elles vont tout rafler !

Par

Elle a vraiment une bonne gueule cette nouvelle Corsa.

Par

En réponse à vespino1

Quant à nous sortir un moteur flexfuel en E85, que ce soit Opel ou Peugeot, vous pouvez passer votre chemin, pas un pour rattraper l'autre, seul Ford semble avoir compris la pertinence de ce carburant (actuellement le Kuga, prochainement fiesta et focus....)

pas de probleme sur les toyota et honda. tu peux y aller les yeux fermés

Par

L'illustration Caradisiac concernant le Mokka X n'a pas été retouchée malgré pas mal de remarques faites sur ce site. Si la plate-forme est bien celle de la Corsa, il y a comme un problème de proportions entre le gabarit de l'auto et celui du conducteur. L'auto semble mesurer au moins 4m50 de long alors qu'elle devrait concurrencer le Captur par exemple.

Par

En espérant que ce Carlos là ne finira pas comme l' autre!...:coolfuck:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire