Publi info
 

Les essais de Soheil Ayari - Renault Mégane RS : difficile succession

Dans Nouveautés / Les essais de Soheil Ayari

Vous l'attendiez avec impatience, voici enfin la nouvelle Mégane RS aux mains de Soheil Ayari. Va-t-il être conquis par la nouvelle sportive du losange ? Réponse maintenant.

Les essais de Soheil Ayari - Renault Mégane RS : difficile succession

La Mégane RS a toujours représenté une icône pour tous les amoureux de sportives. Ses deux maîtres mots étaient efficacité et plaisir de conduite. Après la déception suite à l'apparition de la Clio 4 RS, les ingénieurs de Renault Sport étaient attendus au tournant. La boîte mécanique allait-elle être conservée ? La boîte EDC va-t-elle faire ses débuts sur la Mégane RS, tout comme les 4 roues motrices ? À toutes ces questions, le constructeur a répondu par l’affirmative.

En clair, la nouvelle Mégane RS est toujours disponible en boîte mécanique à 6 rapports mais elle peut aussi recevoir la transmission EDC à 7 rapports. Surtout, elle reçoit – et c’est une grande première sur le segment des berlines compactes sportives – les 4 roues directrices. L’arrivée de cette nouvelle technologie s’accompagne de l’introduction d’un nouveau moteur. En raison des normes antipollution plus sévères, le 2.0 Turbo est remplacé par un 1.8 Turbo – le même que celui de la dernière Alpine A110 mais il développe ici une puissance de 280 ch et un couple de 390 Nm.

Autre changement par rapport à la précédente, la carrosserie. Comme sur les versions plus classiques, la carrosserie 3 portes disparaît. Cette Mégane est donc uniquement commercialisée en 5 portes. Esthétiquement, elle se reconnaît toutefois dès le premier coup d’œil grâce notamment à ses boucliers avant et arrière ajourés, ses projecteurs antibrouillards en forme de drapeau à damier, ses jantes 18 pouces, sa sortie d’échappement centrale ou son diffuseur.

Les essais de Soheil Ayari - Renault Mégane RS : difficile succession

À l’intérieur, ambiance sportive obligée même si la planche de bord est très proche des modèles classiques avec des sièges et un volant sport pouvant être recouverts d’alcantara.

En revanche, ce qui ne change pas, c’est la possibilité de choisir entre différents châssis : « sport », le plus civilisé et « Cup », plus extrême, qui se caractérise principalement par la présente d’un autobloquant. Pour ce premier essai aux mains de Soheil Ayari, nous devons nous contenter de la version « Sport », donc pas la plus affûtée mais largement suffisant pour permettre à Soheil Ayari de se faire un premier avis sur cette nouvelle Mégane en attendant la vraie pistarde, la Trophy, qui arrivera courant 2019. Alors, notre pilote maison va-t-il être séduit ?

Les essais de Soheil Ayari - Renault Mégane RS : difficile succession

Prix de notre modèle d'essai - Renault Mégane RS : 42 550 €

La Renauult Mégane RS est vendue de série 37 600 €, mais attention la facture peut grimper car notre modèle d'essai était doté de nombreuses options. Citons par exemple la peinture Orange Tonic (1 600 €), des jantes 19 pouces Interlagos diamantées (1 000 €), de la sellerie cuir/alcantara (1 500 €), du RS Monitor (250 €), de la radio avec écran 8,7 pouces et et hauts parleurs (600 €) soit un total d'équipement optionnel proche des 5 000 €.

Les essais de Soheil Ayari - Renault Mégane RS : difficile succession

 A retenir

Comme nous avions pu le voir lors de nos premiers essais, cette nouvelle Mégane RS, même en châssis sport, part sur de bonnes bases. Son train arrière directionnel apporte une bonne part d’agilité supplémentaire, tout en ne réduisant pas le plaisir de conduite. Vivement la version Trophy…

REMERCIEMENTS

Nos plus vifs remerciements au circuit de la Ferté Gaucher qui une fois de plus nous a accueillis chaleureusement.

Le circuit de la Ferté Gaucher situé en Seine-et-Marne près de Paris vous propose de multiples animations dans un environnement privilégié, dont des stages de pilotage.

Tel : 01 64 65 92 12

http://www.circuitslfg.fr/

 

Les essais de Soheil Ayari - Renault Mégane RS : difficile succession

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

155 g/km - malus : 3113 €

Début de commercialisation du modèle :

Février 2018

A titre d'exemple pour la version IV 1.8 T 280 RS EDC.

1,43 m1,87 m
4,36 m
  • 5 places
  • 384 l / 1247 l

  • Auto. à 6 rapports
  • Essence

Portfolio (41 photos)

En savoir plus sur : Renault Megane 4 Rs

Commentaires (161)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Certains vont dire que cest mieux qu'une M2 lol

Par

En réponse à matrix71

Commentaire supprimé.

Avec ma clio 3 dCi 105 GT Gordini je collais une M5 V10 E60 aussi

Par

Bon ben, la reine est de retour dans ses quartiers...

Par

En réponse à matrix71

Commentaire supprimé.

La 206 S16 j'en avais une cest une sacréé bagnole sur route de campagne tu colles n'importe quoi ! Par contre les cardans sont vite fatigué la grosse merde les freins pas endurant les goodyears efficace mais ça s'use vite !

Par

Pas de raison qu'elle soit moins bonne que la précédente.

Et tarif raisonnable !

Par

Il va préferer la Peeeeeuget.

Ben sinon je constate que cette version EDC a un bip raisonnable contrairement à la Clio et le compteur est sympa type alpine.

Par

la cupra fait 1"59"24s, hate de voire cette RS avec l'autobloquant quand même :bien:.

Par

En réponse à kevin14789

La tueuse :love:

"la tueuse", mais de quoi ?

Par

Toujours au top mais les warning à chaque freinage c'est pas normal mais c'est fait comme ça:bien:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire