Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Les occasions hybrides sont-elles économiques ?

Les voitures hybrides sont-elles les meilleures occasions du marché ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Première interrogation, les occasions hybrides sont-elles économiques ? C'est ce qui est promis par les marques qui les vendent. Mais est-ce une réalité ? Il faut distinguer ici deux chapitres : l'achat d'un côté, et l'utilisation de l'autre.

 

Acheter une hybride d'occasion : abordable ?

C'est un fait, même avec les aides dont la plupart ont pu bénéficier à l'achat neuf (et ce n'est plus le cas aujourd'hui), les hybrides coûtent cher. Et malheureusement, ce n'est pas le marché de l'occasion qui arrange les choses. En effet, tous nos relevés de décote le prouvent, elles perdent de la valeur lentement. Sauf exception(s). 

 

Nous avons pris quelques exemples concrets, parmi les modèles les plus vendus.

Ainsi, une Prius de 2e génération, modèle 2006 à 2008 par exemple, déjà assez ancienne, et aux cotes qui se sont effondrées avec l'arrivée de la 3e puis de la 4e génération, coûte encore en moyenne 6 000 €, pour un kilométrage moyen, de plus, très élevé (170 000 km). Cela représente une décote de 76 %.

Dans le même temps, un modèle Auris de 2006 à 2008, essence, aura perdu la même valeur. Et les prix tournent autour de 4 500 €. Et alors me direz-vous, la démonstration tombe à l'eau ? Non, car pour cette même décote, le kilométrage moyen de ces Auris est de 120 000 km. 

Prenons un autre exemple plus parlant que celui de cette "vieille" Prius déjà plusieurs fois remplacée, avec des modèles qui existent à la fois en hybride et en essence.

Une Yaris hybride de 2017, entre 40 000 et 50 000 km, se trouve en moyenne à - 32 %, ce qui est remarquable. Prix moyen 13 300 €. La même en essence aura, pour le même kilométrage et dans le même temps, perdu 39 % de sa valeur. Prix moyen 10 400 €. Pendant ce temps, une Renault Clio essence aura, elle, perdu plus de 45 % de sa valeur. Une Volkswagen Polo, pourtant réputée pour sa bonne tenue, aura elle aussi perdu 39 %.

Une Auris 2 hybride, modèle 2017 et 50 000 km maximum, aura décoté de 37,5 %. Prix moyen 16 500 €. Son homologue essence aura perdu 42 %. Prix moyen 14 200 €. Une Volkswagen Golf 1.4 TSI 125 essence de 2017, elle, s'affichera en moyenne à - 39 %...

 

Parmi les exceptions, nous avons la Honda Civic 1.3 IMA, une mal-aimée chez les hybrides. Et moins homogène et efficiente qu'une Prius, c'est un fait. Elle a plus décoté qu'une Civic essence de la même époque. En moyenne 78 % pour un modèle 2006 à 2008, contre 72,5 % pour un modèle 1.8 140 ch de la même année. Mais la IMA n'est pas forcément LE modèle à conseiller... C'est un peu mieux pour la Honda Insight 2, sans atteindre le niveau de cote d'amour de la Prius.

Autre exception, les hybrides diesels de chez PSA. Le 3008 et la 508 Hybrid4 ne font pas fort, et se trouvent à des prix équivalents à leur équivalent diesel, avec en plus le désavantage d'avoir beaucoup plus de kilomètres en moyenne. 

 

Donc, pour résumer, et sauf exception, difficile de faire une bonne affaire lorsque l'on achète une hybride d'occasion. Cependant, il faut avoir à l'idée que si on achète cher, on revend également cher, rapidement et dans de bonnes conditions. Donc on récupère une grosse partie du surcoût d'acquisition lors de la revente. Par ailleurs, se rattrape-t-on aussi à l'usage ?

 

Des coûts d'usage réduits

Et là, c'est un gros oui. Ce n'est pas un hasard si beaucoup de taxi se sont convertis à l'hybride. Car au bout du compte, les coûts d'utilisation sont avantageux. 

Déjà, les consommations de ces modèles sont très avantageuses par rapport à celles des équivalents essence, et même parfois des diesels ! En voici quelques exemples.

Consommation du modèle hybride Consommation équivalent essence Consommation équivalent diesel
Honda Insight 2 : 4,4 l/100 km Pas d'équivalent mais par ex. : Honda Civic 1.4 100 i-VTEC : 5,9 l/100 km Pas d'équivalent mais par ex. : Honda Civic 2.2 i-CTDI 140 : 5,3 l/100 km
Kia Niro : 3,4 l/100 km Pas d'équivalent mais par ex. : Kia Stonic 1.0 T-GDI 120 : 5,2 l/100 km Pas d'équivalent mais par ex. : Kia Stonic 1.6 CRDI 110 : 4,2 l/100 km
Toyota Prius 2 110h : 4,3 l/100 km Auris 124 VVT-I : 7 l/100 km Auris 90 D4-D : 4,9 l/100 km
Toyota Prius 3 136h : 4 l/100 km (jantes 17) Auris 2 1.2 T : 4,8 l/100 km Auris 2 112 D-4D : 4,2 l/100 km
Toyota Prius 4 122h : 3,6 l/100 km (jantes 17) Auris 2 1.2 T : 4,8 l/100 km Auris 2 112 D-4D : 4,2 l/100 km
Toyota Auris 2 136h : 3,6 l/100 km (jantes 15) Auris 2 1.2 T : 4,8 l/100 km Auris 2 112 D-4D : 4,2 l/100 km
Toyota Yaris 100h : 3,6 l/100 km Yaris 100 VVT-I : 4,9 l/100 km Yaris 90 D-4D : 3,5 l/100 km
Lexus IS 300h : 4,4 l/100 km IS 250 : 8,6 l/100 km Pas de diesel équivalent mais IS 2 220d : 5,1 l/100 km
Lexus RX 450h : 6,3 l/100 km Pas d'équivalent dans la marque mais par ex. : Audi Q5 3.0 TFSI 272 : 8,5 l/100 km Pas d'équivalent mais par ex. : Audi Q5 3.0 TDI 258 : 6 l/100 km
Peugeot 3008 Hybrid4 : 3,4 l/100 km 3008 1.6 THP 165 EAT6 : 5,8 l/100 km 3008 2.0 HDI 163 BVA6 : 6,1 l/100 km

Il s'agit bien sûr de consommations officielles constructeur. Dans la réalité, c'est plus, mais c'est le cas aussi pour les équivalents essence et diesel, dans des proportions parfois supérieures.

Sachez que dans tous les cas, la consommation réelle d'une Prius 2 ou 3 est comprise entre 4,5 et 6 litres. Et qu'une Prius de dernière génération peut rester sous les 4,5 litres sans trop de problème. Même un gros Lexus RX 450h de tout de même 313 ch et pesant 2,2 T arrive à rester autour des 9,5 litres, parfois moins selon le talent de son conducteur, et les profils de route empruntés.

Pour schématiser, on peut dire que les hybrides ont des coûts en carburant équivalents aux diesels comparables. On sera proche de la vérité. Cerise sur le gâteau, la plupart des moteurs hybrides acceptent sans broncher 50 % (ou plus) de bioéthanol (E85) dans le réservoir, sans aucun boîtier de gestion additionnel.

 

Par ailleurs, les coûts de maintenance sont doux. En effet, si les révisions sont en général prévues tous les ans sur les hybrides, elles coûtent en moyenne moins cher que pour les diesels, et pas plus cher que les essence. Les moteurs sont à chaîne de distribution dans la plupart des cas (sauf hybrides diesels PSA), donc pas de remplacement de courroie. De plus, les pièces d'usure (pneus, plaquettes, disques, échappement) durent bien plus longtemps que pour les modèles thermiques classiques. Il n'est pas rare de voir des propriétaires de Prius changer leur premier jeu de plaquettes à 120 000 km passés, et les disques au deuxième jeu. Les pneus durent souvent près de 80 000 km. Bref, vous l'aurez compris, lorsque l'on fait le total sur la vie de la voiture, on a le sourire. Encore une fois, interrogez les taxis, ils vous le diront !

 

Au final donc, on peut conclure que l'aspect économique des occasions hybrides est intéressant. Passé l'acte d'achat, qui peut piquer un peu, c'est "que du bonheur".

baremes.pdf

SPONSORISE

Actualité Toyota

Toute l'actualité

Forum Toyota

Commentaires ()

Déposer un commentaire