Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Nouvelle Audi A3 Sportback (2020) : le trio au complet (Présentation vidéo)

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Il y a quelques semaines, nous avions déjà pu prendre le volant de la nouvelle Audi S3 pour prendre la mesure du potentiel dynamique de cette nouvelle génération. La marque aux anneaux dévoile complètement cette 4e mouture de la compacte allemande. Une évolution que l’on attendait en douceur et qui permet surtout à l'A3 de venir batailler avec les nouvelles BMW Série 1 et Mercedes Classe A. 


Nouvelle Audi A3 Sportback (2020) : le trio au complet (Présentation vidéo)

Avec une compacte à l'étoile à l'intérieur spectaculaire et une rivale à l'hélice devenue traction mais toujours très dynamique, l'A3 accusait le coup. Les Classe A et Série 1 ayant pris de l'avance, le modèle aux anneaux revient aujourd'hui dans l'arène avec de nouvelles armes. Elle repose sur une nouvelle plateforme MQB Evo. La même qu’utilisent ses cousines Volkswagen Golf 8 et Seat Leon, fraîchement dévoilées. Une base technique permettant l’électrification de la gamme (nous y reviendrons) mais qui ne chamboule pas pour autant les proportions de l’A3, ni son espace intérieur.

Difficile de parler de révolution en ce qui concerne le style.
Difficile de parler de révolution en ce qui concerne le style.
La nouvelle Audi A3 Sportback ne sera disponible qu'en cinq portes.
La nouvelle Audi A3 Sportback ne sera disponible qu'en cinq portes.

Avec 4,34 m, elle gagne 3 cm en longueur et autant en largeur. La hauteur, strictement identique, bénéficie toutefois d’un toit fuyant davantage vers l’arrière. Pas de quoi en faire la plus habitable de toutes donc, même si la largeur aux coudes profitera aux passagers arrière. Côté coffre, la soute plafonne à 380 l mais profite de quelques aménagements : la banquette arrière est rabattable en trois parties et la plage arrière peut se loger sous le plancher. Dans ces dimensions très proches, la nouvelle Audi A3 ne crée pas de surprise stylistique.

Avec 380 l, le coffre n'est toujours pas une référence dans la catégorie.
Avec 380 l, le coffre n'est toujours pas une référence dans la catégorie.
Les trois centimètres gagnés en largeur profitent aux coudes, pour le reste, on reste dans la moyenne.
Les trois centimètres gagnés en largeur profitent aux coudes, pour le reste, on reste dans la moyenne.

On pouvait s’y attendre de la part d’Audi, même si les designers (tout comme les metteurs au point) ont largement ouvragé à rendre l’édifice plus dynamique. Cela passe par un travail sur la sculpture des flancs notamment. Les faces avant et arrière sont dans la continuité du modèle sortant. Le faciès profite d’une calandre Single Frame encore plus large et d’une signature lumineuse différente selon la finition choisie. Quant à la poupe, plus arrondie que par le passé et pourvue d’une lunette plus inclinée (la nouvelle A3 n’existera plus qu’en version cinq-portes), n’a pas pris l’option bandeau lumineux qui court sur toute la surface. Que les amateurs de spectacles lumineux se rassurent, Audi a bien pensé à y intégrer une jolie séquence d’allumage…

La calandre Single Frame gagne encore en largeur. Son habillage peut varier selon les versions.
La calandre Single Frame gagne encore en largeur. Son habillage peut varier selon les versions.

À bord, l’évolution est plus sensible. L’ancienne A3, le modèle le plus ancien de la gamme actuelle, avait bien besoin d’une sérieuse mise-à-jour. On retrouve ici l’ambiance instaurée à bord des dernières créations de la marque, notamment le Q3. Le dessin de l’habitacle ne présente pas la moindre courbe et l’atmosphère, un brin clinique, est souligné par un éclairage d’ambiance personnalisable.

L'A3 profite enfin de l'intérieur moderne et taillé à la serpe des dernières Audi.
L'A3 profite enfin de l'intérieur moderne et taillé à la serpe des dernières Audi.
La finition est de qualité, même si quelques détails nous ont surpris.
La finition est de qualité, même si quelques détails nous ont surpris.

 

 

 

 

 

 

 

 

La planche de bord est désormais orientée vers le conducteur qui bénéficie, de série, de deux écrans (pour le tableau de bord (10,25 pouces) et pour le système d’info-divertissement). La nouvelle structure de la voiture permet également une position de conduite plus basse que par le passé. Dans cette ambiance désormais bien connue chez Audi, la nouvelle A3 bénéficie de quelques nouveautés. Elle reprend notamment le petit sélecteur électronique de ses cousines Golf et Leon lorsque la transmission automatique est choisie. Par ailleurs, le bouton du volume sonore, implanté au pied de ce mini levier, est désormais tactile. Dans ce modèle de présérie, la finition nous est apparue conforme aux standards de la marque, même si quelques détails nous ont un peu surpris (voir vidéo).

Nouvelle Audi A3 Sportback (2020) : le trio au complet (Présentation vidéo)La planche de bord est désormais orientée vers le conducteur, qui profite également d'un Virtual Cockpit amélioré.

Côté technologie, c’est aussi la grande mise-à-jour. Le tableau de bord numérique Virtual Cockpit peut bénéficier d’un écran plus grand (12 pouces) et le système multimédia MIB3 (découvert dans la Golf 8) fait ici son apparition avec une myriade de nouvelles fonctionnalités (connectivité, Wi-Fi, jusqu’à six profiles d’utilisateurs, assistant vocal). Plus tard dans l’année, il sera même disponible avec Alexa, l’assistant vocal d’Amazon, de quoi efficacement faire ses achats même au volant. À noter que, contrairement à bord de la Mercedes Classe A, cet assistant ne peut activer la moindre fonctionnalité de la voiture (climatisation, toit ouvrant, etc.).

L'A3 se met à jour technologiquement. Elle peut même se connecter aux infrastructures ou aux autres véhicules...
L'A3 se met à jour technologiquement. Elle peut même se connecter aux infrastructures ou aux autres véhicules...
... pour peu que cette technologie soit disponible dans son environnement.
... pour peu que cette technologie soit disponible dans son environnement.

De nouvelles aides à la conduite font également leur apparition comme la conduite semi-autonome dans les bouchons également disponibles sur les versions boîte manuelle ou l’aide à la manœuvre d’urgence, capable d’accompagner le conducteur lors d’un évitement. Bardées de radar et connectée, la nouvelle A3 est capable de prévenir de l’arrivée d’un cycliste si un occupant s’apprête à ouvrir une porte ou de communiquer avec les infrastructures routières (Car-to-x). On parle là d’un futur assez lointain, mais l’allemande s’y prépare. Détecter une place de stationnement, permettre au conducteur d’adapter son rythme en fonction des feux tricolores, communiquer un éventuel danger aux autres véhicules, etc. Dans un présent plus réaliste, on y retrouve évidemment le maintien actif dans la voie, le freinage automatique d’urgence même en marche arrière, un mode de conduite autonome de niveau 2.

Plus de version trois portes, mais les barres de toit restent disponibles au catalogue. Les flancs très sculptés dynamisent la ligne.
Plus de version trois portes, mais les barres de toit restent disponibles au catalogue. Les flancs très sculptés dynamisent la ligne.

Sous le capot, l’Audi A3 sera lancée avec trois motorisations. En diesel, le 2.0 TDI sera proposé en version 116 et 150 ch. En essence, le 1.5 TFSI de 150 ch sera également de la partie. Très vite, la gamme va très largement s’étendre. D’abord par le bas, avec le trois-cylindres 1.0 de 110 ch, rapidement suivi par une version micro-hybride du 1.5 TFSI (MHEV). Un alternateur fournira l’énergie nécessaire au système 48V doté d’une petite batterie lithium ion. En phase de freinage, il peut récupérer jusqu’à 9 kW et venir ensuite assister le moteur thermique dans les relances (12 ch et 50 Nm). Avec un mode roue-libre permettant de désactiver le moteur (jusqu’à 40 secondes), cette A3 MHEV économiserait près d’un demi-litre de carburant tous les 100 km. S’en suivront des versions diesel plus puissantes, des hybrides rechargeables proposant plusieurs niveaux de puissance, et les sportives S3 et RS3. La plupart évidemment disponibles avec la transmission automatique S-Tronic et la transmission intégrale Quattro

Selon les versions, la signature lumineuse diffère.
Selon les versions, la signature lumineuse diffère.
Pas de bandeau lumineux, pas plus que de vraies sorties d'échappement... Du moins sur cette version.
Pas de bandeau lumineux, pas plus que de vraies sorties d'échappement... Du moins sur cette version.

Les commandes ouvriront dans la foulée dès le mois de mars pour des premières livraisons prévues au mois de mai. Chez nous, les tarifs débuteront à 28 200 € pour la version d’entrée de gamme 30 TFSI. Comptez 1 000 € de plus pour la version diesel.

Portfolio (9 photos)

En savoir plus sur : Audi A3 (4e Generation) Sportback

SPONSORISE

Actualité Audi

Toute l'actualité

Commentaires (84)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Les aérateurs sont haut placés. Personnellement, je trouve ça moche...

Bientôt, chez Audi, on va mettre les aérateurs au-dessus du bloc compteurs. :biggrin:

:jap:

Par

A l'extérieur, je la trouve assez moche, limite je préfère encore la version actuelle. Je préfère la BMW Série 1 (qui s'est aussi dégradé au niveau de la calandre avec la nouvelle génération), mais surtout le Mercedes Classe A.

A l'intérieur, c'est du classique. A titre personnel, je préfère l'intérieur de la Série 1. La Classe A fait trop bling bling à mon goût .

Par

La plus belle du trio, les flancs sont vraiment sympa, agréablement surpris sur le design. Pareil pour l'interieur, il met reprends le meilleur de bm et Merco (moderne, travaillé et orienté vers le conducteur)

Par contre toutes les nouvelles technologies sont vraiment useless en particulier le maintien actif dans la voie, y a rien de plus désagréable.

Par Profil supprimé

les designers ne savent plus quoi faire des encombrantes ventilations. Là ça donne un peu n'importe quoi. C'est dommage car le reste de la planche de bord est stylé. A la limite, autant s'en débarrasser et mettre une ventilation par le plafonnier.

De même que les compteurs de vitesse : je pense qu'ils sont amenés à disparaître, surtout quand on connaît l'efficacité des systèmes d'affichage tête haute.

Par Profil supprimé

En réponse à gotomtom

A l'extérieur, je la trouve assez moche, limite je préfère encore la version actuelle. Je préfère la BMW Série 1 (qui s'est aussi dégradé au niveau de la calandre avec la nouvelle génération), mais surtout le Mercedes Classe A.

A l'intérieur, c'est du classique. A titre personnel, je préfère l'intérieur de la Série 1. La Classe A fait trop bling bling à mon goût .

moi à l'inverse c'est ma préférée du trio germain.

Carosserie : 1 Audi 2 MB 2 BMW

Interieur : 1 Audi et MB ex-aequo 3 BMW

Par

On passera sur le style extérieur, tellement vu et revu... En revanche, l'intérieur est surprenant. Que viennent faire ces affreux aérateurs de chaque côté des compteurs ? Cela donne l'impression qu'ils ont été claqués à la va vite pck on ne savait pas quoi en faire.

Par

Le look est moderne et agréable.

Et pour une fois je trouve un intérieur Audi convaincant.

Même si ça reste une voiture de VRP, elle a de la gueule,

je comprends pas ceux qui préfère les truc mou sans personnalité...

Par

Ces aérateurs sont d'un immonde, je ne comprends même pas comment ça a pu passer le stade de la validation. Comparé au design actuel du tableau de bord de l'A3 qui est zen et splendide, quel retour arrière!!!

Par

Pour l'interieur rien a ajouter. Austère, des lignes, des angles, taillé a la serpe comme dit dans l'essai. Rien de folichon mais rien de rédhibitoire.

Bon, ca peu passer et encore...

Mais l'exterieur est une grosse blague. Seulement des effets de style et des codes. Aucun design interessant, aucune proposition. Des bouts de plastiques de couleurs différentes, une signature lumineuse (pas très inspirée) et voilà!!

C'est prendre les gens pour des gros c.. cette caisse. Mais en France les gens adorent Audi pour l'image qu'elle renvoit donc ils vont acheter ce machin pas beau.

J'aimerai que Audi se retire les doigts du cul. Faire evoluer plus fortement le design ou carrement oulalalalala attention un peu foufou pour Audi faire un vrai design??

Par

Finalement elle reste convaincante et pour le design intérieur je trouve que c'est un bon compromis entre l'intérieur trop sobres (pour ne pas dire simple) de la Série 1 et l'intérieur bling bling de la Classe A

Par contre l'emplacement des aérateurs c'est un peu bizarre après Lexus nous avons Audi qui colle ses aérateurs sur la casquette

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire