Publi info

Essai - Ford Focus EcoBlue 120 : la nouvelle star

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

La nouvelle génération de Focus réalise un joli démarrage sur le Vieux Continent. Il faut dire que Ford a mis le paquet pour placer sa compacte dans le trio de tête européen. Vie à bord, technologies et mécaniques ont fait l’objet d’améliorations sans faire s’envoler les prix. La version diesel a-t-elle les ressources nécessaires pour se faire une place parmi le gratin de la catégorie? Réponse au volant du 1.5 Ecoblue 120.

Essai - Ford Focus EcoBlue 120 : la nouvelle star

En bref

A partir de 26 650 €

Quatrième génération

Boîte auto à 8 rapports en option (1000 €)

Neutre au bonus/malus

Elle est moins médiatique qu’une Volkswagen Golf et bien moins sexy qu’une Peugeot 308 et pourtant, la Ford Focus fait partie du top 5 européen des berlines compactes depuis près d’une décennie. Ce succès, elle le doit à son excellent rapport prix/prestations qui se traduit par une dotation technologique au-dessus de la moyenne et des qualités routières de haute volée. Pour cette quatrième et nouvelle génération, la marque à l’ovale est repartie d’une feuille blanche avec comme base une plateforme inédite, plus légère d’une centaine de kilos à version équivalente. Cette dernière présente le gros avantage d’optimiser l’espace à bord, puisque son empattement gagne 5 cm. On a désormais de la place pour les jambes à l’arrière et un coffre qui suit la même direction, avec désormais 378 litres. C’est mieux mais encore loin du tandem français, Peugeot 308 (420 litres) et Renault Mégane 4 (434 litres).

Essai - Ford Focus EcoBlue 120 : la nouvelle star

Le design, lui, se rationalise pour séduire la majorité avec des porte-à-faux réduits et une ligne de toit plus basse. Visuellement, notre version d’essai, une berline 5 portes en finition haut de gamme Titanium, ne mise pas sur l’exubérance. Toutefois, Ford garde en réserve une grande marge de manœuvre esthétique avec plusieurs déclinaisons dont la finition sport ST Line (près de 40 % des ventes), une carrosserie break et une inédite version crossover baptisée Active. Chacun pourra trouver son bonheur dans le vaste catalogue de la nouvelle Focus.

Essai - Ford Focus EcoBlue 120 : la nouvelle star

A bord, Ford a fait le ménage. Sur le modèle de sa petite sœur, la Fiesta, la planche de bord s’affine et la quantité industrielle de boutons disparaît. L’essentiel des fonctionnalités est désormais regroupé dans le système multimédia Sync 3 implanté au centre. Malgré des graphismes passables, ce dernier s’avère performant et intuitif. Parmi ses nombreuses fonctionnalités, on aime particulièrement la possibilité de dupliquer Waze sur l’écran central ou encore le système « FordPass Connect » avec l’intégration d’un modem 4G à bord. Ce système inédit chez Ford permet d’accéder à certaines informations depuis son smartphone comme le niveau de carburant, la pression des pneus, le lieu où vous l’avez stationnée et aussi de verrouiller ou déverrouiller le véhicule. À condition de bien capter.

Essai - Ford Focus EcoBlue 120 : la nouvelle star
Essai - Ford Focus EcoBlue 120 : la nouvelle star

La qualité perçue progresse aussi de façon notable avec des plastiques soignés sur la partie haute. Les matériaux durs et moins valorisants sont placés sur les parties basses. Notre version haut de gamme Titanium équipée de la BVA8 (28 350 €) déjà bien fournie de base est ici truffée d’options, ce qui fait grimper la facture à 36 150 €. Au regard de l’équipement et des technologies présentes comme l’aide au maintien dans la voie, le régulateur de vitesse adaptatif, le stationnement automatique, le système multimédia connecté avec écran 8’’, la surveillance des angles morts, la caméra de recul, le chargeur à induction, l’affichage tête haute ou encore la sellerie cuir/tissu, la Focus reste attractive. A titre de comparaison, il vous faudra débourser 39 265 € pour une Volkswagen Golf équivalente (Carat TDi 120 DSG + options).

Essai - Ford Focus EcoBlue 120 : la nouvelle star
Essai - Ford Focus EcoBlue 120 : la nouvelle star

Sous le capot, Ford reconduit le 4 cylindres diesel développé avec le groupe PSA. Baptisé BlueHdi chez Citroën et Peugeot, le 1.5 prend ici l’appellation Ecoblue. À la différence, il fait ici appel à un piège à NOx plutôt qu'un système SCR (réduction catalytique) qui ne nécessite pas d’additif (AbBlue). Il est conforme à la norme actuelle Euro 6 dTemp et avec 101 g de CO2/km (avec la monte 17’’) échappe au malus écologique.

Ce moteur de milieu de puissance (120 ch) remplit sa tâche sans trop de difficultés grâce à son couple confortable (300 Nm). Il fait preuve d’une bonne volonté exemplaire dès les plus bas régimes et sait aussi répondre présent quand le pied droit s’alourdit. Les dépassements n’ont certes rien de décoiffant, mais vous n’aurez pas à transpirer une fois sur la file de gauche. Le 4 cylindres est pour la première fois associé à une nouvelle boîte automatique à 8 rapports à convertisseur, dont la commande est désormais rotative. Son utilisation n’a rien de bien compliqué et le conducteur prend très vite le pli. Si cette boîte manque parfois de réactivité, dans l’ensemble les changements de rapports sont fluides et l’étagement bien calibré. Cette motorisation est également disponible avec une boîte manuelle à 6 rapports. A ceux qui égrènent les kilomètres et particulièrement les sociétés, cette version plaira d’une part pour son niveau sonore bien maîtrisé et de l’autre pour sa consommation mixte très raisonnable. Nous avons relevé une moyenne de 5,2l/100 km durant notre essai.

Essai - Ford Focus EcoBlue 120 : la nouvelle star

La précédente Focus avait déjà placé la barre haute en matière de comportement routier, cette nouvelle génération lui emboîte le pas avec en prime une armada d’aides à la conduite. Si notre version d’essai n’a pas droit au train arrière multibras (réservée aux niveaux de puissance importants), ni à la suspension active (option : 1 000 €), la synthèse entre dynamisme et confort nous est apparue pourtant très convaincante. Cette Focus 4 est facile à prendre en main, confortable et surtout précise.

On peste en revanche sur la visibilité, desservie par une ceinture de caisse haute et de faibles surfaces vitrées, particulièrement en ce qui concerne la lunette arrière. En revanche, la position de conduite est excellente grâce à des sièges confortables, enveloppants et une amplitude de réglages qui permet d’accueillir tous les gabarits.

Les aides à la conduite font partie des piliers de la marque américaine sur le Vieux Continent. La nouvelle Focus en fait le plein à travers un concept appelé « Copilot 360 » scindé en plusieurs packs qui n’excèdent pas 1 000 € et qui comprennent par exemple le régulateur adaptatif, la lecture des panneaux, l’aide au maintien dans la voie, la prévention des collisions, l’aide à l’évitement d’urgence, le stationnement totalement automatique, l’affichage tête haute, les feux full LED et les suspensions actives.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

90 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Mai 2018

A titre d'exemple pour la version IV 1.5 ECOBLUE 120 S&S TITANIUM.

1,45 m1,82 m
4,37 m
  •  5 places
  •  341 l / 1320 l

  •  Méca. à 6 rapports
  •  Diesel

Portfolio (23 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Ford Focus 4

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (69)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

J'apprends à la lecture de cet article qu'une 308 , c'est sexy.... :hum:

Cette Focus me parait esthétiquement bien plus réussie. Et semble être une bonne auto.

Par

Quand on voit les chiffres de consommation, le Diesel a encore de l'avenir devant lui !

Il est évident que 4L de gazole brûlés pollueront toujours moins que 8L de SP95, pour une distance équivalente.

Par

En réponse à traxxas28

Quand on voit les chiffres de consommation, le Diesel a encore de l'avenir devant lui !

Il est évident que 4L de gazole brûlés pollueront toujours moins que 8L de SP95, pour une distance équivalente.

Tout faux, désolé de te le dire.

De 1: là (comprendre, mon trajet type) où mon mazout de 130 bourrins consommait du 6.0L mon essence 140 bourrins consomme du... 6.0L.

De 2: essence et diesel n’émettent pas les mêmes polluants.

De 3: le diesel n'a pas plus d'avenir que l'essence, les deux deviennent trop complexes à dépolluer pour les rendre vraiment rentables à long terme face aux énergies qui arrivent doucement mais surement.

Par

"bien moins sexy qu’une Peugeot 308"

Y'a qu'en France qu'on pense ça, non ? La 308 est pleine de qualités, mais faut pas oublier qu'elle s'inspire esthétiquement de la Golf, qui n'a rien de "sexy". D'ailleurs une voiture n'est jamais "sexy", à moins d'avoir un sérieux problème, mais bon. Je dirais même que cette Focus bien dessinée est moins austère qu'une 308, qui a plus des arguments routiers à mettre en avant.

Par

En réponse à v_tootsie

J'apprends à la lecture de cet article qu'une 308 , c'est sexy.... :hum:

Cette Focus me parait esthétiquement bien plus réussie. Et semble être une bonne auto.

J'ai eu la même réaction, à croire que Caradisiac a un (gros) faible pour les Peugeot...

Très réussie cette Focus soit dit en passant, surtout avec le pack ST :bien:

Par

En réponse à v_tootsie

J'apprends à la lecture de cet article qu'une 308 , c'est sexy.... :hum:

Cette Focus me parait esthétiquement bien plus réussie. Et semble être une bonne auto.

Une 308 gt line pack sport est bien plus belle .

Comme un 3008 avec un kuga ou tiguan....:bah:

Après les goûts de chacun y en a qui aime bien la megane 4 aussi avec les feux arrières moustaches

Par

Ayant possédé des ford, c'est vrais que sièges et position de conduite ont toujours été des point forts. On est bien, on se sent bien dans une Ford.

Par

Belle voiture, bien moins immonde que les 1ères Focus triangulaires !

1.5 120ch, çà sent le moteur qui sera souvent reprog !

Par

Possédant une st line 150 cv ,je suis bluffé par les accélérations de cette petite cylindrée une pur merveille en tenue de route, autant la Ford focus 3 était déjà pas mal ,mais celle ci la position de conduite est bien meilleur et bien plus vivace par contre en terme de qualité intérieur je la trouve en retrait par rapport à celle que j'avais, une titanium dommage .

Par

En réponse à grilou

Possédant une st line 150 cv ,je suis bluffé par les accélérations de cette petite cylindrée une pur merveille en tenue de route, autant la Ford focus 3 était déjà pas mal ,mais celle ci la position de conduite est bien meilleur et bien plus vivace par contre en terme de qualité intérieur je la trouve en retrait par rapport à celle que j'avais, une titanium dommage .

Bonsoir, je suis d'accord avec vos commentaires. Au niveau qualité générale, cette nouvelle Focus semble moins bien loti que sa devancière. je n'ai pas essayé le véhicule pour l'instant . Je connais bien la marque et, elle reste à mes yeux totalement recommandable . je possède une Mondéo Vignale 180 cv , très bon produit. Bonne soirée

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire