Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Mercedes GLC 300 e (2021) : les premiers seront les derniers ?

Dans Nouveautés / Restyling

Il était l’un des premiers et jusqu’ici le plus vendu des hybrides rechargeables en France. Le Mercedes GLC 300 e reste-t-il un morceau de choix sur un marché qui voit arriver des concurrents par dizaines ?

Essai - Mercedes GLC 300 e (2021) : les premiers seront les derniers ?

En bref :

SUV hybride rechargeable

A partir de 61 999 €

Autonomie électrique : entre 41 à 50 km 

Mercedes a été l’un des premiers à miser sur l’hybride rechargeable. Dès 2018, le constructeur allemand lançait son offensive avec le GLC, son SUV compact. Sans réelle concurrence, il fut longtemps l’hybride rechargeable le plus vendu dans l’Hexagone. Aujourd’hui, le marché de l’hybride rechargeable est en pleine explosion. Poussé par le bonus écologique et les incitations fiscales, il a terminé l’année 2020 en progression de + 300% avec près de 75 000 immatriculations. Du coup, toutes les marques s’y mettent, si bien que le GLC a dû céder sa couronne au nouveau Peugeot 3008 PHEV sur le territoire français.

Mais c’est bien Mercedes qui reste le champion de l’hybride rechargeable en France avec une gamme composée de 23 modèles ! Le fer de lance de cette impressionnante puissance industrielle n’est autre que le GLC. Pourquoi ? Car il multiplie son offre ! En effet, il est quasiment le seul à laisser le choix entre deux carrosseries (normale ou coupé), et désormais deux carburations (essence ou diesel) pouvant être associée à une hybridation.

Essai - Mercedes GLC 300 e (2021) : les premiers seront les derniers ?

C’est au volant de la version essence, rebaptisée 300 e à l’occasion du restylage (2019), que nous avons réalisé cet essai. Elle associe un bloc essence 4 cylindres 2.0 de 211 ch à un moteur électrique de 90 kW (122 ch) alimenté par une batterie de 13,5 kWh. Une configuration partagée avec les Classe C et E. La puissance cumulée atteint 320 ch et l’autonomie en tout électrique varie entre 41 et 50 km en fonction du niveau d’équipement, selon le cycle WLTP. Malheureusement, ses tarifs dépassent allègrement le plafond de 50 000 €, ce qui l'empêche de prétendre au bonus écologique de 2 000 € (jusqu’au 30 juin 2021). Toutefois, ses rejets CO2 contenus à 57 g/km lui permettent d’échapper au malus. Pour un SUV de 320 ch dépassant les deux tonnes en ordre de marche, le client y trouve son compte.

La nouvelle calandre.
La nouvelle calandre.
Les nouveaux feux arrière, et l'emplacement peu pratique pour la prise de recharge.
Les nouveaux feux arrière, et l'emplacement peu pratique pour la prise de recharge.

Cette version hybride a droit à toutes les évolutions apportées à l’occasion du dernier restylage, à commencer par une calandre diamant, de nouveaux feux avant et arrière ainsi qu’une double sortie d’échappement plus imposante. Seuls signes distinctifs de cette version : un badge « EQ Power » placé sur l’aile avant gauche - il s’agit du nouveau label « vert » de Mercedes qui produit également des véhicules 100% électriques - et la trappe dédiée à la recharge située sur le côté droit du pare-chocs arrière. Ce n’est pas forcément l’endroit le plus pratique car il impose au conducteur un stationnement systématique en marche arrière pour pouvoir se brancher sur une borne publique. 

L'intérieur est tiré à 4 épingles et bénéficie des technologies dernier cri de Mercedes.
L'intérieur est tiré à 4 épingles et bénéficie des technologies dernier cri de Mercedes.

A bord, le propriétaire qui viendra de signer un chèque d’un montant minimum de 61 999 € fera face à une planche de bord fonctionnelle, plaisante à regarder et composée de matériaux nobles. Elle est constituée d’un nouveau volant multifonction, d’une instrumentation 100% numérique épaulée par un affichage tête haute et d’une tablette tactile grand format intégrant le performant système multimédia MBUX. Ce dernier intègre dans son menu un onglet « EQ » qui informe le conducteur sur les consommations, l’autonomie, la récupération d’énergie, etc.

Notre version d’essai, en finition AMG Line (à partir de 63 700 €) et truffée d’options, atteint quant à elle 77 600 €. Elle agrémente le GLC d’un kit carrosserie AMG, d’un pack chrome, de l’affichage tête haute, de jante alliage de 20’’, d’une suspension pneumatique, du cuir et du pack premium Plus qui comprend le toit ouvrant panoramique, les sièges chauffants, les projecteur multibeam et la sono Burmester.

Assez de place pour deux grands adultes.
Assez de place pour deux grands adultes.
La batterie a évidemment réduit le volume de coffre. Ce dernier perd 155 litres et devient juste pour une famille.
La batterie a évidemment réduit le volume de coffre. Ce dernier perd 155 litres et devient juste pour une famille.

Sur les versions thermiques traditionnelles, cet intérieur haut de gamme va de pair avec des prestations familiales très satisfaisantes. En effet, le GLC offre suffisamment d’espace à l’arrière pour deux grands adultes ainsi qu’une contenance de coffre dans la moyenne haute du marché avec 550 litres. Ce dernier dispose d’un double fond et offre un accès à la banquette arrière qu’il est possible de rabattre selon un découpage 40/20/40. Malheureusement, l’arrivée de la batterie dédiée à l’hybridation fait tomber le volume à 395 litres et le double fond est dorénavant occupé par les deux câbles de recharge livrés de série. Pour une famille de 4 personnes, c’est un peu juste.

L’hybridation est désormais parfaitement maîtrisée par Mercedes. Le GLC privilégie l’électrique à basse vitesse, ce qui renforce naturellement l’agrément en ville à travers des accélérations instantanées et un silence de fonctionnement imparable. L’entrée en jeu du moteur thermique dans les phases d’accélération importantes est quasiment imperceptible pour le conducteur. La boîte de vitesses automatique à 9 rapports se fait totalement oublier et ajuste parfaitement sa gestion en fonction des modes de conduite adoptés. Les 320 ch annoncés sur la fiche technique sont donc bien présents lorsque la pédale de droite est sollicitée et les batteries chargées à bloc. La consommation en carburant parvient alors à être décente avec une moyenne de 6,8 l/100 km relevée sur un parcours mixte et par une température extérieure défavorable de 5°C. Une valeur toutefois très éloignée des 2,8 l/100 km homologués selon le cycle WLTP. 

Essai - Mercedes GLC 300 e (2021) : les premiers seront les derniers ?

Nous avons parcouru un total de 32 km en tout électrique, ce qui reste honorable compte tenu du poids de l’engin (2 030 kg), de son aérodynamique passable, de la capacité de batterie réduite (13,5 kWh) et de la température extérieure (5°C). Il est possible de préserver la batterie via la tablette pour entrer dans une zone à faibles émissions par exemple. En mode tout électrique, les palettes au volant servent à ajuster le niveau de régénération. Ce dernier fonctionne au freinage et au lever de pied mais ne permet pas d’aller jusqu’à l’arrêt total du véhicule. Si vous espérez grappiller quelques électrons en descente ou lors de longues décélérations, vous serez déçus par son manque d’efficacité.

Une efficience moyenne sur le marché des hybrides rechargeables

Une fois les batteries à plat (ce qui n’est pas totalement le cas, car elles conservent toujours un stock d’énergie pour assurer les démarrages), les consommations explosent. Nous avons relevé une moyenne de 9,3 l/100 km en conduisant comme un bon père de famille. Sur autoroute, c’est encore pire. Descendre sous les 11 l/100 km,  régulateur de vitesse à 130 km/h, devient un challenge. Le plus problématique concerne l’autonomie. L’arrivée des batteries fait perdre au réservoir de carburant du GLC plus d’une quinzaine de litres de contenance. Ce dernier passe de 66 à 50 litres, ce qui influe directement sur l’autonomie du véhicule.

Moralité, assurez-vous d’avoir un point de recharge à domicile ainsi qu’à destination car pour rentrer dans vos frais, il est impératif de le recharger quasi quotidiennement. A ce propos, 5h50 vous seront nécessaires pour réaliser le plein sur une prise domestique avec le câble éponyme et 1h50 min avec le câble pour borne de recharge.

A la conduite, l’hybridation n’a que peu d’impact sur le comportement routier du GLC. Le SUV de Mercedes reste un excellent voyageur qui met en avant le confort. Cela passe par un amortissement de très grande qualité lorsque l’option suspensions pneumatiques (2 300 €) est cochée et une insonorisation proche de la perfection. Enfin, la transmission intégrale 4Matic livrée de série vient renforcer le niveau de sécurité et d’efficacité aux côtés d’une batterie d’aides à la conduite comme la caméra de recul, le régulateur de vitesse adaptatif, la détection de la somnolence, etc.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 (WLTP) :

57 g/km - Bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Décembre 2019

A titre d'exemple pour la version (2) 300 E AMG LINE 4MATIC.

1,64 m1,89 m
4,65 m
  •  5 places
  •  395 l / 1445 l

  •  Auto. à 9 rapports
  •  NC

Portfolio (26 photos)

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires (32)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

À la lecture de cet essai on peine quand même à comprendre où vous allez chercher ces 14,5 points : proposition complètement inadaptée n'ayant pas la moindre qualité à mettre en avant.

Autrement, le look des Mercedes actuelles me fait toujours bien marrer : à mi-chemin entre la mollesse du vieux croulant et l'esthétique vulgos d'un kit tunning.

Mention spéciale pour la proue. Entre ces su-perbes phares globuleux, cette calandre "paillettes dans ma vie" du plus bel effet, et ce bouclier AMG tout en raffinement on ne sait où donner de la tête. :tourne:

L'impression d'être face à un hamburger goût choucroute et sauce nutella. :mad:

Par

Le minimum syndical pour arpenter les ruelles et escalader les immenses trottoirs parisiens :areuh:

Par

un 2L 4 cylindres baptisé 300 E , pourquoi pas 500 E . C'est vraiment fait pour flatter le beauf enrichi , parce qu'en plus il va payer ça entre 75 et 80 k€ avec quelques options .

Par

11 litres aux 100 km c'est ce que je fais avec mon Espace 3 V6 en conduite dynamique. C'est bien l'écologie, ça permet de faire 20 ans après la même chose mais avec un plus petit moteur. L'évolution c'est quelque chose de révolutionnaire on se rend pas compte :roi:

Par

Comparer un GLC à un 3008, c'est comme comparer une Tesla M3 à une Zoé ! Aucun sens, ils ne jouent pas dans la même catégorie !

Par

Jolie vue sur la sous-soute.

"Kevin, va me ranger ton bordel !"

- Mais Papa, c'est les câbles de branchement de ta nouvelle voiture....

Ah oui ? T'es sûr ?

:oui:

Par

Une petite pensée pour nos amis laudateurs de SUV parce que c'est si facile pour monter dedans et qui finiront par se faire un tour de reins en voulant la brancher chaque soir....

Par

" L’entrée de gamme « Avantgarde line », à partir de 61 999 € "

A 62 000 €, y'a plus personne qui suivait.... mais là, ben finalement, c'est un sacré bon plan, hein Kevin que c'est un sacré bon plan...

Par

Il aurait été intéressant de faire un comparatif avec son frère Diesel le 300de dans les même conditions afin de voir les différences de conso (probablement considérables) entre les 2.

Dommage :bah:

Par

Quand est ce que l etat va arreter de favoriser ces conneries roulantes ? Hors de prix, ca pollue. Tout le londe parle des conso superieures aux conso officielles. 6.8 au lieu de 2.8. Imaginez si les autres appareils de votre vie consommaient plus dee 100% que ce qui est decrit. Personne ne les acheterait. Mais un truc dont ne parle tres peu c est que les hybrides surtout rechargeables utilisent tres peu leurs moteurs thermiques qui ne sont jamais vraiment chauds et notamment les catalyseurs et autres fap. Ce qui fait que les emissions polluantes sont enormissimes. Un catalyseur ne fonctionne que quand il est chaud mais si votre voiture marche qu a 50% sur le thermique, le catalyseur ne peut pas atteindre ca temperature de fonctionnement.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire