Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Renault Trafic SpaceNomad (2022) : la vanlife tout confort se paie au prix fort

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Michel Holtz

Ce n'est pas un simple engouement : c'est une folie. Depuis le confinement de 2020, les ventes de  fourgons aménagés progressent de plus de 20 % chaque année. Le phénomène n'est pas près de s'arrêter et les constructeurs ne pouvaient laisser passer l'aubaine. Renault, après d'autres, propose un Trafic entièrement aménagé. Tour du propriétaire d'une maison sur roues plutôt chère.

Le Trafic SpaceNomad : parfaitement équipé, parfaitement motorisé, mais à un prix très élevé.
Le Trafic SpaceNomad : parfaitement équipé, parfaitement motorisé, mais à un prix très élevé.

En bref

Fourgon aménagé

Moteur diesel 2 l 170 ch

Modèle essayé : 72 300 euros

Disponible à partir de 61 900 euros

Nos contemporains sont épris de liberté. Et ils sont prêts à tout, ou presque, pour en jouir sans entrave. Selon un sondage récent, 44 % d'entre eux seraient partants pour devenir "vanlifeurs" et à songer à passer leurs vacances dans un fourgon aménagé. Un chiffre en hausse de 8 points depuis 2021. Les raisons de leur choix sont évidentes pour certains d'entre eux, et plus obscurs pour d'autres.

Ainsi, s'il est concevable que ces utilitaires transformés possèdent les avantages d'une auto, pour leur maniement aisé, ses péages moins élevés qu'un camping-car, et un stationnement plus simple, l'argument du moindre coût, avancé par 31 % d'entre eux, est pour le moins stupéfiant.

Reste que l'engouement pour ce type d'engin ne se démentant pas (les ventes progressent chaque année de plus de 20 % depuis deux ans) les constructeurs sont tentés de s'emparer d'un marché qui, jusqu'ici, était aux mains d'entreprises spécialisées (Pilote, Font Vendôme, Rapido, Hymer, etc.). Coup sur coup, Volkswagen avec son T6 California, Mercedes et son Marco Polo, Ford et son Transit Custom Nugget, sont entrés dans la danse pendant que Renault jouait l'indifférence. C'est terminé. Après un galop d'essai en Suisse et en Belgique, le losange propose désormais en France une version de son Trafic aménagé et baptisé SpaceNomad.

Essai vidéo - Renault Trafic SpaceNomad (2022) : la vanlife tout confort se paie au prix fort

Essai vidéo - Renault Trafic SpaceNomad (2022) : la vanlife tout confort se paie au prix fort

 

Un fourgon aménagé est à la fois une auto et une maison ? Alors essayons l'un comme l'autre en prenant la route en direction d'un coin de campagne accueillant. En ville, l'engin, de 5,08 m se conduit aussi simplement qu'une voiture. Une très grande voiture quand même, dont la visibilité à l'arrière est ultra-réduite, même si le constructeur a pris soin de laisser filtrer un rayon de lumière depuis la lunette arrière.

Un équipement complet, mais la clim reste manuelle.
Un équipement complet, mais la clim reste manuelle.

Au volant, on se prend pour un routier sympa qui domine son monde et la circulation alentour en maniant l'engin au volant plutôt horizontal. La boîte auto EDC à 6 vitesses et double embrayage qui équipe ce modèle est à son aise, d'autant qu'elle est accolée à un moteur bien connu chez Renault : le 2 l diesel "blue" DCI de 170 ch. Ses 380 Nm de couple se marient fort bien avec la boîte en question, même si elle renâcle quelque peu dans l'exercice du frein moteur qui n'est pas son fort.

La conduite du Trafic ? Loin d'être une purge

Passé les rues encombrées, et dès qu'une autoroute et une route de campagne sont retrouvées, le Trafic est parfaitement à son aise. Malgré ses 2,4 t, il ne rechigne pas à accrocher les 130 km/h et au-delà. Une bonne vitesse atteinte sans rompre l'étonnant silence qui règne à bord, tant au niveau du moteur qui se la joue en sourdine, qu'au niveau des bruits d'air que l'on imaginait conséquents, en raison de l'énorme toit ouvrant qui fait office de mezzanine lorsqu'il est déplié. On n'est pas à bord d'une auto plaisir, mais la conduite de ce Trafic est loin d'être la purge que l'on redoutait.

Alors on se calme et on essaie de se garer. Tiens, voilà un joli parking dans un coin de verdure au fond des Yvelines. Zut, une barrière anti camping-cars nous barre la route. Pas de souci. On le répète; le SpaceNomad, comme tous les vans est sous la barre des 2 m et se gare partout. Mais pas ici. La barre est fixée à 1,90 m pour faire fuir ces nouveaux nomades et il faudra toute la bienveillance des agents de la mairie des Mesnuls (78) en leur jurant que l'on ne va pas passer tous nos congés payés sur leur aire, pour qu'ils nous ouvrent la barrière. C'est que notre Trafic mesure 1,99 m de haut, et passe tout juste, mais vraiment tout juste sous la barrière de péage pour les voitures fixé à 2 m. Des barrières qu'on franchit donc en retenant son souffle.

Pour déplier l'auvent, il faut de la dextérité…
Pour déplier l'auvent, il faut de la dextérité…
... Et un peu de temps.
... Et un peu de temps.

L'engin est posé dans son joli cadre à l'orée du bois ? C'est le moment d'en découvrir les mystères et la petite habitation qu'il cache. En commençant par l'ouverture du fameux toit ouvrant. Deux crochets à déclipser, un panneau à pousser et l'affaire est jouée. Cette mezzanine cache un matelas plutôt confortable, trois mini-baies vitrées et, cerise sur un gâteau de geeks : deux petites poches pour ranger son smartphone, munies chacune d'une prise USB pour le recharger. Deux ampoules led permettent même de lire au lit.

Une chambre à l'étage de tout confort donc, à condition de pouvoir y accéder. Car rien n'est prévu pour cela et la grimpette s'effectue avec les deux pieds bien campés sur les dossiers des sièges avant. Une fois cette opération effectuée, il convient encore de prendre appui sur les côtés de cette mezzanine en réalisant une jolie pirouette qui devrait faire rire les locataires du lit du bas. Car la banquette rabattable de trois places du rez-de-chaussée se transforme également en un lit pour deux. Mais contrairement au matelas du premier, celui du bas est dur comme du béton armé. On préférera donc la contorsion et la grimpette pour se reposer.

Un intérieur pratique et de bonne qualité.
Un intérieur pratique et de bonne qualité.
Un lit en mezzanine avec un matelas confortable et des aérations suffisantes.
Un lit en mezzanine avec un matelas confortable et des aérations suffisantes.

On est néanmoins rassuré : on ne dormira pas à la belle étoile. Mais il faut aussi songer à dîner. Pour ce faire rien de plus simple. Il suffit d'ouvrir l'énorme hayon et d'extraire, fixée sous la malle, une table qui se déplie et se pose devant la banquette en position assise. Pour transformer cet habitacle en véritable salle à manger, il suffit de retourner les sièges avant et là encore, il s'agit d'un jeu d'enfant.

Un auvent pas évident

En revanche, l'installation de l'auvent, de série dès l'entrée gamme, est, quant à lui, réservé aux grands enfants plutôt adroits, et s'ils sont deux, l'affaire est un peu plus aisée. À condition de suivre, comme nous l'avons fait, un tuto Youtube de la marque Thulé, qui fabrique l'objet en question, et sans lequel, nous serions toujours en pleine contorsion avec la toile dans une main et les piquets dans l'autre.

Mais que l'on dîne à l'intérieur de l'engin, ou, une fois le toit relevé on peut parfaitement se tenir debout, ou sous l'auvent une fois qu'il sera péniblement mis en place, on pourra déguster les petits plats mijotés sur le réchaud deux feux de bonne qualité qui se trouve à côté d'un petit évier en inox. Lui-même surplombe un frigo de 42 l tout à fait respectable. La vaisselle, mais aussi les différentes affaires des campeurs vanlifeurs trouveront toute leur place dans de nombreux rangements qui totalisent 225 l, sans compter l'énorme malle de près de 600 l.

Un petit évier et un réchaud deux feux très pratiques d'usage.
Un petit évier et un réchaud deux feux très pratiques d'usage.

On l'aura compris, le gîte comme le couvert sont plutôt bien traités à bord de ce SpaceNomad, quant à l'autonomie en matière d'électricité, elle est de 48 heures avec le van de base et atteint 72 heures grâce à une astuce seule disponible sur la finition haut de gamme : un panneau solaire fixé sur le toit relevable. Au-delà, il faudra se brancher sur une prise électrique dans un camping. Un lieu où l'on aura également l'occasion de prendre une douche correcte, car la douchette extérieure, disponible depuis le hayon de l'engin, est juste bonne à se rafraîchir en cas de canicule.

Prévu sans véritable douche ni toilettes, ce van n'en est pas moins parfaitement équipé pour des escapades à deux, voir à quatre personnes. Ses équipements sont réalisés dans des matériaux costauds et sont parfaitement assemblés, même si le design de cet habitacle maison ne semble pas avoir été la préoccupation principale de Renault. Mais au fait, le losange serait-il devenu aménageur de camping-car ?

Les SpaceNomad quittent Sandouville pour être transformés près d'Angers
Les SpaceNomad quittent Sandouville pour être transformés près d'Angers

Il n'en est rien. Les Trafic en version 2 l DCI 150 ou 170 en version courte ou longue, (les quatre versions sont disponibles) sont fabriquées chez Renault à Sandouville, avant de filer chez Pilote du côté d'Angers ou ils sont transformés en maison roulante. La maison angevine est un spécialiste du genre mais il lui faut néanmoins 9 jours pour aménager un Trafic de base. Une paille comparée aux délais de livraison actuels puisque Sandouville souffre toujours d'une importante pénurie de pièces diverses et surtout de semi-conducteurs.

Malgré ce délai qui peut atteindre un an, les ateliers de Pilote tournent à plein régime et le carnet de commandes est plein. Si les raisons de cet engouement ont une part d'objectivité, puisque les week-ends et vacances se déroulent en toute liberté (ou presque) et permettent aux vanlifeurs d'être autonomes pour leur gîte et leur couvert, il n'en reste pas moins que le tarif conséquent d'un tel engin, à 70 000 euros en moyenne, permet de s'offrir 700 nuitées dans un hôtel de qualité moyenne. De quoi réfléchir avant d'investir.

Chiffres clés *

  • Longueur : NC
  • Largeur : NC
  • Hauteur : NC
  • Nombre de places : NC
  • Volume du coffre : NC / NC
  • Boite de vitesse : Auto.
  • Carburant : Essence
  • Taux d'émission de CO2 : NC
  • Date de commercialisation du modèle : Mai 2010

* pour la version III 2.0 DCI 170 ICONIC EDC.

Le bonus / malus affiché est celui en vigueur au moment de la publication de l'article.

Photos (14)

En savoir plus sur : Renault Trafic 3

SPONSORISE

Essais Utilitaire

Fiches fiabilité Utilitaire

Achetez votre Renault Trafic

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire