Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Pleins feux sur les concept-cars

Dans Futurs modèles / Concept-cars

Cette semaine, retour sur les concept-cars qui ont été dévoilés durant l’année 2019. Ils innovent par leur style original, leur contenu technologique ou tout simplement parce qu'ils peuvent un jour passer du statut de prototype à la petite ou grande série. Voici quinze modèles d’exception.

Pleins feux sur les concept-cars

Alfa Romeo Tonale (Genève 2019)

Pleins feux sur les concept-cars

La marque sportive de Milan nous a fait une belle surprise lors du Salon de Genève. Sur le stand du constructeur transalpin trônait en effet l'Alfa Romeo Tonale, un SUV de grande classe, affichant une taille compacte (4,40 m de long) et le nom d’un col alpin, Passo del Tonale. Outre des courbes très avantageuses et des galbes séduisants, ce prototype tout de rouge vêtu annonce un futur modèle de série qui est programmé pour 2020 (voir à ce sujet l’article de Florent Ferrière). Sous son capot il y a aussi du nouveau avec la première motorisation hybride de la marque. Cette inédite motorisation hybride rechargeable est composée d’un bloc thermique essence de 240 ch implanté à l’avant et d’un moteur électrique sur l’essieu arrière. Cette association permet de circuler pendant 50 km en "100 % électrique" et de disposer de quatre roues motrices. Ce modèle qui reprend un soubassement de Jeep Compass sera assemblé dans l’usine de Mirafiori à Turin.

Audi Concept AI:ME (Shanghai 2019)

Pleins feux sur les concept-cars

Voiture autonome pour les villes de demain cette berline compacte (teintée de monospace) de 4,30 mètres de long n'a pour l'instant pas d'avenir en production. Ce véhicule accueillant avec un espace habitable maximisé dispose pour se mouvoir d’un moteur électrique de 170 ch placé sur le train arrière. Le concept-ar Audi AI:ME affiche une autonomie de niveau 4. Il peut donc se déplacer tout seul sans l'intervention de l'homme, en cas de problème le conducteur peut reprendre le contrôle à tout moment. Autre innovation, l’éclairage Matrix adaptatif capable de projeter des inscriptions au sol en cas de manque de visibilité.

BMW Vision M (Francfort 2019)

Pleins feux sur les concept-cars

Une belle vision du futur de la marque à l’hélice que ce concept,-car Vision M qui rappelle la BMW M1 produite entre 1979 et 1981. Des portes-papillon à ouverture par "reconnaissance faciale" dévoilent un habitacle qui fait la part belle aux écrans numériques et à la vision tête haute. Mais c’est la motorisation de ce bolide qui est la plus importante. Il s’agit d’une hybride rechargeable avec un bloc quatre cylindres essence (qui envoie sa puissance à l'arrière) et un bloc électrique sur chaque essieu. La puissance affichée est de 600 ch et le constructeur annonce un 0 à 100 km/h en 3 s secondes, la vitesse de pointe de 300 km/h. Quant à l’autonomie des batteries elle est de 100 km. Ce prototype qui ne restera qu’une jolie étude de style annonce que tout simplement, qu'à l’avenir les versions M de BMW seront hybrides rechargeables.

Pleins feux sur les concept-cars

Citroën Ami-One (Genève 2019)

Pleins feux sur les concept-cars

Ressortant de l’armoire aux souvenirs le nom Ami, comme celui que portaient les Citroën Ami 6 et Ami 8, Citroën en baptise un petit véhicule électrique au rayon d’action limité (100 km d’autonomie). Ce petit véhicule affiche un côté enfantin rafraîchissant et se dote de pièces de carrosseries réversibles entre les deux flancs mais aussi entre l'avant et l'arrière (Citroën avait déjà testé un procédé similaire avec le concept-car Cactus de 2007). Mini-auto de 2,50 m de long, biplace avec instrumentation de bord assuré par smartphone, un système de vision tête haute projette les indications sur le pare-brise devant le conducteur. Plus quadricycle à moteur que vraie voiture, cette auto peut être conduite dès 16 ans. Encore faudrait-il que Citroën se décide à la produire en série, ce qui n’est pas à l’ordre du jour.

Fiat Centoventi (Genève 2019)

Pleins feux sur les concept-cars

Pour Fiat, les petites autos sont l’avenir de la marque. Et avec le concept-car Fiat Centoventi (cent-vingt ans en italien, la marque est née en 1899), le constructeur montre qu’il entend bien donner une descendance à la Fiat Panda. Mais pas seulement la Fiat Panda, puisqu’un petit SUV serait également à l’étude qui devrait reprendre une bonne partie du style de ce prototype. Pour animer ce modèle, une motorisation électrique disposant d’une autonomie de 500 km. Si l’on sait que la nouvelle 500 sera électrique (l’actuel modèle thermique restera au catalogue cependant), il n’est pas sûr que la nouvelle Panda le soit. Longue de 3,68 m, cette future Panda pourrait arriver vers 2021.

Hyundai 45 (Francfort 2019)

Pleins feux sur les concept-cars

Rare chez un constructeur coréen, Hyundai se penche sur son passé pour présenter à Francfort, le concept,-car 45 qui est une évocation de la Hyundai Pony Concept (dessinée par Guigiaro) de 1974. Ce prototype repose sur la nouvelle plateforme modulaire IGMP qui va équiper les futurs électriques de la marque à partir de fin 2020. Coupé de 4,70 m de long à portes antagonistes sans montant B, doté d’un habitacle très épuré avec planche de bord rectiligne et instrumentation numérique couvrant la majeure partie de celle-ci, sièges s’orientant vers l’extérieur. Un beau travail a été réalisé sur la capacité de recharge des batteries qui peuvent supporter des charges de 350 kW et 800 Volts. Ce modèle restera une simple étude de style.

Pleins feux sur les concept-cars

Italdesign DaVinci (Genève 2019)

Pleins feux sur les concept-cars

Une vraie beauté que ce concept-car Italdesign DaVinci présenté au dernier Salon de Genève. Conçu pour fêter les 500 ans de la mort de Leonard de Vinci, le dessin de ce coupé 2+2 GT (4,81 m de long) est superbe. Sous la carrosserie on trouve quatre moteurs électriques mais Italdesign confie que cette auto peut recevoir un V8 essence. Dans l’habitacle, cela respire le sérieux et l’on se dit que l’on n’est pas loin d’un modèle définitif. Mais pour l’instant rien ne filtre sur le possible lancement, même en petite série, d’un modèle reprenant la forme et les proportions de ce prototype.

Pleins feux sur les concept-cars
Pleins feux sur les concept-cars

Kia Habaniro (New York 2019)

Pleins feux sur les concept-cars

Aussi à l’aise en ville qu’en tout-terrain, ce concept-car électrique de 4,43 mètres de long dispose d’un système de conduite autonome de niveau 5. Ce prototype peut paraître excentrique sur bien des plans avec ses portes-papillon à ouverture antagoniste, son habitacle futuriste (pas de commande ou cadran visibles au premier abord sauf le volant et les pédales, l’intégralité du pare-brise peut se couvrir des informations de la vision tête haute), mais il donne des informations sur le style des futures autos (prochaine génération de Kia Niro ?) de la marque coréenne. Quant à sa motorisation électrique de puissance inconnue (un moteur par essieu et autonomie de 500 km) elle pourrait apparaître sur une future sportive électrique de la marque coréenne.

Pleins feux sur les concept-cars

Mercedes Vision EQS (Francfort 2019)

Pleins feux sur les concept-cars

Après le SUV EQC, et avant la berline compacte EQA, Mercedes a présenté à Francfort sa vision de la grande berline haut de gamme électrique avec l’EQS. À moins, que les traits de ce prototype servent à annoncer la future berline Mercedes Classe S à moteurs thermiques et motorisations hybrides. Quoi qu’il arrive, ce concept-car mérite le détour par ses lignes très fluides et son design épuré. Cela se confirme dans l’habitacle où les commandes de portes sont remplacées par des écrans tactiles. Ce n‘est pas la seule originalité du modèle qui dispose de phares "Digital Light" à "modules holographiques". Des feux composés qui entourent une calandre comportant 188 LEDs en forme d'étoile.

Pleins feux sur les concept-cars
Pleins feux sur les concept-cars

Nissan Ariya (Tokyo 2019)

Pleins feux sur les concept-cars

Le Nissan Ariya inaugurera la nouvelle base technologique et électrique que prépare l’Alliance Renault-Nissan. Il montre également le style du futur SUV sur batteries de la marque japonaise. Il est animé par deux moteurs électriques dont la puissance est encore tenue secrète et son autonomie serait de 600 km. Ce concept,-car dispose de la dernière évolution du système de conduite autonome ProPilot, sans que pour autant qu’il soit 100 % autonome. Le conducteur devra toujours être aux aguets et si la voiture a besoin de lui, il sera prévenu par un jeu de sons et lumières. Affichant une belle allure de SUV coupé, ce modèle devrait être en vente à partir de 2021.

Peugeot 508 Sport Engineered Concept (Genève 2019)

Pleins feux sur les concept-cars

Derrière ce nom à rallonge se cache une Peugeot 508 survitaminée. Une bête de course à la motorisation hybride rechargeable. Deux moteurs électriques sont placés l’un de 200 ch sur les roues avant, l’autre  de 110 ch sur les roues arrière. Ils se chargent d’aider le moteur thermique 1.6 PureTech de 200 ch à délivrer un couple de 500 Nm et des performances dignes d’une berline thermique de 400 ch. En plus d’être performant, ce modèle est aussi très réussi sur le plan esthétique. Les jantes 20 pouces au dessin spécifique pour améliorer le refroidissement des freins, la calandre réalisée en impression 3D, les boucliers, bas de caisse et custodes recevant des mini-ailerons et déflecteurs pour canaliser l'air, se chargent de sublimer le style de Peugeot 508. Afin que les accélérations (0 à 100 km/h en 4s3 et 1000 m départ arrêté en 23s2) se passent le mieux possible, les suspensions ont été retravaillées, les voies élargies, la direction est, quant à elle, plus précise et les freins sont plus grands. Et autre bonne nouvelle, Peugeot travaille actuellement sur une version de série de cette auto qui sera commercialisée au printemps 2021. Espérons qu’elle soit aussi réussie que le concept-car.

Pleins feux sur les concept-cars

Skoda Vision iV (Genève 2019)

Pleins feux sur les concept-cars

Prévu pour 2020, le Skoda Vision iV est encore au stade de concept-car mais le modèle de production ne devrait pas trop s’éloigner du style du prototype. Utilisant la plateforme MEB commune à la plupart des électriques du groupe Volkswagen, ce modèle s’équipe de deux moteurs, un sur chaque essieu, pour une puissance cumulée de 225 kW (306 ch). La vitesse maxi est de 180 km/h et ce modèle peut passer de 0 à 100 km/h en 5s9. Son autonomie serait de 500 km en cycle WLTP.

Suzuki Waku Spo (Tokyo 2019)

Pleins feux sur les concept-cars

Il y a peu de chance que l’on voit ce modèle un jour chez nous et c’est dommage, car avec la Suzuki Waku Spo, le constructeur japonais puise l’inspiration dans le passé, ce petit bolide ressemblant à la Suzuki Fronte des années soixante. Doté d’une bonne bouille, il ferait assurément craquer plus d’un conducteur européen. Ce minuscule coupé citadin dispose, et c’est une première pour la marque, d'une motorisation hybride rechargeable.

Toyota Mirai (Tokyo 2019)

Pleins feux sur les concept-cars

En présentant son concept-car Toyota Mirai Concept, la marque japonaise donne les grandes lignes de la deuxième génération de sa voiture à pile à combustible. Si celle-ci sera toujours animée par une pile à combustible proche de celle qui se trouve dans la Toyota Mirai actuelle, son autonomie devrait grimper de 30 % (soit 650 km contre 500 km actuellement). Mais c’est surtout au niveau du style que se situent les plus grandes différences. Le futur modèle de production devrait reprendre le dessin de ce concept-car et afficher une allure plus élégante, un style moins original qu’aujourd’hui. De plus, l’espace intérieur devrait progresser la Mirai 2 pouvant accueillir cinq personnes au lieu de quatre actuellement.

Volkswagen ID Buggy concept (Genève 2019)

Pleins feux sur les concept-cars

Retour aux années soixante, aux hippies, au Flower power, à Genève Volkswagen fait renaître le buggy ! Pour être le plus possible dans l’air du temps, ce buggy n’emprunte de quatre cylindres à plat à la Volkswagen Coccinelle mais se dote d’un moteur électrique. Représentant la nouvelle famille électrique ID du constructeur allemand ce petit bolide e de 150 kW passe de 0 à 100 km/h en 7s2 et la batterie de 62 kWh lui garantit une autonomie de 250 km (WLTP). Contrairement aux autres concept-cars tels que les Volkswagen ID Crozz (SUV), ID RoomZZ (grand SUV), ID Vizzion (berline), ID Buzz (monospace façon Combi), ID Space Vizzion (croisement entre une berline, un monospace et un SUV), peu de chance de voir ce Volkswagen ID Buggy passer par la case de la production. On peut le regretter.

Pleins feux sur les concept-cars

En savoir plus sur : 4X4 - SUV - Crossover

4X4 - SUV - Crossover

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (8)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Que des électriques qui, comme tous les modèles qu on nous sortira, seront vendues au prix du premium alors que la population attend tjs un véhicule qui réponde aux attentes et besoins de la grande majorité des gens à un prix abordable. L électrique se trompe de cible, il restera exclusif et destiné pour une partie très minime de la population et les problèmes environnementaux subsisteront.

Par

En réponse à Ilovethesmellofdiesel

Que des électriques qui, comme tous les modèles qu on nous sortira, seront vendues au prix du premium alors que la population attend tjs un véhicule qui réponde aux attentes et besoins de la grande majorité des gens à un prix abordable. L électrique se trompe de cible, il restera exclusif et destiné pour une partie très minime de la population et les problèmes environnementaux subsisteront.

Je me demande si le souci vient du ciblage du public ou bien si c'est, tout simplement, un problème technologique.

C'est bête, mais la grande majorité des constructeurs (PSA, VW, etc) n'avaient jusqu'ici que des voitures thermiques. Leurs lignes de productions étaient plus ou moins déjà bien rentabilisées, même si modernisées ici et là. Mais le savoir-faire, la technologie, etc. Tout ça était maîtrisé depuis des lustres.

D'un coup, ils ont dû changer. Se lancer dans l'ingénierie de solutions électriques. Je ne sais pas grand chose de la conception d'un moteur électrique mais j'imagine que les constructeurs ont recruté des ingénieurs, avec la R&D qui en découle. Pour construire ces moteurs, il a fallu qu'ils mettent en place leurs lignes de prod, former le personnel, etc. Tout ça a un goût. Bref, pas mal d'investissement de novo ou presque.

Or, cet investissement n'a pas encore eu de retour financier puisque les premiers modèles électriques pour certains constructeurs arrivent à peine. Le temps que tout ça soit rentabilisé, je pense que comme dans tous les domaines technologiques, les premiers modèles sont chers. Puis, une fois que la production de véhicules électriques sera devenue la norme, les prix baisseront.

Par

En réponse à CrapoMacho

Je me demande si le souci vient du ciblage du public ou bien si c'est, tout simplement, un problème technologique.

C'est bête, mais la grande majorité des constructeurs (PSA, VW, etc) n'avaient jusqu'ici que des voitures thermiques. Leurs lignes de productions étaient plus ou moins déjà bien rentabilisées, même si modernisées ici et là. Mais le savoir-faire, la technologie, etc. Tout ça était maîtrisé depuis des lustres.

D'un coup, ils ont dû changer. Se lancer dans l'ingénierie de solutions électriques. Je ne sais pas grand chose de la conception d'un moteur électrique mais j'imagine que les constructeurs ont recruté des ingénieurs, avec la R&D qui en découle. Pour construire ces moteurs, il a fallu qu'ils mettent en place leurs lignes de prod, former le personnel, etc. Tout ça a un goût. Bref, pas mal d'investissement de novo ou presque.

Or, cet investissement n'a pas encore eu de retour financier puisque les premiers modèles électriques pour certains constructeurs arrivent à peine. Le temps que tout ça soit rentabilisé, je pense que comme dans tous les domaines technologiques, les premiers modèles sont chers. Puis, une fois que la production de véhicules électriques sera devenue la norme, les prix baisseront.

Un coût, pas un goût. Enfin, je préfère pas goûter un moteur. :areuh:

Par

Citroën Ami-One

Italdesign DaVinci

Peugeot 508

VW ID Buggy

Et c'est tout.

Par

Au delà de tout aspect technique et de goût, je trouve que les constructeurs sont devenus bien frileux. Aucun concept car au design original ne sort en production aujourd'hui. Seule Tesla à osé sortir quelque chose de vraiment nouveau avec son cybertruck, et rien que pour cela, je lui souhaite le meilleur des succès.

Par

Les Italiennes restent et demeurent les plus belles voitures du monde

Alfa Roméo Tonale

Italdesing Vinci

Par

En réponse à Ilovethesmellofdiesel

Que des électriques qui, comme tous les modèles qu on nous sortira, seront vendues au prix du premium alors que la population attend tjs un véhicule qui réponde aux attentes et besoins de la grande majorité des gens à un prix abordable. L électrique se trompe de cible, il restera exclusif et destiné pour une partie très minime de la population et les problèmes environnementaux subsisteront.

Les problèmes environnementaux ne subsisteront pas car ils n'existent pas !!

Par

Voiture legere. Qui consomme peu. Sans entretien. Pas trop moche et pas chere a produire

Est ce que je reve

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire