Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

A la loupe - Quelle Volkswagen Polo choisir ?

Dans Pratique / Conseils d'achat

Aujourd'hui dans sa sixième génération sortie fin 2017, la Volkswagen Polo fait partie depuis longtemps des meilleures ventes françaises parmi les constructeurs étrangers, œuvrant dans la catégorie reine que sont les polyvalentes. Elle doit cependant faire face depuis quelques mois à la concurrence colossale que sont les Renault Clio et Peugeot 208, les deux stars du marché hexagonal fraîchement renouvelés. L'allemande a-t-elle cependant une carte à jouer ? Quels sont ses qualités et ses défauts, quelle motorisation faut-il choisir dans sa gamme et quelle finition faut-il privilégier ? C'est ce que l'on va vous dire tout de suite dans cet essai XXL.

A la loupe - Quelle Volkswagen Polo choisir ?

Note

des propriétaires

Esthétiquement, difficile de ne pas voir le lien de parenté avec la Golf 7 que ce soit dans le design ou les proportions, la Polo se distinguant avec une arête saillante qui fait le tour de la caisse et un capot plongeant avec une « moustache » couleur carrosserie au bout. Il est évident que Volkswagen n'a pas voulu prendre de risques pour renouveler l'un de ses best-sellers afin de ne pas effrayer sa clientèle plus conservatrice.

Question coloris, seules les teintes Gris Urano et Rouge Flash sont gratuites, il faudra ajouter 265 € pour une autre peinture unie et 540 € pour une métallisée ou nacrée.

A l'avant

A la loupe - Quelle Volkswagen Polo choisir ?
A la loupe - Quelle Volkswagen Polo choisir ?

L'austérité de la planche de bord peut être égayée par des packs d'habillage aux couleurs vives.

La planche de bord offre un peu plus d'originalité que l'extérieur avec une planche de bord au dessin inédit. Cela reste tout de même assez austère mais sa finition et le choix de ses matériaux sont une référence de la catégorie, contrairement à ses cousins T-Cross et T-Roc. On a même ici une instrumentation numérique apporte une touche de modernité. On peut cependant ajouter une petite touche de gaîté avec différents packs d'habillage disponibles en option. On est sinon très bien assis, confortablement calé dans les sièges sport de cette finition R Line et avec une colonne direction aux réglages amples en hauteur et en profondeur.

A la loupe - Quelle Volkswagen Polo choisir ?
A la loupe - Quelle Volkswagen Polo choisir ?

A droite, l'instrumentation numérique Active Info Display, de série sur les finitions R-Line Exclusive et GTI et sinon une option à 485 €, donne un sérieux coup de vieux aux classiques compteurs.

A l'arrière

À 4,05 m, la Volkswagen Polo n'a jamais été aussi longue et c'est l'empattement qui en profite le plus, avec 53 mm supplémentaires qui profitent directement à la place aux genoux des passagers arrière. Ne cherchez pas, c'est celle qui en offre le plus sur ce point dans la catégorie. Même bilan à la tête et aux coudes même si le passager du milieu doit comme d'habitude pâtir du tunnel de servitude rappelant que la plateforme de la Polo est partagée avec d'autres modèles pouvant recevoir une transmission intégrale.

La Polo fait partie des références de la catégorie en matière d'habitabilité arrière.
La Polo fait partie des références de la catégorie en matière d'habitabilité arrière.

Le coffre

Question coffre, la Volkswagen Polo fait aussi partie des très bons élèves avec 351 litres de volume de chargement offerts, ce qui en faisait une référence de la catégorie jusqu'à la sortie de la nouvelle génération de Renault Clio qui tape très fort avec 391 litres de coffre. Attention à l'option sono Beats qui grignote 30 litres en ajoutant un caisson de basse.

A 351 litres, la Polo a longtemps été la championne des polyvlantes en matière de volume de coffre.
A 351 litres, la Polo a longtemps été la championne des polyvlantes en matière de volume de coffre.

Tous les niveaux de finition

En plus des nombreuses séries limitées comme actuellement Edition, IQ Drive ou R Line Exclusive, Volkswagen propose cinq finitions mais toutes ne sont pas accessibles suivant la motorisation choisie.

Polo (à partir de 16 470 €)

Associé au 1.0 80 et TSI 95 boîte manuelle, la Polo de base n'offre… et bien pas grand-chose de série : quatre jantes acier, sellerie tissu, freinage automatique d'urgence avec détection des piétons, vitres électriques à l'avant, régulateur et limiteur de vitesse, rétroviseurs réglables électriquement et dégivrant ainsi que système audio avec écran de tout de même 8 pouces, lecteur CD et 8 haut-parleurs.

Lounge (à partir de 18 290 €)

La dotation s'étoffe un peu ensuite avec la finition Lounge réservée au 1.0 80 et TSI 95 puisqu'elle ajoute quatre jantes alliage de 15 pouces, la climatisation manuelle et les vitres arrière électriques.

Carat (à partir de 21 100 €)

Mais c'est vraiment à partir de la finition Carat, disponibles pour les TSI 95 et 115, que les choses deviennent plus sérieuses : elle comprend des jantes alliage de 16 pouces, les essuie-glaces automatiques, Apple CarPlay et Android Auto, la climatisation automatique, les radars de stationnement avant et arrière, les feux avant et arrière à LED, les rétroviseurs rabattables électriquement, les sièges sport chauffants et la navigation.

R-Line (à partir de 21 100 €)

Parallèlement à la finition Carat, la finition R-Line aux mêmes tarifs prend un parti plus sportif, faisant l'impasse sur les sièges chauffant au profit de jantes de 17 pouces et d'un kit carrosserie spécifique.

La série limitée R Line Exclusive à 26 650 € est pour l'instant la seule façon d'avoir le moteur 1.5 TSI 150 et elle ajoute l'instrumentation numérique Active Info Display, la caméra de recul, le détecteur d'angle mort, l'accès et le démarrage sans clé ainsi que le régulateur de vitesse adaptatif.

GTI (à partir de 29 890 €)

Enfin, sur son trône, la GTI et son 2.0 TSI de 200 ch complète avec des jantes et un kit carrosserie spécifiques, le châssis Sport surbaissé de 15 mm, les vitres et lunette arrière surteintées et le différentiel autobloquant électronique.

Quelle finition choisir ? Le meilleur rapport prix/équipement se trouve sans aucun doute entre les finitions Lounge et Carat que presque 3 000 € séparent et, suivant vos besoins, il pourrait être financièrement plus intéressant de choisir la première en lui ajoutant quelques options si vous lui trouvez des lacunes.

A la loupe - Quelle Volkswagen Polo choisir ?

Les options

Dans ce catalogue d'options puisqu'on en parle, qui est souvent dans le cas de Volkswagen un épais bottin, il y a de quoi se concocter une Polo aux petits oignons avec des équipements dignes de catégories supérieures comme aide au parking automatisée, châssis piloté, système audio premium Beats ou même jantes de 18 pouces.

Les motorisations

Carburant Type de motorisation Prix (à partir de)
Essence 1.0 80 BVM5 16 470 €
  1.0 TSI 95 BVM5 17 230 €
  1.0 TSI 95 DSG7 20 680 €
  1.0 TSI 115 BVM6 21 870 €
  1.0 TSI 115 DSG7 23 500 €
  1.5 TSI 150 DSG7 26 650 €
  2.0 TSI 200 DSG6 29 890 €
Diesel 1.6 TDI 95 BVM5 22 220 €
  1.6 TDI 95 DSG7 23 840 €

Sous le capot, vous avez déjà un premier choix dans toute la déclinaison de puissance du 3 cylindres 1.0 TSI EA211 essence, disponible en version atmosphérique de 80 ch et en turbo en 95 et 115 ch, ces derniers pouvant être associés à des transmissions manuelles ou automatisées. Viennent ensuite deux 4 cylindres pour ceux désirant un peu voire beaucoup plus de pêche, avec un 1.5 TSI de 150 ch et un 2.0 TSI de 200 ch, les deux étant livrés de série avec une boîte double embrayage.

Côté diesel, Volkswagen a considérablement réduit la voilure par rapport à la génération précédente de Polo et n'a désormais au catalogue que le 1.6 TDI de 95 ch, lui aussi pouvant être commandé en boîte manuelle ou double embrayage.

Quelle motorisation faut-il choisir ? Le TDI, manquant d'agrément et de performances, ne satisfera que les gros rouleurs par sa consommation réduite pour compenser les quasi 2 500 € de plus réclamés par rapport au TSI 115. Les deux « gros » moteurs essence ne manquent pas de charmes mais ne sont disponibles qu'en finition haute, ce qui fait tout de même un ticket d'entrée à 26 650 € pour le TSI 150.

Reste donc l'offre des trois cylindres et deux choix sont à privilégier suivant la transmission que vous envisagez. La boîte mécanique à seulement cinq rapports diminue la polyvalence du TSI 95 mais, une fois associé à la double embrayage DSG7, il forme un excellent couple facturé à partir de 20 680 €, vif et discret à défaut d'être véritablement sobre, à environ 6,0 l/100 km de moyenne. Sinon, accessible contre un minimum de 21 870 €, le TSI 115 dispose de son côté du même appétit mais hérite d'un sixième rapport à sa boîte manuelle, ce qui sera le bienvenu sur autoroute.

A la loupe - Quelle Volkswagen Polo choisir ?

Conduite

Avec ses grandes surfaces vitrées et des montants fins, la Volkswagen Polo offre une excellente visibilité qui fait merveille en ville et s'associe très bien avec la direction rapide et légère et le petit 1.0 offrant une pêche satisfaisante à bas régime. À 4,05 m, on est désormais loin de la citadine mais on peut cependant se faufiler avec aisance en ville.

Sur la route, si l'empattement est une bénédiction pour les jambes des passagers arrière, c'est l'agilité qui en pâtit et la Polo est sans aucun doute moins joueuse et plaisante à conduire sur ce type de route que ses aînées. Une Peugeot 208 est plus amusante ici. Question confort cependant, l'allemande réalise un sans-faute en lissant le goudron de toutes ses imperfections.

Et sur l'autoroute, cette fois-ci l'empattement allongé est à nouveau un avantage puisqu'elle offre une stabilité supplémentaire en courbe et une sensibilité moindre au vent latéral. Ajoutez une insonorisation poussée et on peut sans crainte traverser la France dans cette Polo qui mérite plus que jamais d'appartenir à la catégorie des polyvalentes.

A la loupe - Quelle Volkswagen Polo choisir ?
A la loupe - Quelle Volkswagen Polo choisir ?

Cette Polo 6 est véritablement une version réduite de la Golf 7.

La concurrence

Terminons par un aperçu de ses rivales qui sont extrêmement nombreuses. Les principales sont sans aucun doute évidemment les Renault Clio et la Peugeot 208 qui ont été entièrement renouvelées cette année. Face à la seconde, l'allemande ne tremble pas et domine facilement en matière d'habitabilité, de volume de coffre et même de rapport prix/équipements même si la 208 l'emporte en matière de dynamisme. Par contre la Renault se montre un adversaire plus coriace avec un espace à bord encore supérieur, surtout au niveau du volume de coffre, et des tarifs plus serrés.

Caradisiac a aimé

  • Habitabilité et volume de coffre parmi les meilleures de la catégorie
  • Excellent confort sur tous types de route
  • Bonne finition

Caradisiac n'a pas aimé

  • Tarifs élevés
  • Pas la plus amusante à conduire
  • TDI manquant d'agrément

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus (norme NEDC)
de la version la plus écologique de : Volkswagen Polo

87 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Volkswagen Polo 6

Septembre 2017

Portfolio (54 photos)

En savoir plus sur : Volkswagen Polo 6

SPONSORISE

Essais Citadine

Fiches fiabilité Citadine

Toute l'actualité

Commentaires (79)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La polo est sans doute une bonne citadine polyvalente MAIS pour moi le design vieillot d'une autre époque rend l'auto très peu désirable.

A tel point qu'à chaque fois que j'en vois une de dos je me demande qui a pu choisir ça … si ce n'est pas un vieux.

Par

La réponse est simple : L'Ibiza.

Par

Personnellement j'aime pas son arrière : feux trop petits , et ligne horizontale qui comble un espace auquel on a l'impression qu'il manque quelque chose , autre chose les bandes de plastiques colorées à l'intérieur sont moches , l'intérieur du modèle précédent était bcp plus sobre et classe ... Bref pour ma part j'espère qu'ils amélioreront tout ça lors du restylage.

Maintenant au niveau des motorisations le 1.0 9tsi de 90 ch est parfait pour un usage urbain , extra urbain et pour voyager occasionnellement sur autoroute , le tsi 115 ch parfait pour faire de la route , le 1.5 tsi n'apporte pas grand chose de plus que le 1.0 de 115 ch donc à éviter et évidement le fantastique 2.0 tsi de 200 ch qui avec une conversion à l'E85 peut être le moteur parfait :)

Par

600000, l'année derniere dans le monde, psa et losange sont ridicules:sol:, insonorisation superbe , bon confort, finition tres bonne , c'est la meilleure et de loin

Par

En réponse à smartboy

La polo est sans doute une bonne citadine polyvalente MAIS pour moi le design vieillot d'une autre époque rend l'auto très peu désirable.

A tel point qu'à chaque fois que j'en vois une de dos je me demande qui a pu choisir ça … si ce n'est pas un vieux.

cours acheter une 208 ou une rino groseille , tu auras une belle ristourne:ptèdr:

Par

En réponse à chat_chant_le_sapin

la version avec logiciel sans trucage

toujours aussi nul ( tu prévoyais la fin de vw en 2016:roll:), 10 ,95 millions cet année , psa est à moins 10% ( 3, 5 mil)

resultat vw 1 - psa 0:orni:

Par

En réponse à shure

cours acheter une 208 ou une rino groseille , tu auras une belle ristourne:ptèdr:

A choisir, je les préfère grandement !!!

Par

J'adore son design, juste sobre, indémodable.

Par

en version 115cv et bvm6, la Polo reste effectivement une belle offre.

ne manque qu'une version full électrique. dommage.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire