Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Essai - Volkswagen Polo TDi 95 : le frugal et la fourmi

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Méprisées par le gouvernement et donc snobées par la clientèle, les citadines diesel se raréfient. Pourtant les pointures du marché continuent de proposer un moteur fonctionnant au gasoil comme la dernière Volkswagen Polo. A tort ?

Essai - Volkswagen Polo TDi 95 : le frugal et la fourmi

En bref

A partir de 21 260 €

Neutre au malus

Conso relevée : 5,0 l/100 km

Avec les incitations fiscales et l’alignement des prix à la pompe, la part du diesel a chuté de moitié ces dernières années. Ce revirement est encore plus perceptible sur le marché des citadines, censées parcourir moins de kilomètres, où les observateurs voient la clientèle se détourner massivement du diesel. Les constructeurs l’ont bien compris puisque la majorité de leur offre s’effectue désormais autour des trois cylindres essence, de motorisations hybrides et dans certains cas de version 100% électrique. Les marques axent d’ailleurs leur communication de lancement produit à travers l’essence et enrichissent part la suite, souvent en catimini, le catalogue d’une version diesel.

C’est le cas de Volkswagen qui n’a introduit que très récemment le 1.6 TDi décliné en deux niveaux de puissance (80 et 95 ch) sous le capot de sa nouvelle Polo. Le quatre cylindres a recours à la technologie de réduction catalytique sélective (SCR) qui fonctionne avec l’injection d’un additif : l’AdBlue.

Essai - Volkswagen Polo TDi 95 : le frugal et la fourmi

Ce moteur présente toujours deux gros avantages d’ordre financier. Le premier, il n’émet que 105 g de CO2/km, sur notre version d’essai une Polo TDi 95 DSG7, ce qui lui permet d’échapper au malus écologique, toujours indexé sur les émissions de CO2. Le second, il offre une consommation très réduite. Nous avons pu le constater durant notre essai sur un parcours mixte puisque nous avons réalisé une moyenne de 5 l/100 km.

Essai - Volkswagen Polo TDi 95 : le frugal et la fourmi

En revanche pour ce qui est de l’agrément, le mariage entre le 1.6 TDi et la boîte DSG n’est pas le meilleur ambassadeur pour la Polo. Premier coupable : la boîte DSG7. La Polo peine au décollage, les passages de rapports sont lents et on assiste même à quelques à-coups à bas régime ce qui réduit considérablement le plaisir de conduit en ville, malgré une très bonne insonorisation. Ensuite, le peu de souffle du 1.6 TDi ne nous a pas convaincus. Son couple maxi, pourtant dans la moyenne du marché (250 Nm), ne permet pas de compenser le poids important de la Polo (1 228 kg). A titre de comparaison, la fourmi pèse 150 kg que la Peugeot 208 à motorisation et finition équivalente, certes exclusivement disponible en BVM (208 BlueHdi 100). Du coup, les performances sont tout juste correctes.

Là où la Polo TDi s’illustre, c’est sur autoroute puisque sa consommation de carburant descend au fur et à mesure que les kilomètres augmentent. Et tout ceci dans un confort digne du segment supérieur. Car c’est bien sur ce point que l’allemande se démarque, tout du moins pour le moment, de ses concurrentes. L’amortissement souple, la très bonne insonorisation de l’habitacle et la batterie d’aides à la conduite plus évoluées que la concurrence en font une sacrée voyageuse, une machine à avaler les kilomètres. Il vous faudra d’ailleurs en voir défiler des bornes pour amortir ce moteur vendu près de 2 500 € de plus que son homologue essence TSi 115. D’une certaine manière, la Polo renie son pédigré de citadine pour celui d’une petite compacte. Ce qu’elle perd en agilité en ville ou sur routes secondaires notamment avec la prise de poids et d’empattement (+10 cm), elle le gagne en polyvalence.

Essai - Volkswagen Polo TDi 95 : le frugal et la fourmi

Notre version d’essai, une Polo 1.6 TDi DSG7 en finition « Carat Exclusive » est facturée 26 930 €, hors options. Une somme qui se rapproche aussi du segment supérieur. Toutefois, cette version embarque tout ce qui se fait de mieux au sein du groupe Volkswagen comme le performant système multimédia avec écran 8’’ doté de la navigation et de la connectivité Car-Net (compatible Apple CarPlay, Android Auto et Mirror Link), les sièges avant sport, le système audio Beats de 300 watts, l’instrumentation numérique, l’aide au stationnement avant/arrière, les jantes alliage 17’’, la caméra de recul, la recharge de smartphone par induction, l’accès à bord et le déverrouillage sans clé, le régulateur de vitesse adaptatif et les vitres surteintées.

Essai - Volkswagen Polo TDi 95 : le frugal et la fourmi
Essai - Volkswagen Polo TDi 95 : le frugal et la fourmi
Essai - Volkswagen Polo TDi 95 : le frugal et la fourmi

La présentation est austère, certes, mais cet intérieur transpire la qualité. Les ajustements, le revêtement des sièges et les matériaux employés témoignent de la suprématie de la Polo en la matière. La partie supérieure est composée de plastiques moussés et il est possible de personnaliser la planche de bord par un placage spécifique, la seule note d’excentricité proposée à bord. La finition est même supérieure à celle de ses cousins, les SUV T-Cross et T-Roc. Aux places arrière, deux adultes de grand gabarit peuvent s'installer confortablement. Les bagages sont aussi bien traités puisque à ce jour, l’allemande offrait le plus grand volume de la catégorie avec 351 litres. Un record désormais détenu par la Renault Clio 5 avec 391 litres.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

97 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Mars 2018

A titre d'exemple pour la version VI 1.6 TDI 95 CARAT EXCLUSIVE DSG7.

1,46 m1,75 m
4,05 m
  •  5 places
  •  351 l / 1125 l

  •  Auto. à 7 rapports
  •  NC

Portfolio (30 photos)

En savoir plus sur : Volkswagen Polo 6

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (93)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et sinon pour la version GTI il arrive quand l’essai ??? c'est pas comme si elle est sortie il y a 2 ans... et après vous vous plaignez d'essayer que des SUV de 2 tonnes.. :voyons:

Par

C'est un peu triste de voir une voiture aussi chère et totalement dépourvue d'attrait. Pas de belles jantes, pas de sellerie flatteuse. En plus, la "batterie d'équipements sécuritaires que les autres n'ont pas" est souvent en option, seulement : Park Assist 3.0, Blind Spot Detection...

Il lui reste d'être suprêmement finie, je suppose. Ça ne doit pas être le meilleur choix de la gamme.

Par

2500€ de plus que le TSi 115 ?:eek:

C'est énorme, je me souviens d'un écart de 1200€ environ à puissance égale lorsque j'en avais acheté une en 2012 (TDI 90). Une voiture parfaite pour aligner confortablement les km de route et d'autoroute, je la trouvait particulièrement silencieuse, par contre cette boite 5 à rapports ultra-longs pénalisait les performances. Et un moteur un peu trop creux lors des relances à bas régime.

Cette nouvelle version 95 ch semble peu différente, à part peut-être une conso en baisse...

Par

Surpris -- mais non, vraiment consterné -- par la note (14,9) obtenue par cette Polo mazoutée, en rapport avec celle du diesel C-Klasse (13,4) !!!

Aussi grande fut-elle la différence des qualités des deux voitures?! :chut: Ou la différence entre les qualités du logement / accueil / champagne du PR-department VW fut décisive ?!:wink:

Par

" La finition est même supérieure à celle de ses cousins, les SUV T-Cross et T-Roc. "

Il en a fallu du temps pour vous en rendre compte :)

Sinon pour acheter aujourd'hui une polo diesel il faut faire pas mal de route pour l'amortir comparé aux tsi peu gourmands en carburant ( surtout le tsi 115 ch avec boite 6 vitesses )

Par

En réponse à -Nicolas-

2500€ de plus que le TSi 115 ?:eek:

C'est énorme, je me souviens d'un écart de 1200€ environ à puissance égale lorsque j'en avais acheté une en 2012 (TDI 90). Une voiture parfaite pour aligner confortablement les km de route et d'autoroute, je la trouvait particulièrement silencieuse, par contre cette boite 5 à rapports ultra-longs pénalisait les performances. Et un moteur un peu trop creux lors des relances à bas régime.

Cette nouvelle version 95 ch semble peu différente, à part peut-être une conso en baisse...

" 2500€ de plus que le TSi 115 "

Non je pense qu il y a erreur c'est 2500 euros de plus que le le 1.0 tsi 95 ch

Par

27000 boules pour ça????

:bah::bah::bah:

Par

le tsi 115 ch débute à 21 180 euros et cette tdi à 21 260 euros

Par

Les citadines désormais me font penser à l'expression pas besoin d'un marteau piqueur pour écraser une mouche . A l'origine la Polo c'était pour ceux qui font maxi 15000 kms par an dont maxi 1000 pour les vacances occasionnelles quand c'est la seule voiture dû ménage ...pour ceux la il reste la up chez vw , la 108 , la twingo, la swift... car plus de 4 mètres désolé ce n'est pas une citadine

Par

14,9/20 :areuh::areuh::areuh: 10,4/20 pour les proprio :chut:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire