Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

DS 3 Crossback E-Tense : les premières images de l'essai en direct + impressions de conduite

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

, mis à jour

Après avoir essayé les versions thermiques de la DS3 Crossback, place maintenant à la déclinaison électrique dénommée E-Tense. Une grande première pour la marque française premium sur le segment des véhicules 100 % électrique. Cette entrée est-elle concluante. Première réponse avec les premières images de l'essai.

DS 3 Crossback E-Tense : les premières images de l'essai en direct + impressions de conduite

Dévoilée à l'occasion du Mondial de Paris 2018, la DS3 Crossback représente le début d'une nouvelle ère pour le constructeur français. Ce SUV urbain remplace la citadine DS3, qui a représenté  un énorme succès commercial pour DS.

Les premières images en direct de l'essai de la DS 3

 Vidéo tournée en live le 23 octobre, le replay ci-dessus.

Comme nous avons pu le constater lors d'une rencontre avec les designers, ces derniers ont voulu un modèle différent et c'est le cas. Avec ses feux de jours en forme de vague, ses optiques très travaillées, sa large calandre, son aileron de requin désormais placé entre les deux portes et ses poignées de porte affleurantes, la DS 3 Crossback ne passe pas inaperçue. Une originalité d'actualité également dans l'habitacle avec son instrumentation 100 % numérique, son écran multimédia 10,3 pouces tactile et surtout le design très particulier de la planche de bord.

DS 3 Crossback E-Tense : les premières images de l'essai en direct + impressions de conduite

Des partis-pris osés qui ne font toujours consensus à l'image de l'ergonomie perfectible comme nous avions pu le constater lors des essais des versions Puretech 130 et 155 ch, mais également à l'occasion d'un premier comparatif face à l'un de ses principaux rivaux, l'Audi Q2.

Après les versions essence, c'est donc au tour de l'électrique de passer entre nos mains. Pour rappel, cette DS 3 Crossback a été élaborée à partir de la plateforme e-CMP de chez PSA, qui a également servi à la nouvelle Peugeot e-208. Cette DS3 Crossback E-Tense en reprend donc les caractéristiques techniques avec une batterie de 50 kWh qui permettrait de parcourir 320 km en cycle WLTP. Le moteur développe l'équivalent de 136 ch et 280 Nm. Après une prise en mains rapide, place aux premiers essais qui se dérouleront en région parisienne.

Une concurrence réduite

DS 3 Crossback E-Tense : les premières images de l'essai en direct + impressions de conduite
DS 3 Crossback E-Tense : les premières images de l'essai en direct + impressions de conduite

Si le segment des SUV urbains st particulièrement bien rempli, il n'en est pas de même des versions électriques car on peut simplement citer deux modèles :  le Hyundai Kona électric et le Kia e-Soul. Dans la catégorie des premium, cette DS3 Crossback E-Tense est toute seule.

DS 3 Crossback E-Tense : les premières images de l'essai en direct + impressions de conduite
DS 3 Crossback E-Tense : les premières images de l'essai en direct + impressions de conduite

 Les premières impressions de conduite

Animée par la même motorisation que sa cousine, la e-208, cette DS3 Crossback s'avère tout aussi agréable à conduire. On en vient même à oublier que l'on est au volant d'une électrique, c'est pour dire ! Le comportement global est donc très proche des versions thermiques et les 300 kg de plus sur la balance ne se font pas trop sentir. Finalement, le principal grief porte sur le ressenti de la pédale de frein très artificiel notamment lors des freinages appuyés.

Portfolio (3 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (64)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

dommage de proposer sur ce petit SUV pas donné une autonomie finalement (légèrement) moindre que sur une 208 ou eCorsa. :bah:

on aurait pu, chez DS, faire le nécessaire pour proposer une peu plus. d'autant que 320km, ç n'est pas beaucoup pour ce genre de véhicule.

Par

Le e-soul un suv ??!!! Lol

Par

Autonomie de merde pour un véhicule déjà pas terrible en thermique.

Au final son seul avantage, c'est d'être le seul (pseudo) premium existant.

Par

Difficile de perser avec un model 3 un peu plus chère mais (beaucoup) plus efficient?

Par

En réponse à mynameisfedo

dommage de proposer sur ce petit SUV pas donné une autonomie finalement (légèrement) moindre que sur une 208 ou eCorsa. :bah:

on aurait pu, chez DS, faire le nécessaire pour proposer une peu plus. d'autant que 320km, ç n'est pas beaucoup pour ce genre de véhicule.

Les traditionnels travers de DS... Ça reste du PSA premium, donc la même voiture mais mieux constructuite et différemment dessinée. Rien qui incite les acheteurs à privilégier le DS 3 au 2008 II, en dehors du SAV j'imagine. :bah:

Par

En réponse à laps

Commentaire supprimé.

:biggrin: Pas oublier aussi:

https://www.caradisiac.com/la-ds3-crossback-peut-etre-volee-en-quelques-secondes-177986.htm

Pourtant, cette e-version me semble plus réussie comme style vs. les DS3 thermiques -- les jantes?! la couleur??... Enfin, le prix reste encore trop haut, avec ou sans eco-bonus.

Par

En réponse à Moukeaf

Autonomie de merde pour un véhicule déjà pas terrible en thermique.

Au final son seul avantage, c'est d'être le seul (pseudo) premium existant.

Dommage pour PSA de gaspiller les bénéfices réalisé avec Peugeot dans cette marque sans aucune légitimité ni reconnaissance sur le marché européen et encore moins sur le mondial.

Et qu'on ne me sorte pas le baratin d' AUDI qui a mis 30 ans a devenir premium car il n'y a aucune comparaison entre ce qu'a proposé AUDI a l'époque ; le Quattro par exemple quand en 2019 cette marque gag ne sait même pas le proposer.

On oublie aussi les motorisations... sujet qui fâche évidemment...

Enfin bref... j'espère qu'ils finiront par comprendre qu'un doublon de Citroen vendu beaucoup plus cher y pas grand monde pour tomber dans le panneau :bah:

Par

Je la trouve désirable cette DS3 Crossback, quelle soit électrique ou non. L'autonomie de cette version électrique est tout à fait correcte mais encore faut il avoir une borne de recharge à domicile pour avoir une tranquillité d'esprit. De plus, en cas de traversée de la France ( une seule fois par an pour la plupart) il faudra anticiper car l 'électrique n'est toujours pas la bonne solution pour les longs trajets. Concernant le prix : ce n'est pas donné ! A envisager comme second véhicule pour bobo+ mais le commun des mortels ira voir un truc plus rationnel et abordable.

Par

En réponse à Laulau2097

Dommage pour PSA de gaspiller les bénéfices réalisé avec Peugeot dans cette marque sans aucune légitimité ni reconnaissance sur le marché européen et encore moins sur le mondial.

Et qu'on ne me sorte pas le baratin d' AUDI qui a mis 30 ans a devenir premium car il n'y a aucune comparaison entre ce qu'a proposé AUDI a l'époque ; le Quattro par exemple quand en 2019 cette marque gag ne sait même pas le proposer.

On oublie aussi les motorisations... sujet qui fâche évidemment...

Enfin bref... j'espère qu'ils finiront par comprendre qu'un doublon de Citroen vendu beaucoup plus cher y pas grand monde pour tomber dans le panneau :bah:

Audi n'est pas né avec la Quattro ... mais des décennies avant. Remonte aux sources de l'histoire et tu verras qu'effectivement Audi a mis des décennies avant de devenir une marque réputée hors de son territoire. Regarde aussi comment est né Audi : un regroupement de marques moribondes que les allemands eux-même n'achetaient plus... Donc tout est possible, les réussites comme les loupés. Ce qui aurait été dommage est de ne pas essayer. Rendez-vous dans 20 à 25 ans pour voir si l'aventure DS était judicieuse ou pas. Si la mayonnaise ne prend définitivement pas, la réponse et la sanction tomberont effectivement plus rapidement !

Par

En réponse à smartboy

Audi n'est pas né avec la Quattro ... mais des décennies avant. Remonte aux sources de l'histoire et tu verras qu'effectivement Audi a mis des décennies avant de devenir une marque réputée hors de son territoire. Regarde aussi comment est né Audi : un regroupement de marques moribondes que les allemands eux-même n'achetaient plus... Donc tout est possible, les réussites comme les loupés. Ce qui aurait été dommage est de ne pas essayer. Rendez-vous dans 20 à 25 ans pour voir si l'aventure DS était judicieuse ou pas. Si la mayonnaise ne prend définitivement pas, la réponse et la sanction tomberont effectivement plus rapidement !

Oui, mais est-ce que Audi, quand elle est devenue la marque actuelle (donc 64, si j'ai bien pigé... Merci Wikipedia), a balancé "Dans 4ans on surclasse Mercedez" ? :)

Parce qu'en 2014, DS a clairement annoncé qu'ils surpassaient Audi en 4ans. L'échéance est passée. Et à part copier le design du Q5, on voit pas grand chose digne de Audi chez DS.

Pour l'instant j'arrive tout juste à les comparer à.... Initial Paris. Même niveau de finition.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire