Publi info

Essai - Renault Espace 2.0 BluedCi 200 EDC6 : le vrai luxe prend le large

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Avec une cylindrée plus costaude et 40 ch de plus, l’Espace tente de réaffirmer son statut de haut de gamme au sein du catalogue Renault. Un regain de dynamisme bienvenu, mais qui se paye cher.

Essai - Renault Espace 2.0 BluedCi 200 EDC6 : le vrai luxe prend le large

 EN BREF

Nouveau moteur 200 ch

 Le diesel le plus puissant

à partir de 48 700 €

 L’arrivée du nouveau cycle d’homologation WLTP accompagné des normes Euro 6d-Temp continue de chambouler l’offre de motorisations des modèles au losange. Qu’il s’agisse des petits ou moyens modèles (1.3 TCe), ou des représentants du haut de gamme Renault avec l’arrivée récente du 1.8 TCe de 225 ch ou de nouveaux blocs diesel à la cylindrée plus généreuse. C’est le cas de ce turbodiesel de 200 ch. Dérivé de l’ancien 2.0 dCi de 175 ch du Koleos, ce quatre-cylindres gavé par un seul turbo à géométrie variable, d’une nouvelle rampe commune d’injection et d’un système catalyseur de NOx AdBlue, prend désormais place sous le capot de l’Espace avec l’appellation BluedCi.

Essai - Renault Espace 2.0 BluedCi 200 EDC6 : le vrai luxe prend le large

L’ancien 1.6 dCi pouvait paraître un peu juste pour un tel vaisseau. Avec 400 Nm de couple (60 de plus) toujours disponible dès 1 750 tr/min, il gagne près d’une seconde sur le 0 à 100 km/h, et permet à cette grande Renault de flirter avec les 215 km/h (200 auparavant). Non pas que cette performance soit réellement utile, mais elle donne plus d’allant à ce grand monospace cultivant des airs de SUV. Par ailleurs, la puissance maxi est disponible plutôt (3 500 contre 4 000 tr/min). À noter par ailleurs qu’une version 160 ch est également disponible sur ce 2.0 BluedCi. Côté consommation, Renault annonce un optimiste 5,3 l/100 km, équivalent à des rejets de CO2 de 139 g. Cette version écopera donc d’un malus de 613 euros. Pas si mal pour un beau bébé de 4,85 m frisant les 1,8 tonne sur la balance.

Essai - Renault Espace 2.0 BluedCi 200 EDC6 : le vrai luxe prend le large

Les chiffres ont assez parlé. Qu’en est-il sur la route ? Dès les premiers instants à bord, cette version de l’Espace continue de prôner une grande douceur de fonctionnement. La cylindrée plus généreuse de ce bloc le rend certes plus disponible et chaque décollage laisse agréablement présager de la puissance confortable qui s’offre à nous. Obligatoirement associé à la transmission automatique à double embrayage et six rapports EDC6, ce 2.0 convint à rythme doux, les rapports s’égrenant avec douceur. Cette boîte a également le bon goût de ne pas se hâter à passer le rapport supérieur pour contenir la consommation. De quoi là encore évoluer en douceur, sur un régime souvent approprié. En revanche, dès qu’il s’agit de hausser le rythme, le bilan est moins flatteur.

Essai - Renault Espace 2.0 BluedCi 200 EDC6 : le vrai luxe prend le large

D’abord parce que le quatre-cylindres a bien du mal à cacher ses origines. Il sait se faire discret à allure autoroutière, mais chaque franche accélération vient le rappeler à notre bon souvenir. Ensuite parce que ses performances, largement suffisantes, même avec famille et bagages, n’ont rien d’éclatantes. Les reprises permettent de dépasser efficacement, mais la sensation de disposer de 200 ch s’évapore rapidement. À cela s’ajoute une transmission qui n’aime pas être brusquée et des consommations qui s’envolent alors à près à de 9 l/100 km. Dommage, car avec son châssis bien né et ici renforcé par des roues arrière directrices, l’Espace épate toujours autant par son agilité et sa stabilité sans faille. Maniable en ville et presque sportif sur route, il est qui plus est confortable. Même si son amortissement douillet ne peut pas grand-chose face aux grandes jantes de 19 pouces de notre modèle d’essai…

Essai - Renault Espace 2.0 BluedCi 200 EDC6 : le vrai luxe prend le large

À bord, on retrouve l’ambiance à la fois très aérienne et originale de ce monospace/SUV. L’habitacle baigné de lumière, à la fois bien construit et spacieux, en fait un parfait compagnon de route. Les trois sièges individuels du deuxième rang permettent encore une certaine modularité (un aspect abandonné par le duo Scénic/Kadjar) et les deux sièges supplémentaires implantés dans le coffre peuvent occasionnellement le transformer en transporteur de troupes. Toutes les assises sont rabattables depuis une seule palette de commandes située dans le coffre. Une soute par ailleurs accueillante (680 1) mais qui pêche par un seuil de chargement haut perché…

Essai - Renault Espace 2.0 BluedCi 200 EDC6 : le vrai luxe prend le large

 

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

139 g/km - malus : 613 €

Début de commercialisation du modèle :

Novembre 2018

A titre d'exemple pour la version V 2.0 DCI 200 BLUE INTENS EDC.

1,67 m1,88 m
4,85 m
  •  5 places
  •  785 l / 2101 l

  •  Auto. à 6 rapports
  •  Diesel

Portfolio (57 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (204)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Mon Dieu, magnifique et c'est juste énorme ces 40 CV de plus, la puissance amirale qui lui manquait ..!!

Ca m' a donné faim, dommage que je sois à deux avec Belette sinon je shootais ..!!

Par

Et cette tablette dégueulasse qui trône sur le tableau de bord.....bords de 4 cm.....

Sérieux....

Niveau restylage si la ligne exterieure est, pour moi, superbe, l’intérieur est à chier. La finition est bonne mais pas à ce tarif (50 000) et surtout la tablette est immonde. Effort d'intégration naze, quand on sait que c'est la même que sur une mégane à 19 000 on aura compris pourquoi.

Sur la mécanique ma foi Mrs de Caradisiac pourquoi aller tester ce genre de pachyderme sur une conduite "dynamique"?

C'est pas son rôle.

Confort de haute volée, la dessus ils se sont pas manqué.

Aller, je laisse la place aux habituels Troll.

Espacepasfiableetcetc.....

Par

Plus spacieux et plus fiable qu'une Série 2 Active Laider qui prend feu.

Par

le Luxe de tomber en Panne ?? ah oui pas de doutes le playmobil plastic va devoir faire bocu d'effort -)

Par

En réponse à moulache

Mon Dieu, magnifique et c'est juste énorme ces 40 CV de plus, la puissance amirale qui lui manquait ..!!

Ca m' a donné faim, dommage que je sois à deux avec Belette sinon je shootais ..!!

C' est le titre moi qui m' a...... sidéré !

Valide ( hé oui... au cas z'ou.. ) il écrit sans se démonter: Le Vrai Luxe ! ....... j'en ai une barre de rire pour la semaine.. du Fernand Raynaud !

Valide ! tu a raté ta vocation !

Par

Le prix .... Pour 6 000€ de moins , on peux avoir le nouveau Koleos finition Initiale probablement aussi logeable et quand même vachement plus joli ....

Par

Opération " Baleine en détresse " ,avec moins de 300 ex. échoués sur le plages de l Europe en décembre.

Par

FORD S-MAX SANS Hésitation & le prix qui va avec

Par Profil supprimé

En réponse à Pagani-Zonda

Le prix .... Pour 6 000€ de moins , on peux avoir le nouveau Koleos finition Initiale probablement aussi logeable et quand même vachement plus joli ....

Non pour 6000 de moins t'évites le cric..

marque low cost pas fiable.

Le client criquien renouvelle pas son achat..ils se tire chez PSA s'il a des sous, ou chez Dacia, la même daube au juste prix

Par

Voilà encore pourquoi on ne verra des espaces qu'en France : les coloris des sièges en camaïeu de bruns beige pour faire différent, fraaannncaiiis moooonsieur !!!

Oui mais non. Sinon d'avoir des mocassins bruns à glands, je ne comprends pas. C'est la voiture du cadre français qui va chercher sa baguette le dimanche avec son plus beau survêt.

Le non luxe à la française. Et que l'on ne me parle pas de vintage, c'en n'est pas. C'est moche, comme la planche de bord que personne nadmire.

Restyling dans 1 an . Va falloir être courageux pour ne pas déprimer sur la chaîne de montage. Le chef de projet s'est lui pendu avec la chaîne de distribution (il aurait préféré une courroie moins douloureuse a été son dernier mot.)

Pauvre France, pauvre espace !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire